30 avril 2010

Bertrand Delannoy, nommé Directeur des activités françaises de Property Management

Nexity Bertrand Delannoy vient de rejoindre le pôle Services de Nexity en qualité de Directeur des activités françaises de Property Management.

Il a pour principales missions de renforcer la stratégie de développement de l’activité de Property Management du pôle Services et de veiller à la qualité des prestations fournies aux clients du Groupe dans la gestion et la valorisation de leur patrimoine immobilier.

Ingénieur de l’Ecole Supérieure des Mines de Douai (IAE et CPA), Bertrand Delannoy a débuté sa carrière en 1981 chez LOGICIL à des fonctions techniques avant d’occuper le poste de Directeur Général. Il intègre ensuite Foncia Particimo comme Vice-Président avant de rejoindre la SEM Ville Renouvelée en tant que Directeur Général. Fonction qu’il occupa ensuite de 1998 à 2000 au sein de la Compagnie d’Importation de Laines. En 2000, il intègre le Groupe Foncia en tant que Directeur Général puis il rejoint le Groupe Caisse des Dépôts en 2002 où il occupa successivement les postes de Directeur Général de la SCET puis de Directeur finances, juridique, informatique et organisation d’ICADE. En 2008, il devient Président des Services Immobiliers du Groupe Akerys.

A propos de Nexity
Premier acteur immobilier intégré en France, Nexity réunit l'ensemble des compétences et expertises immobilières à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités locales. Leader sur les différents métiers de l'immobilier : promotion (logements, bureaux, commerces ou activités), services aux particuliers et aux entreprises, réseaux d'agences, régénération urbaine et gestion d'actifs, Nexity est aujourd'hui capable d'apporter une réponse globale aux besoins de ses clients sur l'ensemble du territoire. Nexity est également présent en Europe.


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Eure


Applications métiers de la construction : FUSIONLIVE – 150.000 utilisateurs en ligne

Un investissement de 5 millions de dollars en R&D confère une longueur d’avance à Sword CTSpace, qui lance aujourd’hui sa plateforme SaaS de toute nouvelle génération

Sword CTSpace, fournisseur mondial de solutions de gestion collaborative des documents et des processus métiers pour les secteurs de l’ingénierie et de la construction, a annoncé aujourd’hui le lancement de sa toute nouvelle offre en ligne, FusionLive. Cette plateforme collaborative vient enrichir la famille de produits Fusion, dédiée à la gestion de contenu pour l’ingénierie et la construction. Fusion est une offre unique sur son marché, puisqu’elle combine des solutions on-premise (installées dans l’environnement informatique du client) et SaaS (en mode hébergé).

Gert-Jan de Kieviet, Directeur des Opérations chez Sword CTSpace, explique : « FusionLive est une plateforme qui fait appel aux technologies web les plus récentes. Notre solution prête à l’emploi et 100% Internet va révolutionner notre secteur d’activité, car elle est la première offre du marché à combiner toutes les innovations suivantes : une interface très ergonomique et efficace, une mise en œuvre ultra-rapide, une sécurité absolue des données et un renforcement des fonctions métiers liées à la gestion documentaire, la gestion des processus et le travail collaboratif. »

FusionLive permet de s’assurer que même les projets les plus complexes, impliquant des équipes dispersées géographiquement, des milliers de documents de types différents et des processus métiers complexes, sont menés à bien dans les temps, et en respectant les budgets et les procédures qualités en vigueur. En utilisant FusionLive, tous les membres de l’équipe projet communiquent de façon plus efficace. Ils maîtrisent mieux les risques inhérents à la gestion de leurs projets, grâce à une transparence sur l’organisation projet et une traçabilité complète de l’ensemble des actions. FusionLive étant une solution « Cloud-based », elle peut être mise en place en quelques heures grâce à des modèles prédéfinis : la plateforme garantit ainsi un retour sur investissement immédiat.

FusionLive a été développée par l’équipe R&D de Sword CTSpace, dotée de plus de dix années d’expérience en matière de création d’applications web métiers. L’équipe s’est aussi appuyée sur les différentes remarques et suggestions des utilisateurs. Le résultat : une interface révolutionnaire qui rend le travail collaboratif aussi simple que possible. Mathieu Pollet, Directeur Produit chez Sword CTSpace, explique : « les utilisateurs de nos solutions ont maintenant l’habitude d’utiliser des applications web et ils recherchent désormais dans ces applications une flexibilité et une ergonomie similaire à leurs outils bureautiques. Ils veulent aussi pouvoir les personnaliser pour qu’elles reflètent leur façon de travailler. C’est ce que nous avons réalisé avec FusionLive, puisque notre plateforme combine une logique métier très poussée avec le meilleur des technologies web 2.0. Notre solution a été pensée pour l’utilisateur final. »

Heath Davies, Directeur Général du Groupe Sword, déclare : « Je suis très heureux de voir l’excellent résultat de deux années de développement de nos experts SaaS, dont les équipes sont réparties dans nos centres de San Francisco (Etats-Unis), de Pune (Inde) et du Pays de Galles (Royaume-Uni). Nous proposons aujourd’hui à nos clients et prospects une solution déployable en multi-site dans des délais extrêmement courts, et dotée d’une interface intuitive qui limite véritablement les besoins de formation. Je suis persuadé que notre offre Fusion, qui combine le SaaS (mode hébergé) et le on-premise (installation dans l’environnement du client), confère au groupe Sword une position encore inégalée par tous ses concurrents. »

A propos de Sword CTSpace
Sword CTSpace est un leader mondial de la Gestion de Contenu pour les projets d'Ingénierie et de Construction. L’entreprise fournit des solutions de gestion collaborative des documents et des processus métiers qui contribuent à accroître l’efficacité et à maîtriser les risques liés à la gestion d’un ouvrage durant tout son cycle de vie. Sword CTSpace est aujourd’hui la seule société sur son marché capable de délivrer ses solutions à la fois en mode hébergé (SaaS ou Software as a Service) et sur site (installées dans l’environnement informatique du client) comme extensions aux principales plateformes d’ECM (Enterprise Content Management). Ses solutions multilingues sont utilisées par 145.000 professionnels à travers 13.000 projets dans 56 pays, et sont reconnues par des acteurs majeurs du monde des hydrocarbures et de l’énergie, du transport, des utilities, de l'immobilier commercial et du secteur public. Sword CTSpace est une filiale du Groupe Sword. Pour en savoir plus, visitez www.sword-ctspace.com

A propos de Sword Group
Le Groupe Sword (NYSE Euronext: FR0004180578 SWP) propose des applications métiers à fortes valeurs ajoutées aux plus grandes sociétés à travers le monde. Actif dans 37 pays, Sword compte aujourd’hui plus de 1700 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires consolidé de plus de 200 millions d'euros. Fournisseur international majeur de solutions de Business Process Improvement (amélioration des Processus Métiers) à destination des secteurs réglementés, Sword met ses compétences, infrastructures et expériences au service de ses clients, pour les aider à améliorer leur performance, à augmenter leur efficacité et à maximiser leurs retours sur investissement. Les solutions de Sword sont délivrées selon 2 modes différents, « On Demand » (mode hébergé) et « On Premises » (sur site). Grâce à cette flexibilité et à une forte expertise métier, Sword accompagne ses clients dans des secteurs d'activité aussi divers que l’assurance & la santé, l’énergie, la banque & la finance, les télécoms, l’environnement, l’ingénierie & la construction, ainsi que le secteur public.
Pour en savoir plus, visitez www.sword-group.com

Pour plus d’information:

Suivez- nous sur Twitter @ http://twitter.com/Sword_CTSpace
Nos vidéos sur YouTube @ http://www.youtube.com/user/swordctspace

Contact Presse: Lydie Francart - Marketing Director, Sword CTSpace
Tel: +33 (0)1 4467 2420 - Email: lydie.francart@sword-ctspace.com


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Aude


29 avril 2010

La franchise Pro Comm tire un bilan positif du salon Franchise Expo Paris 2010

PRO COMM Pro COMM est une franchise créée en 1997 par des agents immobiliers indépendants souhaitant développer en commun la transaction de commerces et d'entreprises. Dirigé par Jean-Jacques Cohen, le Réseau PRO COMM a pour clients des commerçants indépendants, des franchiseurs, des franchisés, des succursalistes, des entreprises commerciales et industrielles ainsi que des investisseurs privés ou institutionnels, pour les aider à réaliser leurs projets de création ou de développement.

Les chiffres du salon :

66 candidats ont rencontré un représentant PRO COMM pour une prise d'information, ce qui représente une augmentation notable de 35 % par rapport à 2009. 10 % sont en cours d'adhésion, 15 % en période de réflexion, 12 % se déclarent très intéressés et déjà 6 % des nouveaux candidats ont sollicités un prochain rendez-vous avec la direction du réseau.

D'ou viennent les candidats ?

Sur l'ensemble des candidats à la franchise PRO COMM, un tiers sont issus de la région Ile de France, le reste a fait le déplacement de province avec une forte représentation des régions PACA, Nord et Aquitaine.

Le profil des candidats : toujours plus de professionnels

Une majorité de cadres en reconversion, de salariés hommes ayant abouti une première partie de leur carrière, dans une moyenne d'âge compris entre de 40 à 45 ans, tel est le profil majoritaire des visiteurs.
20 % sont cependant représentés par une population de seniors, expérimentés cherchant une enseigne haut de gamme, dans laquelle ils pourront exprimer leurs connaissances tout en restant indépendants.

Pour Jean Jacques Cohen, dirigeant du réseau : Le salon Franchise Expo 2010 est un bon cru, la motivation des candidats pour notre enseigne est réelle, nous espérons signer de 3 à 5 contrats, ce qui est élevé pour une activité de service comme la nôtre, nécessitant un niveau de diplômes important.
Après le salon, PRO COMM reprend son tour de France afin d'atteindre son objectif de recrutement de 10 nouveaux cabinets en 2010.

A propos de PRO COMM
Pro COMM est une enseigne créée en 1997 par des agents immobiliers indépendants souhaitant développer en commun la transaction de commerces et d’entreprises. Dirigé par Jean-Jacques Cohen, le Réseau PRO COMM a pour clients des commerçants indépendants, des franchiseurs, des franchisés, des succursalistes, des entreprises commerciales et industrielles ainsi que des investisseurs privés ou institutionnels, pour les aider à réaliser leurs projets de création ou de développement. Pour en savoir plus : www.procomm.fr

Contact Presse :
Danièle KLEIN RP – 01 48 57 72 95 – 06 76 73 66 20 kleinrp@orange.fr www.danielekleinrp.com


Constructeurs de maisons individuelles en Lozère


28 avril 2010

Assurance de prêt immobilier : projet de loi enfin adopté

Assurance de prêt immobilier Le projet de loi Lagarde réformant le crédit a été adopté par l’Assemblée nationale le 27 Avril 2010 en première lecture. Le texte comporte des dispositions en faveur de l’assurance emprunteur.

Il vise en effet la libéralisation de la souscription de l’assurance de prêt immobilier en empêchant les banques d’imposer aux emprunteurs leur propre contrat d’assurance.

Christine Lagarde espère que le projet de loi soit examiné en deuxième lecture par le Sénat d’ici cet été pour une adoption définitive et une application de la loi entre mi-2010 et début 2011.

Parmi les mesures de la réforme sur le crédit figurent l’encadrement de la publicité et de la distribution des crédits à la consommation, l’amélioration de l’information donnée aux consommateurs et aussi la possibilité de choisir librement l’assurance en matière de prêt immobilier.

Choix de l’assurance de prêt immobilier

À cet effet, l’emprunteur pourra souscrire auprès de l’assureur de son choix une assurance de prêt immobilier. Le prêt et l’assurance pourront donc désormais être souscrits indépendamment l’un de l’autre étant donné que l’établissement prêteur ne pourra plus refuser une assurance emprunteur individuelle, extérieure à la banque dès lors que ce contrat présentera un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance qu’il propose.

Ainsi, les banques ne pourront pas rejeter une assurance de prêt extérieure ce qui aura le mérite de faciliter la concurrence sur le marché.

Mais même si la loi autorise cette liberté de choix, nous pouvons nous demander dans quelles mesures les établissements bancaires l’appliqueront. Rien ne les empêchera d’inciter de quelque manière que ce soit les emprunteurs à souscrire une assurance chez eux, en leur accordant un taux de prêt plus avantageux par exemple, ou en pénalisant sur d’autres points la non souscription à leur propre assurance, puisque rien n’oblige la banque à octroyer un crédit ni à motiver un refus de financement.

Cette mesure a toutefois le mérite d’inciter les acquéreurs à ne pas se focaliser uniquement sur le taux de leur prêt immobilier mais bien sur toutes les conditions relatives à leur crédit. En outre, ils devront faire le tour du marché s’ils veulent réaliser des économies.

Dommage qu’il faille encore attendre peut-être encore 1 an pour la mise en place cette promesse faite par la ministre de l’Économie (et des banquiers ?) il y a près de 3 ans...


Constructeurs de maisons individuelles dans les Yvelines


AtHome Group : L'e-mmobilier : La nouvelle vitrine d'une profession familiale

at home En décembre 2009, 25% des Français (soit environ 9,4 millions d'internautes) ont consulté un site du secteur immobilier (source : Mediamétrie décembre 2009).

Si l'on connaissait déjà l'importance de l'outil Internet dans la profession d'agent immobilier, nous sommes aujourd'hui face à l'émergence d'un nouveau phénomène qu'est celui de l'Internet mobile.

Va-t-il devenir un enjeu fondamental pour le développement du secteur ou n'est-il qu'un gadget dont l'utilisation restera cantonnée à une communauté de " geeks ", ces utilisateurs précoces de nouvelles technologies ?

Pour répondre à ces questions, penchons nous quelques instants sur cette profession, issue d'une tradition plutôt familiale, que la crise n'a pas épargnée et qui doit aujourd'hui quelque peu réviser ses méthodes de travail.

Parallèlement aux internautes, une nouvelle catégorie d'utilisateurs a fait son apparition depuis 2 ans et ne cesse de croître : les mobinautes. Il s'agit des personnes qui accèdent à Internet depuis un terminal mobile. Ils représentent déjà entre 10% et 15% du trafic Internet total et les détenteurs de mobiles haut-débit représentent 56% des clients de la téléphonie mobile (Source : étude IPSOS/AFMM mars 2009).

En France, 82% de la population est connectée à Internet et parmi eux, 15 millions y accèdent depuis un appareil mobile (Source : présentation Ubiflow - conférence FF2I - Mars 2010).

Si les premiers usages de l'Internet mobile se concentraient sur le téléchargement de contenus mobiles (logos, sonneries, jeux...), les pratiques deviennent de plus en plus fréquentes et de plus en plus diversifiées. On retrouve en tête des utilisations : la consultation de l'actualité, de ses emails (qu'ils soient privés ou professionnels) ou encore de sites pratiques (plans, itinéraires, annuaires, annonces...- Source : étude IPSOS/AFMM mars 2009).

Parmi les différents accès à l'Internet mobile, on distingue les Smartphones (qui sont des téléphones taillés pour le web dont l'iPhone est le plus populaire), les téléphones classiques (qui furent les premiers moyens de connexion à l'Internet mobile) et les autres terminaux (comme l'iPod Touch ou les consoles PSP de Sony et DSI de Nintendo).

Ils ont tous contribué à faire de la mobilité une nouvelle composante dans notre rapport à l'information. On "consomme" de l'information partout et tout le temps, il n'est plus question d'attendre et il en va de même pour les recherches immobilières.

Aujourd'hui près de 10% des annonces immobilières sont consultées depuis un iPhone (représente la moitié du marché mondial des plates-formes mobiles) et ceci ne semble être qu'un début (Source: www.immobilier2.0-le-blog.com). Une des raisons de ce départ fulgurant réside dans la qualité des applications qui rendent la navigation très agréable et très simple.

38% des mobinautes se déclarent intéressés par des services mobiles liés à l'immobilier. Ils attendent par exemple : des services pratiques comme la consultation d'annonces (19%), un service d'alertes (21%) ou bien entrer en contact avec une agence (18%) (Source : Association Française du Multimedia Mobile).

Ainsi, même si la pénétration d'Internet dans les foyers est déjà considérable, elle est toujours moindre chez les séniors (+ de 65 ans). Le développement de l'Internet mobile (plus simple et plus ludique que l'Internet fixe) va favoriser l'accès de cette tranche de la population à Internet et donc aux sites immobiliers (phénomène déjà observé aux Etats-Unis).

Une notion qui accompagne cette révolution technologique et qui a également un impact sur les sites du secteur immobilier est celle du temps réel. Internet n'est plus une plate-forme qui évolue à côté de notre propre espace-temps d'où l'information nous parvient en différé mais c'est désormais instantanément que ses applications sont utilisées. On pourra citer comme exemple l'envoi des alertes emails en temps réel, la mise à jour instantanée des nouvelles annonces et du contenu rédactionnel, les espaces de micro-blogging, la notification des éventuelles baisses de prix des annonces en ligne mais aussi les offres faites par les acquéreurs potentiels ou encore les commentaires sur un quartier et ses commodités qui peuvent sur certains sites être déposés par les visiteurs.

Même si les marchés américains et japonais présentent un taux de pénétration nettement plus avancé de l'Internet mobile par les internautes et les utilisateurs des sites immobiliers, la France est en bonne position par rapport à ses voisins européens quant à ses applications mobiles. Que ce soit au niveau des dates de lancement, du nombre de téléchargements des applications ou de l'audience mesurée. On parle de plus de 85.000 applications iPhone actuellement disponibles en France et de plus de 2 millions de téléchargements déjà enregistrés. Ainsi les utilisateurs français téléchargeraient en moyenne 16 applications chaque mois (Source: Etude du cabinet GFK - septembre 2009).

Les applications immobilières suivent cette tendance avec plus d'1 million de consultations chaque mois. Les fonctionnalités proposées ne sont pas en reste non plus avec la possibilité d'ajouter des photos à une annonce (en plus de celles présentes sur le portail), d'insérer des notes ou encore de gérer ses rendez-vous. Les applications mobiles permettent donc au visiteur de ne plus être uniquement spectateur mais il devient acteur en personnalisant ses fiches annonce.

Pour autant que l'annonce originale soit bien rédigée et agrémentée de belles photos, le bien immobilier a de réelles chances d'être visité. En tous cas plus qu'en dormant dans la vitrine d'une l'agence.

Mais cette mobilité de consultation demande aux agents d'être de plus en plus réactifs. Si je peux consulter par exemple une annonce immobilière pour immobilier Nancy (http://www.athomelorraine.fr/vente/meurthe-et-moselle/nancy/nancy) ou immobilier Strasbourg (http://www.athomealsace.fr/vente/bas-rhin/strasbourg-ville/strasbourg) partout et tout le temps et avoir la possibilité de contacter l'agent qui la propose dans la foulée, il n'est pas surprenant que j'attende de sa part une réponse quasi immédiate ou au moins une certaine réactivité de sa part. Nous assistons donc à une transformation des flux d'information tant au niveau spatial (on surfe partout) que temporel (on exige des réponses de plus en plus rapides).

L'émergence de ces nouvelles habitudes de surf chez les Internautes se fait aussi ressentir au niveau des sites qu'ils fréquentent. Dernièrement, une information n'est, à ce titre, pas passée inaperçue: l'audience de Facebook a dépassé celle du géant Google (source : Hitwise). Aussi, le nombre de redirections vers les grands portails généralistes depuis les réseaux sociaux est désormais supérieur à celui provenant des moteurs de recherche.

Ceci nous amène à aborder la question de la place de l'immobilier sur les réseaux sociaux.

De manière générale, il apparait comme très important pour les portails ou les agences d'être présents sur Facebook et ses condisciples. En majeure partie car c'est là que se font les recommandations les plus efficaces. Aussi, une page bien gérée assure à une marque une mine d'information considérable sur ses fans. En tête, tout ce qui concerne le lieu de résidence de ses utilisateurs. Quand on connaît l'importance de l'approche géo-localisée dans le secteur de l'immobilier...

Les réseaux sociaux représentent également un moyen de communiquer à moindre coût (voire totalement gratuitement).

Parallèlement à cette tendance, un nouveau paramètre se doit d'être pris en compte par les communicants : l'e-réputation. Elle fait référence à l'image d'une marque sur le web. Ainsi, en 2 ans de temps, des agences spécialisées dans la gestion de l'e-réputation se sont créées et les entreprises n'hésitent pas à accorder de plus en plus de temps et d'argent à leur image digitale. Surtout pour ceux qu'on appelle les "pure players" dont l'activité dépend quasi exclusivement d'Internet, à l'instar des portails immobiliers.

Cependant les marques se doivent de marcher sur des oeufs car ces outils sont avant tout des réseaux sociaux conçus pour les particuliers et ce sont eux qui fixent les règles du jeu (par exemple si une marque est trop intrusive elle peut être supprimée des contacts d'une personne).

Pour répondre au postulat de départ : oui, l'internet mobile mais aussi les réseaux sociaux vont très rapidement devoir faire partie intégrante de la stratégie des acteurs du secteur immobilier.

Mais est-ce pour autant la fin de la vitrine traditionnelle ? Pas sûr du tout...car le web et les réseaux sociaux sont des supports indispensables mais complémentaires. L'approche physique reste capitale pour de très nombreux clients. Néanmoins, il se peut que nous assistions bientôt à une fracture numérique entre les agents qui vont très vite tirer profit de ces nouvelles technologies et les autres.

Tout l'immobilier sur un seul site avec www.athomelorraine.fr et www.athomealsace.fr


Constructeurs de maisons individuelles en Mayenne


27 avril 2010

Succès pour EMIRATIS suite au passage dans le magazine Capital sur M6

Emiratis Suite à la diffusion du reportage sur Dubaï dans le magazine Capital sur M6 le dimanche 25 avril 2010 les demandes de réservation s’envolent.

Les Français à la recherche d’un investissement immobilier à Dubaï sont en recherche de sécurité, passer par une agence immobilière immatriculé à Paris titulaire une carte de transaction immobilière et d’une garantie financière de 110 000€ est le meilleur des choix dans cette démarche.

« Dans le choix de nos résidences nous émettons un cahier des charges précis et nous auditons le Promoteur directement sur place à Dubaï cette démarche nous permet de sécuriser les transactions » commente Xavier Merten Directeur Général d’EMIRATIS.

A propos d’Emiratis
Avec près de 300 ventes immobilières depuis sa création en 2007, EMIRATIS est le premier acteur français dans l'immobilier aux Emirats Arabes Unis

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur www.emiratis.fr Si vous souhaitez réagir à cette article xavier.merten@emiratis.fr

SAS EMIRATIS 72 rue du Château des Rentiers 75013 PARIS +33(0)1 45 86 04 13


Riad Marrakech


26 avril 2010

Record d'audience historique pour Logic-Immo.com en Mars 2010 !

Logic-Immo Logic-Immo.com réalise un record d'audience historique sur Mars 2010 avec 5,3 millions de visites et passe le cap des 50 millions de pages vues !

Les 5,3 millions de visites réalisées s'expliquent par une forte progression d'audience sur tous les médias de la marque :

> 4,7 millions de visites sur le site web Logic-Immo.com, soit +30% vs Mars 2009. Site qui a bénéficié des bonnes performances de la V6, lancée le 26 Janvier.
> 440 000 visites sur le mobile, nouveau média vs l'an dernier qui progresse encore de +55% vs Février 2010
> 221 000 visites sur Logic-Immo Neuf, soit +50% vs Mars 2009 (source : Xiti)

Ces bons résultats s'accompagnent d'une bonne qualité d'audience avec 9.5 pages vues/visites, portée notamment par une forte amélioration de la rapidité du site sur le mois de Mars :
> Home Page : temps de chargement = 0.16 secondes vs 0.25 secondes en V5
> Page de résultat : temps de chargement = 0.34 secondes vs 2.27 secondes en V5 (source : Woozweb

Par ailleurs, la progression de l'audience se fait exclusivement par l'augmentation de l'audience naturelle, avec des records à noter sur :
> L'audience en provenance du référencement naturel qui passe le cap des 700 000 visites, soit +34% vs Mars 2009
> L'audience en provenance de l'accès direct et de la notoriété qui atteint le record des 1,5 millions de visites, soit x2 vs Mars 2009, grâce notamment à la cohérence de l’offre tri-média print, Web et mobile et au très fort relais du site Logic-Immo.com sur le magazine, le mobile, le blog et en RP.

D'autres innovations sont prévues sur les mois d'Avril/Mai pour poursuivre la croissance de Logic-Immo.com, notamment :
> l'intégration de nouveau types de biens (Loft et Viager) sur le site avant fin Avril
> une application iPad Logic-Immo.com courant Mai
> une nouvelle version de l'application iPhone v3 fin Mai

RELATIONS MÉDIAS – FHCOM Tél. : 01 55 34 24 24
agence@fhcom.net / www.fhcom.net


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Oise


Acheter-Louer.fr : 2009 année difficile - 2010, amélioration en cours

acheter-louer.fr Une année 2009 atypique et difficile

Acheter-Louer.fr est leader en Ile de France de la presse gratuite d’annonces immobilières et développe des solutions de marketing direct à destination des agents immobiliers et des promoteurs. Les difficultés des agences immobilières (20% d’agences défaillantes) liées à la baisse des transactions, a fortement affecté leur capacité à dégager des budgets pour leur communication. Dans ce contexte, les produits d’exploitation courants de 2009 s’établissent à 5,6 M€. Le résultat d’exploitation de –1 507 K€ est principalement impacté par les dotations aux amortissements et aux provisions de 1 868 K€, dont 986 K€ au titre des amortissements et 881 K€ au titre de dépréciations de créances clients. Le résultat net part du groupe de – 4 159 K€ est affecté par un résultat exceptionnel négatif de 2 478 K€, reflet de dépréciations d’actifs incorporels, traduisant la perte conjoncturelle d’abonnés immobilisés qui sont passés de 1 445 à 1 000 entre fin 2008 et fin 2009. La société espère regagner en 2010 ces abonnés perdus.

Des positions commerciales solides et une innovation prometteuse

Sur le marché de la presse gratuite et de la communication immobilière papier, Acheter-Louer.fr détient en Ile de France des parts de marché supérieures à 50%. La disparition d’un des concurrents majeurs du secteur lui a permis de renforcer encore ses positions l’année dernière. Sur la base de coûts fixes et de coûts opérationnels très abaissés, cette activité redevient rentable en 2010. Pour retrouver une croissance rapide du chiffre d’affaires Internet, Acheter-Louer.Fr a lancé un nouveau produit de communication inédit en Ile de France : le « Pack Immo Multimedia », outil de marketing direct géolocalisé qui combine :
- la puissance de l’Internet, avec la distribution d’un nouveau Webmagazine Acheter-Louer.fr dans les boîtes email d’un foyer sur trois en région parisienne et la diffusion illimitée des annonces dur le site.
- avec l’efficacité d’image des éditions papier.Ce nouveau concept à forte marge lancé en mars 2010 a d’ores et déjà convaincu près de 80 clients. Si cette tendance se confirme au cours des prochains mois, il pourrait constituer un important relais de croissance.

En 2010, l’amélioration est en cours

Après une année 2009 très atypique, le marché semble revenir à la normale. Fin 2009 et début 2010, les transactions des agents immobiliers de la région parisienne ont augmenté de 36% et les clients d’Acheter-Louer.fr communiquent de nouveau. Le chiffre d’affaires "Presse et Communication" a progressé de 6% au premier trimestre 2010 et de 12% au mois de mars 2010 par rapport à mars 2009. Le chiffre d’affaires "Internet" s’est quant à lui stabilisé.
Ainsi, grâce au plan d’économie réalisé en 2009, le résultat d’exploitation du groupe est d’ores et déjà à l’équilibre au mois de mars 2010 et devrait progresser au cours de l’année, s’orientant ainsi vers un exercice 2010 positif.

Une augmentation de capital au mois de mai

Malgré le rétablissement de l’exploitation en cours, la trésorerie s’est trouvée affectée au premier trimestre 2010 par le retard dans la mise en place d’une solution de financement du poste clients accordé par un factor et par les difficultés à encaisser des factures de faibles montants, Pour se prémunir d’éventuels besoins en fonds de roulement supplémentaires, assurer ses engagements ainsi que le financement de ses projets de développement, la société doit renforcer sa structure financière. C’est pourquoi Acheter-Louer.fr lancera au début du mois de mai une augmentation de capital de 1,3 M€ qui lui permettra de consolider sa position d’acteur majeur du secteur des annonces immobilières en Ile de France et de déployer plus rapidement son nouveau produit pour accentuer son développement. Acheter-Louer.fr, dernière société indépendante du secteur, leader sur Paris et en région parisienne, est confiante sur la valeur de ses parts de marché Presse et de son savoir faire Internet. Le renforcement éventuel de sa structure financière devrait lui permettre d’étudier au cours des prochains mois dans de bonnes conditions les opportunités de partenariat industriel ou financier qui devraient se présenter.Les comptes et le rapport de gestion seront mis en ligne le 30 avril 2010, sur le site de la société.

A propos d'Acheter-Louer.fr
Avec 12 titres et 10 millions de journaux distribués chaque année, Achter-Louer.fr est le leader de la presse thématique immobilière gratuite en Ile-de-France. Son site www.acheter-louer.fr figure parmi les premiers sites immobiliers français d'annonces immobilières de professionnels

Contact : Arnaud Devriendt, 01 60 92 96 00
Catherine Kablé, 01 44 50 54 75 catherine.kable@kable-cf.com


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Hérault


23 avril 2010

Téléchargez la check-liste des critères d'accessibilité du logement

IMMADEA L'association loi 1901, « Bien vivre bien vieillir à domicile » (49 - Maine-et-Loire), vient de mettre en ligne, sous la forme d'une page A4, la liste des critères proposés par Immadea.net pour évaluer l'accessibilité et l'ergonomie d'un logement.

Ce document permettra à celles et ceux qui souhaitent visiter un bien immobilier ou aménager leur domicile, de disposer des points de repère essentiels pour profiter d'un logement adapté à leur mode de vie, leur âge ou leur handicap.

Immadea (www.immadea.net) est le portail Internet édité par l'association. A vocation pédagogique, le site propose aux membres inscrits une évaluation inédite et gratuite de l'accessibilité de leur habitation.

L'association rappelle toutefois que ce module d'évaluation constitue un pré-diagnostic qui ne tient pas compte des contraintes ou des aptitudes propres à chacun. Il ne dispense pas, le cas échéant, de prendre conseil auprès du professionnel de l'accessibilité, de l'habitat et du handicap que représente l'ergothérapeute.

Téléchargez ci dessous la check-liste pour un logement accessible et adapté à tous : http://www.immadea.net/a+votre-logement-est-il-adapte-aux-handicaps--telechargez-les-criteres-d-evaluation-196.htm

Pour plus d'information, rendez-vous sur le blog de l'association : www.netissage.net


Constructeurs de maisons individuelles dans le Maine et Loire


22 avril 2010

Logement étudiant 2010 : Colocation : LA solution idéale.

Colocation L’année scolaire 2009/2010 n’est pas encore terminée que déjà nombreux sont les étudiants dans les starting- blocks pour trouver un appartement.

La course au logement étudiant va commencer, et comme chaque année, il n’y en aura pas pour tout le monde. Face un cruel manque d’offre et à la hausse des loyers, de plus en plus d’étudiant se tournent vers la colocation.

Logement étudiant : la galère.

Beaucoup de demandeurs, peu d’offrants. Avec cette situation, ce sont chaque année 180 000 étudiants qui peinent à trouver un hébergement.

D’après une étude du groupe immobilier CB Richard Ellis en Avril 2009, les étudiants sont de plus en plus mobiles. 60% d’entre eux quittent le domicile familial pour effectuer leurs études et tous se retrouvent face au même problème : le manque d’offre pour les logements étudiants.

Seul 14% d’entre eux sont accueillis dans des résidences universitaires, les autres se tournent vers le secteur privé. Devant les loyers exorbitants et les charges onéreuses, de plus en plus d’étudiants optent pour la vie en colocation.

La colocation : LA solution idéale

Fortement pratiqué en Angleterre ou aux Etats Unis, ce mode de vie permet de réduire les loyers et les charges et de vivre d’une manière très conviviale. La colocation séduit de plus en plus de jeunes français et pourrait être la principale solution à la crise du logement étudiant. Pourtant rien n’est fait pour encourager son essor.

En effet, les démarches administratives sont lourdes (partage des contrats EDF, baux commun) et les propriétaires d’appartements sont souvent méfiant envers les groupes de jeunes locataires ce qui freine considérablement son développement.

L’auberge, première agence spécialiste de la colocation, entend simplifier la vie des colocataires et réduire les contraintes de la colocation au maximum afin de favoriser la popularisation de ce mode de vie parfaitement adapté aux jeunes.

En rassurant les propriétaires de grands appartements ne trouvant pas preneurs chez les familles et leurs garantissant un loyer, L’auberge crée une nouvelle offre pour le logement étudiant, et met à disposition des jeunes, des appartements spacieux parfaitement adaptés à la vie en colocation.

Les colocataires de L’auberge bénéficient, pour la première fois, de baux individuels, et de courte durée.

Les propriétaires sont sécurisés, les étudiants ne sont plus englués par les contraintes administratives. Grâce à L’auberge la vie à la Klapisch à de beaux jours devant elle.

Website : marseille-colocation.com
Contact : 04 91 900 100


Constructeurs de maisons individuelles dans les Bouches du Rhône


L'Indice de Confiance Immobilier révèle un certain attentisme des Français (Enquête Logic-Immo.com/TNS Sofres)

Logic-Immo Un climat économique international morose, des indices boursiers peu engageants et les incertitudes qui pèsent sur l’emploi et le pouvoir d’achat se traduisent par une indécision des français à l’égard des perspectives à venir. Mais les plus jeunes ainsi que les Parisiens ont une vision plus confiante que la moyenne nationale.

L’indice de confiance immobilier révèle un comportement plutôt attentiste de la population française, avec des perceptions du marché actuelles et futures peu évolutives. Il stationne à +0.80 en mars 2010 (à comparer à +2.00 en novembre 2009).

Si la moitié des français de plus de 18 ans pense que c’est le bon moment pour acheter, 30% restent réfractaires. On note un comportement plus frileux qu’en novembre 2009 (26% d’avis défavorables).

Un climat économique international morose, des indices boursiers peu engageants et les incertitudes qui pèsent sur l’emploi et le pouvoir d’achat se traduisent par une indécision des français à l’égard des perspectives à venir. 29% pensent que leur situation financière s’est empirée depuis 6 mois. Seuls 13% perçoivent une amélioration. De plus, 62% pensent que la conjoncture restera identique dans les 3 prochains mois et 25% pensent même qu’elle pourrait s’empirer.

Néanmoins, cette vision n’est pas partagée par tous. L’indice de confiance des futurs acquéreurs à moins de 2 ans est beaucoup plus élevé que la moyenne générale et en progression : +22.00 à comparer à 17 en novembre 2009. 73% de ces intentionnistes pensent, en effet, que c’est le moment d’investir dans l’immobilier, 21% pensent que la conjoncture sera meilleure dans 3 mois.

Les plus jeunes ainsi que les Parisiens ont également une vision plus confiante que la moyenne nationale. Les 25-34 ans enregistrent un indice de +9.00 et les parisiens, de +12.00.

Pour participer au sondage : http://www.logic-immo.com/indice_confiance_immobilier_sondage.php


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Oise


21 avril 2010

Investir dans l’immobilier en Suisse : appartements de haut standing proches lac Leman et Lausanne

Marc Foujols Le groupe immobilier Marc Foujols présente…

En Suisse... Au coeur des Alpes vaudoises, le village de Leysin, site privilégié, avec vue panoramique sur les Alpes, vous propose 3 chalets de 7 appartements de haut standing, à vendre sur plan.

Leysin est une station d'été et d'hiver réputée pour son climat - un village sur un balcon plein sud (1350 m)-, avec, en prime, le lac Léman, Montreux, Lausanne et Genève à proximité.
Le train pour Aigle est à 5 minutes à pied, l'aéroport de Genève-Cointrin à 100 km par l'autoroute.

Chacun des appartements est orienté sud-est ou sud-ouest et dispose de grands balcons ou de terrasses, et tous les bâtiments sont édifiés sur 6000 m² de terrain jouissant d'une vue exceptionnelle sur les Alpes et la vallée du Rhône.

Les 7 appartements du premier chalet on tous été vendus.

Le printemps 2010 a vu le début des travaux du deuxième chalet, dit chalet "B". Ces travaux prendront fin durant l'hiver 2010-2011.
Quant au 3ème chalet, "C", la fin des travaux est prévue pour fin 2012. Des modifications de plans ou de choix des matériaux sont possibles.

Descriptif des chalets B et C :

Chacun des bâtiments comprend 7 appartements « haut standing » :


- 3 appartements de 3 1/2 pièces, 122,3 et 133,2 m²
- 3 appartements de 4 1/2 pièces, 163 et 165,2 m²
- 1 appartement dans les combles de 5 1/2 pièces, 194,2 m²
Tous les détails, plans et photos sur notre site : http://www.marcfoujols.com/fr/programmes-neufs.htm


Constructeurs de maisons individuelles en Haute Savoie


Agence Solidarité Logement : Un bond en avant

Agence Solidarité Logement 1 an après son lancement, plus de 50 agences immobilières se sont lancées dans l’aventure de l’association «Agence Solidarité Logement». Ces agences adhérentes sont réparties sur tout le territoire. Indépendants ou membres de réseaux, ces agents immobiliers ont décidé, malgré une situation difficile de leur secteur de s’engager dans cette nouvelle démarche.

«AgenceSolidaritéLogement» est une association loi 1901 qui regroupe des agences immobilières s’engageant à donner à la Fondation Abbé Pierre 1% de leur chiffre d’affaires sur les ventes.

Créé fin 2008 à l’initiative d’Isabelle Larochette, directrice de l’agence «De la Cour au Jardin», l’association rassemble aujourd’hui plus de 50 agences qui devraient reverser au titre de l’année 2009 plus de 60 000 €.

Les dons soutiendront le programme de la Fondation Abbé Pierre «2000 toits pour 2000 familles» et permettront la construction et la réhabilitation de logements en faveur des personnes défavorisées.

Fort de ce premier succès, les objectifs pour 2010 sont ambitieux. Mobiliser le grand public et un nombre croissant d’agences immobilières, afin d’aider la Fondation Abbé Pierre à donner un toit à ceux qui n’en ont pas.

Le Groupe Seloger.com, n°1 de l’immobilier sur Internet en France et le SNPI, 1er syndicat français de l’immobilier, ont déjà confirmé leur soutien en 2010 pour faire connaître cette initiative exemplaire.

Contacts Presse :
Agence Solidarité Logement: Isabelle Larochette - Tél. 06 80 66 36 77 - E-mail: isalarochette@agencesolidaritelogement.fr
Site web: www.agencesolidaritelogement.fr


Constructeurs de maisons individuelles dans le Jura


Diagnostics immobiliers et interdiction du commissionnement, il est urgent de mettre fin aux incertitudes

FNAIM Pour garantir sans ambiguïté l'indépendance et l’impartialité des diagnostiqueurs immobiliers, la Fédération Nationale de l’Immobilier et à travers elle, la Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers FNAIM demande depuis plus d’un an la publication d’un texte qui, dans l'intérêt des consommateurs, prohibe expressément la pratique du commissionnement.

Si un récent jugement du 22 mars 2010 du Tribunal de Grande Instance d'Angers a considéré que les textes actuels permettaient déjà de considérer que " la pratique du commissionnement place le diagnostiqueur en position de dépendance économique vis-à-vis de son donneur d'ordres en raison du flux de clients potentiels qu'elle génère et une telle dépendance est par définition incompatible avec l'exigence d'indépendance et d'impartialité ", il n'en reste pas moins que ce principe est encore loin d’être assuré.

Suite, notamment, à l’action de conviction menée par la FNAIM, Hervé NOVELLI, Secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation, avait annoncé en octobre dernier la publication d’un décret interdisant toute commission ou rétro-commission entre professionnels de l’immobilier et diagnostiqueurs. Force est malheureusement de constater qu’à ce jour, le texte annoncé n’a pas encore été adopté.

Dans le contexte difficile que nous traversons, la FNAIM appelle de ses vœux la publication rapide du décret annoncée par le Secrétaire d'Etat afin de clarifier définitivement la situation des diagnostiqueurs immobiliers.


Constructeurs de maisons individuelles dans le Morbihan


123webimmo.com : implantation aux Herbiers (85)

123webimmo.com 123webimmo.com poursuit son développement sur la façade Atlantique avec une nouvelle implantation en Vendée.

La nouvelle agence couvre le Nord-Est de la Vendée, avec notamment les communes des Herbiers, des Essarts et de Montaigu.

Il s'agit de la 4 ième agence de l'enseigne sur le département, et surtout de la 7 ième bi-concession, ce qui constitue un bon indicateur des succès commerciaux rencontrés par les agences 123webimmo.com. Après le concessionnaire des Sables d'Olonne, qui a doublé la mise en fin d'année en prenant une nouvelle agence sur le Nord-Ouest vendéen, la nouvelle agence des Herbiers est l'émanation de l'agence 123webimmo.com de Jard-sur-Mer (Vendée-Sud).

Cette densification du réseau va accentuer l'impact de l'enseigne sur la Vendée, et permettre des actions publicitaires communes et ainsi de sérieuses économies d'échelle.

Désormais à 79 agences au plan national, 123webimmo.com franchira comme prévu le cap des 80 agences avant la fin avril.


Constructeurs de maisons individuelles en Vendée


20 avril 2010

ARKA Studio présente EVImmo 3D, espace de vente virtuel pour promoteurs et vendeurs immobiliers

EVImmo 3D Arka Studio, leader en image de synthèse pour l'immobilier, présente EVImmo3D, un espace virtuel dédié à la vente en état futur d'achèvement (VEFA).

Cette plateforme web accessible depuis le site promoteur permet à l'internaute d'avoir une vision beaucoup plus réaliste de son futur appartement. Maquette interactive 3D, plan de vente 3D, plan masse, illustration extérieure, géolocalisation avec Google Maps, tout est mis en œuvre pour une décision d'achat plus rapide.

La visite précise et qualitative de chaque appartement meublé d'une résidence, permet à l'internaute de mieux jauger les volumes et de faire son choix. EVimmo 3D va même plus loin que Google Maps avec son procédé de photo-localisation, qui donne une vue panoramique du quartier avec ses points d'intérêt (espace vert, équipements sportifs, groupe scolaire, etc…). Un critère de décision essentiel pour conclure une vente.

De plus, EVImmo3D constitue un système souple et graphique qui permet de voir la disponibilité des lots en temps réel, avec un système d'extranet organisé par le promoteur et partagé par les vendeurs internes ou externes. Une révolution qui comble un besoin important dans le monde de la vente d'immobilier en VEFA.

Enfin, EVImmo3D possède un module off-line grâce auquel les commerciaux visualisent en haute définition les réalisations immobilières à venir pour mieux communiquer auprès des acheteurs et conclure plus vite des ventes.

Futurs acquéreurs, agents immobiliers, réseaux de commercialisation et promoteurs, tous y trouvent leur compte.

Après l'illustration, le film, la visite virtuelle, Arka Studio apporte un souffle nouveau au monde de l'immobilier avec un outil adapté aux nouvelles habitudes de consommation sur internet.

Tous les détails et les visuels sur www.evimmo3d.fr


A propos d'Arka Studio

Fondée en 1992, Arka Studio a pour ambition d'apporter aux acteurs de l'immobilier privé et public, architectes, promoteurs ou collectivités locales, des solutions d'aide à la décision, à la communication et à la vente grâce à la mise en valeur des projets en 3D. Leader sur son secteur d'activité, Arka Studio évolue comme spécialiste de la mise en scène 3D, grâce à des procédés brevetés qui apportent une illustration de qualité à la pointe de la technologie et garantissent un réalisme et une fidélité aux réalisations futures.

Arka Studio d'abord implanté à Vannes en Bretagne, rayonne sur tout le territoire grâce à 5 agences.

Contact Presse :
ARKA Studio
02.97.47.12.07
www.evimmo3D.fr


Constructeurs de maisons individuelles dans le Finistère


MRM : Important refinancement à horizon 2015 permettant la réduction de plus de 90 millions d'euros de dette à échéance 2010

MRM MRM, société foncière mixte spécialisée dans l'immobilier de commerces et de bureaux, annonce ce jour une importante opération de refinancement. Celle-ci consiste en un nouvel emprunt, majoritairement à échéance 2015, d'un montant de 91,2 millions d'euros utilisé pour le remboursement d'une dette bancaire de 93,7 millions d'euros à échéance avril 2010.

Le nouvel emprunt, adossé à un portefeuille d'actifs de commerces, est composé d'une tranche de 85,8 millions d'euros à échéance 2015 complétée par une seconde tranche de 5,4 millions d'euros à échéance 2011. Il a été mis en place auprès de la banque SaarLB, qui finance déjà d'autres immeubles de commerces et de bureaux du groupe MRM, et qui renforce ainsi son partenariat avec le groupe.

L'engagement bancaire remboursé correspond à une ligne de crédit mise en place en mai 2007 pour un montant initial de 149,0 millions d'euros à échéance d'avril 2010. Ce montant a été ramené progressivement à 93,7 millions d'euros, notamment par le biais d'opérations de refinancement et de remboursements liés au plan d'arbitrage de MRM mis en oeuvre depuis début 2009.

Le plan d'arbitrage réalisé à ce jour inclut la vente en avril 2010 d'un actif de commerces, d'une surface de 1 200 m² et situé à Brétigny-sur-Orge (91), pour un prix hors droits de 2,4 millions d'euros. Cette vente porte à 31,6 millions d'euros le montant total des cessions réalisées depuis sa mise en place en début d'année 2009.

Jacques Blanchard, Président Directeur Général de MRM, a déclaré : "L'opération de refinancement annoncée ce jour renforce significativement nos marges de manoeuvre. C'est également une preuve de la qualité des actifs refinancés et du travail réalisé pour leur valorisation depuis les premières acquisitions en 2004."

Pour l'opération de refinancement, le groupe MRM a été conseillé par le cabinet d'avocats Orrick Rambaud Martel et la banque SaarLB par l'étude notariale Didier Lasaygues.

Agenda

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2010 sera publié le 12 mai 2010 avant bourse.

A propos de MRM

Société d'investissement immobilier cotée, MRM détient un portefeuille mixte d'immeubles de bureaux et de commerces, composé de biens stabilisés et de biens en cours de valorisation. Son patrimoine a été constitué progressivement depuis le second semestre 2007 avec l'apport des actifs de Dynamique Bureaux et Commerces Rendement, deux sociétés d'investissement créées et gérées par CB Richard Ellis Investors, ainsi que les acquisitions réalisées en propre par ses filiales. Les opérations immobilières de MRM sont gérées par CB Richard Ellis Investors. MRM est cotée sur le compartiment C d'Euronext Paris (code Bloomberg : MRM:FP - code Reuters : MRM.PA).

Site Internet : www.mrminvest.com


Constructeurs de maisons individuelles dans les Ardennes


19 avril 2010

LA PERLA WORLD - Communiqué du 18 avril 2010

La Perla International Living La société LA PERLA WORLD annonce qu’une restructuration, consistant notamment en une réduction des coûts et une optimisation de l’organisation est actuellement en cours.

Par ailleurs, dans la continuité des communiqués diffusés les 26 février 2010 et 07 avril 2010, la société LA PERLA WORLD confirme avoir signé la vente du terrain RJO à Marrakech lui permettant d’assurer son refinancement à court terme.

D’autres actions visant à renforcer la structure financière de l’entreprise avancent positivement.

La stratégie financière ainsi que les orientations de l’entreprise seront discutées lors de la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires.

En cohérence avec le contexte actuel et les objectifs poursuivis le conseil d’administration a décidé de renforcer la gouvernance de l’entreprise avec l’arrivée de deux nouveaux membres exécutifs.

LA PERLA WORLD SA annonce que le Conseil d’Administration de la société qui s’est tenu le 17 avril 2010, a décidé de coopter Monsieur Kim Ying LEE et Madame Anouk DINKGREVE en tant que nouvel administrateur de La Perla World. La ratification de ces deux nominations sera proposée à la prochaine assemblée générale ordinaire.

Monsieur Kim Ying LEE assumera les fonctions de COO (Chief Operating Officer)

Monsieur Kim Ying LEE est administrateur du groupe Naseba et d’Europlasma SA. Il a débuté sa carrière en 1984 chez McKinsey & Co à Amsterdam. Il a occupé plusieurs postes de direction et de développement au sein du groupe De Ster et chez Lease Plan Holding, puis a été Directeur Général Europe de SBC (Specialized Bicycle Components). Depuis 1996, il s’est spécialisé dans le capital investissement et le redressement d’entreprises, en supervisant les investissements d’Invesco Capital Management à la fois dans les secteurs industriels et financiers. Monsieur LEE est titulaire d’un MBA (Université de Chicago) et d’une Maîtrise en économie (Université d’Amsterdam).

Madame Anouk DINKGREVE assumera les fonctions de CFO (Chief Financial Officer)

Madame Anouk DINKGREVE a travaillé chez Arthur Andersen de 1995 à 2002. Elle a ensuite occupé différentes responsabilités financières et de management au sein de sociétés internationales. De 2005 à 2008 elle a été Directrice Administrative et Financière de la société immobilière Redevco France SA à Paris. Elle est aujourd’hui consultante indépendante en finance et accompagne la restructuration ou le redressement d’entreprises. Madame DINKGREVE possède une Maîtrise en Economie et gestion d’entreprise ainsi qu’un diplôme d’expertise comptable au Pays-Bas.

A la suite de ces deux cooptations, le Conseil d’Administration est désormais composé de 5 membres :

- Monsieur Geert DUIZENDSTRAAL (Président & CEO)
- Monsieur Kim Ying LEE (COO)
- Madame Anouk DINKGREVE (CFO)
- Monsieur Pieter KLAPWIJK (administrateur non exécutif)
- Madame Monique SLOT (administrateur non exécutif)

Pour plus d’informations, veuillez vous adresser à :

En France :
Mr Jean-Christian Bal - Directeur Financier - Tel : +33 (0) 442 24 50 10

Au Maroc :
M. Mohammed Al Andaloussi - Directeur Général - Tel : +212 522 23 77 77


Aude


15 avril 2010

Via sa filiale OFEE, CTR confirme son expertise sur les Certificats d’Economie d’Energie en signant un partenariat avec DELPHIS

Delphis L’association DELPHIS, qui regroupe 19 bailleurs sociaux gérant près de 160 000 logements, a choisi de faire appel à OFEE, expert de la valorisation des économies d’énergies et filiale du cabinet CTR, spécialiste de l’optimisation budgétaire auprès des collectivités locales et du monde de l’habitat.

En signant, le 19 janvier dernier, une convention cadre avec OFEE, l’association DELPHIS a ainsi réaffirmé son engagement pour l’efficacité énergétique.

DELPHIS, un engagement en faveur de l’efficacité énergétique

En tant qu’organisme consultatif, DELPHIS affirme sa volonté d’apporter à ses membres un conseil avisé en corrélation avec les problématiques auxquelles ils se trouvent confrontés.

« Il nous tient à cœur de faciliter la vie de nos adhérents. C’est la raison pour laquelle nous nous engageons dans des projets de Recherche & Développement dont fait notamment partie la question des économies d’énergie », explique Baptiste Camus, chargé de mission patrimoine et environnement au sein de DELPHIS.

La valorisation des travaux d’économie d’énergie est un sujet d’actualité pour les organismes HLM qui sont appelés à réduire de 38 % la consommation de 800 000 logements d’ici 2020.

Dans cette optique, l’association a cherché à se rapprocher d’un partenaire aux intérêts convergents. « Le cabinet OFEE constitue une alternative très intéressante au recours direct aux "obligés" - fournisseurs d’énergie tels qu’EDF, GDF SUEZ, etc. Pour autant, nous laissons à nos membres le libre choix de faire usage ou non de ce partenariat », insiste Baptiste Camus.

Un partenaire privilégié du monde de l’habitat

OFEE propose aux acteurs dits "éligibles" (collectivités, organismes HLM…) d’inventorier les travaux répondant au dispositif, de prendre en charge l’obtention de leurs certificats blancs et de les accompagner dans leurs négociations avec les "obligés" sur le marché des Certificats d’Economie d’Energie (CEE).

« Grâce au volume de CEE que nous obtenons pour le compte de nos clients, nous bénéficions d’un pouvoir de négociation accru auprès des acteurs obligés et sommes en mesure de revendre les CEE à un prix optimal », déclare Steeve Benisty, Directeur conseil « Énergie » du cabinet. « Nous avons déjà accompagné plus d’une soixantaine de bailleurs sociaux dans la valorisation de leurs CEE ainsi que des collectivités territoriales (OPAC de Chambéry, mairie de Rethel…) ».

Répondant à une véritable demande, cette expertise relative aux CEE vient compléter l’offre du cabinet CTR qui accompagne depuis plus de 10 ans les bailleurs sociaux dans l’optimisation de leurs charges sociales et fiscales.

A propos de l’association DELPHIS

Créée en 1989, présente sur tout le territoire français, l’association DELPHIS regroupe à ce jour 19 bailleurs sociaux gérant près de 160 000 logements.

L’objectif de DELPHIS est simple : partager un projet professionnel sur les métiers de base (maîtrise d’ouvrage et gérance locative) et les savoir-faire spécifiques de chaque société membre (renouvellement urbain, accession à la propriété, logement adapté au handicap, accompagnement du vieillissement des populations de locataires…).

L’ambition européenne de DELPHIS s’est affirmée avec sa participation à la création en octobre 2006 d’un réseau d’entreprises de logement social ou public originaires de France, Allemagne, Suède, Royaume-Uni et Italie, dont elle assure le secrétariat.

Plus d’informations sur : www.delphis-asso.org

A propos de CTR

CTR est un cabinet de conseil en optimisation des coûts entièrement dédié au secteur public, au logement social et, via sa marque ICRES, aux établissements de santé. CTR a développé une gamme complète d’audits en matière de charges sociales, fiscales et d’optimisation des achats. Son intervention, basée sur une rémunération aux résultats, permet à ses clients de réaliser des économies significatives sur ces postes de dépenses. Par son action, CTR contribue à financer les projets des collectivités et des bailleurs sociaux et concourt ainsi à leur mission d’intérêt général.

Créé en 1997, CTR emploie 100 collaborateurs aux compétences pluridisciplinaires répartis sur toute la France (Paris, Lyon, Toulouse et Montpellier).

Plus d’informations sur : www.ctr-conseil.fr

A propos d’OFEE

Filiale du cabinet CTR, OFEE propose une offre de conseil dédié à l’optimisation des achats, avec une forte expertise dans le domaine de l’énergie. Ainsi, OFEE accompagne les acteurs publics et privés dans la valorisation des économies d’énergie : détermination des KWh cumac réalisés sur chacune des opérations de réhabilitation éligibles, obtention et instruction des dossiers de CEE auprès de la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), négociations des CEE sur le marché.

Plus d’informations sur : www.ofee.fr

Contacts Presse CTR
Agence Wellcom
Claudia Meleghi / Amandine Ferré / Ingrid Zémor
Tél : 01 46 34 60 60


Ile Maurice


Certifications de l’habitat et labels énergétiques : vers une approche complète de la qualité

groupe QUALITEL En finir avec les logements « passoires énergétiques » nuisibles à l’environnement comme au budget des ménages, tel est l’objectif affiché des labels énergétiques (HPE, THPE, BBC, etc.). Cependant, le grand public ignore souvent les conditions d’accès et les caractéristiques de ces habitats labellisés. QUALITEL, organisme chargé de promouvoir et favoriser la qualité de l’habitat, propose un décryptage des labels existants et fait le lien avec les certifications logement. Répondant toutes aux exigences d’un de ces labels, les certifications vont même au-delà grâce à leur approche multicritères, et garantissent des logements bénéficiant d’une bonne qualité de l’air, d’un confort acoustique et thermique défini, de charges maîtrisées, etc.

5 labels pour optimiser la consommation énergétique des logements :

La réduction de la consommation énergétique des bâtiments (responsables de 25% des émissions de CO2 en France) est depuis plusieurs années au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. La réglementation en vigueur, la RT 2005* a été à la première réglementation à imposer un niveau maximum de consommation énergétique aux bâtiments (consommation conventionnelle d’énergie primaire maximale comprise entre 130 kWh/m²/an et 250 kWh/m²/an, selon la zone climatique). Afin de poursuivre dans cette voie, la prochaine RT prévue pour fin 2012 mettra encore plus l’accent sur la généralisation des Bâtiments Basse Consommation (BBC).

Labels énergétiques : une performance supérieure à la réglementation

L’Etat a défini un ensemble de labels particulièrement performants sur le plan énergétique pour la construction de logements neufs collectifs et individuels groupés :
- BBC-Effinergie (Bâtiment Basse Consommation) : La consommation conventionnelle d’énergie primaire (chauffage, refroidissement, ventilation, production d’eau chaude sanitaire et éclairage des locaux) est fixée à 50kWh/m²/an. Un coefficient multiplicateur est fixé en fonction de la zone climatique et de l’altitude du projet. Le label BBC sera obligatoire à compter de 2013 pour toute construction de logement neuf.
- THPE EnR (Très Haute Perfomance Energétique - Energie Renouvelable) : Consommation du bâtiment plus performante de 30% par rapport à la réglementation thermique ainsi que l’une des conditions suivantes : recours à l’énergie solaire et biomasse ou réseaux de chaleur d’origine renouvelable, production d’électricité renouvelable, pompes à chaleur.
- THPE (Très Haute Performance Energétique) : Consommation du bâtiment plus performante de 20% par rapport à la réglementation thermique.
- HPE EnR (Haute Performance Energétique – Energie Renouvelable) : Consommation du bâtiment plus performante de 10% par rapport à la réglementation thermique ainsi que l’une des deux conditions suivantes : utilisation de la biomasse à plus de 50% de la consommation du bâtiment ou liaison à un réseau de chaleur alimenté à plus de 60% par des énergies renouvelables.
- HPE (Haute Performance Energétique) : Consommation du bâtiment plus performante de 10% par rapport à la réglementation thermique.

Antoine Desbarrières, Directeur de l’Association QUALITEL, souligne l’intérêt écologique et financier des labels : « le coût énergétique d’un logement est à la fois pénalisant pour l’environnement et pour le budget des habitants. Les labels énergétiques, comme le BBC, permettent aux particuliers de bénéficier d’aides financières et d’incitations fiscales « vertes », majoration du prêt à taux 0%, dispositif Scellier ou crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt ».

Panorama des labels associés aux certifications

L’association QUALITEL et ses filiales délivrent les 5 labels énergétiques dans le cadre de leur activité de certification. L’ambition de QUALITEL est d’associer le plus systématiquement possible ces labels aux certifications de l’habitat.

Les professionnels de la construction ont déjà largement adhéré aux labels énergétiques et certifications (aujourd’hui, plus de 2 millions de logements individuels et collectifs sont certifiés en France).
En 2009, 145 000 logements ont fait l’objet d’une demande de certification. Dans ce domaine, 90% des demandes font l’objet d’un label énergétique et près de 20% le sont en BBC Effinergie.

Le tableau ci-dessous témoigne de l’augmentation constante des exigences de nos partenaires promoteurs-constructeurs en matière de performance énergétique. Rapportée à l’ensemble des logements certifiés, la part des demandes de label BBC est significative : en collectif et en maison individuelle, respectivement 22% (+ 8% / 2008) et 20% (+13% / 2008) des logements certifiés sont associés au label BBC.

Confort des habitants, qualité de l’air : d’autres aspects pour une qualité globale du logement

La consommation énergétique n’est pas le seul critère permettant de définir la qualité d’un bâtiment sur le long terme. L’approche multicritères permet de combler les lacunes d’une préoccupation purement énergétique pour se concentrer également sur d’autres aspects essentiels.
La certification prendra ainsi en compte des critères tels que le renouvellement de l’air dans les bâtiments, la qualité des matériaux, l’économie en eau, le confort acoustique et thermique etc. L’objectif est de livrer un logement dont l’ensemble des caractéristiques ont été étudiées.

De nombreux promoteurs et constructeurs ont déjà opté pour la certification de l’ensemble de leurs futures constructions immobilières, et visent les labels énergétiques les plus ambitieux, à l’exemple de Bouygues Immobilier, Vinci Immobilier, Bouwfonds Marignan, les nouveaux constructeurs, Promogim, Cogedim ….Retrouvez la liste des constructions certifiées et labellisées sur www.qualitel.org

Antoine Desbarrières rappelle néanmoins l’importance des comportements individuels : « Les labels n’ont d’intérêt que si les usagers finaux maîtrisent eux-mêmes leur consommation. Les exigences fixées par les labels notamment, correspondent à la consommation d’énergie conventionnelle d’un logement ; à cela s’ajoute la consommation individuelle des habitants qui peut s’avérer très importante si elle n’est pas maîtrisée. Il est donc important de sensibiliser les particuliers sur leur consommation quotidienne, ce qui est également un des objectifs de l’Association QUALITEL. »
« Inclure les labels énergétiques (de HPE à BBC) à nos certifications est évidemment un plus mais nous défendons chez QUALITEL une vision globale de la qualité dépassant le cadre de la performance énergétique grâce à une approche multicritères de la qualité du logement. La généralisation des labels est une avancée, tout comme l’engouement croissant pour la certification qui lui est complémentaire..»

* La réglementation thermique 2005 est entrée en vigueur pour les permis de construire déposés depuis septembre 2006 avec des niveaux de consommation énergétique maximum du bâtiment en fonction de la source d’énergie : 130 kWh/m²/an pour les combustibles et 250 kWh/m²/an pour le chauffage électrique y compris les pompes à chaleur.

A propos de QUALITEL :
Depuis 1974, l'Association QUALITEL est un organisme indépendant à but non lucratif reconnu par les pouvoirs publics et qui a pour objectif de promouvoir et d’évaluer la qualité de l’habitat. Son conseil d'administration fédère les représentants des principaux acteurs de la construction, les utilisateurs de logements et les consommateurs, les organismes intervenant dans la qualité de la construction ainsi que les pouvoirs publics.
Plus de 110 000 logements ont fait l’objet d’une demande de certification Qualitel, Habitat & Environnement, NF Logement ou NF Maison individuelle en 2009. Près de 1 000 maîtres d’ouvrage s’y sont engagés, dont Bouygues Immobilier, l’Immobilière 3F, COGEDIM, Paris Habitat,…
Une trentaine de collectivités territoriales et d’aménageurs sont également prescripteurs de la certification.

Pour plus d’informations sur QUALITEL : www.qualitel.org

Relations presse : Agence Wellcom
Ghyslaine Clodion, Aurélien Rouby & Ingrid Zémor
Tél : 01 46 34 60 60 - E-mail : gc@wellcom.fr / ar@wellcom.fr


Gîte Canal du Midi


Prêt immobilier : des taux historiquement bas

prêt immobilier Les points essentiels :

Baisse des taux de prêt immobilier de plus de 1.50% depuis fin 2008.
Des taux moyens actuels qui atteignent les records de 2005 : 3,55% sur 15 ans, 3.75% sur 20 ans et 3.85% sur 25 ans.
La baisse des taux concerne aussi bien les prêts à taux fixes que les prêts à taux variables.

Depuis l’automne 2008, les taux de prêt immobilier connaissent une baisse continue.

Avec une nouvelle baisse de l’ordre de 0,1% en Avril qui suit celles déjà enregistrées en Mars et qui étaient comprises entre 0,1 et 0,15%, les taux de crédit atteignent un niveau record, inégalé depuis 2005. Le moment est-il idéal pour faire un achat immobilier ?

Une baisse des taux ininterrompue depuis 18 mois

Depuis un an et demi L’OAT 10 ans qui sert de référence pour déterminer le niveau du taux d’un prêt immobilier à taux fixe ne cesse de baisser. Elle est passée de 4,50% à la fin de l’année 2008 pour arriver en Avril 2010 à 3,40%. Ces chutes ont donc un impact déterminant pour les particuliers qui souhaitent contracter un prêt immobilier et rendent la période favorable aux futurs emprunteurs.

D’autant plus que les banques qui veulent rattraper le retard d’une faible production de crédits en 2009 se montrent beaucoup plus conciliantes. La période étant propice aux achats immobiliers et le prêt immobilier étant le principal vecteur de nouveaux clients dans les banques, la concurrence est rude aussi celles-ci font des efforts importants sur leurs marges ce qui a un impact sur les taux actuels. Les banques sont également revenues à des critères d’acceptation moins drastiques que l’année dernière.

Le bon moment pour emprunter ?

Les taux de prêt immobilier historiquement au plus bas favorisent aussi bien l’achat immobilier que la renégociation des prêts en cours. Les taux moyens actuels à 3,55% sur 15 ans, à 3.75% sur 20 ans et à 3.85% sur 25 ans montrent une baisse de plus de 1,50% par rapport à l’Automne 2008.
Ainsi si l’on compare un prêt immobilier aujourd’hui par rapport à un crédit contracté en Octobre 2008, soit un an et demi auparavant, le gain réalisé est surprenant.

Pour une mensualité équivalente, un acquéreur peut emprunter aujourd’hui 14% de plus avec un coût total de ses intérêts d’emprunt de moins de 22% par rapport à un prêt octroyé fin 2008, grâce à la baisse des taux.

Pour le même effort, la conjoncture financière actuelle permet d’emprunter davantage, et ainsi d’acheter un bien immobilier plus intéressant, plus spacieux, ou encore mieux situé ; d’autant plus que les prix de l’immobilier ont légèrement baissé en 2009 par rapport à 2008 et n’ont pas atteint à nouveau le prix des années antérieures.

Quant à la question que tout le monde se pose : la baisse des taux va-t-elle continuer ?

Franchement, personne ne peut répondre. Depuis le début de l’année, les analystes ne cessent d’affirmer que les taux vont se stabiliser et pourtant ils ont encore baissé d’environ 0.30%...


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Hérault


14 avril 2010

Création d'un centre de formation Arliane Diagnostic Immobilier

Arliane Diagnostic Immobilier Arliane Diagnostic Immobilier a été créée en Mars 2007 pour s’installer sur le marché en plein essor du diagnostic immobilier.

Arliane Diagnostic Immobilier est composée de professionnels du bâtiment et de l’immobilier, pour offrir des expertises impartiales et réglementées. L’agence défend une vision novatrice des métiers du diagnostic en y alliant le respect de l'environnement.

Ouverture d'un centre de formation le 3 Mai 2010

En 2009, Arliane Diagnostic Immobilier s’est lancée en franchise éco-responsable. Pour accompagner au mieux ses futurs membres, l’enseigne a décidé de créer un centre de formation qui prendra effet le 3 mai prochain.

Cette formation aura pour but de préparer les franchisés à la certification dans 6 domaines majeurs du diagnostic immobilier : DPE, Amiante, Gaz, Électricité, Plomb et Termites.

Pour assurer cette formation, Arliane Diagnostic Immobilier s’est vu attribuer un agrément par la préfecture de la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi de la région Bretagne.

La formation des nouveaux franchisés se déroulera une fois par trimestre avec un apprentissage composé de 217 heures théoriques et 70 heures de stage pratique. Le centre de formation Arliane Diagnostic Immobilier se situera au sein des locaux de la franchise, au 39 bis Boulevard de la Liberté à Rennes.

Les avantages de la franchise Arliane Diagnostic Immobilier

Avec Arliane Diagnostic Immobilier, venez rejoindre une équipe dynamique dans un marché en plein essor. Grâce à notre équipe de professionnel, vous pourrez vous lancer dans une nouvelle aventure en étant efficacement conseillé. De l’encadrement commercial à l’assistance technique et administrative, en passant par le marketing et l’informatique, l’équipe de la Franchise Arliane Diagnostic Immobilier vous offre un accompagnement optimal vers la réussite de votre projet de création d'entreprise.

Pour plus d’informations contactez :

Arliane Diagnostic Immobilier
39 Bis Boulevard de la Liberté 35 000 Rennes
Tél : 02 99 78 10 38
Fax : 02 99 63 75 25

Messagerie : developpement@arliane.fr
Site : www.arliane.com


Constructeurs de maisons individuelles en Loire Atlantique


Le cabinet d’affaires PRO COMM Espace immobilier installe la nouvelle boutique de l’enseigne Euromaquette à la Tour Gamma, au 193 rue de Bercy

PRO COMM La société Euromodel, leader français sur le marché des modèles réduit, recherchait une solution locative pour réunir son siège et sa filiale Euromaquette . Le cabinet PRO COMM Espace Immobilier a trouvé le local adapté, adjacent au siège de l’entreprise, en a négocié la reprise et le nouveau bail locatif.

Grâce à cette opération, Euromaquette recentre l’ensemble de son activité sur un même site très dynamique, puisque la boutique fait désormais parti du centre commercial de la tour Gamma adossé à la Gare de Lyon.

La réunification des activités d’Euromodel et d’Euromaquette, sur une adresse unique, va générer de nombreux avantages, faciliter le management de l’activité, de ses équipes et de son stock. La nouvelle boutique qui propose plus de 15 000 références va bénéficier d’une largeur de vitrine de 9 mètres pour une meilleure visibilité et s’installe dans des locaux de près de 150 mètres carrés.

Xavier Cohen de PRO COMM Espace immobilier qui a déjà négocié plusieurs opérations pour Euromaquette, a réalisé cette transaction sur une période de 8 mois, entre sa recherche de locaux et la négociation du nouveau loyer annuel s’élevant à 45 552 euros Hors Charges, Hors Taxes.

A propos de PRO COMM
Pro COMM est une enseigne créée en 1997 par des agents immobiliers indépendants souhaitant développer en commun la transaction de commerces et d’entreprises. Dirigé par Jean-Jacques Cohen, le Réseau PRO COMM a pour clients des commerçants indépendants, des franchiseurs, des franchisés, des succursalistes, des entreprises commerciales et industrielles ainsi que des investisseurs privés ou institutionnels, pour les aider à réaliser leurs projets de création ou de développement. Pour en savoir plus : www.procomm.fr

Contact Presse :
Danièle KLEIN RP – 01 48 57 72 95 – 06 76 73 66 20 kleinrp@orange.fr www.danielekleinrp.com


Constructeurs de maisons individuelles en Lozère


123webimmo.com : implantation à Lisle-Adam (95)

123webimmo.com 123webimmo.com poursuit son déploiement en région parisienne, avec une nouvelle implantation dans le Val-d'Oise.

La nouvelle agence couvre Lisle-Adam ainsi que les communes situées à l'Est de la boucle de l'Oise.

Après les agences de Montmorency et de Deuil-la-Barre qui connaissent un fort succès commercial et l'agence de Taverny signée la semaine dernière, l'enseigne 123webimmo.com est désormais présente tout autour de la forêt de Montmorency.

Cette proximité géographique a pour effet d'accentuer l'impact de l'enseigne localement, et les actions publicitaires communes permettent de sérieuses économies d'échelle.

L'effectif atteint désormais 78 agences au plan national, et 123webimmo.com franchira comme prévu le cap des 80 agences avant la fin avril.


Constructeurs de maisons individuelles dans le Val d'Oise


13 avril 2010

Novemo.com : La performance au cœur de l’immobilier

Novemo Novemo.com, c'est aujourd'hui un site Internet consacré à la diffusion de petites annonces immobilières de particulier à particulier, offrant la possibilité de réaliser des économies importantes, en évitant la commission d'agence. En ligne depuis 2006, Novemo.com s'est rapidement positionné sur le marché.

Sur la toile, Novemo.com, s'inscrit en effet comme un acteur majeur de l'immobilier entre particuliers. L'objectif de cet outil, depuis son lancement, est de faciliter la mise en relation des particuliers dans leurs démarches d'achat ou de vente d'un bien immobilier. Grâce à son support pratique, le site peut apporter d'énormes avantages aux vendeurs et acquéreurs ayant des objectifs à concrétiser.

Pour cela, Novemo.com se veut, un outil précis, pour servir efficacement les objectifs que les particuliers souhaitent atteindre.

Le besoin d'évaluer toujours plus les attentes des utilisateurs est essentiel pour apporter la meilleure réponse. Il convient pour cela, de s'assurer durablement de la pertinence des éléments et fonctionnalités à apporter, ainsi que leur évolution. De manière globale, le site de petites annonces immobilières Novemo.com s'attache particulièrement à répondre aux exigences de sa clientèle, toujours plus abondante, et dont les attentes se veulent toujours plus précises.

Novemo.com propose aujourd'hui, un service qui retient véritablement l'attention, et qui peut permettre de gagner un temps précieux lors d'une transaction immobilière, en plus des économies conséquentes.

Pour la Société, la seule chose qui compte, est la réussite des projets immobiliers des particuliers, par le biais de son service en ligne, et ce, de la manière la plus confortable, la plus efficace, et rapide possible.

Website : www.novemo.com


Bambole


12 avril 2010

123webimmo.com : implantation à Taverny (95)

123webimmo.com 123webimmo.com vient de signer une nouvelle implantation dans le Val-d'Oise. La nouvelle agence couvre notamment Taverny, Saint-Leu-la-Forêt, Franconville, et Pierrelaye, et vient renforcer la présence de l'enseigne au Sud de la forêt de Montmorency dans le prolongement des agences de Deuil-la-Barre et de Montmorency.

L' effectif du réseau atteint 77 agences au plan national, et 123webimmo.com atteindra comme prévu le cap des 80 agences avant la fin avril.

Le maillage du Val-d'Oise devrait se poursuivre très prochainement, puisque le dossier de l'Isle-Adam est en phase de signature.


Constructeurs de maisons individuelles dans le Val d'Oise


Le marché de l’investissement professionnel français : une crise excessive facilitée par d’importantes barrières à l’entrée

Immo Group Consulting A/ Un retour de balancier spectaculaire : une décennie de croissance effacée Le marché de l’investissement a été victime d’une réaction brutale et épidermique :

Entre 1999 et 2007, le marché français a fait preuve d’exubérance qui s’est progressivement propagée à tous les actifs et à l’ensemble du territoire métropolitain. Ce dynamisme s’est caractérisé notamment par une compression des taux de rendement et un volume investi croissant reposant sur un fort afflux de capitaux étrangers. 2007 a constitué une année record avec près de 30 milliards d’euros investis. L’activité est retombée depuis lors comme un soufflet : le volume investi a été divisé par plus de 3 et a avoisiné en 2009 le montant relevé en …1999 (près de 8 milliards d’euros dont moins de 6 milliards pour l’Ile-de-France). En Ile-de-France, même s’il a augmenté au cours des trois derniers mois de 2009 par rapport au trimestre précédent, le montant placé est demeuré encore inférieur à celui constaté au 1er trimestre 2008 (moins de 3 milliards d’euros). La province génère, quant à elle, plus des trois-quarts du PIB français.

Pour autant, les investissements qui y ont été réalisés en 2009 (2 milliards d’euros environ) n’ont représenté que 30% du volume placé en France.

La revanche des acteurs traditionnels

Les sociétés non cotées faisant appel public à l’épargne et les compagnies d’assurance privilégient un flux régulier de revenus et n’ont jamais été prêtes à enfoncer leur taux d’intervention. Il leur faut offrir au moins 100 à 150 points de base de plus que les taux des obligations sans risque. De plus en plus exclus de certains segments d’actifs entre 2003 et 2007, ces acteurs sont revenus, depuis lors, sur le devant de la scène profitant de la hausse sensible des taux de rendement.

Après avoir fait montre d’une grande discrétion, les investisseurs étrangers ont peu à peu reconquis des parts de marché (40% du volume placé en 2009).

Les primes de risque financières et immobilières se sont beaucoup accrues. Au cours des deux dernières années Les taux de rendement ont ainsi progressé de 200 points de base pour les meilleurs produits à plus de 350 points de base pour les autres.

Certes en baisse depuis le 2ème semestre 2009 (de 20 à 60 points de base), les taux les plus bas constatés s’inscrivent encore à des niveaux élevés : 5,3/5,5% en mars 2010 contre 3,5/3,75 % en 2007.

Une déflation des prix brutale : l’aspiration vers le haut des taux de rémunération financière et immobilière a signifié une diminution instantanée des valeurs vénales de l’ordre de 15 % à plus de 30%, à loyers constants.

Si on ajoute la baisse des loyers réels, en l’espace d’un peu plus de deux ans, les prix ont fondu de 30% à plus de 50% selon la qualité de l’actif et sa situation. Ceci rend l’évolution du marché de l’immobilier d’entreprise bien singulier, l’immobilier résidentiel n’ayant pas connu un tel effondrement concernant ses meilleurs actifs.

Les actifs d’une valeur supérieure à 80 millions d’euros sont davantage pénalisés que ceux d’une valeur estimée inférieure ou égale à 50 millions d’euros, la décote se situant entre 10 et 15%. Le krach a donc effacé une décennie de croissance.

B/ Une situation paradoxale : jamais les liquidités mondiales n’ont été si abondantes et le potentiel du marché français de l’immobilier d’entreprise demeure considérable

Des liquidités abondantes : les Banques Centrales pratiquent depuis de nombreux mois une politique de financement très accommodante qui a fait s’envoler la masse monétaire. Elles ont en effet ramené leur taux de référence à des plus bas historiques afin de faire face au freinage brutal de la conjoncture. Plusieurs milliers de milliards de dollars ont été injectés dans l’économie mondiale. De 1990 à 2007, la monnaie en circulation basée sur les bilans des Banques Centrales avait progressé de 15% environ. Cette augmentation a doublé depuis lors. En 1990, la base monétaire représentait 4% du PIB mondial contre 21% aujourd’hui.

Cette forte expansion de liquidités est également alimentée par le réinvestissement d’une fraction significative de réserves mondiales de devises en titres obligataires européens et surtout américains. Il se sera ainsi émis, en 2009, quelque 1 300 milliards de dollars de bons du Trésor et 900 milliards de dollars de titres d’emprunts en Europe. Ces investissements en obligations induisent un transfert de liquidités, des rendements obligataires contraints et donc des taux longs limités, facteur monétaire également permissif.

Enfin, les anticipations économiques défavorables des ménages tendent à consolider le stock d’épargne, ce qui est le cas présentement en France.

Un potentiel de marché considérable : le volume investi en France est extrêmement faible comparé au gisement de valeur que représente aujourd’hui le parc d’immobilier d’entreprise, à savoir plusieurs centaines de milliards d’euros.

C/ Des barrières importantes à l’entrée du marché

Ces barrières sont bâties sur :

- La méfiance,
- Des contraintes de financement,
- Un manque d’offre,
- Des pratiques discriminatoires et opportunistes
- Des taux de rémunération élevés
- Quelques préjugés quant au niveau de qualité des actifs

Ces barrières sont-elles justifiées ?

Oui pour partie :

1. Une majorité d’actifs a été achetée trop chère entre 2004 et 2007 ce que reconnaissaient d’ailleurs volontiers les acheteurs eux-mêmes lors d’enquêtes d’opinion annuelles. La prime de risque s‘est progressivement étiolée parallèlement à l’explosion des montants investis (multipliés par 2,5). Les taux se sont allégés de 250 points de base pendant cette période,

2. La qualité moyenne des créances financières s’est dégradée : la santé des marchés locatifs n’est pas bonne et l’évolution de la conjoncture économique à court et moyen terme ne plaide pas en faveur de sa nette amélioration,

3. La grande lenteur de la normalisation du marché interbancaire, conjuguée à une hausse du risque de défaut, conforte les établissements financiers dans leur stratégie de maintien de conditions sévères d’accès au crédit,

4. Les investisseurs qui ne sont pas soumis à la contrainte du petit épargnant optent pour la valorisation du capital immobilier, une anticipation positive des marchés et un fort effet de levier, conditions qui ne sont pas respectées aujourd’hui,

5. La chute très importante des prix de vente ne peut être pleinement acceptée par ceux des bailleurs qui ne doutent pas, avec raison, de la bonne qualité des actifs qu’ils détiennent. Certains ont donc préféré se retirer temporairement du marché en escomptant pouvoir limiter les pertes ultérieurement ce qui a notablement restreint l’offre,

6. 2010 actera sans nul doute la fin de la désinflation ce qui renforcera la prime de risque sousjacente : sous l’hypothèse que le prix du pétrole confirme sa tendance haussière pour s’établir entre 75 et 85 dollars le baril fin 2010 (soit une progression de 40% en moyenne sur un an), l’inflation devrait rebondir et s’établir à 1,5% en 2010 contre 0,2% en 2009 et 2,8% en 2008,

7. La violence de la crise a privé la plupart des acteurs des repères nécessaires à toute bonne prise de décision.

L’ampleur du blocage apparaît toutefois exagérée :

Nous sommes certainement passés d’un excès de financiarisation à un excès de frilosité qui se révèle discriminatoire tant dans le choix géographique que catégoriel des actifs. Or :

1. La bulle immobilière s’est dégonflée. Le « repricing » général s’est traduit par un élargissement de la fourchette des taux d’intervention entre segments d’actifs et au sein de chacun de ces segments, ainsi qu’entre secteurs géographiques.

2. La sur sécurisation en matière d’acquisitions et de financements (exigence de fonds propres – jusqu’à 40% - et de primes d’intervention encore conséquents) évince une large gamme d’actifs tant en Ile-de-France qu’en province bénéficiant d’un niveau de risque satisfaisant. Elle influe bien évidemment sur les taux d’intervention immobiliers.

3. Certains taux de rendement apparaissent trop élevés par rapport au degré réel de sécurisation d’une partie du parc. Comparée au taux sans risque déflaté, la prime de risque plancher excède 400 points de base concernant les meilleurs actifs et varie de 500 (La Défense, grandes agglomérations régionales, par exemple) à plus de 600 points de base pour la très grande majorité des biens.

Leur reflux est lent. Les taux prime n’ont baissé que de quelques points de base depuis 2009. A titre de comparaison, la moyenne en points de base des primes de risque CDS 5 ans Europe catégorie spéculative, a été divisée par 2 au cours des 8 derniers mois. Les primes ne se justifient pas toujours par le niveau de risque fondamental des actifs.

Une réduction sélective des taux d’intervention est donc nécessaire afin d’inciter les propriétaires à céder leurs biens et donc améliorer la fluidité du marché de l’investissement. Cette baisse permettrait de créer un appel d’air de plusieurs milliards d’euros, d’autant que le volume de liquidités en circulation est très élevé.

L’amélioration de la fluidité du marché passe également par l’augmentation du volume de prêts accordés ainsi que par des conditions de financement assouplies qui faciliteraient le reflux des taux de rendement.

4. Les comportements qualifiés d’opportunistes ne concernent pas seulement certains investisseurs. Le rétrécissement de l’accès au marché du crédit a placé les financeurs en position de force alors qu’ils se trouvaient dans une situation de concurrence exacerbée avant la crise. Ils en ont naturellement tiré avantage. Autrement dit, les problèmes de refinancement et le montant accumulé de créances ne peuvent justifier à eux seuls l’élévation de barrières financières parfois significatives à l’entrée du marché.

5. La fin programmée de la désinflation favorisera les bailleurs par le jeu de l’indexation. Ceci concerne bien évidemment les contrats de location récemment signés et ceux qui le seront dans un avenir proche.

Donner davantage de profondeur à l’analyse du risque immobilier permettrait d’instaurer des repères plus solides et de renverser la barrière des préjugés

Diminuer la frilosité des acheteurs et des financiers impose l’adoption d’une grille de lecture pointue (d’ordre micro-sectoriel) du risque immobilier permettant d’appréhender l’ensemble des facteurs d’influence des marchés locaux. En structurant ces derniers, ces facteurs contribuent en effet grandement à la fixation des prix.

Leur meilleure connaissance permettrait de restaurer des repères immobiliers plus solides et de mieux identifier les bons actifs. Ce faisant, elle réhabiliterait une partie du parc aujourd’hui exclue des comités d’investissement et/ou de financement.

Afin d’exploiter toute la richesse du patrimoine français d’immobilier d’entreprise et d’exploitation, le retour aux fondamentaux immobiliers doit ainsi s’accompagner d’une analyse dynamique du couple territoire/bien.

Cette analyse consiste en une :

Expertise des risques structurants : le dynamisme et la valorisation du tissu immobilier dépend intrinsèquement de la richesse des multiples territoires qui composent l’économie régionale. Le dynamisme de ces micro-territoires résulte d’une délicate alchimie entre les différents facteurs qui les structurent : qualité du dynamisme démographique des personnes et des entreprises, qualité et accessibilité du parc résidentiel (offre/coût), des infrastructures de transports, des politiques d’aménagement et d’attractivité locales … Ces facteurs changeants sont autant de leviers de résistance à la dépression immobilière, de croissance future ou de freins au développement.

Expertise des risques opérationnels : inhérents au bien, ils doivent permettre de déterminer, par exemple, sa capacité à être rapidement reloué et à quel niveau de loyer, le montant des travaux nécessaires pour maintenir son attrait, etc…

Il va de soi que ces expertises ne doivent pas seulement produire une photographie des risques à un instant t mais elles doivent également inclure des projections à court et moyen terme. Le degré d’adéquation entre l’actif, son environnement et les contraintes inhérentes au marché (qualité et volume de l’offre directement concurrentielle ; qualité de la solvabilité des besoins exprimés) détermine le niveau de sécurisation fondamental du bien : est-il toujours performant et cette performance est-elle pérenne ?

L’étude de l’ensemble des facteurs structurants et opérationnels s’avère incontournable car elle permet d’identifier toute une gamme d’actifs adaptés aux besoins réels des entreprises en termes de prestations et de coût locatif et qui sont pourtant « oubliés » ou écartés des processus décisionnels. Ce faisant, elle redéfinit les contours de ce que peut être un actif « core ».

Perspectives

Ayant atteint un point très bas, le volume d’investissement ne peut que progresser. Le cru 2010 devrait néanmoins demeurer bien en deçà du niveau moyen atteint entre 2005 et 2007 et surtout de son potentiel ainsi que le confirment les placements réalisés au cours du 1er trimestre 2010. Les contraintes de financement, l’évolution des marchés locatifs, les comportements opportunistes et méfiants et, parfois, un manque de profondeur en matière d’analyse du risque immobilier, continueront de corseter l’activité au cours des prochains mois. Les prix de vente devraient se stabiliser pour les meilleurs actifs dont on peut se demander s’ils doivent se réduire principalement à des biens situés dans le Quartier Central des Affaires parisiens.

Sur la base d’un diagnostic rationnel du risque réel que représente le parc d’immobilier d’entreprise et d’exploitation, le potentiel du marché français s’avère considérable. Engagé dans une course d’obstacles, le marché de l’investissement dispose d’un allié de poids : un océan mondial de liquidités lequel, comme au début des années 2000, devrait immanquablement générer une nouvelle phase d’expansion ou (bulle ?) immobilière. La question principale à poser est donc la suivante : combien de temps faudra-t-il avant de retrouver le niveau d’activité de 2007 ? A compter de l’ouverture du robinet mondial de financement fin 2001, il avait fallu 6 années lors du précédent cycle. Nous pensons que le délai sera moindre cette fois-ci.

Département Etudes & Recherches Contact :
Evelyne COLOMBANI E-mail : evelyne.colombani@immogroupconsulting.fr Téléphone : 01.39.17.01.06/ 06.38.34.86.86
Jean-Michel CIUCH E-mail : jmciuch@immogroupconsulting.fr Téléphone : 06.16.79.36.62


Constructeurs de maisons individuelles dans le Val de Marne