30 avril 2009

L’Indice DTZ d’Accessibilité des Loyers de Bureaux

DTZ France Introduction

- Les coûts immobiliers représentent pour toute entreprise un poste significatif dans leurs dépenses totales. Sur les marchés de l’immobilier commercial et résidentiel, pour déterminer si un bien est « abordable », les coûts d’utilisation peuvent être rapportés à l’ensemble du chiffre d’affaires total ou au total des revenus*. Quand les coûts immobiliers dépassent une certaine proportion par rapport aux revenus, les locaux deviennent inabordables, « inaccessibles », déclenchant sur les marchés des mécanismes de correction.
- Comprendre comment s’articulent les coûts immobiliers et le chiffre d’affaires est donc essentiel pour anticiper les ajustements futurs du marché et pour évaluer son développement potentiel.
- En rapportant le coût total d’occupation des bureaux au chiffre d’affaires ou à la Valeur Ajoutée Brute (VAB) de chaque employé, l’Indice DTZ d’Accessibilité des loyers de bureaux apporte un éclairage nouveau pour comprendre l’évolution du marché européen des bureaux dans les prochaines années. Il donne également une indication claire quant à l’amplitude des ajustements nécessaires qui devront s’opérer sur ces mêmes marchés.
- L’Indice d’Accessibilité Tertiaire est établi en considérant la part par employé du revenu affecté au coût immobilier. Cet indice a été calculé pour les principaux marchés européens.

Accessibilité des loyers de bureau = Coût d’utilisation par poste de travail / Chiffre d’affaires moyen par salarié

Coût d’utilisation par poste de travail = (Loyer + charges d’exploitation) x Surface occupée par poste de travail

La Valeur Ajoutée Brute (VAB) du secteur des services par marché est utilisée en lieu et place du chiffre d’affaires

Les résultats clés

- En moyenne, le coût d’utilisation des bureaux représente environ 16% du chiffre d’affaires total des entreprises européennes.
- Néanmoins, des disparités importantes existent en Europe. Des villes où la VAB est élevée et où les coûts d’hébergement sont faibles demeurent très abordables, comme par exemple Bruxelles ou Vienne : les coûts d’utilisation des bureaux n’y représentent que 10% de la production par individu. Mais ce chiffre peut atteindre 30% dans une ville comme Madrid, où la VAB y est plus faible.
- Le poids des coûts immobiliers tertiaires par rapport à la VAB est également très fort dans les pays émergents d’Europe, par comparaison avec l’Europe de l’Ouest.
- A Moscou, la performance de l’économie nationale s’est complètement déconnectée de l’évolution du marché des bureaux : au cours des trois dernières années, les coûts d’utilisation ont triplé.
- Dans la City de Londres, les pressions sur l’accessibilité sont inférieures à la moyenne européenne !Ceci s’explique d’une part par une production par employé très élevée, et d’autre part, par une utilisation particulièrement efficace des surfaces tertiaires comparée au reste de l’Europe.
- Les pressions sur l’accessibilité sont fortement corrélées à l’allocation des surfaces. Dans des villes où les pressions sur l’accessibilité sont fortes, les utilisateurs s’adaptent, soit en réduisant la surface allouée à chaque salarié, soit en optant pour des implantations en périphérie.

L’accessibilité des surfaces tertiaires en Europe

- Jusqu’à la fin du deuxième semestre 2008, les indicateurs locatifs des principales villes européennes ont été étonnamment déconnectés des autres indicateurs de performance et des fondamentaux des différents marchés. Entre 2001 et 2008, la croissance annuelle des loyers dans ces villes a pu afficher une étonnante progression annuelle de 13,5%, alors que la croissance du PIB et de l’inflation au niveau européen a atteint en moyenne, respectivement, à peine 2,3% et 2,6% en un an.
- Durant cette période, la déconnexion entre les loyers et les fondamentaux sous-tendant l’activité économique a été négligée par les acteurs du marché. Ce n’est à présent plus le cas. La plupart des marchés des bureaux sont aujourd’hui sous le coup d’une correction des loyers ou d’un renforcement des clauses d’aménagement en faveur des utilisateurs ; et, pour de nombreuses entreprises, notamment celles liés par des contrats de location longue durée contractés au point haut des cycles locatifs, la question des valeurs locatives est devenue centrale.
- Le graphique ci-dessous montre un éventail plutôt resserré des coûts d’utilisation sur les principaux marchés européens des bureaux. Les exceptions sont Londres, Paris QCA et, dans une moindre mesure, Francfort. Ce phénomène s’explique par la possibilité pour ces villes d’avoir une production de richesse exceptionnelle.

L’étroite corrélation entre les coûts d’utilisation et la production, exprimée par la VAB par personne, est au cœur de l’Indice DTZ d’Accessibilité des loyers de bureaux.

- Les pressions sur l’accessibilité sont plus fortes dans les villes avec une VAB par personne inférieure à la moyenne européenne et des coûts d’utilisation des surfaces tertiaires par employé supérieurs (Moscou, Madrid) ; ces pressions sont également vives là la VAB par personne est moins élevée qu’ailleurs et où les coûts d’utilisation sont inférieurs à la moyenne (Varsovie, Budapest).
- L’accessibilité des surfaces tertiaires est également une préoccupation dans les villes où la VAB par personne est supérieure à la moyenne et où les coûts d’utilisation des surfaces tertiaires par employé sont relativement plus élevés qu’ailleurs (comme, par exemple, Paris QCA, Londres West End ou Dublin).
- La baisse des revenus et des bénéfices contraint les utilisateurs à revoir leurs stratégies immobilières. Les entreprises d’Europe centrale et orientale, de Madrid et de Londres West End subissent les pressions sur l’accessibilité les plus fortes. Ils sont par ailleurs les plus touchés par les baisses des revenus et le déclin de la rentabilité. Les ajustements sur ces marchés devraient par conséquent être plus rapides qu’ailleurs, là où les bureaux sont plus abordables et où la surface allouée à chaque salarié est plus importante, offrant aux utilisateurs une marge de manœuvre pour procéder à des ajustements.

Modélisation DTZ du taux d’effort des entreprises

- Face à la préoccupation grandissante des utilisateurs en matière de cout immobilier tertiaire, DTZ a développé une approche intégrée permettant de comparer l’accessibilité des loyers de bureaux sur les principaux marchés européens.
- Le Modèle de l’Accessibilité des Bureaux prend en compte les principaux éléments des coûts d’utilisation payés par les locataires, notamment les loyers, les frais d’entretien, les charges d’exploitation, les taxes foncières (quand elles sont payées par les locataires). Il intègre par ailleurs les différences pouvant exister sur ces marches en termes d’allocation de surface par salarié. Ces coûts sont ensuite comparés à une production moyenne par salarié dans les quartiers de bureaux prime.
- La Valeur Ajoutée Brute (VAB) par individu est utilisée comme facteur de substitution pour la production individuelle. Ce facteur a été préféré au PIB pour le calcul de l’indice, car il permet de tenir compte d’éléments liés à la fiscalité et aux subventions.
- L ’indice répertorie les villes européennes en fonction de leurs performances en matière de coûts d’utilisation des surfaces tertiaires par salarié et de production par salarié. Le tableau indique les villes pour lesquelles les coûts d’utilisation des surfaces tertiaires sont plus ou moins déconnectés des fondamentaux sous-jacents, ce qui renvoie à la capacité des utilisateurs à supporter des coûts immobiliers plus ou moins élevés. Il est intéressant de constater que toutes les villes où les loyers sont élevés ne sont pas forcément, pour les utilisateurs, des villes inabordables, un résultat corroboré par des retours d’expérience.
- Les marchés analysés sont classés selon leur niveau d’accessibilité des surfaces tertiaires. Dans cette première édition de L’Indice DTZ d’Accessibilité des loyers de Bureau, la base 100 (indiquée ici par une ligne rouge) représente la moyenne européenne. Les villes ayant des scores supérieurs à 100 sont celles où les surfaces tertiaires sont, dans l’ensemble, moins abordables que la moyenne européenne, tandis que celles sous ce seuil sont considérées comme l’étant davantage.
- Dans les villes européennes, les coûts d’utilisation des bureaux représentent environ 16% de la production totale des employés.
- Comme anticipé, Moscou est la ville avec l’indice le plus élevé, en raison de coûts d’utilisation des surfaces tertiaires importants et d’une valeur ajoutée brute par personne faible : avec un indice de 408, les loyers représentent plus de quatre fois ce que les utilisateurs pourraient être en mesure de payer sans avoir à chercher des locaux plus abordables ou remettre en question leur choix en termes de qualité de locaux.

* En statistiques, ce rapport définit le taux d’effort. L’INSEE donne par exemple la définition suivante du taux d’effort appliqué à l’immobilier résidentiel : « Le taux d’effort est égal au rapport entre la dépense en logement d’un ménage et son revenu. Cet indicateur permet de mesurer le poids de la dépense liée à l’occupation du logement sur le budget des ménages et le pouvoir « solvabilisateur » des aides. » Voir www.insee.fr. Nous préférons ici le terme d’ « accessibilité », traduction française du terme anglais « affordability ».


Canet en Roussillon


Orco Property Group et Colony Capital entrent en négociations exclusives pour une augmentation de capital réservée

Orco Property Group Orco Property Group SA (OPG), acteur majeur de l’immobilier en Europe Centrale, annonce que le conseil d’administration, tenu ce jour, a ouvert des négociations exclusives avec Colony Capital dans le but de procéder à une augmentation de capital de la société réservée à ColOG, une société contrôlée par des fonds conseillés par Colony Capital.

ColOG envisage, dans le cadre d'un partenariat avec Jean-François Ott, le fondateur et PDG d’Orco Property Group, un renforcement des fonds propres d’OPG à concurrence de 25 millions d’euros avant la fin du deuxième trimestre 2009 et jusqu'à un montant supplémentaire de 140 millions d’euros à l’issue de la procédure de sauvegarde ouverte par le Tribunal de Commerce de Paris le 25 mars dernier.

Ces négociations s’inscrivent dans la perspective du plan de restructuration financière et opérationnelle mis en place par le management et vise également à permettre de poursuivre dans les meilleures conditions un certain nombre de projets de développement immobilier adaptés à ce plan.

A l’issue d’une période de due diligence, ColOG aurait ainsi la faculté de souscrire à une augmentation de capital réservée de 25 millions d’euros, au plus tard le 22 juin 2009. Orco Property Group émettrait 5 millions d’actions à bons de souscription d’actions (ABSA) à un prix de 5 euros par action. A chaque action nouvelle, seraient attachés 4 bons de souscription d’actions, permettant de souscrire au total à 20.000.000 d’actions nouvelles, à un prix de 7 euros par action. Ces bons de souscription d’actions seraient exerçables à l’issue de la procédure de sauvegarde.

Par ailleurs, le conseil d’administration d’Orco Property Group a proposé que chaque actionnaire d’OPG se voit attribuer gratuitement un bon de souscription d’action (BSA) pour 2 actions OPG, donnant droit à souscrire à une action nouvelle au même prix de souscription que celui applicable aux bons qui seraient émis en faveur de ColOG.

Monsieur Le Guerneve, administrateur judiciaire désigné par le jugement du Tribunal de Commerce de Paris du 25 mars 2009, a été informé de l’opération.


Immobilier Loire


29 avril 2009

Le marché de l'immobilier marocain : sous le signe de la continuité et de la diversité

Salon de l’immobilier marocain Une autre image du Maroc, toujours plus dynamique, voilà ce que propose la sixième édition du SMAP IMMO les 21, 22, 23 et 24 mai 2009, à Paris - Porte de Versailles. Une image d’ouverture, destinée à toucher de nouveaux publics, à la recherche d’investissements diversifiés, prêt à saisir les opportunités qu’offre le marché marocain et les bonnes affaires qu’il présente depuis son origine. Investissements de loisirs, certes, mais aussi investissements locatifs, porteurs de plus-values à moyen terme. Au moment où les perspectives de placements ne cessent de s’assombrir sur les marchés européens, le Maroc offre des possibilités de rendements sûrs dans un contexte de croissance économique confirmée. Une exception face à la crise.

Pays stable, climat enchanteur, proximité géographique avec l’Europe, vie moins chère qu’au nord de la Méditerranée, population accueillante, et culturellement ouverte sur les étrangers, francophile et francophone : autant d’atouts qui ont su séduire les investisseurs européens.

L’attraction touristique : une croissance soutenue

En dépit de la crise que connaît le tourisme mondial, le marché marocain continue de croître. Le seuil des 8 millions de visiteurs a été franchi en 2008. Selon le ministre du Tourisme, Mohamed Boussaïd, «2009 sera une année d’ouverture majeure. Ainsi, le rythme de croissance en capacité hôtelière sera maintenu pour la hisser à 230.000 lits en 2010 contre 153.000 actuellement. De plus, les opérateurs, réunis au sein de la Fédération Nationale du Tourisme (FNT), affirment pouvoir porter la contribution au PIB du secteur à 20% toujours en 2010 contre 12 % en 2008.

C’est dans ce contexte on ne peut plus favorable que s’inscrivent les investissements immobiliers au Maroc.

Une cible élargie

Le marché de l’immobilier marocain est à dominante essentiellement domestique. 20% seulement de la demande émane d’acheteurs étrangers, principalement français, auxquels il conviendrait d’ajouter les Marocains Résidant à l’Etranger.

Depuis le début de la décennie, le Maroc attirait essentiellement des pré-séniors, entre 50 et 65 ans, dotés d’une capacité d’investissement de 500.000 à 600.000 euros. Mais, au cours des douze derniers mois, les observateurs ont noté une ouverture du marché. Désormais, l’acheteur d’un appartement ou d’une maison au Maroc rajeunit. Cadre supérieur ou profession libérale, entre 40 et 55 ans, il recherche majoritairement des produits dont le prix s’établit entre 250.000 et 450.000 euros. Un élargissement qui confirme les perspectives d’ouverture annoncées par le ministre du Tourisme et le l’Artisanat, Mohamed Boussaïd.

Une offre adaptée

Face à cette demande de plus en plus diversifiée, les opérateurs ont considérablement élargi leur offre. La diversité de l’offre, tant du point de vue géographique qu’en ce qui concerne l’éventail des prix. ,en matière immobilière, n’a jamais été aussi importante. Villes impériales, balnéaires, Région nord, le Souss, l’Oriental… Les promoteurs immobiliers couvrent maintenant la quasi-totalité du territoire marocain, et proposent des produits à tous les prix, car ils ont compris la nécessité de s’adapter au contexte actuel en offrant des produits à des prix étudiés avec des prestations intéressantes.

Les atouts du Maroc

• Une image intacte
La demande des investisseurs et des touristes se porte, de manière privilégiée, sur les destinations qui ont su préserver leur authenticité. Cette tendance, à la différence d’autres territoires telle que l’Espagne ou la côte sud du Portugal, contribue à l’attrait du Maroc pour les investisseurs internationaux. La campagne d’affichage dans le métro parisien correspond d’ailleurs à cette aspiration. Les paysages protégés et les modes de vie marocains contribuent amplement à son succès vis-à-vis des clientèles haut et moyen de gamme.

• Dix années d’expansion immobilière
Tout en préservant cette image privilégiée, les dix premières années du règne de Sa Majesté Mohammed VI traduisent l’ambition de modernisation du pays. Les projets lancés ou inaugurés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sont des opérations de construction ou d’aménagement de grande envergure, ayant un impact considérable sur les grandes agglomérations du Royaume, en termes de satisfaction de la demande d’habitat social, en matière d’équipement et de mise à niveau des tissus urbains. Le nombre total des projets lancés ou inaugurés par Sa Majesté le Roi Mohamed VI depuis 1999 date de son intronisation, à fin 2006, est de l’ordre de 223 projets. La consistance globale de ces opérations s’élève environ à 432.585 unités pour un coût d’investissement global de 45 milliards de dirhams (4 milliards d’euros) et sur une superficie de 12.862 h. (source : Ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’Espace)

• Les projets initiés par les promoteurs privés et les autres promoteurs publics
Les promoteurs privés et les autres promoteurs publics (CDG, SONADAC, Al Omrane, ADER Fès …) ont un rôle non négligeable dans la réalisation des projets inauguré par SM le Roi, ils ont initié 43 projets portant sur 120.189 unités, dont 11.618 lots, 106.131 logements et 2.440 ménages concernés par des opérations de restructuration, pour un coût d’investissement d’environ 20 Milliards de Dirhams (1,8 milliards d’euros) et sur une superficie de 1.502 ha.

La région du Grand Casablanca totalise à elle seule 73.037 unités, soit 60,77% du total des projets initiés par les promoteurs privés et les autres promoteurs publics, sur une superficie de 444 Ha et pour un coût d’investissement de 12,8 milliard de Dirhams (1,08 milliards d’euros. (tableau 1). A ce jour, parmi ces projets, 11 projets ont été achevé portant sur 8.982 unités pour un investissement de 1,122 milliards de Dirhams (90 millions d’euros).

• Attractivité des investissements : Le Maroc, quatrième dans le bassin méditerranéen
L’enquête, effectuée par le cabinet d’audit et de conseil KPMG SA a pour fin d’établir un classement entre différents pays selon les tendances de compétitivité à long terme. Les résultats de l’enquête KPMG effectuée auprès de patrons de PME, ont placé le Maroc en 4e position en termes d’attractivité dans le bassin méditerranéen. Le Maroc arrive après la France, l’Espagne et l’Italie, et devant l’Algérie et la Tunisie.
Il faut dire que l’Etat multiplie les incitations à l’investissement, particulièrement dans le secteur de l’immobilier. Ainsi, tout promoteur qui construit 500 logements et plus en milieu urbain et/ou plus de 100 logements en milieu rural dans un délai de 5 ans, et ce, dans le cadre de l’opération logement à 140.000 DH (12.650 euros), bénéficiera d’une exonération fiscale totale. Une mesure phare destinée à diversifier la géographie de l’offre de logements.

SMAP Immo - Salon de l’Immobilier Marocain à Paris
Du 21 au 24 mai 2009
A Paris - Porte de Versailles
Hall 5


Horaires et ouvertures
Jeudi 21 mai 2009 10H /19H
Vendredi 22 mai 2009 10H/ 19H
Samedi 23 mai 2009 10H/ 19H
Dimanche 24 mai 2009 10H/19H

Tous les jours, ateliers de cuisine marocaine animée par
le grand chef CHOUCHIMA

Entrée gratuites
Inscription sur place – Pré inscription sur le site Internet
La liste complète des exposants et toutes les informations pratiques :
www.smapimmo.fr


Contacts Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Marrakech


Züblin Immobilière France annonce ses principaux indicateurs financiers pour l’exercice 2008/2009

Züblin Immobilière France Züblin Immobilière France annonce aujourd’hui des données financières* préliminaires et non auditées pour l’exercice clos au 31.03.2009 afin de fournir une indication au marché sur les principaux facteurs influençant ses états financiers annuels. Le chiffre d’affaires pour l’exercice 2008/2009 s’élève à 27,3 M€, dont 25,4 M€ de loyers.

La Société anticipe :

- un ajustement à la baisse de la valeur de ses actifs immobiliers d’environ 21% sur 12 mois ;
- une valeur de patrimoine (droits inclus) comprise entre 312 M€ et 315 M€, avec un taux de vacance de 0,7% ;
- un cash-flow d’exploitation par action, sur une base diluée, compris entre 1,00 € et 1,05 € ;
- un ANR par action, sur une base diluée, compris entre 5,6 € et 6,0 € ;
- un dividende proposé de 0,30 € par action, contre 0,80 € l’an passé.

Sur la base de ces données financières préliminaires, Züblin Immobilière France respecte au 31.03.2009 les engagements pris aux termes de ses emprunts bancaires (covenants).

* Toutes les informations de ce communiqué sont des données non auditées et non approuvées par le Conseil d’administration.

Chiffre d’affaires par trimestre

Par rapport à la même période de l’exercice 2007/2008, les loyers du quatrième trimestre (6,5 M€) sont en baisse de 10,7% : les baisses de loyer consenties sur les immeubles Jatte 1 et Le Magellan ont en effet annulé l’impact positif de l’indexation des loyers et la croissance de la base locative liée aux acquisitions des immeubles Danica et Salengro.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice 2008/2009 s’établit à 27,3 M€, dont 25,4 M€ de loyers. La croissance de 24% par rapport à l’exercice précédent résulte essentiellement de l’effet en année pleine des acquisitions des immeubles Le Danica et Le Magellan réalisées à la fin de l’exercice 2007/2008. A périmètre constant (en excluant les immeubles Le Magellan, Le Danica, Le Salengro et les Collines de Saint Cloud), les loyers sont en recul de 3%.

Patrimoine

Au 31.03.09, Züblin Immobilière France prévoit une valeur d’expertise (droits inclus) de son patrimoine immobilier comprise entre 312 M€ et 315 M€, soit une baisse entre 11,8% et 12,5% par rapport au 30.09.08. Sur un an, le recul des valeurs se situerait ainsi entre 20,8% et 21,5%. En base annualisée, les loyers s’élèvent à 24,6 M€ et le rendement locatif brut ressortirait donc entre 7,8% et 7,9%. Au 31.03.09, le taux d’occupation s’établit à 99,3%.

Après prise en compte de l’effet positif des résultats opérationnels, de l’ajustement des valeurs d’expertise, de la réévaluation des swaps de couverture de taux, et du dividende, Züblin Immobilière France anticipe un actif net réévalué par action, sur une base diluée, compris entre 5,6 € et 6,0 €, soit une baisse entre 57% et 60% sur un an.

Résultats et dividende

L’ajustement à la baisse de la valeur des actifs devrait impacter négativement le résultat de l’exercice 2008/2009 pour un montant compris entre 79,0 M€ et 82,0 M€.

En termes opérationnels, la Société devrait enregistrer une performance solide, avec une consolidation de son cash-flow d’exploitation : ce dernier devrait se situer dans une fourchette comprise entre 1,00 € et 1,05 € par action. Sur la base des données financières préliminaires, malgré l’impact négatif de l’ajustement des valeurs d’expertise, au 31.03.09, la Société respecte l’ensemble des engagements pris aux termes de ses emprunts bancaires (covenants).

Disposer d’une trésorerie solide est un avantage compétitif majeur dans l’environnement économique difficile et perturbé qui prévaut actuellement. Aussi, la conservation de sa trésorerie et la sécurisation de ses cash-flow demeurent la priorité stratégique de la Société. Afin de conserver cet atout stratégique et malgré une solide performance opérationnelle, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale des actionnaires du 18 juin 2009, le versement d’un dividende de 0,30 € par action, contre 0,80 € l’an passé.

Les résultats complets et définitifs de l’exercice seront publiés le 3 juin 2009.

Pour plus d’informations, visitez le site web de la Société : www.zueblin.fr

A propos de Züblin Immobilière France

Züblin Immobilière France est une société foncière cotée ayant opté pour le statut SIIC, qui investit dans l’immobilier de bureaux. Son patrimoine immobilier est constitué de 8 immeubles de bureaux, situés en région parisienne, à Lyon et à Marseille.

Les actions de Züblin Immobilière France sont cotées sur le Compartiment C d’Euronext Paris, marché du Groupe Nyse Euronext – ISIN : FR0010298901

Ce communiqué ne doit pas être diffusé aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, en Australie ou au Japon.

Ce communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente ni la sollicitation d’un ordre d’achat d’actions Züblin Immobilière France aux Etats-Unis d’Amérique ni dans tout autre pays où une telle offre serait contraire aux lois et règlements applicables. Les actions Züblin Immobilière France n’ont pas été, et ne seront pas, enregistrées au titre du United States Securities Act de 1933, tel que modifié (le “Securities Act de 1933”). Züblin Immobilière France n’a pas l’intention de procéder à l’enregistrement des actions Züblin Immobilière France au titre du Securities Act de 1933, ou de faire appel public à l’épargne aux Etats-Unis d’Amérique.

Les actions ne sont disponibles et ne pourront être offertes ou émises qu’aux personnes habilitées et toute offre, sollicitation ou accord en vue de l’achat des actions existantes ou de la souscription des actions nouvelles ne pourra être réalisé qu’avec des personnes habilitées.

Aucune autre personne ne doit s’en remettre à ce communiqué. La diffusion du présent communiqué ou de tout autre document lié à la société doit être réalisée dans le respect des règles précitées.

Ce communiqué ne contient pas ou ne constitue pas une invitation ou une incitation à investir.

La distribution de ce communiqué dans certains pays peut constituer une violation de la législation applicable.



Constructeurs de maisons individuelles dans la Nièvre


28 avril 2009

A Paris, les loyers de bureaux devraient baisser entre 10 et 15 % en 2009

FNAIM Selon Pierre Chanaud, membre de la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM

A Paris, le marché des bureaux a traversé une passe difficile dont il semble déjà sortir, estime Pierre Chanaud, membre de la Chambre des Experts Immobiliers FNAIM. Ce marché a perdu ses repères au 4e trimestre 2008, au cours duquel la chute du nombre de transactions a été spectaculaire.

Néanmoins, alors que, traditionnellement, le mois de janvier est le plus calme de l'année, on a enregistré un regain d'activité en début d'année, tant en nombre de signatures fermes que de visites, laissant penser que, passée une période d'attentisme, les entreprises ont retrouvé le chemin des agences.

Globalement, le volume de transactions est inférieur l’ordre de 38 % par rapport à celui de 2007. La surface commercialisée en 2008 sur l’ensemble de Paris est de 2 300 000 m2.

A Paris, les taux de rendements étaient devenus très faibles, compris entre 3,5 % et 3,8% durant la période 2006/2007. En 2009, ils remontent et atteignent 5,5 % pour les produits phares, dépassant même 6 % dans le quartier central d'affaires de Paris (1er, 2e, 8e, 16e et 17e). Dans les deux années à venir, les taux devraient s'établir entre 6 et 7 %.

Les Experts Immobiliers FNAIM restent cependant prudents pour impacter l’augmentation des rendements dans leurs rapports, car le petit nombre de transactions enregistré depuis l'été 2008 rend arbitraire la détermination d’un taux. En effet, l’analyse et l’audit des composantes locatives du bien sont fondamentales. La valeur locative actuelle, la durée restante de location et la qualité du locataire sont autant d’éléments qui entrent en ligne de compte pour déterminer la juste valeur d’un actif.

Les loyers ont commencé à diminuer, mais dans des proportions encore relativement faibles. Pour la Chambre des Experts immobiliers FNAIM, la baisse devrait être contenue dans une fourchette de 10 à 15 % à la fin 2009 par rapport la fin 2008.

Pierre Chanaud constate que la période peut générer une demande de renégociation des baux, du fait de l’augmentation importante de l’indice ICC et de la baisse relative des valeurs locatives de marché. Certains bailleurs préfèrent négocier pour « aider » le locataire à traverser une période tendue plutôt que de prendre le risque qu'il quitte ses locaux.

La renégociation spontanée des loyers permet aussi au bailleur d'éviter de voir son locataire demander à bénéficier de l’application de l’article L 145-39 du code de commerce qui prévoit un retour à la valeur locative de marché dès lors que le bail, par le jeu des indexations, a augmenté de plus de 25 %. C’est à ce moment, que l’expertise définissant la valeur locative aidera les parties à trouver un terrain d’entente plus favorable et indiscutable.

A propos de la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM …Créée en 1973, la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM est une organisation professionnelle nationale représentative d’experts en évaluation immobilière. Elle rassemble plus de 700 professionnels, tous membres de la FNAIM, qui exercent leur mission en France métropolitaine ainsi que dans les départements d'Outre-Mer. Les experts en évaluation immobilière interviennent pour le compte de valorisation de portefeuilles notamment hôteliers pour des investisseurs et pour des grands groupes d’utilisateurs et principalement dans la préparation d'une transmission à titre onéreux ou gratuit (vente ou donation), dans le cadre d'une séparation de patrimoine, d'une succession, dans les rapports avec l'administration fiscale pour le calcul de l'ISF (impôt sur la fortune), pour la valorisation des murs ou encore pour le calcul de l'indemnité d'éviction et l'évaluation de la valeur locative.

Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Loire


27 avril 2009

Entreparticuliers.com : Chiffre d'affaires 1er trimestre 2009

Entreparticuliers.com Entreparticuliers.com, N°1 des annonces de ventes immobilières entre particuliers sur Internet, cotée sur Alternext (ISIN : FR0010424697, Mnémo : ALENT) publie ce jour son chiffre d'affaires pour le 1er trimestre 2009.

Le marché de l'immobilier : des signes encourageants mais toujours pas de reprise (baromètre Entreparticuliers.com, mars 2009)

En mars, les indicateurs qui ont été relevés dans le cadre du baromètre que réalise mensuellement Entreparticuliers.com confirment les tendances observées depuis le début de l'année. Les prix ne baissent plus, le délai moyen de transaction continue de se réduire et le taux de négociation se stabilise. En revanche, le nombre de nouveaux biens mis en vente sur le mois enregistre encore un net recul à période comparable et traduit l'attentisme encore tenace des vendeurs comme des acheteurs. Le marché de l'immobilier, s'il est caractérisé par de nombreux signes encourageants, ne présente toujours par de déclencheur qui permettrait un redémarrage rapide.

Chiffre d'affaires 1er trimestre 2009 : 3,0 ME

Dans ces conditions de marché, le chiffre d'affaires du 1er trimestre est en net recul de 24%(1), et s'établit à 3,0 ME contre 3,9 ME au 1er trimestre 2008. Cette évolution de l'activité intègre un effet de base défavorable, en comparaison d'un 1er trimestre 2008 qui avait été exceptionnellement élevé.

Le volume d'activité traduit l'attentisme du marché qu'avait souligné Entreparticuliers.com lors de la communication de ses résultats annuels 2008, et qui est toujours caractérisé par de faibles volumes de transaction :

- le nombre d'annonces payées du site Entreparticuliers.com s'inscrit en baisse de 41% au 1er trimestre 2009 (15 310 annonces contre 25 804 en 2008 à période comparable) ;
- les annonces premium reculent de 47% et les annonces basiques de 36,5% sur la période.

Maintien du cap et préparation du rebond

Au regard des caractéristiques de marché observées à ce jour, et compte tenu des délais de transformation d'un redémarrage, même prochain, du marché de l'immobilier en chiffre d'affaires, Entreparticuliers.com ne prévoit pas un retour à la croissance en 2009. Dans ce contexte, Entreparticuliers.com a décidé de réduire ses investissements publicitaires.

Pour autant, Entreparticuliers.com conserve le cap qu'il s'est fixé : continuer à investir dans le développement de son offre et des services qu'il propose à ses clients pour préparer le rebond du marché et profiter pleinement du retour à la croissance de l'activité.

Entreparticuliers.com souligne que sa situation financière reste très solide marquée par une absence d'endettement, et une trésorerie au 31 mars 2009 de 18 ME.

Prochains rendez-vous :

- 27 & 28 avril, participation au Smallcap Event Paris
- 23 juillet, publication du chiffre d'affaires du 1er semestre 2009

(1) Données consolidées après prise en compte des avoirs établis au cours du premier trimestre 2009, de la reprise de la provision d'avoirs à établir relative à la garantie à 6 mois dotée au 31 décembre 2008, de la reprise de la provision d'avoirs à établir relative à la garantie à 12 mois dotée au 31 décembre 2008 et de la dotation au 31 mars 2009 de la provision d'avoirs à établir relative à la garantie à 6 mois, de la provision d'avoirs à établir relative à la garantie à 12 mois au titre de 2008 et de la provision d'avoirs à établir relative à la garantie à 12 mois au titre de 2009, pour un impact total net négatif de 607 KE contre 1 178 KE sur la même période en 2008.

A propos d'Entreparticuliers.com Créé en 2000 par Stéphane Romanyszyn, Entreparticuliers.com est le n°1 des annonces de ventes immobilières entre particuliers sur Internet, avec en 2008, toujours plus d'un bien immobilier sur 3 mis en vente directement par le propriétaire ayant transité sur son site. Le modèle de l'entreprise repose sur le paiement de l'annonce déposée par le vendeur du bien et un accès gratuit pour les acheteurs potentiels.
En 8 ans, Entreparticuliers.com a su développer des offres de services aux particuliers à forte valeur ajoutée et une notoriété de dimension nationale, et s'est imposé comme un acteur incontournable sur le marché immobilier français.
Entreparticuliers.com est coté sur Alternext de NYSE EURONEXT depuis février 2007



Immobilier Basse Normandie


Groupe Acheter-Louer.fr : Bonne résistance en 2008

acheter-louer.fr Filiale d'Adomos et cotée sur Alternext depuis juillet 2007, Acheter-Louer.fr offre aux agents immobiliers des solutions marketing : presse gratuite d'annonces immobilières dont il est leader en Ile de France, et offre Web/presse à travers son site Internet de petites annonces immobilières de professionnels.

Les produits d'exploitation consolidés du Groupe Acheter-Louer.fr s'établissent à 8,89 ME en 2008 pour 7,79 ME en 2007, soit une progression de 13,3% et de 2,7% hors produits d'exploitation non récurrents.

Le nombre d'agents immobiliers abonnés au site Internet est passé de 1 013 en janvier 2008 à 1 454 en janvier 2009, soit une progression de 43,5% sur l'année et de 5% au cours du deuxième semestre et ce, malgré l'immobilisme du marché immobilier.

L'EBITDA atteint 911 KE, en légère progression par rapport à l'exercice 2007 (+15%), pour un résultat d'exploitation de 94 KE et un résultat net part du groupe de - 16 KE (pour respectivement 279 KE et 50 KE en 2007).

2009, année de transition

Malgré un début d'année très difficile pour les agents immobiliers, 2009 pourrait permettre à Acheter-Louer.fr d'accéder à un nouveau positionnement concurrentiel : la société a testé au cours du premier trimestre un nouveau service réservé à ses abonnés, Contact Acquéreur Premium, qui apporte à l'agent immobilier des contacts acquéreurs très qualifiés. Ce service différenciant pourrait être un outil particulièrement efficace de recrutement et de fidélisation des abonnés. Pour l'année 2009, les performances du groupe dépendront du succès de cette nouvelle offre, des budgets disponibles de ses clients et de la capacité de la société à financer l'acquisition de nouveaux clients et à fidéliser les abonnés existants.

Le groupe confirme également que, dans un contexte de marché de la petite annonce immobilière en phase de consolidation potentielle et de faible visibilité, le groupe Acheter-Louer.fr, étudie les moyens, en éventuelle synergie avec sa maison mère Adomos, de renforcer sa structure financière pour accélérer son développement et/ou saisir des opportunités de prise de part de marché.

A propos d'Acheter-Louer.fr (FR0010493510-ALALO)
Avec 12 titres et 10 millions de journaux distribués chaque année, Achter-Louer.fr est le leader de la presse thématique immobilière gratuite en Ile-de-France. Son site www.acheter-louer.fr figure parmi les premiers sites immobiliers français d'annonces immobilières de professionnels



Constructeurs de maisons individuelles dans l'Hérault


Groupe Adomos : Après une année 2008 difficile, reprise prévue en 2009

Adomos Produits d'exploitation

Les produits d'exploitation consolidés du Groupe Adomos sont ramenés à 16 ME en 2008 contre 23,6 ME en 2007.

Cette décroissance, qui intervient pour la première fois dans l'histoire de la société, résulte du climat économique défavorable qui a touché l'ensemble des secteurs d'activité et plus particulièrement celui du marché de l'investissement locatif.

Résultat et trésorerie

Cette baisse sensible des produits d'exploitation n'a pas été sans impact sur l'EBITDA du Groupe, qui s'est élevé à une perte de 1,278 ME, reflétant ainsi l'important niveau de sous-activité constaté au second semestre 2008 chez Adomos SA :

En effet, les investisseurs inquiets ont pour nombre d'entre eux annulés leurs projets : les signatures notariées ont baissé de 45% au second semestre 2008 par rapport au 1er semestre 2008, et ont été divisées par 3 par rapport au second semestre 2007.

Le résultat net de l'exercice ressort à une perte de 5,34 ME pour un bénéfice de 3,8 ME en 2007, du fait d'amortissements et dépréciation rendus nécessaires eu égard aux incertitudes qui ont pesé au cours du second semestre 2008.

Ces charges d'amortissements et de provisions se sont élevées à 4,7 ME s'analysant comme suit :

- 2,1 ME d'amortissements des fichiers clients et des sites Internet principalement.
- 2,6 ME de provisions pour risque et charges (dépréciation du stock de réservation, restructuration, clients-recouvrement...).

Malgré ces difficultés, Adomos est parvenu à maintenir une trésorerie positive + 2.4ME au 31.12.2008 grâce à une gestion rigoureuse de son BFR et aux mesures prises tout au long de l'année.

Adomos SA : 2009, année de retournement

Le premier trimestre 2009 confirme le retournement de tendance observée en janvier : les réservations brutes enregistrées sur cette période ont augmenté de 101% par rapport au dernier trimestre 2008.

Les investisseurs sont séduits par la baisse des taux d'intérêt et par l'attractivité de la Loi Scellier, à laquelle viennent d'être adjoints au mois d'avril les nouveaux dispositifs défiscalisant de loueur en meublé et d'investissement outre-mer.

Si le premier semestre 2009 reste handicapé par les faibles réservations du second semestre 2008, Adomos SA devrait sur l'ensemble de l'exercice renouer avec les profits et commencer à générer à nouveau des cash-flows positifs au cours du second semestre 2009.

Fort d'une expérience qui a fait d'Adomos le leader du marché de l'investissement immobilier sur Internet, d'un bilan solide et d'une trésorerie maîtrisée, la société a une bonne visibilité sur l'évolution positive de son activité.

ACHETER-LOUER.FR

Les résultats annuels du Groupe Acheter-Louer.fr coté sur Alternext depuis Juillet 2007 font l'objet d'un communiqué de presse spécifique diffusé ce jour et disponible sur le site d'Alternext et sur son site internet.

Filiale d'Adomos, Acheter-Louer.fr offre aux agents immobiliers des solutions marketing : presse gratuite d'annonces immobilières, leader en Ile de France, et offre Web/presse au travers de son site Internet de petites annonces immobilières de professionnels.

Malgré les difficultés rencontrées par l'ensemble de la profession et plus particulièrement les agents immobiliers au cours du deuxième semestre 2008, Acheter-Louer.fr est parvenu à maintenir une croissance positive.

Les produits d'exploitation consolidés du Groupe Acheter-Louer.fr se sont élevés à 8,9 ME en 2008 contre 7,8 ME en 2007, soit une progression de 14% (et de 3% hors produits d'exploitation non récurrents)

Le résultat d'exploitation consolidé d'Acheter-Louer.fr est positif à 94 KE pour un résultat net consolidé négatif de 17 KE (pour respectivement 279 KE et 50 KE en 2007).

Les performances d'Acheter-Louer.fr pour l'année 2009 dépendront de l'évolution de la conjoncture immobilière, des budgets disponibles de ses clients ainsi que de la capacité de la société à financer l'acquisition de nouveaux clients et à fidéliser les abonnés existants.

Dans un marché de l'investissement immobilier locatif en reprise, avec un contexte de marché des annonces immobilières difficile et en possible consolidation, le Groupe Adomos confirme sa stratégie visant à étudier les moyens de renforcer sa structure financière pour accélérer son développement et celui de sa filiale Acheter-Louer.fr et n'exclut pas de saisir des opportunités de prise de part de marché sur ses deux pôles.

Adomos (ALADO, code 44752), est le leader français de la distribution par Internet d'immobilier d'investissement locatif à destination du particulier.
www.adomos.com/infofi


Constructeurs de maisons individuelles en Ile de France


24 avril 2009

Maroc : Dix années d’expansion immobilière

Salon de l’immobilier marocain Tout en préservant son image privilégiée de douceur de vivre, de stabilité et d’accueil, le Maroc bouge. Le SMAP Immo constitue l’occasion exceptionnelle de découvrir ces évolutions.

Les dix premières années du règne de Sa Majesté Mohammed VI traduisent l’ambition de modernisation du pays. Les projets lancés ou inaugurés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sont des opérations de construction ou d’aménagement de grande envergure, ayant un impact considérable sur les grandes agglomérations du royaume, en termes de satisfaction de la demande d’habitat sociale, en matière d’équipement et de mise à niveau des tissus urbains. Le nombre total des projets lancés ou inaugurés par Sa Majesté le Roi Mohamed VI depuis 1999 date de son intronisation, à fin 2006, est de l’ordre de 223 projets. La consistance globale de ces opérations s’élève environ à 432.585 unités pour un coût d’investissement global de 45 milliards de Dirhams (4 milliards d’euros) et sur une superficie de 12.862 h. (source : Ministère de l’habitat de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace).

Les projets initiés par les promoteurs privés et les autres promoteurs publics

Les promoteurs privés et les autres promoteurs publics (CDG, SONADAC, Al Omrane, ADER Fès,…) ont un rôle non négligeable dans la réalisation des projets inauguré par SM le Roi, ils ont initié 43 projets portant sur 120.189 unités, dont 11.618 lots, 106.131 logements et 2.440 ménages concernés par des opérations de restructuration, pour un coût d’investissement d’environ 20 Milliards de Dirhams (1,8 milliards d’euros) et sur une superficie de 1.502 ha.

La région du Grand Casablanca totalise à elle seule 73.037 unités, soit 60,77% du total des projets initiés par les promoteurs privés et les autres promoteurs publics, sur une superficie de 444 Ha et pour un coût d’investissement de 12,8 milliards de Dirhams (1,08 milliards d’euros.
A ce jour, parmi ces projets, 11 projets ont été achevés portant sur 8.982 unités pour un investissement de 1,122 milliards de Dirhams (90 millions d’euros).

SMAP Immo - Salon de l’Immobilier Marocain à Paris
Du 21 au 24 mai 2009
A Paris - Porte de Versailles
Hall 5


Horaires et ouvertures
Jeudi 21 mai 2009 10H /19H
Vendredi 22 mai 2009 10H/ 19H
Samedi 23 mai 2009 10H/ 19H
Dimanche 24 mai 2009 10H/19H

Tous les jours, ateliers de cuisine marocaine animée par
le grand chef CHOUCHIMA

Entrée gratuites
Inscription sur place – Pré inscription sur le site Internet
La liste complète des exposants et toutes les informations pratiques :
www.smapimmo.fr


Contacts Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Maroc


22 avril 2009

Solvimo élargit son offre de services immobiliers et se lance dans le green business

Solvimo Avec plus de 150 agences en France, le réseau immobilier Solvimo innove en déployant de nouveaux services pour ses clients dans les domaines de la gestion locative, de la défiscalisation et des énergies renouvelables.

Depuis sa création, Solvimo a toujours déployé pour ses clients des offres de services pertinentes et adaptées au marché. Récemment, l'enseigne a décidé de se rapprocher d'un important groupe immobilier pour développer de nouvelles synergies. Désormais, les agences Solvimo pourront proposer de nouveaux services immobiliers tels que la gestion immobilière (gestion locative, syndic de copropriété), la vente de programmes neufs et du conseil en défiscalisation (produits immobiliers de placement).

Parallèlement, le réseau sortira du cadre de l'immobilier pour élargir son offre à l'équipement de la maison. En effet, bon nombre d'acquéreurs souhaitent améliorer leur nouvel habitat et s'intéressent de très près aux énergies renouvelables.
Dans ce cadre, les agences Solvimo pourront leur proposer la mise en place de pompes à chaleur et de panneaux solaires photovoltaïques.

Grâce à l'ensemble de ces services, Solvimo pourra se positionner comme un interlocuteur privilégié et accompagner ses clients - qu'ils soient acheteurs, vendeurs, investisseurs, locataires ou bailleurs - dans tous leurs projets immobiliers.

Toutes ces synergies ont été rendues possibles par l'entrée récente des dirigeants fondateurs du Groupe Equalliance au capital de Solvimo (à hauteur de 45%).

A Propos de Solvimo :
Réseau national d'agences immobilières originaire du Var, Solvimo a été créé par Olivier Alonso en 2001, avant d'être lancé en franchise en 2003. A terme, il vise 400 agences. Solvimo prend en charge toutes les opérations liées à l'immobilier (achat, vente, location, gestion de biens...). Il propose aussi une assurance sécurité revente qui couvre gratuitement l'acquéreur à hauteur de 30.000 euros si des impondérables l'obligent à revendre rapidement son bien à perte.
www.solvimo.com


Location vacances Carcassonne


20 avril 2009

Le Groupe Goodman réalise d’importantes transactions en France et en Europe

Goodman Goodman, groupe international d’immobilier intégré qui détient, développe et gère des parcs d’affaires et des plates-formes logistiques, annonce avoir conclu plusieurs transactions au sein de son pôle logistique européen :
• Signature d’un contrat de bail de neuf ans pour le développement d’un centre logistique de 42 819 m² dans l’Est de la France, et cession de cet actif à une foncière cotée.
• Signature de plusieurs baux pour une surface logistique total de plus de 182 000 m² pour le compte du fond logistique européen de Goodman (GELF - Goodman European Logistics Fund).


Goodman a pré-commercialisé une surface de 42 819 m² à Moët Hennessy, le groupe d’activités Vins et Spiritueux de LVMH, pour une durée de neuf ans dans l’Est de la France dans le département de la Marne.

De plus, Goodman annonce avoir signé, pour le compte du fonds GELF, sept nouvelles transactions locatives, sur un total de 144 000 m² au cours des trois premiers mois de l’année. Environ 38 000 m² de projets pré-commercialisés ont également été livrés durant cette période. Ces transactions s’étendent sur l’ensemble des marchés clés en Europe : les Pays-Bas, la France (90 000 m² au total dont 43 000 m² de renouvellement de baux et les 42 819 m² annoncés ci-dessus), l’Allemagne ainsi que les marchés émergents de la Slovaquie et de la Pologne. Les transactions ont été menées pour plusieurs clients importants dont Kuehne+Nagel, Nippon Express, Carrefour et DHL Exel Supply Chain.

Ces transactions s’inscrivent dans la lignée des revenus locatifs actuels. Le taux d’occupation du portefeuille GELF s’élève à 97% et l’expiration moyenne des baux est de 6,1 années.

Jean-François Mounic, Directeur Général de Goodman en France commente : « Le marché européen se porte bien grâce à de solides fondamentaux. Nos clients sont toujours séduits par nos solutions clefs en main, créatives, personnalisées et parfaitement placées. Ces solutions, ainsi que la rapidité de livraison et la solidité financière du groupe, sont des éléments clés de la décision finale de nos clients ».

A propos de Goodman en France
Aujourd’hui, Goodman gère 28 actifs en France. Le groupe détient quatre parcs d’activité de nouvelle génération : dans la région parisienne, le Parc d’Entreprises du Val d’Europe et l’Air Park de Paris, aux environs de Lyon, le Parc Mail, ainsi que le Parc Valentine Vallée Verte à Marseille. Goodman assure aussi la gestion de 24 centres logistiques à travers toute la France, qui représentent une surface totale d’approximativement 715 000m², majoritairement situés sur l’axe Paris – Lyon – Marseille. Jusqu’en juillet 2007, Goodman opérait en France sous les marques Arlington, Eurinpro, Akeler et Macquarie Goodman. Depuis le 2 juillet 2007, toutes les filiales du groupe opèrent désormais sous le nom Goodman.

A propos du groupe Goodman (ASX : GMG)
Le groupe Goodman est un groupe d’immobilier intégré opérant en Australie, en Nouvelle Zélande, en Asie, en Europe et au Royaume-Uni. Le groupe Goodman, comprenant principalement les entités Goodman International Limited et Goodman Industrial Trust, est le plus important groupe immobilier industriel coté à la bourse australienne et l’un des plus grands spécialistes cotés en matière de gestion de fonds d’actifs immobiliers industriels et de parcs d’activités dans le monde. L’expertise globale de Goodman en immobilier d’entreprise et la spécificité de son modèle « own-develop-manage » (« posséder – développer – gérer »), axée sur le service client intégré, assure aux clients des solutions innovantes et adaptées tout en générant un retour sur investissement sur le long terme à ses investisseurs.


Pour de plus amples informations, merci de visiter : www.goodman.com


Immobilier Dordogne


Logiciel professionnel de gestion de transactions immobilières et génération automatique de votre site WEB à faible coût

WinImmobilier WinImmoblier est un logiciel de transactions immobilières au design soigné, simple d'utilisation et accessible à partir de 27 € par mois.

Ce produit à la présentation très soignée vous fera gagner un temps précieux en faisant automatiquement le rapprochement entre vos biens et les acquéreurs. Il vous permettra d’éditer de très nombreux courriers et même de créer de nouveaux modèles de courriers. L’impression des affiches vitrines, fiches descriptives, fiches conseillers fait parti des fonctions natives de WinImmobilier. L’agenda, la gestion des visites, la gestion des transactions, la pige, les mailings, les statistiques font également parti des fonctions de notre produit.

Vous ne perdrez plus de temps à gérer vos biens sur les sites publicitaires tels que logic-immo, SeLoger, RepImmo, ReflexImmo, ImoConseil, Acheter-Louer, Explorimmo, LeSiteImmo puisque ceci sera fera automatiquement en 1 clic de souris.

De plus WinImmobilier est capable de générer automatiquement votre site WEB (vous pouvez visionner un exemple en vous rendant sur www.mon-site-immobilier.fr)

WinImmobilier est un produit très stable, facile d’utilisation. Par exemple, si une nouvelle version est disponible, un simple clic permettra de procéder automatiquement à la mise jour sur tous vos postes.

WinImmobilier est construit sur un puissant moteur de base de données lui assurant ainsi robustesse et solidité au fil du temps.

Contrairement à la majorité de nos concurrents, la licence client/serveur vous permet d’installer WinImmobilier en réseau sur tous les postes de votre agence sans aucun coût supplémentaire. Nos tarifs sont très inférieurs à la majorité des autres logiciels.

WinImmobilier propose deux types de licences aux tarifs extrêmement concurrentiels.

La licence client/serveur vous permet d’installer WinImmobilier en réseau sur tous les postes de votre agence sans aucun coût supplémentaire. Elle permet également d’exporter des biens d’un poste fixe isolé à un autre. Tarif :

Licence Client/serveur : 450 € HT/an (37,5 € / mois) pour tous les postes de votre agence.

Tarif Monoposte : 320 HT/an (Moins de 27€/mois)

Téléchargement de la version de démonstration : Cliquez ici

Rem : L’installation de WinImmobilier est sans aucun risque pour votre système.

Vous trouverez également au même endroit un lien vers le téléchargement d'une documentation au format WORD ou PDF.

Enfin, nous vous conseillons de visualiser les vidéos de démonstrations qui se trouvent ici

Même si elles ne couvrent pas la totalité des fonctionnalités de WinImmobilier, ces dernières vous donneront un aperçu de sa facilité d’utilisation et de sa puissance.

N’hésitez pas à visiter notre site Internet : www.winimmobilier.com


Immobilier Yvelines


17 avril 2009

La crise immobilière fait des heureux : les acheteurs parisiens peuvent acheter plus grand et moins cher !

EffiCity Le pouvoir d’achat immobilier des Parisiens est en hausse de 2,8% au mois de mars 2009. Le baromètre EffiCity est au beau fixe.

Le pouvoir d’achat immobilier poursuit son augmentation à Paris. Pour un même investissement, les acheteurs parisiens peuvent s’offrir une surface 2,8% plus grande au mois d’avril 2009 soit en moyenne 1,2m2 de plus en un mois. Ce chiffre s’explique par un net repli des taux d’intérêts depuis le dernier trimestre 2008 et la poursuite de la baisse des prix de l’immobilier.

• Les prix de l’immobilier à Paris sont revenus au niveau de 2007. En mars, ils sont en retrait de 70€/m2, soit une baisse deux fois moins importante que celle enregistrée au mois de février. Cette accalmie masque de vraies disparités entre les quartiers de Paris. Ainsi, le prix du m2 chute de plus de 3% dans 7 des 20 arrondissements parisiens alors qu’il est quasiment stable dans le 4ème arrondissement.

• Les taux des emprunts immobiliers sont en net repli (-0,25 point en mars). Leur impact sur le pouvoir d’achat immobilier est important puisqu’ils expliquent plus de la moitié de son augmentation. S’ils ne jugulent pas la baisse des prix, ils encouragent en tous cas le frémissement de l’activité en resolvabilisant nombre d’acquéreurs.

• Depuis janvier 2009, le pouvoir d’achat immobilier des parisiens s’est amélioré de 9,7% ! Il permet aux Parisiens de s’offrir en moyenne 3,8m2 de plus sur Paris en 3 mois. Ce bon chiffre remet progressivement sur le marché les investisseurs en quête d’une bonne rentabilité locative et nombre d’acquéreurs de résidences principales à la recherche de la bonne affaire.

« La demande de biens immobiliers demeure soutenue à Paris. Pour autant, on note encore quelques difficultés à accorder les prix demandés par les vendeurs aux attentes des acquéreurs qui anticipent, avec la dégradation de la conjoncture économique, une baisse encore plus importante des prix » déclare Christophe du Pontavice, Président d’EffiCity.

« Le marché fonctionne encore au ralenti, malgré quelques frémissements printaniers. Nous persistons à croire, en l’absence d’inflation, à une poursuite de la baisse des prix. Les taux ne sont pas loin de leur plancher et pourraient se stabiliser autour de 4,10% au courant de l’été. En conséquence, nous maintenons une prévision de hausse du pouvoir d’achat immobilier des parisiens d’environ 20% sur 2009. »

Cliquez pour agrandir
Exemple :

Vous avez un apport de 50.000€ et votre capacité de remboursement mensuel s’élève à 1.500€ sur 20 ans ?

Vous avez gagné 2,8% de pouvoir d’achat immobilier à Paris. Ils vous permettent d’acquérir à budget constant 1,2 m2 de plus au mois d’avril 2009 et 3,8 m2 depuis le début de l’année.

Notez que pour un même investissement, vous pourrez acquérir un appartement de 57m2 dans le 19ème arrondissement (contre 50m2 en décembre 2008) et 28,5m² (contre 26m2 en décembre 2008) dans le 6ème arrondissement, soit un écart de 28,5m2 !

Vous briguiez à Paris un appartement d’une valeur de 200.000€ en décembre 2008 ?

Financé sur 20 ans, l’appartement vous coûtait 1.377€ / mois pour un coût total de 330.564€. En avril 2008, le même appartement ne vaut plus que 191.200€ et vous coûte 1.262€ / mois pour un coût total de 302.957€.

Cliquez pour agrandir
À propos d’EffiCity EffiCity est la première agence immobilière low-cost. Grâce à une organisation différente et un usage intensif d’Internet, EffiCity réduit les commissions d’agence immobilière jusqu’à 1%.

EffiCity développe des algorithmes d’estimation immobilière en ligne et permet aux internautes de consulter les prix immobiliers du m2 à Paris immeuble par immeuble, de réaliser des visites virtuelles… tout cela pour une commission jusqu’à 6 fois inférieure à celle des acteurs traditionnels.



Annonces immobilières


Le prix du m² à Paris a chuté de 7,1% au premier trimestre 2009 selon le baromètre MeilleursAgents.com. La baisse des prix va redynamiser le marché

baromètre MeilleursAgents.com · Le prix moyen du m² a baissé de 2,54% en mars 2009

· Le m² parisien a perdu en moyenne 460 € (-7,1%) du 1er janvier au 31 mars 2009

· Les arrondissements les plus peuplés de la rive droite baissent deux fois plus que les quartiers huppés de la rive gauche

· Les prix proposés restent souvent excessifs par rapport aux prix réels du marché ce qui allonge les durées de commercialisation et oblige les vendeurs à consentir des rabais importants

Le reflux des prix se poursuit à Paris. Selon la sixième édition du baromètre MeilleursAgents.com, premier courtier en agences immobilières, le prix moyen du m² à Paris s’établit à 6.016 euros en mars 2009 contre 6.173 euros pour le mois de février 2009, affichant une baisse de -2,54%. Sur l’ensemble du premier trimestre, la baisse est de 7,1%. En moyenne, le m² parisien est donc 460 € moins cher qu’il y a trois mois. Ces chiffres sont calculés en temps réel sur la base des promesses de vente signées par les 150 agences immobilières partenaires de MeilleursAgents.com.

La rive droite est la plus touchée

Au cours du 1er trimestre, les « grands » arrondissements de la rive droite ont connu les baisses les plus marquées. Les prix ont ainsi chuté de 8% dans le 17ème arrondissement, de 7,9% dans le 20ème, 7,8% dans le 16ème, 7,6% dans les 18 et 19ème et de 7,3% dans le 12ème. Les arrondissements qui ont le mieux résisté sont de plus petits marchés situés majoritairement rive gauche. Le 6ème arrondissement limite la baisse à 2,8%, suivi des 5ème (-2,9%), 2ème (-3,7%) et 7ème (-4,3%) arrondissements.

L’analyse de MeilleursAgents.com

La chute des prix enregistrée depuis le début de l’année est donc très substantielle. Comment l’analyser par rapport aux prévisions publiées la semaine dernière par la Chambre des Notaires de Paris Ile de France ? Pourquoi tant d’observateurs continuent d’affirmer que la baisse des prix parisiens est encore très modérée et n’affecte pas tous les quartiers ?

Bien que les notaires envisagent un recul des prix de l’ordre de 5% en 2009, le baromètre MeilleursAgents.com indique déjà un repli de plus de 7% dès le premier trimestre. La correction serait-elle terminée ? Nous ne le pensons pas et confirmons notre hypothèse d’une chute de l’ordre de 15% en 2009.

Deux raisons majeures nous paraissent justifier un scénario plus pessimiste que les notaires :

1. L’environnement économique continue de se détériorer. Les prix ne peuvent pas monter en période de croissance négative et de forte hausse du chômage.

2. Les volumes de transactions sont actuellement 30 à 40% inférieurs aux années précédentes. C’est a priori un signe que la baisse des prix n’est pas terminée.

Pourquoi de nombreux observateurs parlent-ils encore aujourd’hui de baisse modérée, de stabilisation, voire de quartiers épargnés par la baisse ? Nous y voyons deux raisons principales :

1. Un décalage des informations dans le temps

Les notaires ont communiqué une baisse des prix de 1,9% à Paris au 4ème trimestre 2008. Ce chiffre, comme l’ensemble des données historiques communiquées par les notaires, est le plus fiable disponible car il repose sur la quasi-totalité des ventes. Mais il reflète les prix de marché formés au 3ème trimestre 2008 lors de la signature des promesses de vente. La baisse était encore modérée et n’affectait pas tous les quartiers de la capitale. Six mois plus tard, comme le reflète notre baromètre, la situation a changé, la baisse est forte et générale.

2. Un décalage entre les prix affichés et le prix réel des ventes

Les prix affichés dans les annonces, sur les sites Internet spécialisés ou dans les vitrines des agences ne semblent pas avoir baissé dans les proportions que nous constatons. C’est vrai et c’est même le fond du problème. Les attentes des vendeurs sont encore en décalage avec la réalité du marché. Conséquence : les délais de vente s’allongent à 150 jours et les vendeurs consentent des rabais moyens de 14 % ! (source FNAIM sur l’ensemble du marché français).

La situation est-elle pour autant catastrophique et quel comportement doit-on recommander aux vendeurs et aux acheteurs d’immobilier parisien ?

La forte chute des prix au premier trimestre est paradoxalement porteuse de bonnes nouvelles. Plus la correction des prix sera rapide, plus vite le marché reprendra des couleurs en terme de volume et de rapidité des transactions. Si les prix continuent de baisser au rythme actuel au cours des trois prochains mois, les prix pourraient se stabiliser dès le troisième trimestre 2009.

Le mois de mars a montré quelques signes encourageants, avec des ventes réussies en moins d’un mois et avec peu ou pas du tout de négociation. Les vendeurs proposaient le « juste prix » et les acheteurs ne se sont pas fait prier. Les vendeurs n’ont rien à gagner à ignorer les nouveaux prix de marché ou à repousser leur projet de vente. Les acheteurs doivent guetter les opportunités dès maintenant car il est presque impossible d’acheter « au plus bas » du marché. Les taux d’emprunt sont attrayants et les vendeurs « réalistes » plus nombreux. Cet ajustement des comportements semble être en train de se produire, c’est une très bonne nouvelle !

A propos du baromètre MeilleursAgents.com :
MeilleursAgents.com établit son baromètre sur la base des données de transactions communiquées par les agences immobilières partenaires de MeilleursAgents.com. Celles-ci sont aujourd'hui au nombre de 150 à Paris et communiquent en temps réel les données concernant les ventes immobilières qu'elles ont réalisées jusqu’à ces tous derniers jours. Sont prises en compte les promesses de vente signées après expiration du délai légal de rétractation de 7 jours.

L'équipe scientifique de MeilleursAgents.com, dirigée par Arnaud Simon, par ailleurs Maître de Conférences à l'Université Paris-Dauphine, et auteur d’une « Introduction à la finance et à l’économie de l’immobilier » (Editions Economica), applique des méthodes statistiques rigoureuses afin d’obtenir les informations les plus fiables possibles. Ces méthodes assurent une bonne robustesse du baromètre pour l’évolution du marché parisien dans son ensemble.

Les évolutions par arrondissement sont quant à elles plus volatiles et sont susceptibles d’être ajustées dans la durée.

A propos de MeilleursAgents.com :
MeilleursAgents.com, premier courtier en agences immobilières, permet aux particuliers de vendre un bien immobilier rapidement et au meilleur prix.

Le vendeur confie sa vente à MeilleursAgents.com qui recrute les deux meilleures agences du quartier et s’assure de la bonne exécution de la vente. Ces deux agences sont choisies par le vendeur parmi 150 agences parisiennes triées sur le volet et dont les ventes passées sont consultables sur le site de MeilleursAgents.com.

La commission, payable uniquement en cas de vente, se limite à 4% TTC tout compris, rémunération de MeilleursAgents.com et des deux agences incluses.

MeilleursAgents.com est également une référence en matière de prix immobiliers à Paris avec sa Carte des Prix qui affiche un prix au m2 pour chaque immeuble résidentiel ainsi qu'ESTIMA, outil d'estimation immobilière à la précision inédite. Plus d'information sur le site Internet : www.meilleursagents.com



Diagnostic immobilier


Laforêt Immobilier : Lancement de la nouvelle identité de la marque

Laforêt Immobilier « Plus le contexte est difficile et plus nous devons proposer de services »
déclarent Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers,
cofondateurs de Laforêt Immobilier


Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers estiment que l'immobilier sera l'un des premiers secteurs à sortir de la passe difficile que traverse l'économie : « En France, l'immobilier a subi un coup d'arrêt entre septembre 2008 et decembre 2008, mais le besoin en logements n'a pas diminué, bien au contraire. Notre premier objectif est donc de convaincre les acquéreurs potentiels que la baisse conjuguée des taux d'intérêt et des prix leur offre de belles opportunités. Nous avons donc lancé toute une série d'actions très ciblées pour "booster" la demande. L'opération commerciale que nous avons lancée mi-mars s'appelle précisément "Le printemps des opportunités". Nos agences ont recensé dans leur portefeuille tous les biens présentant un rapport prix-qualité très attractif.

« Cette action coïncide avec une opération prévue de longue date : l'évolution de notre marque. Pour accroître encore notre notoriété - Laforêt est déjà, avec un taux global de 84 %, le réseau le plus connu en France - et opérer une montée en gamme, nous venons de doter notre marque d'un nouveau logo et d'une nouvelle signature. Le graphisme s'inscrit dans la continuité de l'ancien : la forme carrée est conservée, l'écriture ou, plus exactement, la typographie de la marque est plus fine, l'arbre est plus stylisé, le jaune considéré comme trop promotionnel a disparu au profil du bleu. Quant à la signature, nous l'avons voulue indissociable de la marque : « La vie, la maison, Laforêt ».

« De manière générale, les clients attendent de plus en plus de services. C'est dans ce sens -là que nous proposons, depuis 2007, aux vendeurs en contrat privilège de suivre la vente de leur bien et que, depuis 2008, nos annonces sont consultables depuis un téléphone mobile. Nous travaillons actuellement à d'autres services.

« Toutes ces innovations bénéficient au consommateur final mais, en tant que franchiseur, notre rôle est aussi d'épauler nos franchisés. Nous avons mis en place des actions spécifiques, destinées à les aider au quotidien, notamment en matière de formation dont les sessions sont axées sur la technique et la motivation des équipes commerciales, ainsi que des modules consacrés au management. Enfin, nous avons réorganisé nos équipes sur le terrain pour augmenter le rythme de nos rencontres et de nos réunions avec eux. »

S'exprimant sur la vie de leur entreprise, les deux cofondateurs de Laforêt affichent un certain optimisme. « Nous continuons à ouvrir de nouvelles agences, déclarent-ils. Les nouveaux franchisés qui s’engagent avec nous, dans notre réseau, sont particulièrement motivés. Nous fondons beaucoup d'espoirs sur l'international et nous avons accru nos efforts dans ce secteur. Nous sommes en pourparlers avec plusieurs master-franchisés potentiels, en Suisse et dans les pays du Maghreb. Notre enseigne devrait donc s'afficher a dans de nouveaux pays européens d'ici à la fin de l'année 2009. ».

A propos de Laforêt Immobilier. Créé en 1991 par Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, Laforêt Immobilier compte à ce jour 834 agences ouvertes. Pour 2008, les agences Laforêt Immobilier ont réalisé, en France, 26 000 transactions pour un montant de ventes de 4,4 Md€ générant 190 M€ HT d’honoraires soit 214 M€ TTC. Déjà présent au Portugal, au Luxembourg et au Maroc, le réseau poursuit son développement à l’international. Il vient de signer une master-franchise pour s’implanter en Roumanie et en République de Moldavie et a d’autres projets à l’étude en Angleterre, Italie, Belgique, Suisse.

Contact Presse
Galivel & Ass. – Carol Galivel / Pascale Pradère – 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Cedex
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Travaux immobiliers


Pour Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers : « Au vu de Franchise Expo, l'immobilier conserve sa cote de confiance »

Laforêt Immobilier Laforêt Immobilier était présent au Salon Franchise Expo qui s'est tenu, en mars dernier, au Palais des expositions de la Porte de Versailles.

Malgré la conjoncture difficile, le réseau de franchise créé par Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers a noué d’excellents contacts volontaristes constitués de candidats potentiels très intéressés, avec un projet à l'échéance 2009 ou 2010.

Les renseignements recueillis permettent de dessiner le portrait-type du candidat 2009 :
• c'est un homme (les hommes représentent 77 % des contacts, les femmes 23 %) ;
• il a un niveau d'études de Bac + 4 (50 % des candidats) ;
• il vient déjà de l'univers de l'immobilier (29 %) ou des services aux entreprises (23 %) ;
• il réside en région parisienne (44 %) ;
• il souhaite s'installer au sud de la Loire (37 %) ou rester en région parisienne (34 %).

A la lumière de ces résultats, la grande nouveauté pour Laforêt Immobilier, est de voir désormais des agents immobiliers déjà installés ainsi que des commerciaux d’agences se tourner vers son réseau. Le constat n'est pas étonnant en soi : d'une part, l'immobilier n'échappe pas à la tendance qui voit s'imposer dans chaque secteur de grandes marques fortes et puissantes, d'autre part le concept Laforêt et son dynamisme sont reconnus par les professionnels.

« Ce salon nous a permis de noter que, malgré les aléas actuels, l'immobilier conserve sa cote de confiance, déclarent Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, les cofondateurs. D'ailleurs, les difficultés que connait en ce moment le secteur sont extérieures à lui. L'immobilier est – et reste – dans l'esprit des français comme le placement le plus sûr et les candidats à la franchise le savent ».

« Concernant plus particulièrement notre marque, nous travaillons depuis près de deux ans à devenir la référence dans le suivi de nos clients. Pourquoi un tel projet ? Vendeurs et acquéreurs cherchent des professionnels qualifiés, capables non seulement de faire une estimation, mais aussi d'atteindre le but fixé : vendre, acheter ou louer. Or, nous pensons que la réussite de nos métiers tient beaucoup à la nature des services offerts à notre clientèle. Nous permettons déjà à nos clients « Contrat privilège » de suivre la vente de leur bien, sur Internet ou par téléphone portable. Nous préparons de nouveaux services qui seront lancés dans le courant de 2009 et de 2010. »

A propos de Laforêt Immobilier. Créé en 1991 par Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, Laforêt Immobilier compte à ce jour 834 agences ouvertes. Pour 2008, les agences Laforêt Immobilier ont réalisé, en France, 26 000 transactions pour un montant de ventes de 4,4 Md€ générant 190 M€ HT d’honoraires soit 214 M€ TTC. Déjà présent au Portugal, au Luxembourg et au Maroc, le réseau poursuit son développement à l’international. Il vient de signer une master-franchise pour s’implanter en Roumanie et en République de Moldavie et a d’autres projets à l’étude en Angleterre, Italie, Belgique, Suisse.

Contact Presse
Galivel & Ass. – Carol Galivel / Pascale Pradère – 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Cedex
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Abri piscine


10 avril 2009

BNP Paribas Immobilier Résidentiel remporte deux Pyramides d’Argent sur l’Ile-de-France, pour Les Venelles du Landy à Aubervilliers (93)

BNP Paribas Immobilier BNP Paribas Immobilier Résidentiel remporte deux Pyramides d’Argent sur l’Ile-de-France, pour Les Venelles du Landy à Aubervilliers (93) :

- Le Grand Prix du Développement Durable ;
- Le Grand Prix Régional.


Le projet est situé rue du Landy, sur un terrain qui contribue au renouveau urbain de la Plaine Saint Denis dont l’aménageur est Plaine Commune Développement.

Les 6 bâtiments (282 logements) sont au cœur d’un quartier faisant l’objet d’importantes rénovations. Notre opération est le premier îlot de ce futur quartier d’Aubervilliers qui accueillera des équipements publics, des commerces et un grand nombre de logements.

Le Grand Prix Régional a été décerné à l’unanimité à BNP Paribas Immobilier Résidentiel par le jury. Son président, Bernard Bled, a salué « la qualité architecturale et environnementale du projet dans ce quartier en pleine mutation ».

Cette opération est certifiée Habitat & Environnement – profil A (= confort et qualité des logements + respect de l’environnement + économies d’énergies).

« Dédiée aux primo-accédants (TVA à 5,5%), l’opération incarne le savoir-faire de BNP Paribas Immobilier pour concilier architecture contemporaine, développement durable et budget maîtrisé. L’une des particularités les plus marquantes du programme est d’avoir été conçu par 4 équipes d’architectes dont 3 NAJA (Nouveaux Albums de la Jeune Architecture)», précise Pierre Sorel, Directeur Général de BNP Paribas Immobilier Résidentiel Promotion Île-de-France.

A propos de BNP Paribas Immobilier
Leader des services immobiliers aux entreprises en Europe continentale et en immobilier résidentiel en France, BNP Paribas Immobilier intervient dans 4 grands métiers :
- la Commercialisation, le Conseil et l'Expertise,
- l'Asset Management,
- Le Property Management et
- La Promotion.
BNP Paribas Immobilier est présent dans 14 pays (en Europe, au Moyen-Orient, en Inde et aux Etats-Unis), compte 3 600 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 681 M€ en 2007.
Pour plus d'informations : www.immobilier.bnpparibas.com


Immobilier Seine Saint Denis


ERA Immobilier en croisière pour sa Convention Nationale

ERA Immobilier A l’occasion de sa Convention Nationale organisée du 18 au 21 avril prochain, ERA Immobilier embarque en croisière sur la Méditerranée quelque 400 membres de son réseau.

Au départ de Savone (Italie) puis en escale à Barcelone (Espagne) et Ajaccio, agents immobiliers, négociateurs, mais également confrères ERA de Guadeloupe et de Belgique ainsi que quelques partenaires privilégiés se rassembleront autour de François Gagnon, Président ERA Europe et Jean Lavaupot, Directeur Exécutif ERA France sur un prestigieux navire de croisière.

Ce rendez-vous majeur du réseau, réunion de la famille ERA Immobilier, sera rythmé d’assemblées générales au cours desquelles remises de prix mais également partage d’informations, résultats chiffrés et sessions de formation seront inscrits à l’agenda.

La Convention Nationale 2009 est un moment particulièrement opportun pour conforter les liens existants entre confrères, en créer de nouveaux et légitimer l’appartenance à une enseigne immobilière internationale, leader en Europe, dans un contexte conjoncturel tendu.

Website : www.erafrance.com


Immobilier Gard


09 avril 2009

Icade engage des négociations exclusives pour la cession de son activité d'administration de biens à destination des particuliers

Icade A l'issue d'une consultation large et ouverte à l'ensemble des professionnels du secteur et aux discussions intervenues ces dernières semaines avec différents candidats, Icade a décidé d'entrer en négociation exclusive avec PROCIVIS Immobilier en vue de la cession de sa filiale Icade Administrations de Biens. Avec plus de 108 000 lots de syndic et environ 19 000 lots de gérance et au travers d'un réseau de 19 agences lui assurant une présence en Ile-de-France ainsi que dans les principales métropoles régionales, Icade Administrations de Biens est l'un des principaux acteurs du marché français de l'administration de bien à destination des particuliers.

PROCIVIS Immobilier est chargée de coordonner au niveau national les activités de la filière immobilière des Sociétés Anonymes Coopératives d'Intérêt Collectif pour l'Accession à la Propriété (SACICAP). PROCIVIS Immobilier est une filiale des SACICAP et de Crédit Immobilier de France Développement, compagnie financière holding du Groupe Crédit Immobilier de France, elle-même intégralement détenue par les SACICAP.

Cette phase de négociation exclusive limitée à l'administration de bien aux particuliers s'inscrit dans la stratégie annoncée lors du conseil d'administration du 9 octobre 2008 concernant les activités de services.

A propos d'Icade
Foncière-développeur Icade, présidée par Serge Grzybowski, est un intervenant majeur du marché immobilier, dont les activités couvrent l'ensemble de la chaîne de valeur : l'investissement, la promotion et les prestations de services dans les secteurs du logement, des bureaux, des parcs tertiaires, des commerces et centres commerciaux et des équipements public-santé. Concevoir, développer, investir, détenir et arbitrer, exploiter et gérer sont les savoir-faire de la société. La maîtrise de ses différents métiers permet à Icade d'apporter des solutions adaptées aux besoins de ses clients et d'intervenir de manière globale sur les problématiques actuelles du secteur. En 2008, Icade a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1 599 millions d'euros et un cash flow net courant de 206 millions d'euros. L'actif net réévalué de liquidation atteint 4 954 millions d'euros soit 101,6 euros par action.



Immobilier Var


EtreProprio.com fête son premier anniversaire

Etre proprio Lancé il y a un an sur le marché français, EtreProprio.com, site internet spécialisé dans les annonces immobilières gratuites de particuliers fête son premier anniversaire. EtreProprio.com met en relation gratuitement les vendeurs et les acquéreurs de biens immobiliers, sans commission.

Gratuit et efficace, c’est possible !

Pour Aurélie Eav, responsable développement et marketing d’EtreProprio.com : « Dans la période actuelle, économiser 4 à 8 % de la valeur du bien immobilier n’est pas neutre et peut permettre aux acquéreurs d’accéder plus facilement au crédit. De plus, l’annonce est gratuite pour le vendeur. Aujourd’hui, vous n’envisageriez pas de payer pour une recherche sur google ou sur wikipédia, alors pourquoi payer pour une annonce si vous pouvez la diffusez gratuitement sur EtreProprio.com ? ».

Et l’argument fait mouche! En seulement un an, EtreProprio.com enregistre déjà plus de 6000 annonces et plus de 40 000 utilisateurs. Ce succès est en grande partie lié au bouche à oreille de nos utilisateurs.

EtreProprio.com est entièrement gratuit pour les vendeurs et les acquéreurs de biens immobiliers, en échange un service est demandé aux utilisateurs du site internet : « Vous êtes satisfaits par nos services, merci d’en parler autour de vous ! ».

Des annonces de qualité

D’après une étude de marché basée sur les statistiques de consultation des annonces, EtreProprio.com a remarqué qu’une annonce détaillée multiplie par deux à trois fois le nombre de visites par rapport à une annonce succincte. Ainsi, pour accroître l’intérêt des acquéreurs, sur EtreProprio.com les vendeurs de biens immobiliers peuvent passer une annonce à la fois gratuite, détaillée et valable jusqu’à la vente. Pour publier son annonce, le vendeur peut saisir du texte et des photos en quantité illimitée, préciser la localisation de son bien, ajouter un plan au sol et même les résultats des diagnostics immobiliers.

Vendeur et acquéreur : acteurs principaux de la transaction immobilière

Sur EtreProprio.com, grâce à des outils de publication mis à sa disposition, le vendeur peut devenir l’acteur principal de sa transaction immobilière en toute simplicité. Une fois son annonce publiée, le vendeur peut la modifier gratuitement par l’ajout de texte, photos, ou de caractéristiques ou encore faire évoluer son prix de vente. Ces modifications sont également gratuites et peuvent être réalisées autant de fois que nécessaires. Elles permettent une évolution en temps réel de l’annonce pour l’adapter au mieux au marché.

De son côté, l’acquéreur dispose de deux moyens pour dénicher le bien de ses rêves, à savoir le module de recherche classique ( type de bien, ville, nombre de pièces, etc. ) ou une carte sur laquelle s’affichent les biens actuellement en vente.

Un accompagnement personnalisé

Chaque semaine, EtreProprio.com envoient aux vendeurs les statistiques de consultation de leur annonce. Ce suivi est un indicateur sur le retour du marché concernant leur annonce et permet également aux vendeurs de quantifier les retours du service proposé par EtreProprio.com.

Un outil d’estimation en ligne est par ailleurs en développement de manière à aider les vendeurs à positionner leur annonce par rapport au marché. De son côté, l’acquéreur peut créer des alertes afin de recevoir quotidiennement les annonces correspondant à sa recherche.

Des partenaires stratégiques

EtreProprio.com a par ailleurs signé des partenariats stratégiques avec des professionnels de l’immobilier : Cafpi, n°1 pour les crédits immobiliers, Norisko leader dans le domaine des diagnostics techniques.

Un espace défiscalisation vient également d’être lancé sur EtreProprio.com afin de proposer aux utilisateurs de bénéficier de mesures fiscales attractives (loi Scellier). Un espace neuf est également en cours de développement.

Pour Aurélie Eav : « Ces partenariats nous permettent de proposer des réductions avantageuses à nos utilisateurs. Notre partenaire pour la défiscalisation offre par exemple les frais de notaire et d’hypothèque ainsi que les intérêts intercalaires. »

Nos utilisateurs prennent la parole

Pour fêter dignement son premier anniversaire, EtreProprio.com a souhaité donner la parole à ses utilisateurs :

« Votre site est très agréable et facile d'accès, longue vie à EtreProprio. com »

« Merci pour votre suivi hebdomadaire. Bravo »

«Un compromis de vente à été signé grâce à votre site. Le délai de rétractation étant passé, je vous remercie d’avoir diffusé notre annonce»

«Merci. Vos prestations sont de grande qualité et votre site est agréable»
« Merci de nous avoir aidé à vendre leur bien, votre site est très complet et efficace »

A propos d'EtreProprio.com
EtreProprio.com est un site internet d'annonces immobilières gratuites de particuliers.
Sa vocation est d’aider les particuliers à vendre ou acheter un bien immobilier sans intermédiaire. La diffusion d’annonces et leur consultation sont entièrement gratuites. Lancé en mars 2008 sur le marché français, EtreProprio.com enregistre déjà plus de 40 000 utilisateurs et plus de 6000 annonces en permanence.
La société a été lauréate de "Réseau Entreprendre" en mai 2008 et également sélectionnée comme l’une des 20 meilleures startups françaises par Seedcamp en février 2009.

Plus d'informations sur la société sont disponibles sur le site internet www.etreproprio.com et sur le blog blog.etreproprio.com


Annonces immobilières


Un Salon immobilier marqué par la hausse des demandes de prêts

Cafpi « Présents sur le Salon National de l’Immobilier, nous avons pu constater que l’engouement des visiteurs pour l’investissement Pierre reste fort. Cafpi a durant ces quatre jours enregistré une très forte demande qualifiée de financements de projets. A ces personnes qui sont venues nous voir sur notre stand, nous n’avons pas prédit l’avenir de l’immobilier, nous avons simplement rendu possible leur avenir immobilier. » Philippe Taboret Directeur Général Adjoint CAFPI

La quantité et la qualité des demandes recueillies sur le salon cette année est un signe évident de confiance retrouvée par les accédants à la propriété

856 marques d’intérêt, pour employer une formule chère aux promoteurs, ont été enregistrées durant les quatre jours du dernier Salon National de L’Immobilier qui s’est tenue du 19 au 22 mars dernier. A noter que 9 demandes sur 10 sont le fait d’une clientèle francilienne.

Plus de la moitié des demandes comptabilisées par CAFPI concerne un projet en cours avec réalisation du prêt dans les 6 mois. 30% sont des projets à moyen terme avec réalisation d’une opération avant fin 2009 et 20% des demandeurs s’informaient sans projets précis ni dates de concrétisation définies.

Les montants demandés sont en hausse

Le montant d’emprunt est relativement haut, la moyenne des crédits étant de 205K€. A rapprocher de la moyenne des financements CAFPI pour l’Ile de France en 2008 qui était de 195 K€. Nous voyons pour principale raison à cette hausse, l’augmentation du pouvoir d’achat immobilier dont bénéficient les emprunteurs avec la baisse des taux d’intérêts.

La durée moyenne d’emprunt s’allonge !

La durée moyenne des prêts repasse au-dessus de 21 ans, alors qu’elle était à peu plus de 20 ans en fin d’année 2008.
Preuve que les primo-accédants qui avaient été désolvabilisés par la hausse cumulée des prix et des taux d’intérêts tout au long de l’année 2008, retrouve la capacité de financer leurs projets immobiliers. Sans oublier les bénéfices du plan de relance en soutient au marché immobilier qui bénéficie directement à cette clientèle.

Priorité au neuf !

Nous notons une quantité inhabituelle de demandes de financement pour des biens locatifs neufs: 45% au lieu de 25%.
Les offres promotionnelles sur des fins de programmes neufs proposés par les promoteurs et les distributeurs présents au salon ainsi que le succès mérité du nouveau dispositif « Scellier » peuvent expliquer les raisons de cet engouement.

82% d’accédant !

Notons que les 69% de résidences principales dans le neuf peuvent se justifier également par le doublement du PTZ au bénéfice des primo-accédants dont l’assiette c’est élargie suite au rehaussement des plafonds de ressources. Rappelons que ces plafonds dits «sociaux » contiennent les revenus de 80% des contribuables.

Les absents ont eu tort. Car ils auraient pu bénéficier de simulations montrant que leur projet immobilier rentrait désormais dans le domaine du possible. Et profiter de belles affaires sur les stands des promoteurs constructeurs. Resolvabilisation, récupération d’un pouvoir d’achat perdu, qu’importe, le rêve de l’accession redevient une réalité possible.

Les Cassandre ont perdu de leur voix, devant le retour de conditions de crédit plus avantageuses, devant une stabilisation de la baisse des prix, des délais moyens de transactions et des taux de négociation.

Avec le printemps reviennent les beaux jours et l’optimisme immobilier comme en témoigne l’engouement généralisé pour le nouveau dispositif « Scellier ». De l’incertitude du marché semblent éclore de nouvelles certitudes et de nouvelles attitudes. C’est une bonne nouvelle pour l’immobilier et les accédants à la propriété.

Cafpi en bref…
Créé en 1970, Cafpi est le leader des courtiers en prêts immobiliers du marché. Employant plus de 1.000 personnes, Cafpi est présent, via ses 120 agences succursales, dans toute la France & Dom-Tom. En 2007, Cafpi a réalisé près de 30 000 dossiers pour 5,05 milliards d’euros de crédit. Le métier de courtage en prêts immobilier est en plein essor puisque 25% des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, Cafpi obtient des 90 banques partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. Cafpi est également présent sur le Web avec son site www.cafpi.fr ainsi que ses différents sites spécialisés :
- à l’international : www.cafpi.net
- en assurance : www.vitae-assurances.com
- en « prêts en ligne » : www.votrepret.com
- et son offre « hors critères » : www.creditpourtous.fr


Contacts Presse :

Galivel & Associés - 01 41 05 02 02
Carol Galivel / Caroline Rannaud
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex
Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com


Constructeurs de maisons individuelles en Seine et Marne