31 janvier 2009

Le Salon National de l'Immobilier Printemps 2009 : le bon moment pour réaliser un projet immobilier

Salon National de l'Immobilier Le Salon National de l'Immobilier a, en 2008, confirmé son succès dans sa nouvelle implantation de la Porte de Versailles. En proposant une approche complète et éclectique du marché au service tant des investisseurs que des acquéreurs, le Salon National de l’Immobilier a attiré en 2008 plus de 35 000 visiteurs. La prochaine édition se déroulera les 19, 20, 21 et 22 mars 2009 toujours à la Porte de Versailles.

Le Salon National de l’Immobilier, un rendez-vous incontournable
Le Salon a pour particularité de faire venir un public particulièrement motivé, en majorité des habitants de Paris et sa région, plutôt jeunes et aisés (67% ont moins de 50 ans et 28% sont cadres ou professions libérales), avec de réelles intentions d’achat (74% réalisent leur projet dans l’année) et disposant d’un budget important (47% ont un budget supérieur à 250 000 euros).

La vitrine nationale de l’immobilier
Le Salon National de l’Immobilier s’affirme plus que jamais comme la vitrine nationale de référence du marché immobilier, des biens neufs et anciens. Il concentre en un lieu unique toutes les étapes à parcourir lorsque l’on prend la décision de faire une acquisition immobilière. Avec l’avantage de pouvoir s’orienter immédiatement vers les professionnels présents.

Le rendez-vous expert
Le Salon permet aux visiteurs de rencontrer l'ensemble des acteurs de la profession : promoteurs constructeurs, constructeurs de maisons individuelles, agences immobilières, administrateurs de biens, organismes de financement, gestionnaires de patrimoine, conseillers en défiscalisation...

Un lieu d’échanges et d’analyses
En 2009, les investisseurs trouveront des réponses aux questions les plus pointues, comme les nouveautés introduites par la loi Scellier dans les dispositifs nouveaux de défiscalisation liés à l’investissement locatif.
Le Salon National de L’immobilier sera l’occasion pour les acheteurs et vendeurs d’être informés des tous derniers indicateurs de marchés. Les acquéreurs auront accès aux meilleures sources d’information et bénéficieront des conseils et des opportunités de tous les acteurs majeurs de la profession.

Les professionnels de l’immobilier livreront leurs analyses et prévisions lors de conférences débats qui accueillent chaque année un nombre toujours plus grand d’intervenants et de participants. Dans la période actuelle, il s’avère en effet essentiel de disposer de tous les arguments pour appréhender de la meilleure façon son projet immobilier.

La liste complète des exposants ainsi que toutes les informations pratiques concernant le salon sont disponibles dès à présent sur le site www.salonimmobilier.com. Clair et ergonomique, régulièrement mis à jour, son contenu s’enrichit de façon permanente à l’approche du Salon.

Le Salon National de l’Immobilier
Les 19, 20, 21 et 22 mars 2009
De 10h00 à 19h00
Nocturne vendredi 19 mars jusqu’à 21h00
Paris – Porte de Versailles
Hall 5

Le Salon National de l’Immobilier en bref…
Le Salon National de l’Immobilier fait partie des grands salons spécialisés qui attirent un public très motivé. PROMO EXPO CONSEIL SALONS –groupe COMEXPOSIUM, son organisateur, décline le concept avec un égal succès à Toulouse et à Lyon. Un grand nombre de visiteurs vient se renseigner sur les possibilités d’investissement, à égalité avec les particuliers souhaitant acquérir leur résidence principale. Les 5 salons de l’immobilier organisés chaque année par la société PROMO EXPO CONSEIL SALONS – groupe COMEXPOSIUM, dirigée par Isabelle et Pacifique Robineau, attirent 100 000 visiteurs et rassemblent 1000 exposants.


Contacts presse :
Galivel & Associés - Carol Galivel-Caroline Rannaud - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Ile Maurice


30 janvier 2009

Twimmo.com : le petit plus pour sa recherche immo en temps de crise !

Twimmo Twimmo, le service innovant pour gérer sa recherche immobilière, vient de mettre en ligne sa toute nouvelle version. Plus rapide, encore plus simple et compatible avec tous les grands sites immo français : Logic-Immo, SeLoger, Explorimmo, Leboncoin, ParuVendu, PAP, Entreparticuliers, etc. L’internaute peut sauvegarder ses offres favorites en un clic et pour chaque offre, il obtient gratuitement une foule d’informations sur les prix, le quartier, les lycées, la météo... Des infos indispensables pour faire le meilleur choix en période de crise !

Avec le nouveau Twim-it, sauvegarder ses offres « coups de cœur » est un jeu d’enfant !

Twimmo vient de mettre en ligne la nouvelle version de son outil exclusif le Twim-it. Cet outil unique sur le marché français permet à l’internaute d’enregistrer en un clic tout le contenu de ses offres préférées, quel que soit le site sur lequel elles sont publiées. Les plus de cette nouvelle version du Twim-it :

- Plus besoin d'installer ! Il suffit de faire glisser un lien dans la barre des favoris de votre navigateur.

- Fonctionne sur tous les navigateurs (Internet Explorer 6 et 7, Firefox, Opera, Safari, Chrome...).

- Plus rapide et compatible avec les plus grands sites immo : Seloger, Logic-Immo, Explorimmo, Pap, Entreparticuliers, Paru vendu, A Vendre A louer, Le Bon Coin, Top Annonces...

Twimmo, comment ça marche ?

1. Trouver. L’internaute accède à un annuaire à jour de plus de 350 sites immobiliers sérieux pour connaître toutes les offres du marché.

2. Sauvegarder. Il visite des sites et rassemble en un clic toutes ses offres préférées sur son espace Twimmo avec le Twim-it.

3. Tout savoir pour ne pas se tromper. Pour chaque offre sauvegardée, l’internaute profite de toutes les informations cruciales : les prix/m² dans le quartier, le temps de trajet par rapport à son lieu de travail, la situation des lycées les plus proches, leur taux de réussite au bac...

Un modèle taillé pour la crise immo

Le marché immobilier connaît en France sa plus forte crise depuis 1992. « La balle est de nouveau dans le camp des acheteurs, déclare Laurent Pilliet, le fondateur de Twimmo. Ils peuvent enfin prendre le temps d’étudier les différents biens et d’acheter en étant sûr de faire le bon choix. »

Simplement, gérer sa recherche immobilière sur Internet est complexe : où chercher les offres ? comment les comparer ? Quelle est l’estimation réelle du bien ? Où trouver les informations fiables et indispensables comme l’évolution des prix au m² dans le quartier ? Twimmo donne toutes les réponses à ces questions essentielles gratuitement. Enfin un site fait et réalisé pour aider les acheteurs à s’y retrouver ! « L’achat d’un bien est souvent la plus grande dépense faite par un ménage dans sa vie, conclut Laurent Pilliet. Avant de signer, il faut être sûr de son choix ! »

A propos de Twimmo : Créé en février 2008, Twimmo a réalisé une première levée de fonds auprès de business angels en mai 2008. La version Beta du site est sortie en novembre 2008.
Website : www.twimmo.com


Constructeurs de maisons individuelles dans le Morbihan


Immobilier Logistique - Région lyonnaise : 430 000 m² d’entrepôts en 2008 ont été vendus ou loués à des utilisateurs

DTZ France L’équipe logistique de DTZ, sur la totalité de ce chiffre, aura commercialisé 166 000 m² dont 144 000 m² en qualité de conseil du preneur et du bailleur et 22 000 m² en qualité de conseil du bailleur.

Didier Terrier, Directeur immobilier logistique France pour DTZ, commente : « Malgré ce bon niveau de demande placée, l’analyse des transactions fait apparaître un grand nombre de transferts ou de regroupements ce qui n’a pas favorisé une diminution du stock. L’absence de projets en blanc en 2009 rééquilibrera le marché.

Nous sommes sur cette année 2008 chez DTZ, satisfait des résultats obtenus en matière de commercialisation, qui confirment par ailleurs notre position de leader en région lyonnaise. »

A propos de DTZ
Conseil international en immobilier d’entreprise.
Asset Management – Commercialisation - Conseil aux utilisateurs – Consulting – Expertise Investissement - Project Management - Property Management
Avec plus de 12 500 collaborateurs dans 150 villes et 45 pays, et 19 bureaux en France, DTZ propose une offre globale de services et crée des solutions immobilières sur mesure pour ses clients.

www.dtz.fr


Constructeurs de maisons individuelles dans le Rhône


La Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM confie à Galivel & Associés ses opérations de relations presse

FNAIM L'agence Galivel & Associés vient de se voir confier le budget de relations presse de la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM.

Créée en 1973, la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM est une organisation professionnelle nationale représentative d’experts en évaluation immobilière. Elle rassemble plus de 700 professionnels, tous membres de la FNAIM, qui exercent leur mission en France métropolitaine ainsi que dans les départements d'Outre Mer.

La Chambre veille au respect rigoureux des règles déontologiques de la profession et défend les valeurs communes de ses adhérents, fondées sur l'impartialité, la rigueur, le sens des nuances et le savoir-faire. L'une de ses missions principales est de garantir un niveau de compétences élevé de chacun de ses membres. A cet effet, elle a mis en place un système de formation professionnelle continue et propose, chaque année de nombreux séminaires.

Sélectionnés pour leur niveau de compétence, leur expérience et leur indépendance, les experts en évaluation immobilière FNAIM engagent leur responsabilité. Ils sont garantis en assurance responsabilité civile professionnelle.

Le 10e congrès national de la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM se tiendra à Lyon les jeudi 25 et vendredi 26 juin 2009. Il portera sur le thème « Expertise des marchés : les nouvelles orientations de l'expertise en évaluation immobilière. »

Rôle et obligations de l'expert en évaluation immobilière
L'expert en estimation immobilière a pour mission de rechercher la valeur vénale et/ou locative d'un bien immobilier, quelle que soit sa catégorie :
• immobilier d'habitation : maison, appartement, immeubles, châteaux ;
• immobilier d'entreprise et locaux industriels : ateliers, usines, entrepôts, immeubles de bureau ;
• immobilier commercial : boutique, centres commerciaux ;
• fonds de commerce ;
• immobilier agricole et foncier : terres agricoles, bâtiments, bois, forêts ;
• terrains à bâtir.
Les obligations de l'expert en évaluation immobilière sont celles de tous les mandataires : diligence, loyauté, information et conseil. Il s'appuie, pour exercer ses missions, sur divers chartes et documents :
• La Charte de l'Expertise Immobilière en Evaluation Immobilière ;
• Les normes européennes d'expertise ;
• Le rapport du groupe de travail sur l'Expertise Immobilière, mis en place par l’AMF


Créée en 1992, Galivel & Associés est une agence de relations presse spécialisée dans les domaines de l’immobilier, de l’environnement, de l’architecture, de l’urbanisme, des finances et de l’hôtellerie.

Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Statue


Nexity : Cession de la participation financière dans le Crédit Foncier

Nexity Nexity et la Caisse Nationale des Caisses d'Epargne (CNCE) ont signé aujourd'hui le contrat concrétisant l'acquisition annoncée en décembre dernier par la CNCE de la participation de 23,4% détenue par Nexity dans le Crédit Foncier de France.

Le prix définitif, qui a fait l'objet d'une expertise remise au conseil d'administration de Nexity est de 539,6 millions d'euros. Le paiement du prix et le transfert des titres restent soumis à certaines conditions, dont les parties prévoient qu'elles soient réalisées dans la seconde quinzaine du mois de février.

Il est rappelé que cette opération ne modifiera pas les accords et conditions de la coopération industrielle des deux groupes.

A propos de Nexity
Premier acteur immobilier intégré en France, Nexity réunit l'ensemble des compétences et expertises immobilières à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités locales. Leader sur les différents métiers de l'immobilier : promotion (logements, bureaux, commerces ou activités), services aux particuliers et aux entreprises, réseaux d'agences, régénération urbaine, et gestion d'actifs, Nexity est aujourd'hui capable d'apporter une réponse globale aux besoins de ses clients sur l'ensemble du territoire. Nexity est également présent en Europe.


Nexity est coté au SRD et au Compartiment B d'Euronext
Membre des Indices : SBF80, SBF120, CACmid100, Next150 et MSCI SmallCap France
Mnemo : NXI - Code Reuters : NXI.PA - Code Bloomberg : NXI FP
Code ISIN : FR0010112524



Constructeurs de maisons individuelles dans le Territoire de Belfort


29 janvier 2009

Filiale du groupe TAGERIM, TAGERIM Patrimoine réalise un volume de vente de 50 M€ en 2008

Tagerim En 2008, dans un contexte dégradé, TAGERIM Patrimoine a fait mieux que tirer son épingle du jeu. Avec un CA de vente supérieur à 50 M€, TAGERIM Patrimoine s’impose comme un acteur majeur de la vente lot par lot.

La filiale a réalisé deux opérations marquantes, acquises auprès de MMA par Valream :

- A Montpellier, 92 lots représentant 7 200 m²
- A Antony, 100 lots représentant 8 100 m².

Ces deux opérations ont été lancées début 2009 en vente lot par lot.

Pour 2009, TAGERIM Patrimoine prévoit un volume de vente supérieur à 70 M€ dont 60 % représentés par la vente lot par lot et plus de 20 000 m² gérés par son activité de Property Management. Même si, globalement, le marché se contracte, la baisse des taux et le réajustement des prix devraient permettre une reprise.

Rappelons que TAGERIM Patrimoine, créée en 2007 et codirigée par Vincent Zazurca et Eric Dupin a vocation à intervenir pour les propriétaires institutionnels mais aussi pour les particuliers rencontrant des problématiques patrimoniales spécifiques. La société les conseille en matière d’arbitrage, de vente d’immeubles en bloc ou lots par lots et intervient dans la gestion déléguée des patrimoines importants.

A propos de TAGERIM…
Présidé par jérôme Quentin-Mauroy, TAGERIM est un groupe indépendant structuré autour de deux métiers principaux, la promotion immobilière et l’administration de biens : gestion locative, syndic de copropriété, location et vente mais aussi courtage en assurances spécialisées.
Largement implanté à paris et en Ile-de-France, le Groupe TAGERIM est aussi présent à Marseille, Grenoble, Lyon, Nice, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Avignon et Lille. Grâce à son réseau intégré de près de 16 cabinets répartis sur l’ensemble du territoire, le Groupe gère environ 100 000 lots en copropriété et en gestion locative et réalise près de 5 500 locations et 1 500 ventes par an. En 2008, TAGERIM a commercialisé 1 100 logements, en investissement locatif et en accession à la propriété.



Constructeurs de maisons individuelles en Ille et Vilaine


La FNAIM se félicite que la profession d’expert en évaluation immobilière soit reconnue à l’échelon européen

FNAIM Depuis quinze ans, la Fédération Nationale de l’Immobilier, qui compte dans ses rangs 800 experts regroupés au sein de la Chambre des experts immobiliers de France FNAIM, milite afin que le statut de l’expert en évaluation immobilière soit enfin reconnu par les pouvoirs publics.

Cette activité, en effet, n’est que partiellement réglementée en France et n’est soumise à aucune condition d’accès. Le risque de voir les clients se diriger vers des acteurs dépourvus des compétences nécessaires pour apporter toute la sécurité et les garanties qu’ils sont en droit d’attendre n’était pas acceptable.

Afin de palier cette carence juridique, la Chambre des experts immobiliers de France FNAIM a posé en avril 2008 sa candidature officielle auprès de TEGoVA, association européenne d’experts en évaluation immobilière dont elle est membre et dont la mission centrale est d’harmoniser les pratiques de l’expertise en Europe et d’édicter des normes qui puissent servir de références pour ce métier. L’objectif était d’obtenir la capacité d’attribuer aux experts français le statut européen d’expert immobilier.

La Chambre des experts immobiliers de France FNAIM vient d’obtenir son accréditation et peut désormais délivrer la certification REV (Recognised European Valuer), gage de compétence pour le professionnel qui la reçoit.

Le statut REV est délivré au professionnel après un contrôle rigoureux tenant compte à la fois de la compétence initiale de l’expert (diplôme, ancienneté dans son métier, niveau de formation initiale) et de sa formation continue. Délivré pour 5 ans, il exige du professionnel certifié le strict respect du code de conduite TEGoVA et de la Charte de l’Expertise en évaluation immobilière.

Il s’agit-là d’un pas décisif vers la réglementation de ce métier, que la FNAIM appelle, au niveau communautaire comme au niveau national, de tous ses vœux.


Constructeurs de maisons individuelles en Seine Maritime


28 janvier 2009

BNP Paribas se mobilise auprès des victimes de la tempête du Sud-Ouest

BNP Paribas BNP Paribas se mobilise auprès des victimes de la tempête « Klaus » qui a frappé samedi dernier le Sud-Ouest de la France.

L'état de catastrophe naturelle a été déclaré aujourd'hui dans cette région. Les collaborateurs du réseau Sud Ouest de la banque s'engagent pour aider les personnes touchées. Pour marquer sa solidarité, BNP Paribas a mis en place une offre dédiée « Faire face aux premiers besoins ». Elle permet aux victimes de cette catastrophe naturelle de bénéficier de conditions avantageuses dans le cadre de la souscription d'un prêt ou encore de leur crédit immobilier.

BNP Paribas propose, ainsi, un prêt plafonné à 5000 euros à un taux fixe nominal de 2,30% hors assurance, pour une durée de 4 à 36 mois. Les frais de dossier sont offerts et un prêt par famille est accordé. Le seul justificatif demandé pour bénéficier de ces conditions est une déclaration de sinistre auprès des assureurs. L'offre est valable du 28 janvier au 1 mars 2009.

BNP Paribas permet également aux familles ayant souscrit un crédit immobilier, depuis 1996, de le reporter de 3 à 12 mensualités. Ce report n'est possible qu'après 24 mois de remboursement et doit être de 3 mois minimum.

Enfin, afin de mieux répondre aux attentes de ses clients et prospects, BNP Paribas a également mis en place une ligne téléphonique dédiée : 0820 820 015.

A propos de la Banque de Détail en France de BNP Paribas
En France, le pôle banque de détail de BNP Paribas compte environ 32 000 collaborateurs au service de 6,2 millions de clients particuliers et banque privée, 500 000 clients professionnels et entrepreneurs et 22 000 clients entreprises et institutions. Il offre une large gamme de produits et services, de la tenue du compte courant jusqu'aux montages les plus complexes en matière de financement des entreprises ou de gestion de patrimoine. Le réseau Banque de détail en France se caractérise par une présence forte sur la clientèle de particuliers et par une position de premier plan sur le marché des entreprises. Pour améliorer cette proximité, le réseau d'agences se rénove aux couleurs du programme Accueil & Service. Il comprend 2200 agences, 5000 guichets et automates auxquels s'ajoute une organisation multicanal efficace (téléphone et Internet en plus du réseau d'agences).


A propos de BNP Paribas
BNP Paribas (www.bnpparibas.com) est un leader européen des services bancaires et financiers d'envergure mondiale et l'une des 3 banques les plus solides du monde selon Standard & Poor's. Le groupe est présent dans 85 pays et compte plus de 171 000 collaborateurs, dont 131 000 en Europe. Le groupe détient des positions clés dans trois grands domaines d'activité : Banque de Financement et d'Investissement, Asset Management & Services et Banque de Détail. Présent dans toute l'Europe, au travers de l'ensemble de ses métiers, la France et l'Italie sont ses deux marchés domestiques en banque de détail. BNP Paribas possède en outre une présence significative aux Etats-Unis et des positions fortes en Asie et dans les pays émergents.



Constructeurs de maisons individuelles dans les Landes


Chiffres de la construction

Ministère du logement Communiqué de presse : Ministère du logement

L’année 2008 a été marquée par une crise financière internationale majeure qui a des effets sensibles sur l’économie et le marché de l’immobilier. Dans ce contexte, le nombre de mises en chantier s’est établi l’année dernière à 369 000 alors qu’il avait atteint le niveau record de 435 000 en 2007. Cette baisse de 15,7 % concerne tant les logements individuels (- 14,3 % pour s’établir à 199 000 logements) que les logements collectifs (152000, soit -17,2 % ). La baisse d’activité concerne toutes les régions, mais de manière contrastée. . En Ile-de-France, région où les besoins en logement sont les plus forts, la baisse des mises en chantier est limitée à 5 %, alors qu’elle atteint 30 % dans d’autres régions.

Pour soutenir le marché de la construction et l’emploi, près de 1,8 milliards d’euros dont 1,2 milliards d’euros en aides budgétaires seront apportés par l’Etat au secteur du logement ,dans le cadre du plan de relance annoncé par le Président de la République, tant pour l’accession à la propriété que pour le logement social et l’investissement locatif.

Ainsi, le dispositif de la maison pour 15 euros par jour, lancé le 15 avril 2008, apporte une aide aux primo-accédants avec une participation de l’Etat, du 1 % Logement et d’une collectivité territoriale. 3 500 projets sont déjà engagés. Le dispositif sera généralisé au logement collectif avec la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion. Dans le cadre du plan de relance, l’objectif est de financer 30 000 logements.

Le logement social a maintenu une dynamique de construction forte en jouant ainsi pleinement son rôle contracyclique. Près de 120 000 logements sociaux ont été financés en 2008, avec 102 500 logements hors opérations de rénovation urbaine et 15 000 dans le cadre d’opérations de rénovation urbaine. En particulier, l’offre de logements pour les personnes à faibles revenus les plus fragiles est en forte augmentation : 16 800 prêts locatifs aidés d’intégration(PLAI) ont été attribués en 2008 contre 14 000 en 2007 et 8 000 en 2006. Le nombre de prêts locatifs à usage social (PLUS) et de prêt locatifs sociaux (PLS) est stable avec un financement portant sur 85 000 logements (48 000 PLUS, 32 000 PLS, et 5 000 logements de la Foncière Logement). Le programme de rachat de 30 000 logements en vente en état futur d’achèvement (VEFA), engagé à partir d’octobre 2008, a contribué à cette dynamique en 2008 et se poursuit en 2009.

Les objectifs de construction pour le logement social ont été fortement majorés dans le cadre du plan de relance : le gouvernement a mis en place les financements en 2009 pour 93 000 PLAI et PLUS, 32 000 PLS et 30 000 PLS pour des investisseurs privés.


Huiles de soins


27 janvier 2009

La Fondation d’Entreprise du groupe IOSIS soutient les lauréats des 26e Ateliers Internationaux de Maîtrise d’œuvre Urbaine de Cergy

Groupe IOSIS Destinée à promouvoir et à favoriser l’innovation et la créativité de l’ingénierie, la Fondation d’Entreprise du groupe IOSIS a décidé d’apporter son soutien aux deux équipes lauréates de la 26e compétition d’urbanisme des Ateliers Internationaux de Maîtrise d’œuvre Urbaine, qui s’est déroulée à Cergy (Val d’Oise) d’août à septembre 2008.

Grand rendez-vous international, la compétition est ouverte aux ingénieurs, étudiants ou jeunes diplômés de prestigieuses universités à travers le monde. Les candidats sont invités à travailler en équipes pluridisciplinaires sur un sujet d’aménagement choisi en concertation avec les collectivités franciliennes.

Pour cette 26e édition, organisée sous le thème «Revisiter les grandes infrastructures en milieu urbain – Le cas de la traversée de Cergy-Pontoise », 30 participants venus de 19 universités avaient été sélectionnés par les Ateliers. À l’issue de la compétition, deux équipes ont été primées par le jury.

En raison du caractère particulièrement innovant de leurs études, les deux équipes lauréates ont été invitées à prolonger leur réflexion pendant quelques mois. Elles présenteront le résultat de ce travail le 3 février 2009 au Théâtre 95 de Cergy-Pontoise. La Bourse de la Fondation IOSIS leur sera remise à cette occasion.

Présidée par Thierry Deprost, la Fondation d’Entreprise du groupe IOSIS a été créée en 2006. Elle a pour objet de promouvoir et de favoriser l’innovation et la créativité de l’ingénierie, notamment dans les domaines du développement durable, et de soutenir des actions sociales et éducatives y afférentes en faveur d’étudiants français et étrangers. En 2007, la Fondation d’Entreprise IOSIS a soutenu le projet PACOAX pour l’amélioration de la performance énergétique des logements existants, avec une meilleure qualité de l’air et un plus grand confort.

Remise de la Bourse de la Fondation d’Entreprise IOSIS
aux lauréats des 26e Ateliers de la Maîtrise d’œuvre Urbaine de Cergy le 3 février 2009 à 18h - Théâtre 95 - Allée du Théâtre - 95021 Cergy-Pontoise


À propos du Groupe IOSIS :
Né en 2006 de l’union d’OTH et de Séchaud et Metz, le groupe IOSIS figure parmi les leaders de l’ingénierie européenne. Il propose ses compétences en matière de conseil, de management, d’ingénierie et d’expertise dans les secteurs du bâtiment, de l’infrastructure, du génie civil, de l’énergie et de l’industrie. Le groupe dirigé par Bernard Boyer (président) et Bernard Le Scour (vice-président) a réalisé, en 2007, un chiffre d’affaires de 148 M€ et prévoit pour 2008 que ce chiffre atteigne les 160 M€. Il compte aujourd’hui plus de 1 100 collaborateurs. IOSIS participe, en France comme à l’étranger, à la réalisation d’opérations d’envergure et compte notamment parmi ses références la Tour Générali et la Tour CB31 à Paris La Défense ainsi que la rénovation du CNIT, le Laser Mégajoule à Bordeaux, le Pole d’essais Airbus à Toulouse, l’EPR de Flamanville et l’EPR de Taischan en Chine, le nouveau centre Hospitalier Princesse Grace à Monaco, le Musée du Quai Branly, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine-Palais de Chaillot, le siège de l’OCDE à Paris, l’Aérogare de Nouméa, le Conseil de l’Europe à Strasbourg, le nouveau Grand Stade de Lille, l’aéroport de Jeddah en Arabie Saoudite, l’usine Renault-Nissan à Tanger au Maroc...


Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com


Constructeurs de maisons individuelles dans le Val d'Oise


Crédit immobilier : Comment optimiser son profil emprunteur ?

In&Fi Pour le réseau de courtiers In&Fi Crédits, qui négocie auprès des banques les meilleurs financements possibles pour le compte de ses clients, il existe plusieurs moyens d'optimiser son profil emprunteur quand on sollicite un crédit immobilier. Quatre points sont à surveiller plus particulièrement.

Face à la prudence relative des banques, il existe plusieurs moyens pour " doper " son profil emprunteur et obtenir un prêt immobilier, explique Patrice Matagne, Directeur Associé d'In&Fi Crédits.
En principe, le taux d'endettement ne doit pas dépasser 33% de l'ensemble des revenus, mais les banques examinent également l'endettement existant de l'emprunteur. Ainsi, il vaut mieux généralement solder ses crédits à la consommation ou mettre en place une restructuration de prêts, avant de solliciter une banque pour un crédit immobilier.

Par ailleurs, les banques privilégient la sécurité, c'est pourquoi l'ancienneté professionnelle est un avantage qui va dans le sens d'une réponse positive.

Autre critère sur lequel il est possible d'agir, la situation bancaire. Les trois derniers relevés de compte permettent à la banque d'analyser précisément la façon dont sont gérées les finances de l'emprunteur. Dans les trois mois précédant la demande de crédit, mieux vaut éviter de se retrouver à découvert ou de se faire refuser un chèque.

Enfin, l'apport personnel est un avantage déterminant dont l'importance s'est accrue dans le contexte financier actuel. Primo accédants ou investissements locatifs, plus cet apport personnel sera élevé et plus les emprunteurs auront d'arguments à faire valoir pour décrocher leur crédit immobilier. Ainsi un apport personnel entre 10 et 20% de la valeur du bien sera un atout d'importance pour faciliter l'octroi du prêt.

A propos d'In&Fi Crédits :
Créée en 2001 par Pascal Beuvelet, et lancée en franchise en 2004, In&Fi Crédits est la première enseigne de courtage en crédits développée en réseau. Grâce à de plus de 110 accords de partenariat avec les banques et sociétés de crédit, In&Fi recherche auprès des différents organismes bancaires le meilleur financement possible à présenter à son client. Il a ainsi la garantie d'obtenir la meilleure offre au vu de son dossier.
Déjà implantée dans la quasi-totalité de la France via plus de 120 agences, l'enseigne envisage de constituer à terme un réseau de 450 à 500 agences principales.


Website : www.inandfi.fr


Constructeurs de maisons individuelles en Vendée


EtreProprio.com, le nouveau visage de la transaction immobilière

Etre proprio EtreProprio.com est un site internet proposant un service novateur alliant gratuité et qualité pour accompagner les particuliers dans la transaction immobilière. Quelques mois après le lancement, plus de 20000 utilisateurs ont déjà fait confiance à EtreProprio.com

Une volonté de changer l'ordre établi

Philippe Bernou, co-fondateur d'EtreProprio.com souhaite modifier en profondeur le marché de la transaction immobilière.
"Pourquoi continuer à dépenser chaque année près de 5 milliards d'euros en commissions d'agence alors que la technologie Internet permet de mettre en vente ou de chercher soi-même une maison ou un appartement de façon très efficace ? Pourquoi accepter de payer une annonce sur internet à un coût équivalent à une annonce sur journal pour laquelle il faut payer le papier, l'impression, le stockage et le transport ?
Stop ! Cette mascarade a assez duré."

EtreProprio.com, un service gratuit, de qualité et sans intermédiaire

EtreProprio.com permet aux vendeurs de passer une annonce avec texte et photos illimités, carte de localisation précise, plan au sol, diagnostics, valable jusqu'à la vente du bien et gratuite.
Pour trouver un bien immobilier, EtreProprio.com présente des milliers d'annonces détaillées et de qualité qui permettent d'éviter les visites inutiles.
Intéressé par un bien immobilier ? EtreProprio.com met en relation directement l'acquéreur et le vendeur et permet d'économiser aux deux parties une coûteuse commission d'agence.

Un lancement à grande vitesse

Quelques mois après son lancement, plus de 20000 personnes ont utilisé les services d'EtreProprio.com. En permanence, ce sont plus de 5000 vendeurs qui mettent leur bien en vente sur EtreProprio.com

De nombreux utilisateurs ont souhaité témoigner de leurs expériences :

- "Je tiens à féliciter les créateurs d'EtreProprio.com pour la clarté du site et l'évidente facilité pour une inscription et un passage d'annonce. Bravo, tout le monde ne peut hélas pas en dire autant!"
- "Après avoir visité au moins deux douzaines de sites d'annonces immobilières gratuites, j'ai été scotché par la qualité et la clarté de présentation d'EtreProprio.com Je parlerai d'EtreProprio.com à la moindre occasion !"
- "Merci à EtreProprio.com, nous avons trouvé un acheteur pour la maison faisant l'objet de l'annonce"

Un modèle économique viable

EtreProprio.com tire ses revenus de partenariats publicitaires avec des professionnels de l'immobilier et de l'habitat.
EtreProprio.com propose également aux vendeurs de biens immobiliers des forfaits de mise en avant: annonce encadrée et en couleur pour 49€, annonce en tête de liste pour 99€.

L'entreprise est déjà rentable depuis quelques mois. Pour accélérer son développement EtreProprio.com est actuellement en cours de négociation avec des investisseurs pour réaliser une levée de fonds.

A propos d'EtreProprio.com
EtreProprio.com est un site internet d'annonces immobilières gratuites de particuliers. Lancé en mars 2008 sur le marché français, EtreProprio.com enregistre plus de 20000 utilisateurs et plus de 5000 annonces en permanence. La société a été lauréate de "Réseau Entreprendre" en mai 2008.


Plus d'informations sur la société sont disponibles sur le site internet www.etreproprio.com et sur le blog blog.etreproprio.com


Constructeurs de maisons individuelles dans le Doubs


Les critères écologiques dominent les MIPIM Awards 2009

mipim 2009 Le Jury des MIPIM Awards, présidé par Peter Goodacre, Président de RICS UK (Royal Institution of Chartered Surveyors, Royaume-Uni) s’est réuni vendredi 23 janvier à Paris pour sélectionner les projets en lice pour les MIPIM Awards 2009.

Les MIPIM Awards récompensent des projets immobiliers présentant une architecture hors du commun et des techniques innovantes dans cinq catégories : ‘Centres d’affaires’, ‘Immeubles de bureaux rénovés’, ‘Immeubles d’habitation’, ‘Hôtels et centres touristiques’ et ‘Constructions écologiques’.

La majorité des projets soumis à la compétition se sont distingués par les efforts visibles des architectes et concepteurs à accroître l’efficacité énergétique des bâtiments et à réduire les consommations (eau, déchets).

Les projets sélectionnés cette année sont :

Dans la catégorie CENTRES D’AFFAIRES :

Shanghai World Financial Center
Shanghai, République Populaire de Chine
Architecte Design : Kohn Pedersen Fox Associates PC
Architecte Projet : Mori Building Architects & Engineers
Promoteur : Mori Building Company

Der Angerhof in München – Business part
Munich, Allemagne
Architecte : Steidle Architekten Gesellschaft von Architekten und Stadtplanern mbH
Promoteur : Wöhr + Bauer GmbH

Kranhaus1
Cologne, Allemagne
Architecte : Bothe Richter Teherani Architects BDA, Hamburg / Linster Architects,
Trier-Aachen-Luxemburg Promoteur : Development Partner AG

Dans la catégorie IMMEUBLES DE BUREAUX RENOVES :

Les écuries de la chasse royale
Bruxelles, Belgique
Architecte : ASSAR Architects
Promoteur : Royal Hunt Properties sa/nv

103, rue de Grenelle
Paris, France Client : Société Foncière Lyonnaise
Architecte : Philippe Chiambaretta / PCA
Principal entrepreneur des travaux : Bouygues Rénovation privée
Economiste : George Ventre Ingénierie
Ingénieurs mécanique et plomberie : Barbanel
Ingénieurs structurels : Scyna 4
Gestionnaire du site : S.C.O

Las Palmas
Rotterdam, Pays-Bas
Architecte : Benthem Crouwel Architects
Promoteur : OVG Projectontwikkeling B.V.
Investisseur / Propriétaire : Union Investment

Dans la catégorie IMMEUBLES D’HABITATION :

Quartis Les Halles
Düsseldorf, Allemagne
Architectes : Dr. Reiner Götzen Creatives Planen GmbH in cooperation with Prof.
Ringleben, Prof. Fritschi, Büro Toepel
Promoteur / Constructeur / Investisseur / Gestionnaire en immobilier : INTERBODEN Innovative Lebenswelten®GmbH & Co. KG

Highbury Square
Londres, Royaume-Uni
Architecte : Allies and Morrison Architects
Promoteur : Vision Four Developments
Consultants et Agents Immobiliers : Savills (L&P) Ltd

Mountain Dwellings
Copenhague, Danemark
Architecte : BIG- Bjarke Ingels Group
Promoteur : Hopfner A/S / Danish Oil Company A/S

Dans la catégorie HOTELS ET COMPLEXES TOURISTIQUES :

Coeur Méditerranée
Marseille, France
Architecte : Jean-Paul Viguier S.A. d’Architecture en association avec ‘Atelier 9’
Promoteur : Constructa

Phoenix Island Villa Condo & Club House
Seogwipo-si, Corée du Sud
Architectes : Samoo Architects and Engineers
Promoteur : Bokwang Jeju Co., Ltd.

Grand Hotel Via Veneto
Rome, Italie
Promoteur : Grand Hotel Via Veneto S.P.A.
Société de gestion : Compta S.A.

Dans la catégorie CONSTRUCTIONS ECOLOGIQUES

BDP Manchester Studio
Manchester, Royaume-Uni
Architecte / Design d’intérieur / Ingénieur de structure / Ingénieur services : BDP
Promoteur : Town Centre Securities PLC
Gestionnaire de projet : Arcadis AYH

Elm Park Mixed-use Development
Dublin, Irlande
Architecte : Bucholz McEvoy Architects Ltd.
Promoteur : Radora Developments

Centre for Sustainable Energy Technologies
Ningbo, République Populaire de Chine
Architecte : Mario Cucinella Architects
Constructeur : Wanli Education Group, Zhejiang Province
Promoteur : Nottingham University UK and Nottingham University Ningbo

Les gagnants des MIPIM Awards seront élus par les professionnels de l’immobilier présents au MIPIM à Cannes du 10 au 13 mars prochain. Ils seront révélés lors de la très attendue cérémonie de remise des Prix le jeudi 12 mars à 19h00 dans le Grand Auditorium du Palais des Festivals de Cannes.

Le Jury des MIPIM Awards, chargé de la présélection des projets, est composé de personnalités reconnues du milieu immobilier international. A l'exception de M. Peter Goodacre, Président du Jury de cette année, les autres membres ont tous déjà présidé le Jury des MIPIM Awards lors de précédentes éditions :

Peter Goodacre (President RICS, Royaume-Uni) – Président du Jury
Bärbel Schomberg (CEO DEGI, Allemagne)
Peter Cole (Chairman, UK Business Hammerson plc, Royaume-Uni)
Michael Griffiths (Owner MRG Consultants Ltd, Royaume-Uni)
Martin P. Hayter (President Hayter International S.A., France)
Jan Kasl (President European CZ, République tchèque)
Kaspar Kraemer (Owner Kaspar Kraemer Architekten BDA, Allemagne)
Werner Welter (Property Consultant Werner Welter, Allemagne)

Pour rappel, les projets gagnants des MIPIM Awards 2008 étaient :

Council of Europe – New General Office Building (France) – Centres d’Affaires
Unilever House (Royaume-Uni) – Immeubles de bureaux rénovés
Chimney Pot Park (Royaume-Uni) – Développements résidentiels
Projekt Hotel Wasserturm / Hamburg Sternschanze (Allemagne) – Hôtels et complexes touristiques
Crane Track (Pays-Bas) – Constructions Ecologiques
Crane Track (Pays-Bas) – Prix Spécial du Jury


Feng-shui


Tutelle de l’ANRU : la FNAIM prend position

FNAIM A la faveur du récent remaniement ministériel, le premier ministre François Fillon a engagé une réflexion sur la tutelle de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU). Il serait envisagé de la confier au secrétariat d’Etat à la Ville, désormais rattaché à Brice Hortefeux, et d’en priver le ministère du Logement confié à Christine Boutin.

La Fédération Nationale de l’Immobilier désapprouve ce choix. Il fait courir le risque de l’incohérence à la politique du logement mais aussi de l’inefficacité.

En effet, l’ANRU et l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) constituent les deux piliers de la politique du logement, à laquelle elles donnent à la fois toute son ampleur et tous ses moyens sur le terrain. Ces deux agences publiques, aujourd’hui présidées par deux parlementaires de premier plan mènent des actions complémentaires, l’une dévolue à la restructuration des zones urbaines et à la reconstruction de la ville sur elle-même, l’autre chargée de la valorisation du patrimoine existant.

En outre, les interventions de l’ANRU ne se limitent pas à favoriser l’intégration des populations en difficulté ou à traiter la question des zones sensibles –qui sont les problématiques majeures du secrétariat d’Etat à la Ville- ; son rôle est beaucoup plus large et relève, d’une manière générale, de la conception globale du logement et de l’habitat des familles. En particulier, la mise en œuvre réussie de la future loi de mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion (projet de loi Boutin) passera par cette agence et son lien direct avec le ministère du Logement.

Il est clair, en revanche, que l’ANRU doit être le lieu d’une collaboration forte entre les deux départements ministériels que sont la Ville et le Logement.

La Fédération Nationale de l’Immobilier, qui s’est réjouie que le Logement ait un ministère à part entière, attend du Président de la République et du Gouvernement qu’ils dotent ce ministère de tous les moyens nécessaires au succès de la politique engagée.


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Aude


PAREF : Publication du chiffre d’affaires annuel 2008

Paref Croissance du chiffre d’affaires : + 39%
Forte progression des actifs gérés pour compte de tiers : +33%
Lancement d’un deuxième opci, Polypierre


La SIIC PAREF a réalisé un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2008, en croissance de 39% par rapport à 2007. Au 4ème trimestre, le chiffre d’affaires s’est élevé à 6,2 M€ en progression de 11% par rapport au 4ème trimestre 2007.

Croissance des loyers et du taux d’occupation

Les loyers et charges récupérées perçus en 2008, soit 20,5 M€, ont augmenté de 71% principalement sous l’effet de l’accroissement du patrimoine de la société au cours des deux derniers exercices. A périmètre comparable, les loyers progressent de 8,2 % en raison de l’indexation des loyers et des relocations intervenues au cours de l’exercice.

Le taux d’occupation du patrimoine s’est amélioré de 6 points depuis le 1er janvier 2008 et s’établit à 93% à fin 2008, avec notamment la location à compter du mois de novembre de la presque totalité des 16.000 m2 de La Courneuve, qui se traduira pleinement sur les comptes de 2009.

Développement des actifs gérés avec la création de l’OPCI Vivapierre

L’année 2008 a été marquée par l’agrément de Paref Gestion (filiale à 100% du groupe) en qualité de Société de Gestion de Portefeuille et le lancement en juillet d’un premier OPCI, Vivapierre, SPPICAV qui détient, via ses filiales, des contrats de crédit-bail portant sur 7 villages de vacances loués à Belambra-VVF.

Au 31 décembre 2008, les actifs gérés pour compte de tiers par Paref Gestion (hors actifs propres de PAREF) s’élèvent à 407 M€ (contre 305 M€ un an plus tôt), soit une progression de + 33%. Cette forte augmentation provient notamment de l’OPCI Vivapierre (90 M€).

La capitalisation des trois SCPI du groupe a progressé de 4% en 2008 et se répartit comme suit : SCPI Pierre 48 (231 M€), Novapierre (51 M€ ) et Interpierre (6 M€ ).

Les commissions générées par l’activité de Paref Gestion ont diminué de 32% en 2008 en raison de la baisse des souscriptions des SCPI due à un contexte de marché difficile, qui a été en partie compensée par les premières commissions perçues sur l’OPCI Vivapierre.

Lancement de nouveaux OPCI

Dans cette période de crise, PAREF concentre ses efforts sur la valorisation de son patrimoine immobilier et l’amélioration des conditions locatives comme en témoigne l’évolution favorable du taux d’occupation, ainsi que sur la poursuite de son programme d’arbitrage.

Le Groupe met également l’accent sur le développement de l’activité de gestion pour compte de tiers, avec le lancement en janvier 2009 de l’OPCI Polypierre * et la préparation du lancement de deux autres OPCI.

Les résultats déjà obtenus dans ces domaines montrent la réactivité du Groupe et la solidité de son modèle économique alliant investissement sécurisé et gestion pour compte de tiers.

* POLYPIERRE est une SPPICAV à règles de fonctionnement allégées, destinée aux investisseurs qualifiés. A vocation opportuniste, elle cherchera à tirer profit de la situation actuelle des marchés et investira aussi bien sur l’immobilier physique que sur les foncières cotées, en fonction des circonstances.

A propos de PAREF
Le groupe PAREF se développe sur deux secteurs d'activités complémentaires :
- Investissement commercial et résidentiel : PAREF détient divers immeubles commerciaux en région parisienne et en province, ainsi que des immeubles d'habitation à Paris acquis en usufruit temporaire.
- Gestion pour compte de tiers : PAREF Gestion, filiale de PAREF agréée par l’AMF, gère 3 SCPI et un OPCI.
Au 31 décembre 2008, le groupe PAREF détient un patrimoine immobilier de plus de 200 M€ et gère plus de 400 M€ d’actifs pour compte de tiers.



Téléphone portable


26 janvier 2009

4% Immobilier et le développement durable

4% Immobilier Parce que le développement durable allie respect de l’environnement, progrès social et performance économique, il est au coeur des valeurs du réseau 4% Immobilier et doit s’inscrire dans son projet d’entreprise.

"Au-delà du mouvement général impulsé par le gouvernement français à l’occasion du Grenelle de l’environnement l’automne dernier, le Cercle des Agences Immobilières à frais réduits se sent particulièrement concerné par l’amélioration des pratiques des agences immobilières : donner la priorité à une relation durable et de proximité avec nos clients, permettre l’accès à la propriété d’un plus grand nombre de citoyens, pratiquer des prix justes.

Pourquoi devons-nous agir en faveur d’un développement durable ?

D’abord, définissons le développement durable : «c’est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » (rapport BRUNDTLAND, Commission mondiale pour l’environnement et le développement, 1987).
Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins » qui recouvre les besoins essentiels de tous, y compris ceux des plus démunis ; et l’idée que notre environnement doit être respecté car les ressources qu’il nous offre sont limitées.
Pour nos entreprises, nous savons que ce n’est pas un nouveau service, un nouveau produit, un argument de vente conjoncturel qui marquera réellement le changement que nous souhaitons : c’est une philosophie pour l’action, une manière de voir notre métier qui doit nous permettre de renforcer la valeur des services que nous rendons à la société.

L'immobilier, au coeur des préoccupations environnementales et de progrès social

Que de défis à relever pour les métiers du bâtiment et de l’immobilier ! Ne citons que ceux-ci :
Réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique des bâtiments : les logements et les bâtiments de type tertiaire sont à l’origine d’1/4 des émissions nationales de CO2 soit plus d'une demi-tonne de carbone par an et par personne ! Le chauffage représente près des 2/3 de ces consommations d'énergie et la majeure partie des émissions de CO2 (données moyennes en France, source : ADEME, 2005).

En quoi cela concerne les agents immobiliers ?

Comment pouvons-nous agir ? Tout d’abord en maîtrisant les impacts de nos agences, ensuite en informant et en sensibilisant nos clients sur la consommation des bâtiments, leur isolation, les investissements à prévoir, etc…

Réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie fossile dans les transports (déplacements dans le cadre de nos missions, trajets domicile-travail, transports de matériaux…), Rendre plus durables nos produits et nos achats en améliorant notre connaissance de leur contenu environnemental et social, rendre nos agences et nos services plus accessibles pour tous : personnes à mobilité réduite, proximité avec des réseaux de transport en commun, promouvoir la mixité et l’égalité professionnelle, permettre l’évolution de nos collaborateurs, développer la motivation de nos équipes…

Le CAIFR affirme encore sa différence !

Nous devons donc nous engager, améliorer nos pratiques pour garantir un accompagnement toujours plus qualitatif, encore plus responsable vis-à-vis des défis que nous imposent le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources naturelles.

Website : www.4immobilier.tm.fr


Constructeurs de maisons individuelles en Mayenne


23 janvier 2009

Marché de l'immobilier de bureaux à la Défense

DTZ France Le marché de La Défense au 4ème trimestre 2008 :
- Coup d'arrêt des investissements en fin d'année,
- Un bon niveau de commercialisation malgré un ralentissement en fin d'année, dû à une forte activité sur les surfaces supérieures à 5 000 m²,
- Un loyer moyen en forte progression,
- Une situation de sous-offre qui concerne tous les créneaux de surfaces,
- Pas d'opération neuve avant 2010.

Coup d'arrêt des investissements en fin d'année

La situtation de blocage dans laquelle se trouve le marché de l'investissement depuis maintenant plusieurs trimestres n'a guère évolué au cours du 4ème trimestre : seulement 1,9 milliard d'euros engagés, soit 8,4 milliards depuis le début de l'année. Les difficultés de financement et l'inadéquation entre les attentes des acquéreurs et des vendeurs en matière de prix continuent de rendre difficile la concrétisation des opérations.

Alors que le marché de La Défense semblait jusque-là tirer son épingle du jeu, les investissements ont nettement ralenti au cours du 4ème trimestre : seuls 10 millions d'euros ont été engagés, portant le montant total investi depuis le début de l'année à 854 milions d'euros. Cette performance annuelle n'a été possible que grâce à la concrétisation de quelques transactions d'envergure au cours de l'année : 3 transactions d'un montant supérieur à 100 millions d'euros, les plus significatives étant la vente par GE RE de la tour "Winterthur" et l'achat par DEGI de "CB 16" en début d'année.

A l'instar des autres secteurs franciliens, le marché de La Défense a vu son taux de rendement prime remonter de façon significative en un an : entre 100 et 125 points de base.

Excellent niveau de demande placée malgré un ralentissement en fin d'année

Le marché de La Défense aura connu une bonne année 2008, avec plus de 265 600 m² placés. Ce dynamisme reste directement lié à une forte activité sur le segment des grandes surfaces : 183 600 m² ont été commercialisés sur l’ensemble de l’année. Parmi les transactions récentes, on citera notamment les prises à bail du MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DE L’ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (25 000 m² au total) sur « Voltaire » et la « Grande Arche », ou encore le compte-propre de la SOCIETE GENERALE sur 42 800 m².

Pour 2009, un ralentissement mécanique lié au manque d'offres de première main est plus que probable : après les bons résultats enregistrés au cours des 2ème et 3ème trimestres (respectivement 126 000 et 87 500 m²), le marché de La Défense a en effet connu une fin d’année beaucoup moins dynamique : seulement 22 000 m² commercialisés au cours des 3 derniers mois.

Il faudra attendre le retour de l’offre neuve en 2010-2011 pour assister à un regain d’activité sur ce secteur, à moins que les utilisateurs ne se positionnent en amont sur les opérations en cours de développement ou se reportent sur des locaux de seconde main.

Forte progression du loyer moyen

Si les transactions intervenues au cours du 2ème trimestre sur le secteur de La Défense, notamment sur la Tour « T1 », avaient permis une forte hausse du loyer facial prime (545 €/m²/an), ce dernier a connu une légère correction au 4ème trimestre 2008. En effet, suite à la prise à bail par INFOSYS TECHNOLOGIES de 1 140 m² dans « Opus 12 », il s’établit dorénavant à 530 €/m²/an.

Le loyer moyen des transactions de bureaux en Ile-deFrance a conclu l'année 2008 sur une progression de 4,6% en un à 316 €/m²/an.

A La Défense, cette progression a été encore plus marquée (+ 7% en un an),et leloyer moyen de seconde main atteint dorénavant 411 €/m²/an. Ce mouvement pourrait d'ailleurs s'amplifier en l'absence de surfaces neuves livrables sur ce secteur en 2009.

La résorption du stock vacant se poursuit

Al'échelle francilienne, l'offre immédiatement disponible a fortement augmenté en un an (+13%). Ce gonflement du stock concerne quasiment tous les micro-marchés.

La Défense est l'un des rares secteurs à ne pas être concerné par cette tendance. En effet, les nombreuses transactions d'envergure ont fortement réduit l’offre immédiatement disponible.
Déjà sous-offreur sur le segment des surfaces intermédiaires, le marché de La Défense ne dispose dorénavant plus que de quelques offres supérieures à 5 000 m², dans « le CNIT » (seule offre de première main), « Cœur Défense », « Europlaza » et « Le Jean Monnet ». De plus, aucune offre neuve ne sera livrée en 2009.
Quelques libérations d'envergure, identifiées pour les mois à venir, permettront tout de même d'alimenter le marché : 21 500 m² dans la "Tour Europe" et 14 300 m² dans "Le Newton" au cours du 1er trimestre, et 5 650 m² dans "PCB 1" au second semestre.

Pas d'opération neuve avant 2010

Sur les 107 000 m² de bureaux livrés en 2008, seuls 20 500 m² sont encore disponibles dans le "CNIT" d'UNIBAIL. Les utilisateurs de La Défense vont faire face, en 2009, à une pénurie d'offre neuve, à moins qu'ils ne se positionnent en amont sur les opérations livrables en 2010.

3 opérations verront en effet le jour en 2010 : "First" (86 700 m² restructurés), "Praetorium" (10 000 m²), et "C1" (9 300 m² présentés à un loyer de 460 €/m²/an). Ces trois opérations sont d'ores et déjà en chantier.

Parmi les autres tours comprises dans le "Plan de relance pour une nouvelle Défense, objectif 2020", les trois projets les plus engagés sont "Carpe Diem", un projet de 41 400 m² porté par AVIVA INVESTORS prévu pour 2012, "Majunga" (65 000 m²), développé par UNIBAIL, et "Ava" un projet de 58 700 m² de GCI et BENSON ELLIOT.

A plus long terme, près d'un million de m² pourraient encore être construits, mais le ralentissement économique, les restrictions d'accès au crédit et la hausse des coûts de construction rendent aujourd'hui le calendrier de livraison de ces projets largement incertain.


Constructeurs de maisons individuelles à Paris


Note de conjoncture immobilière / Notaires de France Janvier 2009

Notaires de France Analyse d’un marché

Certains ont conclu d’une manière défi nitive dès les premiers jours de l’année sur l’état du marché immobilier en 2008. Pour le faire avec toute la précision nécessaire nous attendrons début avril, date à laquelle nous aurons la quasi-totalité des renseignements au titre de cette année 2008 et notamment tous ceux relatifs au dernier trimestre. Pourquoi cette prudence ? Parce qu’il est bon par exemple de préciser qu’au vu des chiffres publiés par l’Observatoire National des Marchés de l’Immobilier, il aura été distribué en 2008 plus de crédits au logement aux ménages qu’en 2000, 2001 et 2002, qui ne sont pas des années réputées mauvaises pour l’immobilier. Cependant, il est désormais acquis que l’année 2008 est caractérisée :

- Par une baisse des volumes très brutale tant dans l’ancien (en moyenne 25 % -c’est le notariat qui l’annonçait en premier début septembre, soit 600 à 650.000 ventes contre 870.000 en 2007) que dans le neuf (en moyenne 44 % d’après la FPC sur un an entre le 1er octobre 2007 et le 1er octobre 2008).

- Et par l’apparition d’une baisse des prix a priori très modérée, non générale, et non uniforme, la baisse étant d’autant plus importante dans les secteurs où les prix ont trop rapidement progressé ces dernières années. Paris et certaines grandes agglomérations semblant faire de la résistance. Il est bon à ce sujet de préciser que l’indice Notaire Insee Province du 3e trimestre 2008 en comparaison de celui du 3e trimestre 2007 conclut à une légère baisse des prix de – 0,3 % pour les appartements et de – 0,4 % pour les maisons. Pour la région parisienne, sur la même période, le prix des appartements à Paris a progressé de + 7 %, et de + 4,4 % sur l’ensemble de l’Ile-deFrance où par contre l’augmentation n’a été que de 0,4 % pour les maisons.

Tendances du marché immobilier

Nous sommes entrés dans un nouveau cycle immobilier depuis le 4e trimestre 2004 pour les appartements et depuis le 3e trimestre pour les maisons, dates à partir desquelles nous avons constaté, grâce aux indices Notaires de France/INSEE, une diminution du rythme de la hausse des prix immobiliers, qui s’est confi rmée les années suivantes.

Que sera 2009 ? Dans le marché immobilier qualifi é de rural, (hors grandes agglomérations et Ile-de-France soit environ 40 % des ventes de maisons), nous devrions assister à une baisse sensible des prix. En grandes agglomérations, dans les quartiers non privilégiés, nous devrions constater une baisse de 5 % en moyenne. Par contre, dans les quartiers d’excellence de ces mêmes agglomérations, nous devrions avoir une relative stabilité ou peut-être une très légère baisse. Ce jugement s’applique notamment à Paris.

Quant au neuf, il faut s’attendre à un bond des stocks de logements finis et non vendus (stock de 4 000 unités).

Quant aux terrains à bâtir, dont la commercialisation est diffi cile depuis plusieurs mois, les dispositifs de la maison à 15 €/jour et du Pass foncier peuvent permettre d’apporter une solution partielle à cette situation, à condition de compléter et d’élargir leurs règles d’attribution. Enfi n, on devrait assister à un retrait des acquéreurs étrangers sauf à Paris. Il en sera ainsi notamment des acquéreurs britanniques, contrairement aux années passées, en raison notamment de la baisse de la Livre par rapport à l’Euro.

Si la crise économique s’avère être également une crise monétaire majeure, si le chômage bondit et passe la barre des trois millions, il est diffi cile d’imaginer quel sera l’impact réel sur le volume des transactions et sur les prix. Sans doute, assisterions-nous à une contraction des volumes encore plus importante que celle que nous connaissons actuellement. Toutefois, l’immobilier jouerait certainement un rôle de valeur de refuge devenant « l’Or » des années ayant suivi la crise de 1929.

Le prix de l’immobilier
L’incidence de la localisation du bien


Ce feuillet s’inscrit dans le cadre d’une étude menée en collaboration entre l’Université Paris-Dauphine et le CSN. Le prix de l’immobilier est une notion complexe. La localisation en constitue un déterminant important. « L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement », voilà les trois critères qui prévalent dans le choix d’un logement au sein des grandes agglomérations. L’analyse des prix hédonistes qui isole différents critères contribuant à la formation du prix conforte ce constat. Premier élément, l’emplacement constitue bien le critère dont l’effet sur le prix est le plus important. Dans le cas de Paris, la différence de prix au m2 entre l’arrondissement le plus cher, le 6e, et le moins cher, le 19e, atteint 89 % pour le seul critère de l’emplacement, soit autant que la différence de prix cumulée de sept autres critères physiques (taille, étage, présence de garage ou de salle de bains, période de construction). Entre quartiers (quatre par arrondissement), l’écart maximal au titre du seul emplacement monte à 128 % : entre Saint-Germaindes-prés et la Porte de la Chapelle. En région, la situation de Marseille et de Lyon, deux grandes villes organisées par arrondissement confi rme l’importance de l’emplacement : écart de 113 % entre le 8e arrondissement, le plus cher, et le 15e arrondissement de Marseille, écart de 40 % entre le 6e arrondissement, cher, et le 9e arrondissement de Lyon.

Deuxième élément du constat, les différences de prix dessinent des géographies urbaines tranchées. Toujours à Paris, le cœur de ville autour de la Seine avec les 8 premiers arrondissements et le 16e regroupe les prix les plus élevés alors que tous les arrondissements mitoyens du périphérique (hors 16e) affi chent les prix les plus faibles. À l’exception d’une forte hausse du 17e arrondissement, l’évolution 2005-2007 confi rme la prime à la « centralité ». L’analyse par quartier, à Paris, dessine des contrastes encore plus nets avec des rapprochements entre quartiers d’arrondissements voisins comme Montparnasse (14e) et Notre-Dame des champs (6e). À Lyon, les trois arrondissements de la presqu’ile et l’arrondissement affi chent les prix les plus élevés au contraire des autres arrondissements périphériques. À Marseille, les quartiers sud de bord de mer sont les plus chers alors que les quartiers nord les plus éloignés de la Méditerranée sont les moins chers.

Troisième élément, la « qualité » de l’emplacement amplifi e, les différenciations par le comportement des acteurs. Les différences de prix selon les CSP et les âges des acheteurs ou vendeurs sont sensiblement plus accentuées dans les arrondissements parisiens chers alors que dans les arrondissements peu chers, en particulier le 19e, le comportement des acheteurs et vendeurs demeure plus uniforme. Autrement dit, la faible appétence générale pour un territoire empêche que des stratégies actives de vente ou d’achat y différencient les acteurs. Au contraire, dans les quartiers recherchés, les différences de comportement habituellement observées sont renforcées : les CSP+, contrairement aux CSP- ainsi que les personnes âgées, contrairement aux plus jeunes, apparaissent disposées à payer encore plus : dans le 6e arrondissement de Paris, les cadres paient 12 % de plus que les employés et les septuagénaires 10 % de plus que les trentenaires.

Finalement, les attributs conférant la valeur à un quartier indépendamment des caractéristiques physiques des immeubles apparaissent très divers. Des éléments touchant à la qualité de vie comme les transports, les commerces, les services, l’offre de loisirs ou scolaire contribuent au degré d’attractivité de façon « objective ». Plus qualitatifs, le bâti et l’ambiance architecturale des quartiers historiques créent des dynamiques : ils attirent les étrangers à fort pouvoir d’achat, tandis que le phénomène des « bobos » traduit la reconquête de quartiers anciens et populaires par les nouvelles classes moyennes et supérieures. De fait, choisir un quartier revient à choisir la population qui y réside déjà. Lorsque la logique d’entre-soi électif des classes « supérieures » prédomine, le prix élevé « verrouille » le marché. Au contraire, dans l’entre-soi des couches à faible pouvoir d’achat (classes populaires, immigrés des pays du Sud), le faible prix est la conséquence d’un regroupement socio-spatial subi. Dans un cas, l’entre-soi stimule la concurrence par les prix, dans l’autre elle dissuade cette concurrence.

Retrouvez cette analyse et l’ensemble des graphes s’y rapportant sur le portail immobilier des Notaires de France accessible sur le site www.notaires.fr


Encens Tibétain


22 janvier 2009

Enfin un site immobilier qui propose aux particuliers de visualiser l’environnement d’un bien à vendre à 360 °

Annonces immobilières low cost Attendu depuis plusieurs semaines, le site ImmobilierEtParticulier.com propose désormais à ses utilisateurs de visualiser le bien à vendre ou à louer et ses environs, comme si vous y étiez.

En se dotant de la fonctionnalité « Street View » (développée par Google), ImmobilierEtParticulier.com devient le premier site immobilier de particulier à offrir autant de solutions permettant aux propriétaires de mettre en valeur leur bien.

« L’utilisation est simple : il suffit de cliquer sur le bouton - Visualisez cette adresse avec Google Street View – et l’internaute peut visualiser un immeuble, une maison et son environnement à 360°. Cela représente une valeur ajoutée inédite dans le processus de recherche d’autant que nous sommes les seuls à proposer une localisation au numéro de rue près !» précise Brice Boullet, le PDG du site.

Avec ce nouvel outil, les acheteurs ont accès à des annonces claires et précises permettant une vue intérieure et extérieure d’un bien tout en conservant une réelle simplicité d’utilisation.

Cette fonctionnalité vient renforcée une offre déjà très complète, sans en changer le prix !Le dépôt d’une annonce de vente est facturé 59 euros (29 euros pour une offre de location) pour 12 semaines de parution (plus 4 semaines supplémentaires si le bien n’est pas vendu), jusqu'à 5 photos, la localisation (plan et vue satellite), la fonctionnalité Street View ainsi que la multidiffusion des annonces sur les sites partenaires.

Soit une offre 5 fois moins cher que les concurrents du marché !

La consultation des annonces reste gratuite.

Pour parfaire son offre, le site propose de nombreux outils complémentaires (alerte email, guides juridiques, service clients, lexiques, etc.) et les services de ses partenaires (Meilleurtaux, Notaires de France, Défim Diagnostics, etc.).

Le site propose aujourd’hui plus de 8000 annonces de ventes et de locations réparties sur la France entière et mises à jour quotidiennement.
Le site est en constante évolution et n’a pas fini de faire parler de lui : www.immobilieretparticuliers.com

A propos de la société M².com :
Fondée en 2005, la société édite plusieurs portails immobiliers, notamment Location-etudiant.fr, premier site immobilier français d’annonces de locations de petites surfaces, destiné aux étudiants. Ce site propose par ailleurs différents services aux étudiants et aux propriétaires à travers des informations, des guides, un service juridique, des modèles de contrats et de lettres…
Toutes les annonces du site sont également diffusées via un réseau de partenaires soit une visibilité auprès de plus d’un million d’internautes chaque mois.


Contact presse :
Brice Boullet – + 33 6 81 55 58 96
contact@immobilieretparticuliers.com
www.immobilieretparticuliers.com


Constructeurs de maisons individuelles dans le Cher


Dossier "immobilier" au menu jeudi des Experts Europe 1

Europe 1 Vendre ou ne pas vendre... Telle est l'une des questions du moment. Les Experts Europe 1 sont de nouveau mobilisés pour répondre à vos préoccupations. Standard ouvert de 8h à 19h jeudi 22 janvier au 01 42 32 26 26.

Comme chaque mois, Europe 1 se mobilise pour vous éclairer sur un thème précis. Ce mois-ci, l'immobilier. La baisse du marché va-t-elle durer ? Est-ce le moment d'acheter ? Est-ce le moment de vendre ? Comment financer son acquisition ? Prêt à taux 0, maison à 15 euros comment en profiter ?

Toute la journée jeudi 22 janvier, les Experts Europe 1 répondent par téléphone à vos questions en partenariat avec Les Notaires de France. L'opération sera lancée à 8h sur l'antenne par Martial You du service économie. Jusqu'à 19h, un seul numéro à composer : 01 42 32 26 26.

Sur l'antenne, des points seront faits sur les questions qui reviennent le plus :

* entre 12h45 et 13h dans l'émission de Jean-Marc Morandini avec Benoît Renaud, premier vice président du conseil supérieur du notariat
* entre 18h30 et 19h, un bilan de l'opération dressé par Marie Drucker avec Janine Gilletta, du Bureau en charge de la communication du Conseil Supérieur du notariat, Pierre Bazaille, président de l’Institut notarial de l’immobilier et Me Latour, notaire.

Sur le site www.europe1.fr, retrouvez dès vendredi le "Guide des Experts Europe 1", une synthèse des 10 questions/réponses les plus fréquemment posées.


Constructeurs de maisons individuelles dans l'Orne


Maisons individuelles : Mikit annonce une augmentation de ses parts de marché en 2008

Mikit Premier constructeur de maisons traditionnelles en prêt-à-finir, Mikit a enregistré une augmentation de 10% de ses parts de marché en 2008. Tandis que le secteur de la construction de maisons individuelles connaît de grandes difficultés, le chiffre d'affaires de l'enseigne reste stable par rapport à l'année précédente.

Avec 20.000 maisons déjà réalisées en France, une moyenne de 2.000 nouvelles constructions par an et plus de 170 franchisés, Mikit - premier constructeur de maisons traditionnelles en prêt-à-finir -, se situe à la deuxième place des constructeurs français sous enseigne.
En 2008, le nombre de ses mises en chantier s'est maintenu - alors même que les ventes de maisons individuelles en France reculaient d'environ 20% -, ce qui a permis à l'enseigne d'augmenter ses parts de marché.
Mikit a clôturé l'année 2008 avec un chiffre d'affaires de 174 Millions d'euros, équivalent à celui de 2007. En 2009, l'enseigne s'est fixée pour objectif une augmentation de 5% de son chiffre d'affaires dans un marché qui devrait encore baisser, confirmant ainsi la solidité du concept.

LE CONCEPT DE "PRÊT-À-FINIR" À LA BASE DU SUCCÈS ÉCONOMIQUE
Le succès de Mikit repose sur un concept unique en Europe : le « prêt-à-finir », qui permet d'afficher des prix jusqu'à 30% inférieurs à la formule classique du « clé en main ».
Cette formule est axée sur un partenariat entre le constructeur et l'acquéreur. Le premier réalise le gros-oeuvre de la maison. Le second prend en charge les finitions intérieures, livrées sous forme de kits prêts à poser. L'économie de main d'oeuvre ainsi réalisée permet de réduire de 30% le coût de l'opération par rapport à un achat classique.
Le style de ces maisons est adapté aux différentes régions. Selon le modèle retenu, l'économie réalisée en final est de l'ordre de 20.000 euros. L'acquéreur a alors davantage de latitude pour ce qui concerne la taille de son terrain ou sa situation géographique, points essentiels compte tenu de l'explosion des prix du foncier.

LES OBJECTIFS D'IMPLANTATION D'AGENCES FRANCHISÉES POUR 2009
En terme de développement du réseau, en 2008, Mikit a mis en place une politique de réduction des « territoires » attribués à ses franchisés, afin qu'ils se concentrent sur leur coeur de cible et optimisent leurs résultats.
2008 a été aussi marquée par une exigence accrue des critères de sélection des franchisés et des conditions de fonctionnement du réseau. Ceux qui n'étaient pas en mesure de répondre à ces nouvelles dispositions (impératif de pavillon-témoin, nombre de réalisations.) ont été écartés.
En 2009, Mikit envisage d'ouvrir une quinzaine d'agences, priorité étant donnée aux régions Rhône-Alpes et PACA où le maillage du territoire est estimé insuffisant.

A propos de Mikit :
Créé en 1983, Mikit doit sa réussite à trois facteurs : l'originalité de son concept, le potentiel important de clients et son système de développement en franchise, créant un esprit "famille" très fort au sein du réseau.
La première idée était de répondre au phénomène de désolvabilisation des familles en leur proposant un produit à un prix très compétitif, leur permettant ainsi d'accéder à la propriété. La seconde s'apparentait à l'envie des Français de réaliser eux-mêmes l'intérieur de leur maison, sans pour autant avoir de grandes compétences de bricoleur.
Avec plus de 170 agences et un chiffre d'affaires de 174 millions d'euros, Mikit est l'un des tout premiers constructeurs français de maisons individuelles. A terme, il vise 300 agences en France.
www.mikit.fr


CONTACT PRESSE :

Infinités Communication
Christophe Giraudon christophe@infinites.fr
Agnès Heudron : agnesh@infinites.fr
Tél.: 01 30 80 09 09 - Fax : 01 30 80 09 29
www.infinites.fr

Mikit France
10/12 Quai Yvan Tourgueneff - 78380 Bougival
Tél.: 01 39 18 92 20 - Fax : 01 39 18 06 18
www.mikit.fr


Abri de piscine


21 janvier 2009

Gecina vend 4 524 m² de bureaux à Levallois

DTZ France L’équipe Investissement de DTZ conseillait Gecina dans le cadre d’un mandat exclusif, pour la vente d’un immeuble de bureaux entièrement loué, développant 4 524 m² de bureaux et comptant 133 emplacements de parkings, au 109 / 111 rue Victor Hugo à Levallois-Perret.

Le nouvel acquéreur est la compagnie d’assurances Albingia qui occupe l’immeuble pour partie (environ 60%des surfaces). Albingia était conseillé par AOS Studley.

Gecina était également conseillé par l’étude Oudot et Albingia par l’étude Meuleman.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.


Constructeurs de maisons individuelles dans les Hauts de Seine


MIPIM 2009 : L’immobilier international face à son avenir

mipim 2009 Les professionnels de l’immobilier mondial se donneront rendez-vous à Cannes du 10 au 13 mars prochain, pour ce qui s’annonce déjà, selon les dirigeants de grands groupes immobiliers, comme le plus important MIPIM de ces 20 dernières années. Ces derniers comptent bien utiliser le MIPIM pour lancer de nouveaux projets immobiliers.

D’une valeur estimée à quelques 15 trillions d’euros, le marché immobilier mondial subit les effets de la crise économique actuelle. Dans ce contexte, le MIPIM réunira les acteurs clés de toutes les branches de l’industrie de 80 pays pour répondre à la question fondamentale suivante : l’immobilier est-il toujours un placement prioritaire pour les investisseurs ?

Les valeurs immobilières connaissent actuellement des difficultés, c’est un fait. Néanmoins, les retours sur investissement demeurent intéressants. Sur ces 12 derniers mois, l’immobilier est resté un actif important dans les portefeuilles des grands groupes.

Cette année, les investisseurs internationaux confirment leur intérêt pour l’immobilier, et à ce jour, ce sont plus de 1 170 investisseurs de 383 entreprises majeures du secteur telles que Deka Immobilien, CB Richard Ellis Investors, Evans Randall, GIC Real Estate, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Pramerica RE Investors et Unibail Rodamco, qui se sont d’ores et déjà inscrits au MIPIM.

« Le MIPIM offre aux investisseurs tels que GIC RE l’opportunité de rencontrer en un même lieu et en quatre jours leurs principaux interlocuteurs européens et mondiaux, leur permettant ainsi de rentabiliser au mieux leur temps », explique Chris Morrish, Managing Director GIC and Regional Head, Europe, GIC Real Estate.

« Malgré les contraintes nouvelles du marché de l’investissement, le MIPIM va nous permettre d’apprécier l’offre et la demande existantes. Au fil du temps, le MIPIM a permis de promouvoir et d’encourager le développement de nouvelles techniques financières, structures et partenariats, en tirant parti des spécificités de chaque marché et de chaque région. Notre travail sera plus difficile cette année et le MIPIM jouera, comme par le passé, un rôle déterminant pour aider les professionnels à aborder ce marché difficile, mais néanmoins passionnant », ajoute Mike Evans, Chairman and Chief Executive, Evans Randall.

« Nous nous attendons à ce que les acteurs clés de l’investissement international se servent du MIPIM pour accélérer leurs activités. Il faudra du temps pour revenir au même niveau économique que celui qui a précédé la tourmente financière. Mais si tous les acteurs, du plus important au plus modeste, se rendent au MIPIM cette année, nous pourrons réfléchir ensemble aux moyens de sortir de la crise en investissant dans les marchés et projets prometteurs », ajoute Stephen Hubbard, Deputy Chairman, CB Richard Ellis.

A l’approche du MIPIM 2009, les dirigeants des sociétés d’investissement confirment que l’immobilier demeure un élément important d’un portefeuille. Pour Robert Falzon, P-DG de Pramerica Real Estate Investors, Europe, « Nous traversons clairement une période pleine de défis. Or c’est justement dans ces moments-là que l’information se révèle cruciale et qu’il est primordial de se rencontrer, de communiquer, d’échanger des points de vue avec ses homologues investisseurs et promoteurs. Par ailleurs, sur le moyen et long terme, l’immobilier reste un actif important pour les investisseurs. Même aujourd’hui, la baisse de la valeur immobilière dans certains secteurs et régions signifie qu’il existe des opportunités d’investissement intéressantes pour ceux qui auront la clairvoyance et le courage de les saisir ».

La présence de délégations de villes telles que Moscou, Paris, Londres, Manchester, Berlin, Bruxelles, Madrid, Oslo et Toronto au MIPIM 2009 confirme la volonté des représentants des collectivités locales de promouvoir leur ville sur la scène internationale. Ils profiteront également du ‘Sommet des Maires’, organisé lors du MIPIM, pour échanger sur leurs programmes d’urbanisme ainsi que sur les difficultés à mettre en œuvre des initiatives de développement durable.

« Le secteur de l’immobilier joue un rôle prépondérant pour maintenir ou accroître le développement économique des villes internationales. Les projets de régénération urbaine les plus connus à travers le monde tels que le World Financial Centre à New York, Canary Wharf et Paddington Central à Londres ou encore le quartier d’affaires de Paris La Défense, ont tous vu le jour grâce à des décisions collectives prises lorsque les cycles économiques étaient au plus bas et que la faiblesse des valeurs étaient propices à la gestation de projets à long terme. Ce qui est sûr, c’est que pour attirer de nouveaux investissements immobiliers, il ne faut pas se contenter de rester chez soi dans l’espoir que quelqu’un vienne frapper à la porte. Les principales villes du monde sont en concurrence dans ce domaine », commente Jackie Sadek, Chairman, British Urban Regeneration Association.

Depuis son lancement en 1990, le MIPIM s’est constamment efforcé d’encourager les utilisateurs finaux – c’est-à-dire les sociétés qui à terme occuperont des bâtiments - à profiter de l’événement pour faire part de leur besoins aux architectes, promoteurs et investisseurs internationaux impliqués dans les projets, de leur planification à leur livraison.

Selon Brice Marguet, Directeur du Développement d’InterContinental Hotels Group en France et en Afrique du Nord, l’importance du MIPIM 2009 réside dans la nécessité d’entretenir et de développer des contacts commerciaux clés mais aussi dans celle d’échanger entre professionnels pour savoir comment se préparer le mieux possible à la fin de la crise économique : « C’est précisément dans un contexte difficile qu’il me paraît essentiel de renforcer les contacts entre les acteurs clés du marché immobilier pour s’adapter, réagir vite et continuer d’avancer. L’échelle et la portée de la crise économique mondiale devraient suffire pour que, cette année, le MIPIM soit un authentique vivier d’idées nouvelles. »

La créativité sera à l’ordre du jour alors que, pour la première fois, six des plus importants architectes mondiaux - Zaha Hadid, Daniel Libeskind, Thom Mayne, Wolf Prix, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizama - se trouveront réunis au MIPIM. Selon Thierry Renault, Directeur général adjoint de Reed MIDEM, société organisatrice du MIPIM, « L’architecture joue un rôle absolument primordial dans la conception de la ville de demain. Le débat sur le développement urbain ne peut se faire sans recueillir l’avis des architectes et c’est pourquoi nous avons invité cette année à Cannes quelques-uns des plus grands de la scène internationale. »


Constructeurs de maisons individuelles dans les Alpes Maritimes


20 janvier 2009

Mercialys : Activité de l’ensemble de l’année 2008

Mercialys Mercialys (Paris:MERY) poursuit sur sa lancée avec une nette hausse des revenus locatifs 2008 : +16,8%
Premières livraisons du programme Alcudia au 4e trimestre 2008


Des revenus locatifs 2008 en nette hausse sous l’effet combiné d’une croissance organique soutenue et des acquisitions 2007 et 2008

Les revenus locatifs cumulés à fin décembre 2008 s’établissent à 116 201 milliers d’euros, en hausse de +16,8% par rapport à la même période 2007.

Les loyers facturés sur les 12 mois de l’année 2008 progressent de +16,3% par rapport à la même période 2007.

La croissance organique des loyers facturés est de +7,5%, soutenue notamment par :

- les actions menées sur le portefeuille de baux (+3,5 points)
Les renouvellements et les recommercialisations réalisés en 2008 ont porté sur 155 baux pour une croissance de la base locative annualisée respectivement de +29% et +121%, soit une performance comparable aux années précédentes, représentant un montant de +2,5 millions d’euros de loyers supplémentaires en année pleine.

- l’indexation (+4,2 points).

Ces deux phénomènes ont un léger effet de cannibalisation sur le loyer variable (-0,2 point d’impact sur la variation des loyers facturés).

Les acquisitions 2007 et 2008 ont un impact significatif de +9,7 points sur la croissance des loyers facturés en 2008 en raison de leur taille et d’un calendrier favorable. Pour mémoire, une part significative des acquisitions 2007 avait été réalisée en toute fin d’année avec notamment l’acquisition de 5 galeries marchandes à La Réunion pour 73,8 millions d’euros.

En 2008, les principales acquisitions impactant les loyers de l’exercice sont les galeries marchandes sises à Narbonne, Pau Lons et Istres acquises le 30 juillet 2008 pour un montant de 39,7 millions d’euros.

Le quatrième trimestre aura été marqué par les premières livraisons du programme Alcudia, vaste programme pluriannuel de rénovation, restructuration, extension et mise au concept « Esprit Voisin », d’une grande partie du portefeuille.

Des extensions des centres commerciaux de Valence Sud, ouvert le 15 octobre, Lanester ouvert le 12 novembre, et Le Puy ouvert le 26 novembre, ainsi que 9 rénovations « Esprit Voisin », ont été inaugurées au cours du dernier trimestre.

La mise en place du programme Alcudia entraîne une vacance stratégique liée aux boutiques devant être restructurées ou déplacées, ayant eu un impact de -0,5 point sur la croissance des loyers facturés en 2008.

Enfin, on rappellera que l’année 2007 avait bénéficié d’une recette de 443 milliers d’euros correspondant à un rappel sur antériorité suite à l’aboutissement d’une procédure particulièrement longue de renouvellement avec un locataire. Ce rappel d’antériorité tout à fait exceptionnel a un impact non récurrent négatif de -0,5 point sur la croissance des loyers facturés en 2008.

Les droits d’entrée perçus sur l’année 2008 sont également en forte progression par rapport à 2007 : ils s’élèvent à 3 863 milliers d’euros, contre 1 424 milliers d’euros en 2007, et se décomposent comme suit :

- 2 550 milliers d’euros de droits d’entrée liés à l’activité courante de recommercialisation (contre 1 424 milliers d’euros en 2007) : cette forte progression s’explique essentiellement par 6 importantes recommercialisations sur les sites de Brest, Toulouse, Massena (Paris 12ème), Quimper, Valence 2 et Le Puy.
- 1 318 milliers d’euros de droits d’entrée liés aux commercialisations des 3 extensions Alcudia acquises en 2008. Pour rappel, il n’y avait pas eu de droits d’entrée Alcudia perçus en 2007.

Après prise en compte des étalements prévus par les normes IFRS, les droits d’entrée comptabilisés sur l’année 2008 affichent une hausse de +46% et s’établissent à 2 588 milliers d’euros contre 1 773 milliers d’euros à fin décembre 2007.

“Pour la troisième année consécutive, 2008 a été marquée par une croissance à deux chiffres des revenus locatifs plus forte qu’anticipée, grâce à la poursuite de l’extraction de la valeur sur notre portefeuille, et à des acquisitions externes sélectives ou issues du programme Alcudia.

L’année 2008 aura en effet marqué la première année de concrétisation de notre programme Alcudia lancé à l’été 2006. Ces opérations Alcudia, créatrices de valeur, renforcent nos sites en taille et en qualité, et répondent aux attentes nouvelles des consommateurs.

Mercialys aborde ainsi en bonne forme une conjoncture plus délicate“, a indiqué Jacques Ehrmann, Président Directeur Général de Mercialys.

A propos de Mercialys
Mercialys est l’une des principales sociétés françaises exclusivement présentes dans les centres commerciaux. Au titre de l’exercice 2007, Mercialys a enregistré des revenus locatifs pour un montant de 99,5 millions d’euros et un résultat net part du Groupe de 71,5 millions d’euros. Les revenus locatifs 2008 de la Société s’établissent à 116,2 millions d’euros au 31 décembre 2008.
Elle détient 167 actifs pour une valeur estimée au 30 juin 2008 à 2,1 milliards d’euros. Mercialys bénéficie du régime des sociétés d’investissements immobiliers cotées (« SIIC ») depuis le 1er novembre 2005 et est cotée sur le compartiment A d’Euronext Paris sous le symbole MERY,depuis son introduction en bourse le 12 octobre 2005. Le nombre d’actions en circulation au 31 décembre 2007 était de 75 149 959 actions.



Construction de maison dans le Finistère