29 novembre 2008

La remise en cause de la Loi Girardin prive GROUPIMO de l'un de ses moteurs de croissance

GROUPIMO Rappel des faits

Depuis le 21 juillet 2003, et afin de promouvoir le développement économique des Départements et Territoires d'Outre Mer (DOM-TOM), une loi-cadre dite Girardin (loi n° 2003-660 du programme pour l'outre-mer) régit l'investissement par les personnes physiques ou morales dans l'immobilier.

Cette loi permet à tout contribuable domicilié sur le territoire français, particulier ou entreprise, de défiscaliser, sans plafonnement, sur cinq ans, son investissement dans un logement neuf situé en Outre-Mer, au titre de sa résidence principale ou en investissement locatif.

La loi-cadre Girardin a pour objectif de promouvoir le développement de programmes de logements neufs dans les départements et territoires d'outre-mer, et de contribuer ainsi à résorber les carences des marchés locatifs locaux.

Cette loi-cadre Girardin était inscrite dans les textes de lois pour durer 15 ans jusqu'en 2017 et ainsi développer un climat serein dans les DOM-TOM permettant projets et investissements de long terme.

Les aménagements prévus de la loi-cadre Girardin génèrent de l'incertitude

Depuis l'été 2008, un nouveau dispositif de défiscalisation, dont l'objectif visé est de promouvoir le logement social, régi par la nouvelle loi pour le développement économique de l'Outre-Mer (LODEOM), est en discussion au Parlement et devrait être voté prochainement.

Aujourd'hui, seul un amendement au projet de loi de Finances pour 2009 plafonnera, pour les investissements réalisés à compter du 1er janvier 2009, l'avantage fiscal, ce qui devrait affaiblir l'effet du dispositif de la loi Girardin. A terme, la LODEOM, dite loi Jégo, devrait progressivement se substituer, une fois promulguée, à la loi Girardin.

Globalement, cette remise en cause de la loi Girardin, une loi-cadre qui avait été votée pour 15 ans jusqu'en 2017, génère une réelle incertitude sur l'économie des DOM-TOM. GROUPIMO considère qu'une telle loi-programme ne peut faire l'objet, tous les ans, d'aménagements divers et variés sans faire peser sur ses actionnaires et ses collaborateurs des risques importants, d'autant plus dans le contexte de crise mondiale généralisée, économique, financière et immobilière.

A ce titre, et s'agissant d'une remise en cause profonde d'un de ses fondamentaux, GROUPIMO étudie avec ses conseils juridiques, l'éventualité de porter cette affaire devant la justice européenne.

GROUPIMO se recentre sur le coeur de métier et accentue la réduction de ses charges

A titre de rappel, GROUPIMO exerce le métier d'Agence Immobilière qui intègre notamment les transactions sur les biens neufs, ou en l'état futur d'achèvement, dit VEFA, dans lequel GROUPIMO est l'un des leaders aux Antilles-Guyane. L'activité VEFA concerne la vente des biens immobiliers non encore construits le plus souvent sur des programmes de promotion d'immeubles ou de lotissements de maisons individuelles. GROUPIMO intervient en amont de ces projets dans le cadre de la commercialisation des biens pour le compte de promoteurs, et conseille l'acheteur dans l'optimisation de son montage financier et fiscal.

Avec la suppression de la loi-cadre Girardin, GROUPIMO perd un potentiel de chiffre d'affaires important puisqu'au-delà de l'activité VEFA en propre, les programmes immobiliers neufs étaient source de croissance importante pour le métier de l'Administration de Biens de Groupe, en récupérant une part substantielle des contrats de gestion en copropriété de ces biens vendus. Rappel est ici fait de l'exposé de la loi de Madame Brigitte GIRARDIN qui indiquait clairement en 2003, les raisons de faire voter un texte sur 15 ans afin de péreniser l'économie ultramarine.

L'amendement déjà voté, et la LODEOM à venir, devrait peser significativement sur l'activité de défiscalisation (VEFA) et par incidence sur les comptes des prochains exercices. Comme déjà annoncé, GROUPIMO a décidé, dès le 1er trimestre 2008, de prendre des mesures afin de mieux organiser son réseau d'agences et d'optimiser sa rentabilité. Cette politique s'est d'ores et déjà traduite par l'arbitrage de 13 sites purement " commerciaux " devenus non rentables, par la priorité donnée au recentrage sur le métier de l'administration de biens par rapport à celui de l'agence immobilière et par la réduction significative de sa masse salariale.

Ces mesures, si elles ne compensent pas l'impact que devrait subir l'activité de déficalisation suite à la réforme de la loi Girardin, permettront néanmoins de réduire significativement la structure de charges à compter du dernier trimestre 2008 et se poursuivre en 2009. Le Groupe rappelle qu'il ne prévoit de retrouver de nouveau l'équilibre qu'à partir du 1er semestre de l'exercice 2009.

Prochain rendez-vous de communication financière : Activité et résultats de l'exercice 2008 en avril 2009.

A propos de Groupimo

GROUPIMO exerce en France métropolitaine et aux Antilles-Guyane les métiers d'agent immobilier et d'administrateur de biens pour le compte de particuliers et de professionnels. La force de GROUPIMO est de couvrir l'ensemble des besoins de ses clients propriétaires en offrant sur les marchés immobiliers (entreprise, résidentiel, loisirs) des services additionnels à valeur ajoutée comme le diagnostic immobilier, le courtage en assurance ou encore la recherche en financement.

Historiquement implanté aux Antilles-Guyane où le Groupe dispose d'une très forte notoriété sous la marque Le Marché de l'Immobilier, GROUPIMO a su développer un maillage très étroit de ses territoires pour favoriser la proximité géographique avec ses clients. Depuis 2006, GROUPIMO a étendu sa couverture à l'Hexagone en ouvrant des agences à Paris. Aujourd'hui le Groupe est présent sur 5 zones géographiques.



Défiscalisation


28 novembre 2008

La branche Commercialisation de DTZ réorganise son pôle « Paris Quartiers d’Affaires »

DTZ France Olivier de Labeau, Directeur du pôle Paris quartiers d'affaires, nomme Guillaume Raquillet Directeur de Paris quartiers d’affaires 0 / 5 000 m² et Benoît Gendrot, Directeur adjoint de Paris quartiers d’affaires 800 / 5 000 m².

Olivier de Labeau, outre sa fonction, prend spécifiquement en charge le développement des grandes opérations de plus de 5 000 m² sur Paris, en relation avec Frédéric Bourillet, sur la rive gauche.

De 2000 jusqu'en 2002, Benoît Gendrot était négociateur chez Keops sur le secteur de Paris QCA, puis à partir de 2003 et jusqu'en 2007 toujours sur le même secteur, avec Atisreal, pour les surfaces allant de 800 à 5 000 m². Enfin et depuis 2007, il a été dépêché par Atisreal à Kiev pour superviser la création d'une agence. Benoît Gendrot est titulaire d'une maîtrise de droit Paris XI.

Après avoir été successivement consultant chez DTZ sur le secteur de Paris pendant 3 ans (1997 à 2000), puis chez Atisreal sur Paris QCA, pour les surfaces de 800 à 5 000 m², Guillaume Raquillet, était depuis juin 2006, Directeur des petites et moyennes surfaces de Paris QCA, en charge du développement de l’équipe. Guillaume Raquillet est diplômé de l’ESPI (promotion 1993 / 1996)


Immobilier Jura


BNP Paribas Immobilier et Bouygues Immobilier ont inauguré l'immeuble "Trianum" ("Le Hive") à Rueil-Malmaison (92), siège de Shneider Electric

BNP Paribas Immobilier Philippe Zivkovic, Président de BNP Paribas Immobilier et François Bertière, Président-directeur général de Bouygues Immobilier ont inauguré lundi 24 novembre l’immeuble « Trianum », nouveau siège de Schneider Electric, en présence de Patrick Ollier, Député-maire de Rueil-Malmaison, André Renaudin Directeur général AG2R La Mondiale, représentant l’investisseur, et Jean-Pascal Tricoire, Président du Directoire de Schneider Electric.

Conçu par Jean-Michel Wilmotte et réalisé en co-promotion par les équipes de BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d’Entreprise et Bouygues Immobilier, le Trianum est situé 35 rue Joseph Monier, dans le pôle tertiaire Rueil 2000. La Mondiale, propriétaire de l’immeuble, a soutenu activement ce projet. D’une surface de 35 000 m2 SHON, le bâtiment est certifié NF Bâtiment tertiaire, démarche HQE® et fait l’objet d’une demande de labellisation HPE « Haute Performance Energétique ». Schneider Electric a souhaité à la fois optimiser les consommations et les choix énergétiques tout en garantissant le confort des utilisateurs. L’entreprise a souligné cette volonté en baptisant son siège « Le Hive » « Hall de l’Innovation et Vitrine de l’Energie » (mais aussi traduction littérale du terme « la ruche »).

La proximité de l’immeuble avec l’A86 a nécessité la recherche de solutions permettant la réduction des nuisances sonores. Ainsi, la façade « double peau active » garantit le confort acoustique des occupants. Vitrine de l’innovation, « Le Hive » dispose de plusieurs milliers de capteurs de présence pour réguler au mieux l’éclairage et la climatisation de chaque bureau. Par ailleurs il offre à chacun des collaborateurs un système de pilotage informatisé de leurs consommations en vue de les responsabiliser.

Le Hive est le reflet de la façon dont les bureaux, et plus généralement les bâtiments, seront demain pensés, construits et exploités dans le respect des exigences de performance énergétique, d’ergonomie et de confort pour les utilisateurs.

Cet immeuble est le fruit d’une collaboration étroite entre BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d’Entreprise, Bouygues Immobilier, La Mondiale, Schneider Electric et la ville de Rueil-Malmaison.

Le Hive doit accueillir 1 800 collaborateurs d’ici à la fin de l’année.

A propos de BNP Paribas Immobilier
Leader des services immobiliers aux entreprises en Europe continentale et en immobilier résidentiel en France, BNP Paribas Immobilier intervient dans 4 grands métiers :
- la Commercialisation, le Conseil et l'Expertise,
- l'Asset Management,
- Le Property Management et
- La Promotion.
BNP Paribas Immobilier est présent dans 14 pays (en Europe, au Moyen-Orient, en Inde et aux Etats-Unis), compte 3 600 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 681 M€ en 2007.
Pour plus d'informations : www.immobilier.bnpparibas.com

A propos de Bouygues Immobilier
Bouygues Immobilier, leader de la promotion immobilière privée en France et en Europe, compte 1600 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 2 900 millions d’euros en 2008. Présent au travers de 35 implantations sur l’hexagone et 8 en Europe, Bouygues Immobilier développe depuis plus de 50 ans pour ses clients des projets immobiliers résidentiels, tertiaires et commerciaux couvrant plus de 230 villes. Bouygues Immobilier est le premier promoteur certifié ISO 9001 en France. La société a signé avec CERQUAL un protocole d’accord par lequel elle s’engage sur la certification « Habitat & Environnement » de l’ensemble de ses programmes de logements collectifs et individuels en France.



Immobilier Hauts de Seine


Deuxième lancement réussi à Romainville (93)

Nexity Nexity-Apollonia vient de lancer avec succès son deuxième programme à Romainville (93). En un week-end, le programme Villa Soléa a enregistré 50% de réservations soit 33 ventes sur 66 appartements.

Situé à quelques mètres de la mairie de Romainville, Villa Soléa propose des appartements du studio au 5 pièces duplex, avec des séjours en double hauteur, des cuisines ouvertes, des loggias, vérandas, terrasses ou encore des jardins privatifs. Le prix moyen est de 3 540 € / m² (zone ANRU avec une TVA à 5.5%). Ces conditions ont ainsi permis à 31 primo-accédants de pouvoir concrétiser leur achat.

Ce programme a été conçu avec le double objectif de vivre mieux tout en respectant l’environnement. Villa Soléa bénéficie du Label Bâtiment Basse Consommation. Ainsi, cette résidence respectueuse de l’environnement permet d’allier confort et économies d’énergie, les charges de chauffage et d'eau chaude étant quasi nulles :

• Des pompes à chaleur utilisent la chaleur naturelle de l’air pour alimenter un réseau de chauffage (plancher ou radiateurs),
• Des panneaux photovoltaïques en toiture convertissent directement la lumière du soleil en électricité,
• La majorité des appartements sont exposés au Sud afin de laisser pénétrer la lumière et emmagasiner la chaleur,
• La récupération des eaux de pluies permet l’arrosage des espaces verts et des toitures végétalisées.

A PROPOS DE NEXITY
Premier acteur immobilier intégré en France, Nexity réunit l’ensemble des compétences et expertises immobilières à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités locales. Leader sur les différents métiers de l’immobilier : promotion (logements, bureaux, commerces ou activités), services aux particuliers et aux entreprises, réseaux d’agences, régénération urbaine, et gestion d’actifs, Nexity est aujourd’hui capable d’apporter une réponse globale aux besoins de ses clients sur l’ensemble du territoire. Nexity est également présent en Europe.


Nexity est coté au SRD et au Compartiment A d'Euronext
Membre des Indices : SBF80, SBF120, CACmid100, Next150 et MSCI SmallCap France.
Mnemo : NXI – Code Reuters : NXI.PA – Code Bloomberg : NXI FP.
Code ISIN : FR0010112524


Immobilier Seine Saint Denis


27 novembre 2008

DTZ à Lyon commercialise 14 000 m² de bureaux

DTZ France Dans le cadre d’un mandat co-exclusif DTZ à Lyon est missionné par Icade Tertial Régions pour la commercialisation de deux immeubles totalisant plus de 14 000 m² dans le 8ème arrondissement de Lyon.

Ce programme baptisé « Le Quadrille » est composé de 2 immeubles comptant respectivement 10 500 et 3 500 m², qui seront disponibles à la location en novembre 2009. Au cœur du Bachut, en façade de l’avenue Jean Mermoz - le quartier de Lyon qui bouge (médiathèque, Maison de la Danse, tramway T2, services de proximité) - le Quadrille participe à l’évolution du 8ème et constitue une opportunité unique d’implantation, à 10 minutes seulement du quartier d’affaires de la Part-Dieu.

Les prestations sont conformes aux normes internationales (faux-plancher, grands plateaux de 2 000 m²…) et les bâtiments certifiés Haute Qualité Environnementale. Ce projet constitue en effet une référence en ce qui concerne le traitement de l’éclairage naturel, de la consommation énergétique, des espaces verts et de l’enveloppe externe des réalisations (façade inertes, vitrage partiel, protections solaires).

« Dans le contexte économique d’aujourd’hui, une telle offre présente des atouts indéniables » commente Thomas Durand, Directeur du département bureaux de l’agence lyonnaise de DTZ, « une approche sélective est désormais de mise pour les entreprises, qui sont sensibles tout à la fois à la flexibilité, la divisibilité des surfaces et la certification HQE. Le Quadrille représente un ’alternative intéressante par rapport au secteur d’affaires traditionnel de la Part-Dieu avec des loyers inférieurs de 25 %. Nous sommes donc bien dans une recherche de rationalisation et d’économie».

A propos de DTZ
Conseil international en immobilier d’entreprise.
Commercialisation - Investissement - Asset management - Expertise - Consulting - Aménagement Avec plus de 12 500 collaborateurs dans 150 villes et 45 pays, et 19 bureaux en France, DTZ propose une offre globale de services et crée des solutions immobilières sur mesure pour ses clients.
www.dtz.fr


Immobilier Lyon


La baisse de l’activité de construction se confirme

Ministère du logement Communiqué de presse : Ministère du logement

La baisse de l’activité de la construction se confirme en octobre, tant en ce qui concerne les permis de construire que les mises en chantier. En France métropolitaine, 367 000 logements ont été commencés depuis un an et 442 000 autorisés, soit une baisse de respectivement 14,4 % et 19,7 %. Toutes les régions, à l’exception de l’Ile-de-France, connaissent une baisse du nombre de logements autorisés au cours des douze derniers mois . Le logement collectif et le logement individuel sont affectés dans des proportions comparables avec des baisses de 17 % et 16 %.

Dans un contexte d’incertitude engendré par la crise financière , la diminution de l’activité est à mettre en regard des besoins en logements qui sont toujours importants dans notre pays et du rôle moteur de la construction dans l’activité économique de la France.

Le projet de loi de mobilisation sur le logement et la lutte contre l’exclusion sera examinée en procédure d’urgence en première lecture à l’Assemblée Nationale à partir du 15 décembre 2008. Il comprend des mesures fortes pour permettre de répondre aux blocages de la chaîne du logement et soutenir l’activité de construction, tant dans le secteur locatif que pour l’accession à la propriété. Par ailleurs, les premières mesures exceptionnelles annoncées par le Président de la République sont mises en œuvre et suivies par les services de l’Etat : il s’agit en particulier du programme d’achat de 30 000 logements en vente en état futur d’achèvement (VEFA) par les bailleurs sociaux.


Immobilier Grenoble


26 novembre 2008

Grande victoire pour les emprunteurs

Cafpi Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi a annoncé qu’elle avait proposé au Premier ministre de modifier la disposition législative qui autorise les banques, à l’occasion d’une demande de crédit immobilier, à imposer au consommateur d’adhérer au contrat d’assurance emprunteur qu’elles commercialisent.
Dès 2010, le consommateur pourra ainsi librement choisir son assurance emprunteur, à condition que l’assurance de son choix présente des garanties équivalentes à celles proposées par la banque.

Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de CAFPI, se réjouit de la fin d’un monopole qu’il appelle de ses vœux depuis quinze ans « depuis 1993, Vitae Assurances, filiale du Groupe CAFPI, permet aux particuliers de réaliser une économie de 30 à 50 % par rapport aux formules packagées (assurances + crédits) généralement offertes par les banques traditionnelles. CAFPI propose, également, des solutions dans les cas où l’acquéreur se voit imposer des tarifs prohibitifs ou carrément refuser son dossier en raison de son âge, de son activité professionnelle ou de sa situation médicale. »

« Désormais, les banques n’auront plus le droit d’imposer leurs assurances crédit qui, au passage, n’étaient pas obligatoires » souligne Philippe Taboret.
L’assurance emprunteur n’est pas légalement obligatoire mais elle très fortement conseillée. Elle reste une condition quasi-systématique et fortement tributaire d’obtention d’un crédit immobilier. Elle permet en effet de faire face au remboursement du crédit en cas de décès, d’invalidité ou de chômage de l’emprunteur. 30 % des Français détiennent une assurance emprunteur, soit près de 8 millions de ménages.

Cafpi en bref…
Créé en 1970, Cafpi est le leader des courtiers en prêts immobiliers du marché. Employant plus de 1.000 personnes, Cafpi est présent, via ses 120 agences succursales, dans toute la France & Dom-Tom. En 2007, Cafpi a réalisé près de 30 000 dossiers pour 5,05 milliards d’euros de crédit. Le métier de courtage en prêts immobilier est en plein essor puisque 25% des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, Cafpi obtient des 90 banques partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. Cafpi est également présent sur le Web avec son site www.cafpi.fr ainsi que ses différents sites spécialisés :
- à l’international : www.cafpi.net
- en assurance : www.vitae-assurances.com
- en « prêts en ligne » : www.votrepret.com
- et son offre « hors critères » : www.creditpourtous.fr


Contacts Presse :

Galivel & Associés - 01 41 05 02 02
Carol Galivel / Caroline Rannaud
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex
Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com


Immobilier Vannes


25 novembre 2008

Twimmo.com : un nouveau site pour surfer sur la crise immobilière

Twimmo Twimmo est un service totalement nouveau pour gérer sa recherche immobilière. En un clic, l'internaute sauvegarde l’intégralité de ses offres préférées dans une sélection de 350 sites immo dont Logic-Immo, Seloger, Explorimmo, Leboncoin, ParuVendu, PAP… Pour chaque offre, une foule d’informations sur les prix, le quartier, les lycées, la météo apparaît instantanément. Des infos indispensables pour faire le meilleur choix !

Crise immobilière ? C'est le moment de faire le bon choix !

La crise change la donne. Les acquéreurs retrouvent le temps de choisir le meilleur bien. Pour cela, Internet est une mine d’informations incroyable. Mais entre les millions d’offres, les centaines de sites immo et les dizaines d’articles contradictoires sur les prix, l’internaute est perdu ! Pourtant, l’achat d’une maison ou d’un appartement est souvent le plus gros chèque qu’il fera de toute sa vie. Twimmo lui donne, en trois clics, toutes les informations fiables et pertinentes pour faire le bon choix.

Twimmo, comment ça marche ?

1. Trouver. L’internaute accède à un annuaire à jour de plus de 350 sites immobiliers sérieux pour connaître toutes les offres du marché.

2. Sauvegarder. Il rassemble en un clic toutes ses offres préférées sur son espace. Pour la première fois sur le marché français, un outil, le Twim-it, permet à l’internaute d’enregistrer en un clic tout le contenu de ses offres préférées.

3. Tout savoir pour ne pas se tromper. Pour chaque offre sauvegardée, l’internaute profite de toutes les informations cruciales : les prix/m² dans le quartier, le temps de trajet par rapport à son lieu de travail, la situation des lycées les plus proches, leur taux de réussite au bac...

Une technologie réellement innovante

Twimmo repose sur les toutes dernières technologies 2.0. Il offre un service unique centré sur l’utilisateur. « La magie du web, c'est d'avoir accès à toutes les infos imaginables. Le problème, c’est qu’elles sont difficiles à trouver et souvent payantes. Grâce à Twimmo, l’internaute accède à tout, en un clic, et gratuitement », explique Laurent Pilliet, le fondateur de Twimmo.

Tous les services de Twimmo sont entièrement gratuits pour l'internaute. Les agences immobilières peuvent profiter d’espaces de publicité très ciblés pour rejoindre les chercheurs de biens actifs.

Twimmo ne cherche pas à remplacer les sites leaders existants. Au contraire, il vient compléter parfaitement leurs services. Le Twim-it permet une compatibilité exceptionnelle entre l’espace Twimmo et les sites immobiliers existants. Avec Twimmo, les chercheurs de biens ont enfin un outil en ligne simple et efficace pour les aider dans leur recherche immobilière.

A propos du fondateur : Laurent Pilliet a participé au lancement de Keljob.com en France en 2000. Il a fondé en 2003 à Montréal Focus RH. Ce site d’informations a été racheté par le Groupe Vocatis en mars 2006. Spécialiste des petites annonces en ligne, Laurent Pilliet, avec Twimmo, apporte sur le marché français les dernières nouveautés lancées avec un succès étonnant en Amérique du Nord en 2007.

A propos de Twimmo : Créé en février 2008, Twimmo a réalisé une première levée de fonds auprès de business angels en mai 2008. La version Beta du site est sortie en novembre 2008.
Website : www.twimmo.com


Immobilier Auch


Cushman & Wakefield : Meilleur conseil en immobilier de commerces de l’année

Cushman & Wakefield Pour la troisième année consécutive, Cushman & Wakefield vient de recevoir le prix du Meilleur Conseil en Immobilier en Europe.

Décerné par 12 jurés internationaux lors de la cérémonie des EG Retail Awards qui s’est tenue au MAPIC à Cannes, ce prix récompense le savoir-faire du département Commerces de Cushman & Wakefield au niveau européen, qu’il s’agisse de conseil aux enseignes, promoteurs, financiers et acteurs du secteur public, d’assistance complète dans le processus de transaction ou de gestion des points de vente.

Cushman & Wakefield a également reçu le European Property Awards 2008du MeilleurConseil en Immobilier de Commerces en Europe, en octobre à Expo Real.

« C’est une fois de plus une réalisation extraordinaire qui reflète la force et le savoir-faire de notre réseau international. Personne n’avait encore remporté ce prix trois années de suite. Ceci prouve que nous sommes capables, et ce de façon constante, d’offrir les meilleurs services et les meilleures solutions à nos clients sur le long terme », explique Christian Dubois, Directeur Général de Cushman & Wakefield France.


Immobilier Agen


Assurance emprunteur : Les banques françaises vont renforcer la transparence afin de faciliter le choix des clients

FBF Les banques françaises sont mobilisées pour financer le logement et la consommation des ménages. Elles ont à cet égard fait des propositions qui aboutissent aujourd’hui à l’annonce de mesures destinées à améliorer l’information sur l’assurance emprunteur et à favoriser la comparabilité des offres pour permettre aux clients de mieux exercer leur choix.

L’assurance emprunteur constitue en effet pour le client la meilleure façon de se protéger contre les accidents de la vie et de sécuriser son investissement. Les mesures annoncées sont les suivantes :

- Les établissements de crédit sont d’accord pour l’évolution législative annoncée pour libéraliser de façon responsable le choix de l’assurance emprunteur en crédit immobilier : les établissements sont prêts à accepter des contrats individuels d’assurance décès et invalidité dès lors que ces derniers présentent un niveau de garantie équivalent au contrat groupe.

- S’agissant des biens de consommation, les professionnels s’engagent à exprimer le coût de l’assurance emprunteur facultative en euros et par mois sur les documents d’information et publicitaires, le cas échéant, pour tous les crédits à la consommation, y compris le crédit renouvelable.

- Les banques et les assureurs ont élaboré une fiche standardisée d’information sur l’assurance emprunteur liée au crédit immobilier qui permettra au client de comparer plus facilement plusieurs propositions. Cette fiche a été favorablement accueillie par les associations de consommateurs et ceux des consommateurs auprès desquels elle a été testée en direct.

Ces deux dernières mesures entreront en vigueur au plus tard à la fin du premier semestre 2009.

Rappel
Les banques ont pris depuis le début de l’année 2008 plusieurs mesures relatives au crédit immobilier. Au printemps, elles ont pris des engagements visant à renforcer en amont l’information sur les taux variables afin d’apporter à l’emprunteur une sécurité supplémentaire. En octobre dernier, elles ont mis en place un dispositif pour accompagner au mieux les clients dans leurs opérations de crédit relais dans le contexte actuel de retournement du marché.

Par ailleurs les banques se sont engagées à augmenter globalement leurs encours de crédit à un rythme de 3 à 4% annuel jusqu’à fin décembre 2009.

Contact :
Colette Cova (FBF)
email : ccova@fbf.fr - Tel : 01 48 00 50 07


Prêts Immobilier


24 novembre 2008

Laforêt Immobilier s’implante en Roumanie et en République de Moldavie

Laforêt Immobilier Laforêt Immobilier s’implante en Roumanie et en République de Moldavie. L'enseigne, fondée par Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, s'y développera en masterfranchise*. Un contrat vient d'être signé avec le Groupe Constelation, activité de franchise de la société Avrig 35, principal promoteur en immobilier de bureaux en Roumanie. Son objectif de développement est d’une centaine d’agences.

Leader sur son marché, Avrig 35 développe et commercialise des immeubles de bureaux prestigieux et des projets immobiliers résidentiels et commerciaux. On lui doit notamment le centre d’affaires de la place Charles-de-Gaulle à Bucarest. Sa volonté est aujourd’hui de créer un réseau d’agences assurant l’ensemble des métiers de l’immobilier.

Le marché de l’immobilier roumain, qui compte un pourcentage de 90 % de propriétaires, a connu une très forte croissance ces dernières années et les prix des biens ont été multipliés de 4 à 10 selon les régions et les segments du marché. Dans le centre de Bucarest, la capitale, les prix sont compris entre 3 900 € et 4 400 €/m2. Le développement économique du pays profite au marché immobilier qui ne connait pas une conjoncture difficile comme les autres pays européens.

La Roumanie a connu une croissance moyenne de son PIB de 6 % entre 2001 et 2006, l’une des plus fortes en Europe. Comptant une population de 22 millions d’habitants, elle a accédé à l’Union européenne le 1er janvier 2007 et prévoit d’intégrer la zone euro au plus tard le 1er janvier 2014.

Le réseau Laforêt Immobilier va également se développer en République de Moldavie, toujours via le Groupe Constelation, avec un objectif minimal de cinq agences dans ce pays de 4 millions d’habitants. Laforêt Immobilier sera ainsi la première marque internationale à investir ce marché en phase de structuration.

Pour Laforêt Immobilier, la signature de ce nouveau contrat s’inscrit dans la stratégie de développement de l’enseigne qui oriente prioritairement ses actions de prospections en Europe.

Zoom sur Laforet Immobilier à l’international…
Laforêt Immobilier Portugal compte 23 agences à ce jour. Le réseau se fixe pour objectif d’atteindre les 150 points de vente d’ici 5 ans. Laforêt Immobilier Portugal a organisé, les 4 et 5 octobre derniers, à Viseu, sa première convention nationale sous le thème « Nous allons conquérir la confiance du marché ».
Laforêt Immobilier Luxembourg va très prochainement ouvrir sa 10ème agence devenant ainsi le leader du Grand Duché qui représente un potentiel de 25 agences.
Laforêt Immobilier Maroc avec une double approche du marché (local et acquéreurs hors frontière souhaitant investir Maroc) vise le nombre de 7 agences.

* La master franchise est un accord entre le franchiseur et un master franchisé qui s'engage à développer un réseau de franchisés sur le territoire qui lui a été concédé. Cette formule est souvent adoptée par les entreprises souhaitant s’implanter sur des marchés étrangers où les habitudes économiques et culturelles sont différentes, afin de garantir l’adaptation du concept aux spécificités du marché.

A propos de Laforêt Immobilier en France.
Créé en 1991 par Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, Laforêt Immobilier compte à ce jour 880 agences ouvertes. En 2007, les agences Laforêt Immobilier ont réalisé, en France, 36 000 transactions pour un montant de ventes de 6,2 Md€ générant 220 M€ HT d’honoraires soit 263 M€ TTC.


Contact Presse
Galivel & Ass. – Carol Galivel / Pascale Pradère – 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Cedex
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Dijon


Kelkoo choisit annoncesjaunes.fr comme fournisseur exclusif de sa rubrique immobilière

annoncesjaunes.fr, le site de petites annonces du groupe PagesJaunes, vient de signer un partenariat exclusif avec Kelkoo et devient son unique fournisseur de petites annonces immobilières. Pour les professionnels du secteur dont les annonces sont publiées sur annoncesjaunes.fr, la diffusion gratuite et automatique de leurs annonces sur kelkoo.fr démultiplie les chances de trouver un locataire ou un acheteur rapidement.

Un partenariat exclusif et stratégique pour annoncesjaunes.fr
Kelkoo, comparateur de shopping en ligne, a choisi annoncesjaunes.fr comme fournisseur exclusif de petites annonces d’achat et de location immobilières. Après avoir collaboré sur ce secteur avec d’autres acteurs, Kelkoo a finalement décidé de confier ses annonces immobilières à un acteur unique pour offrir le service le plus qualitatif possible. « annoncesjaunes.fr nous a séduit grâce à son parc de 400 000 annonces immobilières et son site web simple et ergonomique. De plus, c’est un acteur avec lequel nous entretenions déjà une relation de confiance puisqu’il fait partie de nos fournisseurs d’annonces de véhicules d’occasion. » précise Marie Fouris Wolff, Directrice Commerciale de Kelkoo.

Une visibilité accrue pour les professionnels de l’immobilier
Toutes les annonces immobilières publiées sur www.annoncesjaunes.fr sont maintenant accessibles simplement depuis kelkoo.fr, à partir de la catégorie Maison & Jardin, rubrique Service Immobilier.
Pour les professionnels de l’immobilier qui utilisent annoncesjaunes.fr, la multidiffusion de leurs annonces est gratuite et automatique. Elle représente un atout majeur pour augmenter la visibilité de leurs biens car avec 3,2 millions de visiteurs uniques par mois*, Kelkoo se pose comme un partenaire de choix.
Et pour assurer une visibilité optimale, les annonces sont classées en deux catégories : l’une dédiée à la location et l’autre réservée à l’achat.

annoncesjaunes.fr conforte son positionnement de spécialiste multisectoriel
Depuis sa création en janvier 2007, annoncesjaunes.fr affiche un positionnement multisectoriel et l’ambition claire de devenir un acteur de référence sur le marché des petites annonces sur Internet. « Nous sommes particulièrement ravis de renforcer notre collaboration avec Kelkoo, et de conforter ainsi notre expertise sur le secteur de l’immobilier. Ce partenariat nous permet également d’enrichir la liste des sites sur lesquels sont multidiffusées nos annonces immobilières, offrant ainsi une visibilité complémentaire à nos annonceurs et notamment aux agences immobilières. » souligne Isabelle Moins, Directrice générale d’annoncesjaunes.fr Déjà très présent sur le marché des petites annonces immobilières (plus de 400 000), auto-motos (85 000) et emplois et stages (27 000), annoncesjaunes.fr se positionne désormais aussi sur le marché des services à la personne avec la création d’une rubrique gratuite « Services à domicile ».

* Source Nielsen//Netratings août 2008

A propos de PagesJaunes Petites Annonces, éditrice du site annoncesjaunes.fr
Filiale de PagesJaunes Groupe et du groupe M6, PagesJaunes Petites Annonces offre via son site Internet, www.annoncesjaunes.fr, un service inédit de consultation de petites annonces immobilières, automobiles, moto, emploi, stages et services, sur la France entière.
Le site compte aujourd’hui plus de 400 000 annonces immobilières, 60 000 annonces automobiles, 25 000 annonces de moto, 27 000 annonces d'emploi et plus de 20 000 profils de prestataires et employeurs sur la rubrique Services. annoncesjaunes.fr enregistre en moyenne 2 millions de visites par mois sur son site. Les informations concernant PagesJaunes Petites Annonces sont accessibles sur le site www.pagesjaunesgroupe.com.



Offices du tourisme dans l'Aude


Prestiges - Paris : 2ème édition du Salon de l’Immobilier de prestige

L’immobilier de prestige en France et à l’international – Luxe – Prestiges - Paris

La 1ère édition de Prestiges s’est déroulée les 7, 8 et 9 décembre 2007 à Paris, au Carrousel du Louvre, le salon de l'Immobilier de prestige s’est conclu sur une note très prometteuse. Ambiance feutrée, une quarantaine d’exposants triés sur le volet et de nombreux visiteurs argentés, français et étrangers, en quête d’un bien dans Paris ou ailleurs… un lieu d’échanges incontournable pour découvrir ce qui se fait de mieux à travers le monde : villas de prestige en Méditerranée, maisons pieds dans l’eau sur la Manche ou sur l’Océan Atlantique, chalets en Savoie sur Megève ou Courchevel, domaines viticoles, appartements à New York, à Londres, à Moscou ou à Dubaï, penthouse aux Seychelles ou à l’île Maurice, mais aussi quelques beaux fleurons dans la capitale. La seconde édition aura lieu les 28, 29 et 30 novembre 2008 dans le cadre exceptionnel du Carrousel du Louvre. L’objectif de Prestiges est de permettre à des particuliers, français et étrangers, à la recherche de biens d’exception, de découvrir des produits immobiliers hors du commun dans un cadre réputé. Organisé par France Conventions, référence incontournable des salons de niche et haut de gamme (Art Paris, Art Paris Abu Dhabi, Immo Aix, Biennale des éditeurs de la décoration…), ce Salon bénéficie donc du savoir-faire et du relationnel de cette société et se distinguera également par sa décoration raffinée et un service hors pair afin de valoriser une clientèle habituée aux manifestations d’exception.

Paris : Une ville toujours plus attractive pour les « happy few » du monde entier
Paris demeure l’une des capitales de référence pour une clientèle internationale à la recherche de biens immobiliers hors du commun et l’on y constate, depuis 2005, une progression soutenue des transactions supérieures à 2 M€, les étrangers représentant 70% des acquéreurs de biens d’une valeur supérieure à 4 M€. Ce premier Salon de l’Immobilier de prestige y trouve donc naturellement sa place. Mais le Salon permettra aussi de découvrir ce qui se fait de mieux à travers le monde : villas de prestige en Méditerranée, appartement dans les quartiers les plus cotés de Londres ou de New York, chalets en Haute Savoie, domaines viticoles… Il constituera pour les promoteurs et agents immobiliers français et étrangers un outil spécifique et unique pour présenter leurs biens d’exception.

Plan de communication : Plus de 450 k€ bruts
Le plan de communication a été maximisé en 2008 pour toucher les visiteurs internationaux à très haut niveau de revenus et garantir aux exposants un impact optimal et encore plus important qu’en 2007 avec, notamment :
• Des actions de marketing direct très pointues sur une clientèle dotée de revenus annuels supérieurs à 300 000 € avec achat de fichiers à Londres, Genève, Moscou, Emirats Arabes Unis.
• Une présence ciblée sur Internet (hot line dédiée, bannières sur des sites immobiliers de prestige)
• Un plan média international (France, Italie, Suisse, Angleterre, Irlande, Chine, Emirats Arabes Unis, Russie) sur des magazines de luxe et des valeurs sûres de l’immobilier - partenariat avec le Figaro et Propriétés de France pour la diffusion de plus de 100 000 invitations.

Prestiges - Paris
Deuxième Salon de l’Immobilier de prestige
Paris - Carrousel du Louvre
28, 29 & 30 novembre 2008
www.prestiges-paris.com



Immobilier Vesoul


Kaufman & Broad : Compte-rendu de l'Assemblée Générale Extraordinaire

Kaufman & Broad L’Assemblée Générale Extraordinaire de Kaufman & Broad S.A., qui s’est tenue ce jour sous la présidence de Guy Nafilyan, a donné au conseil d’administration une nouvelle délégation de compétence lui permettant de procéder à une augmentation du capital social avec maintien du droit préférentiel de souscription et une nouvelle délégation de compétence à l’effet d’augmenter le nombre de titres à émettre en cas d’augmentation de capital avec ou sans droits préférentiels de souscription. La 3ème résolution (augmentation de capital réservée aux salariés) n’a pas été adoptée.

La société dispose maintenant des autorisations lui permettant éventuellement de renforcer sa structure financière. Elle a toutefois précisé qu’il n’était pas envisagé de réaliser une augmentation de capital à court terme.

Kaufman & Broad S.A. a par ailleurs confirmé qu’elle respectait ses obligations contractuelles vis à vis de ses banques et que sa dette ne comportait pas d’échéance de remboursement à court ou moyen terme. Kaufman & Broad S.A. a également indiqué que la société discutait avec ses banques de l’aménagement de ses contrats de crédit pour renforcer sa flexibilité financière, qu’un dialogue positif avait été engagé avec ces dernières sur ce thème et qu’elle était confiante qu’un accord puisse intervenir rapidement.

Devant la détérioration du marché immobilier qui devrait amener à une baisse significative de son chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice 2008, Kaufman & Broad S.A. a rappelé avoir pris dès le début de l’année 2008 un ensemble de mesures, renforcées au cours des derniers mois, portant sur l‘abandon de certains projets ne répondant plus à ses critères de rentabilité, la réduction du coût des opérations et la baisse de ses charges opérationnelles. C’est cette même stratégie qui lui a permis de traverser la crise immobilière des années 90 de manière satisfaisante.

Depuis près de 40 ans, Kaufman & Broad conçoit, développe, construit et commercialise des maisons individuelles en village, des appartements et des bureaux pour compte de tiers. Kaufman & Broad est l’un des premiers Développeurs-Constructeurs français par la combinaison de sa taille, de sa rentabilité et de la puissance de sa marque.


Immobilier Grenoble


Propriétés Privés : bientôt 3 années d'activité

Propriétés Privés Un réseau dont les chiffres traduisent la fiabilité et la qualité.

Propriétés Privées est un concept immobilier né en janvier 2006. S’appuyant sur l’Internet, un réseau de mandataires indépendants et un positionnement commercial cohérent, l’entreprise va prochainement fêter ses 3 années d’activité.

L’âge de tous les espoirs, disent les spécialistes, car après 3 années d’existence une entreprise a pris la dimension de son marché et a fait les preuves de sa pérennité.
En gestionnaire averti, Sylvain CASTERS, le fondateur de PROPRIETES PRIVEES, a assuré des fonds baptismaux solides et nécessaires pour passer cette crise de l’immobilier. Vérité et transparence des chiffres, telles sont donc les autres vertus de ce réseau.

Un chiffre d’affaires en croissance remarquable

La progression n’a pas cessé sur les 3 ans. Cet exercice 2008 va permettre au réseau d’afficher plus d’un million d’euros d’honoraires de transaction. Cette envolée s’analyse d’une part au travers du développement du réseau mais également par le suivi très pointu apporté à chacune des ventes. Car vendre c’est bien… mais aller jusqu’à la signature de l’acte authentique c’est mieux. Une garantie offerte à tous les mandataires PROPRIETES PRIVEES : l’agence assure en interne la rédaction de tous les actes sous seing privé (compromis)… une exclusivité à souligner et qui traduit le professionnalisme de l’équipe juridique et commerciale.

Une rentabilité qui progresse aussi vite que le CA

Alors que certains confondent CA et bénéfice, l’entreprise a veillé à garantir ses équilibres et excédants avec un ratio de rentabilité brute de l’ordre de 10% du CA. L’entreprise est ainsi tout à fait à l’aise pour investir en fonds propres dans son développement et rassurer les collaborateurs qui méritent d’encaisser le fruit de leur investissement.

Des chiffres à consulter en ligne

Les sociétés ayant l’obligation de publier leurs chiffres annuels, il est recommandé à tous les candidats d’aller jeter un œil sur l’incontournable site www.societe.com Attention aux mauvaises surprises ! Des réseaux vont mal et la crise n’arrangera rien…
Transparence, vérité et sincérité des chiffres : voilà qui devrait également faire la différence.

Une satisfaction mesurée en toute indépendance

En septembre dernier, un organisme indépendant du monde de la Franchise a interviewé les indépendants du réseau PROPRIETES PRIVEES : le score de satisfaction est sans appel et atteint des sommets. Un vrai plébiscite qui peut se justifier par le professionnalisme, le sérieux et la rigueur dans la gestion de cette activité hautement réglementée, le plaisir à travailler dans un réseau qui tient ses engagements et ne cesse d’innover.

Website : www.proprietes-privees.com


Home staging


21 novembre 2008

Agir avec les territoires en faveur du développement durable dans l’habitat

groupe QUALITEL Le bien-vivre chez soi, constitue le cœur des certifications du Groupe QUALITEL.

Pour une mairie ou une intercommunalité, un département ou une région, soutenir les opérations s’engageant dans une démarche de certification Qualitel, Habitat & Environnement, Patrimoine Habitat ou Patrimoine Habitat & Environnement, permet de répondre à la fois à la nécessité de produire des logements sociaux neufs de qualité et au défi de l’amélioration de l’habitat existant.

Le Groupe QUALITEL vous donne rendez-vous au Salon des Maires et des Collectivités Locales pour vous présenter ses certifications de la qualité du logement et dialoguer avec leurs représentants.

Ils vous démontreront la place des certifications dans les stratégies des élus locaux en matière d'environnement, d'économie d'énergie et de développement durable.

Depuis 1974, l'Association QUALITEL est un organisme indépendant reconnu par les pouvoirs publics. Son conseil d'administration fédère les représentants des principaux acteurs de la construction, les utilisateurs de logements et les consommateurs, les organismes intervenants dans la qualité de l'habitat ainsi que les pouvoirs publics.
Elle est accréditée par le COFRAC (Organisme d’accréditation des laboratoires et organismes certificateurs). Cette accréditation délivrée au regard des exigences de la norme NF EN 5011, atteste de l’indépendance de l’Association ainsi que de la rigueur et de la pertinence de son processus de certification et de ses interventions. Elle fait l’objet d’un renouvellement tous les 3 ans et est complétée d’un audit de suivi annuel.


QUALITEL vous donne rendez-vous au
Salon des Maires et des Collectivités Locales
du 25 au 27 novembre 2008 à Paris - Porte de Versailles

Contacts Presse :
Galivel & Associés - Carol Galivel - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Haut-Rhin


Nouveau et exclusif dans l’immobilier entre particuliers : Les visites vidéos guidées de Micimmo

Micimmo Pour découvrir sur l’écran de son PC ou portable, les biens mis à la vente par les particuliers, il y avait déjà les photos et les « visites virtuelles ». MICIMMO vient de franchir un nouveau pas et propose, en exclusivité, de véritables « visites vidéos guidées et commentées ». Plus besoin de rendez-vous, ni de longs déplacements pour les acheteurs potentiels d’un bien immobilier !Finie la « corvée » pourtant indispensable des visites incessantes chez soi pour les vendeurs !

En effet, les prises de vue du bien ne sont réalisées qu’une seule fois au domicile des particuliers mettant en vente leur bien. En studio de création, le bien est alors revisité, présenté et commenté par un comédien professionnel. Puis son image est incrustée en régie dans les prises de vue d’origine. Quant aux acheteurs potentiels, il leur suffit de s’installer confortablement, à l’heure de leur choix, devant l’écran de leur ordinateur et de suivre « le » ou plutôt « la » guide !Et même, avantage supplémentaire, de faire autant de fois qu’ils le désirent le « tour du propriétaire » sans gêne et sans contrainte.

En ajoutant cette nouvelle possibilité à ses nombreux « outils » (revue et portails internet, diffusion sur supports écrits ciblés et radio), MICIMMO, société de conseil en communication spécialisée depuis plus de vingt ans dans l’immobilier en France et à l’étranger réaffirme ainsi sa « profession de foi » : aider les particuliers dans la vente de leur bien par le choix, la multiplicité et le dynamisme de supports de communication adaptés.

Suivez nos guides sur www.micimmo.com


Immobilier Aude


Remise en cause de l’amortissement pour les investissements immobiliers : la FNAIM s’indigne !

FNAIM Certaines personnalités du gouvernement et du parlement projettent de substituer à l’actuel dispositif d’amortissement applicable aux investissements immobiliers neufs un système de réduction d’impôts forfaitaire, qui serait de l’ordre de 30 000 € par achat et par ménage.

Cette proposition est inadmissible à plusieurs titres :

- Elle ferait disparaître le principe imaginé par Pierre-André Périssol en 1995, -sur proposition des professionnels immobiliers-, qui a reconnu l’investisseur immobilier comme un entrepreneur, propriétaire d’un outil d’exploitation dont l’usure et les charges devaient être reconnues au même titre qu’elles le sont en matière d’investissement professionnel.
D’ailleurs, l’amortissement n’est pas une niche fiscale mais dote bel et bien l’investisseur d’un statut à part entière.

- L’amortissement présente l’avantage considérable de ne pas conduire l’investisseur à calibrer son achat en fonction de l’optimisation fiscale, puisque quel que soit le montant de son investissement, les déductions fiscales en seront proportionnelles. Tous les observateurs savent que l’avantage Méhaignerie, créé en 1986 sur le mode de la réduction d’impôts directe et forfaitaire, a favorisé la construction de petits modules, même là où la demande locative s’exprimait sur d’autres types de logements. C’est ainsi que dans plusieurs villes de France, un parc locatif s’est constitué de studios essentiellement, en décalage avec la typologie de la demande.
En revanche, l’amortissement a permis des achats de toute nature, y compris d’appartements familiaux, et ce sont les besoins locatifs qui ont guidé les opérations de constructions et les investissements des particuliers.

- On peut craindre qu’une aide forfaitaire, dont le montant est immédiatement évaluable non seulement par les investisseurs mais aussi par les producteurs de logements, ne conduise à une inflation des prix. C’est en tout cas un reproche qui a été formulé a posteriori à l’encontre de l’avantage Méhaignerie déjà évoqué.

- Comme l’a noté le député de la majorité Jérôme Chartier, en changeant radicalement le dispositif fiscal, on court le risque de déboussoler une nouvelle fois les investisseurs et d’altérer la confiance, qui n’en a pas besoin dans cette période. Il va se créer de nouveau un sentiment d’instabilité et d’illisibilité politiques. Cette inconstance fiscale et ce manque de clarté de la ligne politique sont les deux préjudices les plus lourds portés aux investisseurs depuis de nombreuses années.

- Enfin, alors qu’une réduction forfaitaire aurait un coût immédiat pour la collectivité et les finances publiques, l’amortissement a un effet progressif et décalé dans le temps, évidemment plus souhaitable dans cette période budgétaire difficile.

La Fédération Nationale de l’Immobilier préconise aujourd’hui :

- Le maintien sans condition du système d’amortissement.
- La simplification des deux dispositifs actuels, Robien et Borloo, en un seul système.
- Le système à venir doit recouvrer la simplicité qu’il avait à l’origine. On peut imaginer une modulation de la vitesse et de la durée d’amortissement en fonction des loyers consentis, c’est-à-dire du dividende social que l’investisseur accepte de payer.

En somme, et comme nous l’avons proposé, il est urgent d’attacher aux investisseurs, dans le neuf comme dans l’ancien, un authentique statut, plutôt que de prendre des dispositions conjoncturelles hâtives et économiquement indéfendables.

Contact presse :
Henry BUZY-CAZAUX
06 16 02 68 45/01 44 20 77 23
hbuzy-cazaux@fnaim.fr


Immobilier Nîmes


Zone commerciale « Les Océanides » : La CDEC rend un avis favorable au Groupe Pichet

Les Océanides Jeudi 20 novembre 2008, la CDEC de Gironde a autorisé la construction des Océanides, une zone commerciale de 15 280 m² à La-Teste-de-Buch. Ce projet d’intérêt communautaire viendra compléter les aménagements déjà réalisés par le Groupe PICHET sur la zone d’activités de la commune.

En rendant un avis favorable au projet du Groupe PICHET, la CDEC de Gironde a donné son feu vert à la construction des « Océanides » au cœur de la zone d’activités de La-Teste-de-Buch en Gironde.

Cette décision permettra la création de plus de 500 emplois.

Située au cœur du 2ème pôle urbain de Gironde, cette future zone commerciale de 15 280 m² proposera une offre complémentaire aux commerces implantés sur le secteur du Sud Bassin en accueillant des enseignes spécialisées dans l’équipement de la maison et de la personne, l’habitat, le sport et les loisirs, la culture et le multimédia, etc.

Les « Océanides », dont l’ouverture est prévue pour le 1er trimestre 2011, présentent la particularité d’avoir été conçues dans une perspective de développement durable. Elles seront ainsi alimentées par une Centrale Energie Biomasse réalisée en partenariat avec ELYO Midi Océan qui permettra d’éliminer toute émanation de CO2.

Aménagement d’une zone d’activités de 40 hectares

La construction des « Océanides » s’inscrit dans le projet de redynamisation économique du Sud Bassin lancé par la COBAS (Communauté d’Agglomération du Sud Bassin).

Ainsi, les « Océanides » verront le jour au cœur de la zone d’activités de La-Teste-de-Buch, où le Groupe PICHET a déjà conduit avec succès plusieurs opérations.

En effet, le Groupe a déjà livré depuis le 1er juillet dernier une résidence de tourisme (All Suites Home) de 206 suites dont le taux d’occupation élevé durant la période estivale a démontré l’intérêt économique.
Cette résidence sera complétée par un restaurant de 250 couverts qui ouvrira ses portes au début du mois d’avril 2009.
Sur cette même zone d’activités, une première tranche de 1000 m² de bureaux vient d’être livrée et déjà louée à 50%. 4 nouvelles tranches de superfi cies équivalentes sont prévues. Enfi n, la commercialisation sur la zone artisanale de 80 lots de terrains est en cours de fi nalisation. A ce jour, 3 lots restent disponibles.

L’accord de la CDEC marque le point d’orgue de l’aménagement des 40 hectares de cette zone d’activités.


Immobilier Gironde


In&Fi Crédits maintient un bon cap de développement malgré la crise du marché de l'immobilier

In&Fi Premier réseau franchisé de courtiers en crédits, In&Fi maintient le cap de son développement avec 58% de son chiffre d'affaires réalisés dans le crédit immobilier, même si un net ralentissement de ce type de crédit est constaté depuis le second semestre 2008.

Lorsque les taux d'emprunt augmentent, que les Banques deviennent de plus en plus exigeantes pour l'acceptation des crédits, que le marché financier connaît de fortes perturbations, l'ensemble de ces éléments influe forcément sur la vie d'un réseau de courtage tel que In&Fi Crédits.
D'après l'Union Nationale de la Propriété Immobilière, le marché de l'immobilier aurait chuté de 26,3% au troisième trimestre 2008. Quant à la production de prêts, elle serait en recul de 16,4 % sur les neufs premiers mois de l'année. Pourtant, contrairement à ces statistiques, le réseau In&Fi Crédits a enregistré une augmentation de sa production globale de plus de 30% (tous types de prêts confondus) au cours du premier semestre 2008, ce qui lui permet aujourd'hui de constater que la baisse du marché de l'immobilier n'a qu'un impact relatif sur la globalité de son activité.

L'activité du réseau repose en effet sur 58% de dossiers de financements immobiliers et 37% de dossiers de rachats de prêts, le reste étant essentiellement constitué de crédits à la consommation. Chez In&Fi Crédits, même si le resserrement des conditions d'accès au crédit fixé par les banques provoque une baisse relative du volume des prêts liés aux acquisitions ou aux restructurations hypothécaires, le marché demeure actif dans le domaine des rachats de crédits sans garantie immobilière.
De plus, en tant que réseau de courtiers en crédit, In&Fi continue de trouver des financements bancaires dès lors que les dossiers de crédit présentent un minimum de conditions requises.

A propos d'In&Fi Crédits :
Créée en 2001 par Pascal Beuvelet, et lancée en 2004 en franchise, In&Fi Crédits est la première enseigne de courtage en crédits développée en réseau. Grâce à de plus de 150 accords de partenariat avec les banques et sociétés de crédit, In&Fi recherche auprès des différents organismes bancaires le meilleur financement possible à présenter à son client. Il a ainsi la garantie d'obtenir la meilleure offre au vu de son dossier.
En tant que courtier en crédits, In&Fi joue actuellement un rôle essentiel. Les consommateurs, désorientés par l'état actuel du marché financier, sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers ce réseau de proximité. Déjà implantée dans la quasi-totalité de la France au travers de ses agences, l'enseigne envisage de constituer à terme un réseau de 450 à 500 agences principales. www.inandfi.fr



Crédit immobilier


20 novembre 2008

Architecture et urbanisme de demain au MIPIM Horizons

MIPIM Horizons MIPIM Horizons, premier Marché International des Professionnels de l’Immobilier dédié aux régions à forte croissance, annonce la participation exceptionnelle de l’architecte français Djamel Klouche en tant qu’intervenant sur le sujet "Urbanisme et Architecture dans les métropoles émergentes", mercredi 3 décembre, de 17h15 à 18h00.

Djamel Klouche interviendra sur le sujet des développements et évolutions futures de l’architecture et du développement urbain dans les métropoles des régions à forte croissance. L’urbanisme et l’architecture dessinent le visage de nos métropoles contemporaines, or quel est le développement urbain que doivent rechercher les métropoles émergentes, quel type d’architecture sera le plus adapté pour elles ? Telles sont les questions qu’abordera Djamel Klouche en adoptant une approche originale et visionnaire.

Djamel KloucheNé à Tlemcen, en Algérie, Djamel Klouche est architecte et urbaniste pour les cabinets parisiens l’AUC et l’AUC as. Professeur à l’Ecole d’Architecture de Versailles, il mène également le programme d’échanges avec l’université Tongji de Shanghai depuis 2002. Djamel Klouche participe à la compétition pour le développement du “Grand Paris”, organisé par le Ministère Français de la Culture, il travaille aussi à l’élaboration des plans pour une nouvelle ville durable de 10 000 logements à Saint-Paul [Ile de la Réunion] et développe aussi plusieurs projets résidentiels en France et en Algérie. l’AUC et l’AUC as sont des cabinets associés d’urbanisme et d’architecture, créés et dirigés tous deux par Djamel Klouche, Caroline Poulin and François Decoster, architectes et urbanistes associés.

Retrouvez toutes les informations relatives au MIPIM Horizons sur le site : www.mipimhorizons.com.


Bijoutier Cannes


PUBLIDISPATCH loue une nouvelle plateforme logistique PARCOLOG à Marly la Ville

Parcolog Marly PUBLIDISPATCH, société du groupe STACI vient de signer un bail 6 ans fermes (loyer 52€/m²) pour la location à Marly la Ville de tout l’immeuble neuf de 18 364m² propriété de PARCOLOG société du Groupe GENERALI.

Cette plateforme logistique qui vient d’être livrée par PITCH PROMOTION dispose des rubriques d’autorisation d’exploiter 1510, 1530, 2663 et 1432. Un soin particulier a été apporté à la qualité architecturale et aux prestations permettant d’obtenir un outil d’exploitation fonctionnel, durable et valorisant.

C’est ATIS REAL qui a conseillé le mandant et le preneur dans cette opération.


Immobilier Moselle


Les Champs-Élysées conservent leur titre de rue commerçante la plus chère d'Europe

Cushman & Wakefield D’après l’étude annuelle du conseil international en immobilier d’entreprise Cushman & Wakefield, Main Street Across The World, les principales artères commerçantes des plus grandes villes du monde résistent à la crise économique mondiale, avec des valeurs locatives stables ou en hausse dans 94% des cas.

Main Street Across The World analyse les 236 emplacements les plus chers dans 48 pays à travers le monde ; pour chaque pays étudié, l’emplacement retenu est le plus cher exprimé en m²/an.

La 5ème Avenue à New York conserve son titre d’artère commerçante la plus chère du monde, suivie par Causeway Bay à Hong Kong et l’avenue des Champs-Elysées à Paris.

Grafton Street à Dublin entre pour la première fois cette année dans le Top 5, au détriment de New Bond Street à Londres.

Avec des loyers supérieurs à 12 600€/m²/an, la 5ème Avenue reste la vitrine la plus chère du monde. Les enseignes sont prêtes à payer des loyers records pour assurer leur implantation sur ses meilleurs emplacements et y asseoir ainsi leur renommée, à l’exemple de la prise à bail récente par Abercrombie Kids d’une boutique au n° 666 de l’avenue.

L’avenue la plus belle du monde reste aussi l’artère la plus chère d’Europe.

« Les valeurs locatives des Champs-Elysées atteignent les 10 500€/m²/an pour les emplacements les plus stratégiques en raison de la demande toujours soutenue des enseignes internationales de mass-market à la recherche de la meilleure visibilité. Mais c’est dans l’avenue Montaigne et la rue du Faubourg Saint-Honoré que les valeurs locatives ont le plus augmenté depuis un an dans la capitale. Plusieurs projets et ouvertures récentes ont confirmé l’attractivité de ces deux artères mais aussi de la rue Saint-Honoré pour des enseignes à la recherche d’une première boutique parisienne ou désireuses d’y étendre leur réseau » analyse Christian Dubois, Directeur Général de Cushman & Wakefield France. Le dynamisme du marché des rues commerçantes ne se limite pas à Paris et accélère la distinction entre emplacements secondaires et emplacements n°1. En province ces derniers accueillent un nombre grandissant d’enseignes, qu’il s’agisse des meilleurs emplacements des capitales régionales ou de ceux des villes « de second rang » à l’exemple d’H&M à Amiens ou de Zara à Nimes.

L’avenir reste prometteur

Malgré le ralentissement économique, en France et dans le monde, les enseignes internationales continueront de vouloir bénéficier d’une implantation sur la meilleure portion d’une artère prime comme outil de communication dans leur stratégie à long terme. C’est notamment le cas du luxe, même si des incertitudes demeurent, qui sont liées aux difficultés prévisibles d’une partie de la clientèle traditionnelle de ce secteur et à la possible évolution négative du tourisme international. « Les enseignes de luxe considèrent leur présence sur les artères les plus prestigieuses du monde comme un aspect essentiel de leur positionnement, sans se poser forcément la question de la rentabilité de l’emplacement. Un tel positionnement génère du chiffre d’affaires par d’autres canaux de vente comme Internet ou par d’autres gammes de produits tels que le parfum ou encore les accessoires qui ont une diffusion plus large », explique John Strachan, Directeur International du Département Commerces chez Cushman & Wakefield.

Autres résultats de l’étude

Dans la plupart des pays émergents, la demande croissante des consommateurs pour des formats commerciaux plus sophistiqués et l’enrichissement progressif d’une partie de la population ont favorisé l’expansion des enseignes internationales. C’est dans ces pays, où l’offre de qualité est encore rare, que les loyers ont le plus augmenté.

En Asie, l’Inde s’est particulièrement distinguée même si les perspectives de consommation sont désormais moins favorables du fait de la hausse récente de l’inflation. Six des dix artères commerçantes asiatiques dont la croissance locative a été la plus élevée en 2008 se situent dans ce pays. La hausse des valeurs locatives y est essentiellement liée à la demande croissante d’enseignes désireuses d’étendre leur réseau ou de l’arrivée sur le marché de nouvelles enseignes internationales.

Les mêmes causes ont produit les mêmes effets en Russie et en Turquie où les enseignes internationales ont poursuivi leur expansion dans les plus grandes villes du pays mais aussi dans les métropoles régionales. En Russie toutefois le marché pourrait être contraint par les incertitudes liées à la crise financière tandis qu’en Turquie le niveau désormais élevé des valeurs locatives, conjugué à des coûts de distribution et de main d’œuvre en hausse, menace la rentabilité de certains projets d’implantation et la poursuite des stratégies d’expansion de quelques enseignes.

Pour 2009, les incertitudes qui pèsent sur les perspectives de croissance économique laissent envisager une baisse de la consommation dans de nombreux pays. A l’instar de l’Allemagne, l’entrée en récession des Etats-Unis et de plusieurs pays d’Europe comme le Royaume-Uni, l’Espagne ou l’Italie pourrait être confirmée tandis que certains pays marchés d’Europe Centrale et Orientale pourraient mieux s’en sortir. Même si, dans leur stratégie à long terme, les enseignes internationales seront toujours à la recherche des meilleurs emplacements, elles devraient faire preuve d’une plus grande prudence à court terme et seront probablement plus attentives à la maîtrise de leurs coûts d’occupation.

« En France, la croissance des valeurs locatives des principales artères commerçantes françaises et de la capitale en particulier, dépendra de la confirmation ou non du dynamisme des enseignes du luxe. Elle sera liée aussi à l’évolution du cadre réglementaire et notamment au passage de 300 à 1 000 m² du seuil d’assujettissement des créations de surfaces commerciales. Comme pourraient l’annoncer les autorisations récentes de certains projets emblématiques des Champs-Elysées (H&M, Dolce & Gabbana, Abercrombie & Fitch), cette évolution devrait contribuer à renforcer l’attractivité des emplacements n°1 de nos rues commerçantes et à y créer de nouvelles opportunités pour des enseignes internationales » conclut Christian Dubois, Directeur Général de Cushman & Wakefield France.

Website : www.cushmanwakefield.fr


Immobilier Paris


Note de conjoncture 2008 de Laforêt Immobilier et perspectives d’évolution du marché immobilier 2009

Laforêt Immobilier 2008, année de rupture à deux temps

2008 a été, pour l’immobilier, une année de rupture à deux temps avec, tout d'abord, une stabilisation de la hausse, puis, à partir de l'été, une très nette inversion de tendance, entraînant une baisse globale du marché.

Après dix années de hausse ininterrompue durant lesquelles les prix avaient progressé de 140 %, les premiers signes d'essoufflement du marché sont apparus dans les derniers mois de 2007.

L’immobilier étant régi par des cycles de sept à huit ans, c’est en réalité deux ans plus tôt que le coup d'arrêt aurait dû intervenir. L'échéance a été retardée par les établissements financiers qui, à partir de 2006, ont soutenu artificiellement les prix, à la fois en allongeant la durée de remboursement du crédit (jusqu'à 40 ans !) et en proposant des taux attractifs.

Se livrant une concurrence farouche pour conquérir de nouveaux clients, les banques n’ont, de même, pas hésité à sacrifier leur marge et à faire preuve de souplesse dans l’acceptation des dossiers qui leur étaient soumis.

Les répercussions de la crise des subprimes, survenue aux Etats-Unis, ont changé la donne. Même si les marchés immobiliers américain et français n'ont strictement rien de comparable, les liens étroits qu’entretiennent les établissements financiers au niveau mondial ont obligé, en revanche, les banques françaises, quasiment du jour au lendemain, à réduire considérablement leurs crédits aux particuliers.

Ce virage à 180 degrés a perturbé en profondeur la vision financière des acquéreurs. L'achat plaisir s'est transformé en achat stress.

Alors que le besoin de logement des Français n'a rien perdu de sa force, la peur de l’engagement l'a ébranlé. Le « surtout, ne plus rien faire » semble être devenu la devise d'un marché ayant perdu toute capacité de (se) raisonner. En cette fin 2008, l'attentisme est devenu la règle.

Faut-il en déduire qu'il s'agit bien d'une crise immobilière et que, comme dans les années 1990, les prix vont s'effondrer ?

Face à ces questions, tout cerveau rationnel va rechercher des éléments objectifs :
1. l'offre de logements est-elle suffisante ? La réponse est non.
2. le besoin de logement des Français est-il satisfait ? La réponse est non.
3. les familles se sont-elles stabilisées (moins de divorces, moins de séparations) ? La réponse est non.
4. les Français refusent-ils de déménager ? La réponse est non.
5. les Français considèrent-ils le logement résidentiel comme un mauvais placement ? La réponse est non.
6. les Français ont-ils encore les moyens d’acheter ? La réponse est non.
La dernière question résume à elle seule la problématique : la crise n'est pas immobilière mais financière.

Partant de là, comment donc la résoudre ?

Deux éléments apparaissent de manière évidente :
- les prix doivent baisser ;
- le crédit doit retrouver sa souplesse.

Pour notre part, nous pensons que la baisse des prix doit être d'au moins 20 % pour que le marché reparte.

Sommes-nous très éloignés de cet objectif ? Dans le constat moyen de baisse des prix sur l’année 2008 : Oui. Dans la réalité des offres : Non.

Baisse effective des prix pour les biens vendus par des agences Laforêt Immobilier : -10 %
La baisse moyenne était de 6,1% à la fin octobre. Nous estimons qu'elle atteindra 10 % à fin décembre 2008.

Baisse des prix des offres d'achat : - 20 %
Les candidats acquéreurs ont été les premiers à prendre en compte la nouvelle donne du marché. Depuis le début du mois de septembre, les acheteurs intéressés par un bien font couramment des propositions inférieures de moins 15 %, voire moins 20 %, au prix affiché. Lorsque les vendeurs les acceptent, la signature du compromis se fait quasiment dans la foulée.

Baisse des prix des offres de vente : insuffisantes
Seuls les vendeurs n’ont pas encore pleinement intégré la nécessité de baisser d'emblée leurs prétentions initiales. Ils ne se résolvent à une baisse de prix qu'après plusieurs semaines, ce qui explique l'allongement actuel des délais de vente (de 89 jours en octobre 2008 contre 75 en octobre 2007).

Attitude des banques : en progrès
Les banques, dont la frilosité avait atteint son maximum durant l'été, sont revenues, depuis le mois de novembre, à des pratiques commerciales plus conformes. Trois raisons à cela :
• un banquier qui n'accorde pas de crédit -- son métier de base --, est à terme condamné ;
• le gouvernement exerce sur elles une très forte pression ;
• la BCE (Banque centrale européenne) a déjà baissé par deux fois son taux directeur

Conclusion
L’année 2009 va voir la concrétisation officielle de cette baisse significative des prix. Les banques, ramenées à la raison, financeront à nouveau les dossiers. Le marché dans ces conditions, retrouvera un volume normal de transactions qui correspond au besoin réel des Français en matière de logement.

Et Laforêt Immobilier ?
Au 31 octobre, le réseau Laforêt Immobilier comptait 875 agences. Il en prévoit entre cinq et dix de plus en décembre.
Le réseau réalisera 30.000 ventes, représentant un volume de 5,7 Md€.
Déjà présent au Portugal, au Luxembourg et au Maroc, il continuera son développement international avec l'ouverture d'agences en Roumanie et en Moldavie et la signature de contrats de masterfranchise dans trois ou quatre nouveaux pays européens.
L'objectif de la marque est de développer fortement sa présence en Europe afin de bénéficier d'un fort mouvement des acheteurs dans les années à venir.
L'immobilier connaîtra probablement deux ou trois années difficiles mais la période qui s'ouvre permettra aux meilleurs d'émerger plus facilement que les années précédentes. Rappelons que c'est en 1991, au début de la crise précédente, que Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers ont fondé leur réseau...

Contact Presse
Galivel & Ass. – Carol Galivel / Pascale Pradère – 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Cedex
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Essonne


Résultats semestriels de Züblin Immobilière France 2008

Züblin Immobilière France - Augmentation du cash-flow d’exploitation à 6,7 M€ (0,57 € / action sur six mois, + 4% par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent) ;
- Ajustement à la baisse de la valeur des actifs de 39 M€ (-10,4% sur six mois) ;
- Résultat net en perte de 32,6 M€ ;
- Actif net par action de 10,86 € (-22,9% par rapport au 31.03.08).


Résultats semestriels

Züblin Immobilière France, société foncière spécialisée dans l’immobilier de bureaux, annonce que son résultat net consolidé pour le 1er semestre 2008-2009 (du 01.04.08 au 30.09.08) s’établit à -32,6 M€ (+14,6 M€ pour le 1er semestre 2007-2008). Le résultat net est négativement impacté par l’ajustement à la baisse des immeubles de placement qui ressort à -39,0 M€ (baisse de 10,4% par rapport au 31.03.08).

Le cash-flow d’exploitation[1] ressort à 6,7 M€ (4,2 M€ pour le semestre clos au 30.09.07), soit 0,57 € par action[2] en progression de 4% par rapport à celui du 1er semestre de l’exercice précédent (0,55 €/action).

Au 30.09.08, les capitaux propres IFRS sont de 121,3 M€ et l’actif net réévalué de liquidation (dilué) s’établit à 126,4 M€, soit 10,86 € par action (14,09 € par action au 31.03.08).

Valeur du patrimoine

La valeur de marché (droits inclus) des actifs immobiliers a été estimée par la société Jones Lang LaSalle à 357,1 M€ au 30.09.08, en repli de 10,4% sur le semestre. L’ajustement des valeurs est plus prononcé pour les immeubles situés en région parisienne que pour les immeubles situés à Lyon et Marseille.

Le taux d’occupation au 30.09.08 est de 98,3%. Il sera porté à 99,5% au 01.01.09, à la suite de la prise à bail d’un étage de l’immeuble Jatte 3 par la société TMC Régie.

Financement

Au 30.09.08, l’encours brut des dettes bancaires et financières est de 227,8 M€. La dette bancaire a une maturité de plus de cinq ans et est entièrement couverte contre le risque de fluctuation des taux d’intérêt. Le coût moyen des dettes est de 4,51%. Le ratio Loan To Value brut[3] ressort à 63,8%.

Perspectives

Fidèle à sa politique réfléchie, Züblin Immobilière France adapte sa stratégie de développement à l’environnement économique, financier et immobilier qui s’est sensiblement dégradé ces derniers mois. Aussi, Züblin Immobilière France a décidé de suspendre provisoirement son programme d’acquisition tant que les conditions économiques et financières n’offriront pas plus de visibilité. Cependant, l’objectif d’atteindre à terme un patrimoine de 500,0 M€ est maintenu, sans se fixer d’échéance.

Dans ce contexte, Züblin Immobilière France concentre ses efforts à fidéliser ses locataires et à adapter ses actifs et sa gestion locative aux nouvelles contraintes de marché afin de pérenniser autant que possible les revenus de la société. Ainsi, le 06.11.08, Züblin Immobilière France et Faurecia, locataire de l’immeuble Le Magellan à Nanterre, ont résilié partiellement et par anticipation avec effet rétroactif au 01.10.08 le bail courant jusqu’à fin octobre 2010 et ont signé concomitamment un nouveau bail d’une durée ferme de 6 ans.

Après prise en compte de ce nouveau bail et de celui signé avec la société TMC Régie, les loyers annualisés atteignent 26,4 M€ (baisse de 1,1% par rapport au 31.03.08). Le rendement brut du portefeuille est de 7,4%, et la croissance du cash-flow d’exploitation par action devrait être de 3 % sur l’exercice 2008-2009.

La société Züblin Immobilien Holding AG, actionnaire à hauteur de 68,18% au 30.09.08, a confirmé qu’elle entendait se mettre en conformité avec la réglementation «SIIC 4».

Le rapport semestriel complet est disponible sur le site internet de la société : www.zueblin.fr

[1] Le cash-flow d’exploitation correspond au résultat net avant impôts retraité de la variation de valeur des actifs, des plus ou moins values de cession, de l'incidence de l'actualisation de l'exit tax et des dépôts de garantie, des éléments exceptionnels du résultat financier.
[2] Calculé sur la base du nombre moyen d’actions dilué au cours de l’exercice, soit 11 645 638 actions
[3] Ratio LTV brut : encours brut des emprunts bancaires / Valeur d’expertise du patrimoine (droits inclus)


Ce communiqué ne doit pas être diffusé aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, en Australie ou au Japon.

A propos de Züblin Immobilière France
Züblin Immobilière France est une société foncière cotée ayant opté pour le statut SIIC, qui a vocation à investir dans l’immobilier de bureaux. Son patrimoine immobilier est constitué de 8 immeubles de bureaux, situés en région parisienne, Lyon et Marseille.



Immobilier Montauban


19 novembre 2008

IOSIS : un acteur « vert » et incontournable de l’immobilier de bureaux

IOSIS Plus de 260 000 m2 de projets tertiaires : c’est, pour la seule région parisienne, la surface actuellement concernée par les préconisations environnementales élaborées par IOSIS. Le groupe a depuis longtemps intégré le principe du respect de l’environnement dans la conception de ses différents métiers de conseil, d’ingénierie et de management. Aujourd’hui, les enjeux de développement durable ont toute leur place dans les interventions du groupe : le choix des matériaux et des technologies, l’organisation des chantiers, installent, au quotidien, cette préoccupation dans les faits. IOSIS a peu à peu développé de nouveaux savoir-faire : élaboration de chartes environnementales, missions de conseil HQE®… Sont notamment concernées la Tour Generali de Paris-La Défense ou les tours du Pont de Sèvres, dans les Hauts-de-Seine.

La construction des tours reste d’ailleurs un défi pour l’ingénieur : aux contraintes techniques spécifiques sont peu à peu venues s’ajouter des contraintes de sécurité, d’environnement et d’énergie. La tour se préoccupe aujourd’hui de l’étendue de sa vue, de la qualité de son air, de la maîtrise de ses énergies, de la rapidité de ses communications… Parce que la tour apporte désormais une réponse durable à la problématique des villes et territoires, IOSIS est impliqué dans la réalisation de neuf projets d’envergure situés autour de Paris : les tours du Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt, les tours d’Issy et Mozart à Issy-les-Moulineaux, les tours D2, Air 2 HQE, CB31, Generali, Signal et Majunga à Paris-La Défense.

Un outil pour la « Signature Energétique » des bâtiments :

Les certifications environnementales (HQE voire BREEAM ou LEED, respectivement normes britannique et américaine) précédant le Grenelle de l’environnement modifient profondément l’approche énergétique des bâtiments par les investisseurs.

Dans le même temps, la législation a sensiblement évolué avec l’arrêté du 18 décembre 2007 : le Maître d’Ouvrage est désormais tenu, avant le dépôt de la demande du permis de construire, de faire réaliser une étude de faisabilité technique et économique permettant d’apprécier le coût et la pertinence de la mise en place de solutions respectueuses de l’environnement.

Pour répondre à cette nouvelle contrainte, à la fois forte et légitime, IOSIS a développé à l’attention du Maître d’Ouvrage un outil d’aide à la décision sur les choix de partis énergétiques et environnementaux.

Cet outil permet d’apporter une réponse structurée en plusieurs étapes : l’estimation des besoins du bâtiment (électriques, frigorifiques, calorifiques) avec un pas de temps de une heure, suivie de la comparaison technico économique de différentes solutions variantes (dont certaines sont imposées). Une note de synthèse est rédigée donnant au maître d’ouvrage les moyens de faire ses choix.

Les Chartes environnementales :

La notion de développement durable recouvre différents domaines : l’environnement, mais aussi l’économie et l’organisation sociale.
Souhaitant aller au-delà de la stricte démarche HQE®, IOSIS a mené une réflexion conduisant à la définition d’une politique spécifique et à la rédaction d’une charte environnementale. Grâce à cette démarche, le groupe, dont les collaborateurs ont eux-mêmes adopté depuis longtemps un comportement éco-citoyen, se trouve désormais en mesure de proposer un accompagnement sur la mise en place de stratégies environnementales sur différents types de bâtiments tertiaires comme les hôpitaux, les commerces ou les bureaux. IOSIS a ainsi réalisé une charte environnementale pour la société AXA REIM France dans le cadre d’un projet de construction de bureaux, et rédige actuellement un guide à la conception climatique pour la Foncière des Régions afin d’anticiper les évolutions réglementaires définies par le Grenelle de l’Environnement. Ces réflexions, organisées en plusieurs phases, sont menées au sein de groupes de travail réunis en concertation avec le client.

Rencontre avec le groupe IOSIS au SIMI
Palais de Congrès – Porte Maillot - Paris
Stand E81 – 2ème étage
Cocktail : le 4 décembre 2008 à partir de 18h
Le SIMI se déroule du 3 au 5 décembre 2008

À propos du Groupe IOSIS :
Né en 2006 de l’union d’OTH et de Séchaud et Metz, le groupe IOSIS figure parmi les leaders de l’ingénierie européenne. Il propose ses compétences en matière de conseil, de management, d’ingénierie et d’expertise dans les secteurs du bâtiment, de l’infrastructure, du génie civil, de l’énergie et de l’industrie. Le groupe dirigé par Bernard Boyer (président) et Bernard Le Scour (vice-président) a réalisé, en 2007, un chiffre d’affaires de 148 M€ et prévoit pour 2008 que ce chiffre atteigne les 160 M€. Il compte aujourd’hui plus de 1 100 collaborateurs. IOSIS participe, en France comme à l’étranger, à la réalisation d’opérations d’envergure et compte notamment parmi ses références la Tour Générali et la Tour CB31 à Paris La Défense ainsi que la rénovation du CNIT, le Laser Mégajoule à Bordeaux, le Pole d’essais Airbus à Toulouse, l’EPR de Flamanville et l’EPR de Taischan en Chine, le nouveau centre Hospitalier Princesse Grace à Monaco, le Musée du Quai Branly, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine-Palais de Chaillot, le siège de l’OCDE à Paris, l’Aérogare de Nouméa, le Conseil de l’Europe à Strasbourg, le nouveau Grand Stade de Lille, l’aéroport de Jeddah en Arabie Saoudite, l’usine Renault-Nissan à Tanger au Maroc...


Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com


Immobilier Besançon


Ventes privées immobilières : le Groupe Pichet innove

Groupe Patrice Pichet Le Groupe Pichet innove en adaptant le concept des ventes privées à l’immobilier.

Durant les deux derniers week-ends de novembre, partout en France, les invités pourront devenir propriétaires à des conditions exceptionnelles.

Du 21 au 23 novembre, puis du 28 au 30 novembre, le Groupe Pichet propose à ses clients de venir découvrir en exclusivité 9 de ses programmes neufs déjà livrés répartis sur tout le territoire national.

Appartements, villas, à deux pas de la mer ou à la montagne, les clients participant pourront se rendre sur place et visiter leurs futurs logements ; ainsi que les appartements témoins.

A cette occasion, le Groupe Pichet permet à ses invités de bénéficier de conditions privilégiées en achetant leurs logements entièrement meublés pour seulement un euro de plus ou en bénéficiant d’importantes remises allant jusqu’à 30 000 €.

Les invitations pour ces week-ends privilèges sont disponibles sur le site www.pichet-immobilier.fr.


Immobilier Albi