30 juillet 2008

Le Groupe Guy HOQUET fait évoluer son identité visuelle

Guy Hoquet L'Immobilier Moderne, épuré et très dynamique, l’ensemble des éléments visuels constituant la nouvelle charte graphique du Groupe Guy HOQUET a été plébiscité par l’ensemble des partenaires franchisés. Dévoilés en avant-première lors de la Convention Nationale annuelle, près d’une centaine de franchisés préparent d’ores et déjà la transformation de leur agence et cabinet d’affaires aux normes de la nouvelle signalétique. Depuis début juillet, cette nouvelle image est désormais déclinée sur tous les supports de communication de l’entreprise, dont les sites Internet www.guy-hoquet.com et www.guyhoquetcommerces.com.

« Le réseau arrive à maturité et le moment est donc parfaitement choisi pour démontrer nos nouvelles perspectives et ambitions. Cette évolution traduit un dynamisme et une ferme volonté du Groupe à renforcer sa visibilité sur le marché immobilier », déclare Guy HOQUET. C’est à l’agence Phantom Designers qu’il a confié, voici 4 mois la mission, de repenser le logo et l’ensemble de la charte graphique des 2 Enseignes du Groupe.

Simplicité et sobriété pour un logo très élégant
Conservant le triangle bleu ou rouge selon l’activité de l’Enseigne, le logo s’est très élégamment affiné par le choix de la typographie et de la couleur, lui conférant une allure moderne, dynamique et immédiatement repérable visuellement. Pour mémoire, le précédent logo, créé en 1994, se démarquait déjà des codes couleur habituellement utilisés par la profession.

Une identité visuelle moderne et dynamique
Ce nouveau concept, visible dans l’agence pilote du 20ème arrondissement de Paris, donne une véritable impulsion à la communication du Groupe :
- L’enseigne rétro-éclairée est valorisée sur un caisson laqué gris dans la partie supérieure offrant une allure très « design »
- Les montants verticaux affinés avec des lignes de fuite traduisent un esprit aérien
- Les vitrines allégées mettent ainsi en avant les biens mis à la vente
- Les écrans dynamiques ou affichettes rétro-éclairés présentent les annonces et/ou les films retraçant les moments forts du réseau

Guy HOQUET Paris 20ème
Guy HOQUET s’est réjoui de l’accueil enthousiaste de ses franchisés qui, aujourd’hui plus que jamais, ont conscience de la qualité de leur savoir-faire et de la nécessité de le faire savoir. Quel meilleur moyen que la vitrine pour, d’emblée, afficher son professionnalisme !

Service presse :
FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr


Immobilier Paris 20


29 juillet 2008

Une communication Vraiment Tout Terrain pour la franchise lyonnaise

ELYSE AVENUE Tranchant avec les codes traditionnels de l’immobilier, le réseau Elyse Avenue se lance de nouveaux défis en innovant avec des plans de communications marketing très originaux. Les évolutions en terme de communication, annoncées lors de la dernière Convention Nationale, tiennent toutes leurs promesses. Ainsi, en cette période estivale, Elyse Avenue se démarque par une nouvelle stratégie marketing avec un principe simple : les agences Elyse Avenue offrent, jusqu’au 30 septembre 2008, à tous les nouveaux clients du Pack Excellence, un VTT de dernière génération.

Pack Excellence, une valeur sûre
Grâce au Pack Excellence (mandat exclusif de vente d’un bien immobilier), le client bénéficie de nombreux services très avantageux qui lui garantissent la vente dans les meilleures conditions possibles. Aussi, jusqu’au 30 septembre, le client se voit remettre un VTT contre toute signature d’un Pack Excellence. « Une façon originale de remercier la confiance que le client témoigne envers l’Enseigne » souligne Jean-Louis ROY, PDG du réseau. Une opération de communication novatrice et ludique qui montre réellement la différence Elyse Avenue*.

*45 agences au 15/07/2008

Service presse : FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste - 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr


Immobilier Lyon


28 juillet 2008

Mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion

Ministère du logement Communiqué de presse : Ministère du logement

Le Ministre du Logement et de la Ville a présenté un projet de loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion.

Pour mettre un terme à la crise du logement que connaît actuellement la France, il faut rétablir le bon fonctionnement de la chaîne du logement.

Le projet de loi vise à concentrer les interventions de tous les acteurs - Etat, collectivités territoriales, associations, professionnels publics et privés - autour de priorités fortes.

1. Renforcer l’engagement des organismes d’HLM et du 1% Logement dans la mise en œuvre de la politique du logement. Une démarche contractuelle, basée sur une logique de performance, sera mise en œuvre avec chaque organisme HLM. Diverses mesures visent par ailleurs à favoriser la mobilité des locataires au sein du parc de logements HLM, notamment en cas de sous-occupation du logement, et à prévenir l’apparition des copropriétés dégradées. La gouvernance du 1% logement est rénovée en profondeur afin d’améliorer le pilotage et le suivi des actions qui seront engagées, autour d’objectifs conformes aux priorités de la politique du logement.

2. Mettre les outils d’urbanisme et de planification au service de la construction de logements, en donnant une importance majeure au programme local de l’habitat, en améliorant la constructibilité en zone urbaine ou encore en facilitant le développement de l’urbanisme opérationnel d’initiative privée.

3. Lancer un programme pluriannuel de rénovation des quartiers anciens dégradés, complément indispensable du programme national de rénovation urbaine, qui permettra de résorber efficacement l’habitat indigne, de remettre sur le marché des logements vacants et de faciliter la rénovation énergétique des logements existants, tout en maintenant la mixité sociale dans ces quartiers.

4. Développer l’accession populaire à la propriété, grâce à l’extension au logement collectif du dispositif dit « PASS FONCIER » et encourager les maires à œuvrer dans ce sens en intégrant les logements en accession populaire aidée par une TVA à taux réduit dans le décompte des logements sociaux au titre de l’article L. 302-5 du code de la construction et de l’habitation.

5. Permettre l’accès des plus défavorisés à l’hébergement et au logement, pour concrétiser la mise en œuvre du droit au logement opposable. La procédure de prélèvement sur les ressources fiscales des communes qui n’atteignent pas leur objectif en nombre minimal de places d’hébergement, dans le cadre de la loi du 21 juillet 1994 relative à l’habitat, est précisée. En Ile-de-France, les décisions favorables des commissions de médiation mise en œuvre dans le cadre de la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable pourront trouver une solution interdépartementale. Enfin les bailleurs sociaux pourront prendre en gestion des logements du parc privé pour les sous-louer à des ménages actuellement hébergés dans des hôtels ou des centres d’hébergement.

Consulter le texte du projet de loi


Immobilier Cahors


SEGRO donne à bail 6.501 m2 de surfaces logistiques à la société ATAC

SEGRO La transaction a été réalisée par CB Richard Ellis et DBX

ATAC société de distribution alimentaire, filiale du groupe Auchan, a pris en location dans la ZAC de Courtaboeuf, aux Ulis (91940), une cellule d’entrepôt d’environ 6.501 m2. Ce bâtiment, d’une surface totale de 20.000 m², propriété de SEGRO, a été entièrement rénové en 2007. Un bail ferme de 6 ans a été signé.

CB Richard Ellis était le conseil du preneur, DBX , celui de l’offreur.

ZAC de Courtaboeuf Basée à Londres, SEGRO (Slough Estates Group — prononcez « see-grow ») développe ses activités dans dix pays. Le groupe est l'un des leaders européens de parcs logistiques et d'activités. Avec des actifs de placement immobilier atteignant 6,3 milliards d'euros (incluant les actifs de développement et les biens commerciaux) et près de 3,9 millions de m2 d'espace commercial, SEGRO réalise un chiffre d'affaires annuel dépassant 250 M€.
Installé en France depuis 1973, SEGRO compte un patrimoine de 630 000m² d'une valeur de 530 millions d’euros, répartis à hauteur de 80 % en Ile-de-France, de 15 % en région lyonnaise et de 5 % dans l'agglomération marseillaise.

Contacts Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Caroline Rannaud - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Senlis


Prof. Dr. Frauke Kraas : Une experte en développement urbain au MIPIM Horizons

MIPIM Horizons MIPIM Horizons annonce la participation du Prof. Dr. Frauke Kraas, experte internationale en développement urbain et Directrice du département de géographie de l’université de Cologne - Allemagne. Le 2 décembre 2008 de 12h00 à 12h45, Prof. Dr. Kraas interviendra sur la question : « Les mégapoles à l’ère de la mondialisation : défis, champs d’action et solutions stratégiques ».

MIPIM Horizons, premier marché professionnel de l’immobilier dédié aux régions à forte croissance, se tiendra au « Palais des Festivals » de Cannes du 2 au 4 décembre prochains. Bien plus qu’un point de rencontre entre promoteurs et investisseurs, MIPIM Horizons est un marché à forte vocation didactique. Un programme de conférences haut de gamme, comptant plus de 150 conférences, ateliers sur stand, focus géographiques, financiers et légaux et sessions de « speed matching », permettra aux investisseurs internationaux de se familiariser avec ces nouveaux marchés et leurs spécificités et d’obtenir les clés d’entrée indispensables sur ces nouveaux territoires.

« D’ici 2015, plus de 600 millions d’êtres humains vivront dans une soixantaine de mégapoles à l’échelle planétaire. Ces mégapoles, conséquence directe d’un processus d’urbanisation croissant et d’une mondialisation acerbe, sont les premières concernées par les changements globaux au niveau écologique, socio-économique et politique. Les mégapoles, ayant également un impact sur ces changements en raison de leur forte dynamique de développement, connaissent une expansion démographique sans précédent et une concentration des populations, des infrastructures, de l’économie, du capital et du pouvoir décisionnaire ainsi qu’une accélération excessive et partiellement autoalimentée de leur processus de développement. De ce fait, les très grandes agglomérations sont de plus en plus menacées de perdre le contrôle et leur capacité de gestion des processus ; or en l’absence de toute régulation, les processus risquent d’évoluer de plus en plus par des biais informels, voire illégaux. Les mégapoles, en reflétant les tendances fortes du développement à une échelle réduite, constituent pour nous les ‘laboratoires socio-économiques et politiques du futur’», expose Prof. Dr. Frauke Kraas.

Prof. Dr. Frauke Kraas, diplômée d’un doctorat en géographie et professeur agrégée depuis 1996, enseigne la géographie à l’université de Cologne - Allemagne. Spécialiste des questions de géographie humaine, de migration et de concentration des populations, Prof. Dr. Kraas est membre de nombreuses entités de réflexion sur le sujet, dont l’Academia Europaea. L’université de Cologne est l’une des plus grandes et plus anciennes universités allemandes. Son département de géographie - centre majeur de préparation à l’enseignement de cette discipline -accueille chaque année près de 1 700 étudiants.

4 mois avant l’ouverture du MIPIM Horizons, un panel exceptionnel de projets immobiliers regroupant 24 pays à forte croissance, est d’ores et déjà confirmé. Près de 4 000 mètres carrés de surface d’exposition seront dédiés aussi bien au Maroc, à la Tunisie, la Turquie, l’Europe de l’Est - notamment la Bulgarie, la Roumanie, la Macédoine et l’Ukraine – qu’à la Fédération de Russie, au Brésil, au Nicaragua, aux Emirats Arabes Unis, à l’Egypte … Autant d’opportunités d’investissement à long terme pour les 3 000 professionnels de l’immobilier, dont 500 investisseurs, attendus à la première édition du MIPIM Horizons.

Retrouvez toutes les informations relatives au MIPIM Horizons sur le site : www.mipimhorizons.com.


Constructeur de maison individuelle en Seine Maritime


25 juillet 2008

Calcul de rentabilité des panneaux solaires photovoltaïques

energies-renouvelables Dans un contexte de diminution du pouvoir d'achat, et alors que les émissions polluantes ne cessent d'augmenter, de plus en plus de particuliers et professionnels s'interrogent sur le recours aux énergies renouvelables. Mais recourir à l'installation de panneaux solaires photovoltaïques est-il, en définitive, une affaire rentable ?

Par arrêté du 10/07/06, EDF doit conclure avec chaque producteur (y compris particulier) qui en fait la demande, un contrat dit d’obligation d’achat, dont la durée et les tarifs sont fixés par la Direction de la demande et des marchés énergétiques (DIDEME) après négociations avec les fédérations de producteurs.

Dans l'état actuel des choses, les conditions du rachat sont fixées de la façon suivante:

- Métropole : 30 c€/kWh , + prime d'intégration au béti de 25 c€/kWh
- Corse, DOM, Mayotte : 40 c€/kWh , + prime d'intégration au béti de 15 c€/kWh.

Avant de se lancer dans l'installation de panneaux solaires photovoltaïques, il faut encore définir en amont si ladite installation sera rentable d'un point de vue économique !

Pour vous permettre d'estimer la rentabilité de votre future installation, de nombreux paramètres rentrent en ligne de compte:
- capacité de production électrique des panneaux solaires,
- emplacement géographique,
- recours à un emprunt bancaire ou autofinancement,
- coût des assurances,
etc...

Quelques-uns s'en sont arrachés les cheveux et y ont passé des nuits blanches !

Il était temps qu'un programme web simple d'accès permette de calculer immédiatement le retour sur investissement de votre projet. C'est désormais chose faîte avec le nouvel outil de calcul de rentabilité de panneaux solaires photovoltaïques que vient de publier aujourd'hui la chaîne d'information energie-renouvelable.tv

En un seul formulaire simple d'accès, anonyme et gratuit, vous pouvez faire l'estimation de ce que vous pourriez gagner en revendant à EDF l'électricité produite grâce au soleil dont vous bénéficiez chaque jour !

Vous accéderez alors au contenu détaillé, année par année, des gains que vous allez réaliser. Mieux encore, le calcul vous informe du délai de retour sur investissements de l'installation.

Envie de gagner plus sans travailler plus ? Faîtes le calcul en vous rendant sur le site www.energie-renouvelable.tv

Energie-renouvelable.tv est une web-tv dédiée aux énergies renouvelables avec un annuaire de professionnels, des vidéos, des dossiers thématiques, etc...

Stéphane Poirier
www.energie-renouvelable.tv


Paysagiste Toulouse


22 juillet 2008

MONTANE, premier locataire du parc PARCOLOG de BORDEAUX CESTAS

PARCOLOG de
BORDEAUX CESTAS
PARCOLOG société du Groupe GENERALI vient de signer une première location de 12 000m² sur son nouveau parc logistique de Cestas au sud de Bordeaux avec la société MONTANE pour la logistique des produits SMURFIT KAPPA.

Cette location porte sur le premier bâtiment de 37 000m² lancé en blanc qui vient d’être livré. Il reste disponible à la location dans ce bâtiment 25 000m² divisibles.

Le parc PARCOLOG de Cestas développera à terme 134 000m² en quatre bâtiments pouvant accueillir différents types de projets logistiques.


Immobilier Bordeaux


Le Home Staging : Attention aux dérives

France Home Staging Depuis quelques mois en France, un véritable engouement autour de cette activité se développe. Grâce notamment à un relais médiatique important, et pas toujours très démonstratif de ce qu’est réellement le Home Staging, de nombreux acteurs se lancent aujourd’hui sur cette tendance.

Le home Staging sont des techniques qui consistent à valoriser et à préparer un bien immobilier afin de favoriser une vente rapide et au meilleur prix. Ces techniques visent à rendre le bien le plus neutre possible, afin de plaire au plus grand nombre d’acheteurs : dépersonnalisation de la décoration, désencombrement des pièces, petites réparations, nouveaux aménagements, rafraichissements, rangement, nettoyage font parti des techniques du Home Staging.

Concept existant depuis plus de 30 ans aux Etats-Unis, et fonctionnant bien aujourd’hui au Canada par exemple, l’arrivée en Europe se fait de manière très rapide, et comme toujours, un peu brouillonne.

Cette profession n’étant pas encore réglementée, elle laisse donc libre cours à l’imagination créative de certains acteurs, qui, à grand renfort de slogans tapageurs, tentent de profiter de la manne financière de ce nouveau marché.

Il nous semblait donc important de faire un point complet à ce sujet et délivrer quelques conseils aux consommateurs qui pourrait être intéressés par ces prestations qui sont vraiment très utiles, vous permettant de vendre plus vite et au meilleur prix.

Tout d’abord, arrêtons une idée préconçue, le Home Staging, ce n’est pas de la décoration !

C’est même tout le contraire !

En effet, le Home staging visant à valoriser et préparer un bien immobilier pour sa vente, il ne s'agit donc pas de décorer votre bien. Si une prestation de Home Staging peut comprendre quelques accessoires de déco, il ne s'agit pas pour autant de vous proposer de mettre des rideaux tendances ou du mobilier suédois à la place du votre. L'accessoirisation qui est faite doit toujours avoir une utilité en rapport avec la vente : éclaircissement de zones sombres, plaids sur des canapés trop stylés, tableaux ou miroirs servant à rehausser une ambiance, etc…

Dans tous les cas, un Home Stager digne de ce nom cherchera toujours à utiliser ce qui existe déjà chez le vendeur, et avec son œil neuf et son recul, le disposera pour mettre en valeur les espaces ou les volumes d’une pièce.

Si quelqu'un vous propose de re-décorer, de manière aussi belle et aussi tendance qu'il soit votre intérieur, vous allez de nouveau tomber dans le travers de la personnalisation marquée. Et le but, c'est de rendre votre bien neutre !

Un décorateur aura tendance à rajouter de beaux rideaux aux fenêtres, un home stager les enlèvera pour laisser entrer la lumière naturelle.

Home stager et décorateur, ce n’est pas le même métier. L’un intervient lors de la vente d’un bien, et l’autre sur un bien nouvellement emménagé.

Le HOME STAGING, ce n’est pas de la rénovation !

Là aussi, il convient de faire très attention. Le Home Staging ne vise pas à transformer le bien immobilier. En aucun cas un home stager ne doit vous proposer de casser un mur ou d’en rajouter un. Le travail s’effectue à partir de la structure existante, et il n’est pas là pour transformer votre cuisine fermée en cuisine américaine.

Ça, c’est le travail de l’architecte d’intérieur.

Une intervention de Home Staging doit toujours pouvoir être remboursée par le jeu de négociation.

Les interventions de Home Staging visent à vous faciliter la vente en tirant le meilleur prix. On peut toujours trouver des choses à faire dans une maison ou un appartement : et pourquoi ne pas repeindre les façades, les volets, changer les fenêtres, poncer les parquets, changer les meubles, etc…

Non ! Il faut que l'intervention de Home Staging mette en valeur votre bien, avec des coûts maitrisés et récupérables par une négociation qui sera moins forte.

Une société sérieuse de Home Staging ne vous dira jamais qu’elle vous fera gagner de l’argent, mais qu’elle vous en fera moins perdre.

Une bonne prestation de Home Staging doit donc correspondre à un montant limité, dont vous serez sûr de pouvoir récupérer dans le jeu de négociation, un bien valorisé souffrant moins d’une négociation importante.

Et pour respecter ceci, une prestation ne devrait jamais dépasser 1 à 2% du prix de vente, vous assurant ainsi de pouvoir récupérer cette somme.
Surtout, vérifiez les compétences du Home Stager et de sa société.

Certaines émissions TV ayant annoncé, nous vous rassurons, à tort, qu'un home stager pouvait gagner de 4 à 5000€ par mois, bon nombre de personnes peu scrupuleuses ou naïves, pensent avoir trouvé le bon filon. Ces montants sont totalement ineptes et ne démontrent en rien la qualité d'un home stager.

Certains annoncent qu'ils ont été formés aux Etats-Unis, ou ailleurs, vous laissant croire à une formation pointue, ce qui est bien entendu invérifiable !

Vous devez donc lui demander s’il a reçu une formation spécifique, où, par quel organisme, et il doit vous en montrer la preuve, comme un certificat ou une attestation par exemple. Ce certificat doit disposer du contact de l'organisme de formation pour que vous puissiez contrôler les dires du home stager ! Et si possible, ce certificat devrait émaner d’une société française, que vous pourrez donc contrôler.

Il doit ensuite vous montrer son book de réalisations photos Avant-Après. C'est le gage de la qualité de son travail. Vous pourrez ainsi voir comment il procède en lui posant des questions sur telle ou telle réalisation.

N'hésitez pas à lui demander les coordonnées d'un ou deux clients afin de pouvoir les contacter.

Certaines personnes n'hésiterons pas en effet à vous montrer des photos volées sur internet, et dont elles sont incapables de vous prouver l’origine, car elles n’ont simplement jamais réalisé de prestations en réel.
Vérifiez également la structure de sa société. Certains acteurs actuels, présent sur Internet, n’ont pas plus d’une ou deux semaines d’existence et grâce à un bon marketing, vous donne l’impression qu’ils sont des experts.

Et si vous désirez devenir Home Stager, sachez qu’une formation en Home Staging ne vous suffira pas !

Certaines sociétés ayant détecté un bon filon financier, programment des formations à tout va, jusqu'à une vingtaine de dates en deux mois. Il est bien évident qu'à ce rythme, cela à un impact sur la qualité de la formation. Et souvent, ces sociétés qui proposent de la formation n’ont même pas réalisé de prestations de Home Staging. Quelqu’un qui vous propose de faire une formation doit obligatoirement être expérimenté.

De plus, qu'est ce qui vous est proposé à la fin de la formation?

Si c'est le fait de repartir avec votre certificat sous le bras et que vous n'avez pas d'accompagnement pour votre projet d'entreprise, cela n'a pas de sens. De même, si c'est vous dire : vous allez faire parti de notre réseau de Home Stagers national et que vous êtes simplement inscrit sur un annuaire, cela ne va pas vous amener grand chose.

Si vous souhaitez une formation, renseignez-vous sur qui délivre la formation. Et il faut des personnes expérimentées en Home Staging, pas autre chose. Un décorateur peut très bien avoir une société depuis 10 ans et faire du bon travail de décoration, sans pour autant être un bon formateur en Home Staging.

Renseignez vous sur ce que vous pouvez faire avec votre formation. Encore une fois, certains mettent la liste des personnes formées sur leur site. Mais ces personnes ont-elles créé une entreprise réelle ? Ont-elles fait de réelles prestations ? Sont-elles soutenues par ceux qui les ont formées ?

Autant de questions qui devront vous servir à vous faire une opinion sur la société en question.

« Aujourd’hui, nous voyons apparaitre un nouveau site internet par jour concernant le Home Staging », nous confie Sylvain REY, le créateur du réseau France Home Staging, « et nous n’en sommes qu’au début je pense » poursuit il.

« Vous savez, à chaque fois qu’un nouveau concept s’est développé en France, vous avez toujours quelques parasites qui pensent avoir trouvé un nouveau filon, et qui font n’importe quoi. Le souci étant qu’à terme, cela peut porter un préjudice aux sociétés sérieuses, structurées, et qui disposent d’offres réelles. C’est à ces sociétés de s’organiser pour défendre leurs intérêts, et démontrer le sérieux de leur travail. Chez France Home Staging, par exemple, nous développons un réseau d’agences en France, et prochainement sur une partie de l’Europe, mais nous souhaitons privilégier le qualitatif au quantitatif. Nous organisons une sélection rigoureuse des profils de nos créateurs d’agence, et nous leur finançons une formation de démarrage complète, comprenant notamment tous les aspects de création d’entreprise, de développement commercial et de gestion.

Mais je n’ai pas beaucoup d’inquiétudes pour la suite. Comme beaucoup de secteurs, une fois la tendance passée, ne resteront en place que les sociétés sérieuses. A chaque émission passant à la télé, nous recevons plus de 1000 mails nous demandant comment créer une agence, comment être formé, etc… Sur 1000, combien en ferons réellement leur métier ? Et puis, vous le savez, quand on fait du bon travail, personne n’en parle. Lorsqu’on fait du mauvais travail, cela se sait vite.» conclut Sylvain REY.

Soyez donc très prudent lorsque vous êtes démarché par une société qui vous propose du Home Staging et vérifiez, vérifiez et revérifiez !
Dès le moindre doute, fuyez !

Web : www.france-home-staging.fr
Mail : contact@france-home-staging.fr


Arts de la table


18 juillet 2008

Martinsa-Fadesa décide de se mettre sous protection judiciaire afin d’assurer la continuité de la société

Martinsa-Fadesa Cette information concerne uniquement Martinsa-Fadesa S.A. Espagne. Autonomes et autosuffisantes financièrement, les différentes succursales internationales de la société, dont Financière Rive Gauche en France, poursuivent leurs activités normalement.

Le conseil d’administration de Martinsa-Fadesa a décidé de mettre sous protection judiciaire la société espagnole. Cette mesure vise, par une réorganisation financière, à assurer la continuité des activités.

Cette décision est consécutive au refus d’un prêt bancaire de 150 millions d’euros prévu dans le plan de développement. Il était donc nécessaire de dégager, au plus vite, des liquidités pour continuer à développer les projets en cours et éviter tout préjudice aux salariés de Martinsa-Fadesa, à ses actionnaires, clients et fournisseurs.

Le Président de Martinsa-Fadesa et le Conseil d’administration continueront à diriger la société.

Martinsa-Fadesa s’est donné pour priorité la génération de revenus immédiats. La société a d’ores et déjà programmé la vente d’actifs et la restructuration de ses activités. L’objectif est de s’adapter aux besoins actuels du marché, afin de relancer les projets de la société.

Ces mesures s’appliquent uniquement à Martinsa-Fadesa S.A. en Espagne, et ne concernent pas ses succursales internationales, dont les opérations continueront normalement.

A propos de Financière Rive Gauche, la filiale française
Martinsa-Fadesa, implantée en France depuis juin 2005 sous la marque Financière Rive Gauche, développe son activité dans tous les métiers de l’immobilier, de l’aménagement et de l’urbanisme, de la promotion de logements, de bureaux et de résidences spécialisées. Financière Rive Gauche dispose aujourd’hui de 26 projets en cours en France, soit 5.500 logements pour une Shon de 434.000 m².

Principaux projets en cours :
• Paris 11e, rue du Chemin-Vert : réalisation d’une opération de 150 logements. Le projet comprend des logements en accession, des logements sociaux et des commerces. La livraison est prévue deuxième trimestre 2011 ;
• Massy (Essonne) : Alliance stratégique avec le Fond d’investissement américain Colony Capital pour le développement de 100.000 m² Shon. Ce programme réunira à la fois une partie résidentielle, avec des logements en accession et des logements sociaux, une partie résidence de tourisme et des bureaux ;
• Chambray les Tours (37) : aménagement d’un nouveau quartier de 43.000 m² Shon multiproduits (logements en accession et sociaux, bureaux, commerces, résidence tourisme et un hôtel). Ce programme situé au sud de Tours sera livré entre le deuxième trimestre 2010 et le premier trimestre 2011.

Pour plus de renseignements
Luis González / Manuel Díaz-Ureña. Llorente & Cuenca. Tel. 91 563 77 22
lgonzalez@llorenteycuenca.com - mdiazurena@llorenteycuenca.com

Contacts Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Caroline Rannaud - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Tours


15 juillet 2008

MIPIM Horizons ouvre les portes de l’Europe de l’est

MIPIM Horizons À 5 mois de la première édition du MIPIM Horizons - le marché de l’immobilier dédié aux régions à forte croissance – près de 3 000 m² de surface d’exposition ont déjà été réservés par des sociétés issues de 23 pays. À ce jour, 45 % de cet espace est dédié à des sociétés d'Europe de l’est. Le MIPIM Horizons se déroulera à Cannes du 2 au 4 décembre 2008 au sein du « Palais des Festivals », Cannes – France.

3 000 professionnels de l’immobilier dont 500 investisseurs internationaux sont attendus pour cette première édition de MIPIM Horizons. Le programme de conférences de haut niveau comprendra plus de 150 conférences, ateliers sur stand, sessions de « speed matching », focus régionaux animés par des experts reconnus, et un « Sommet des Leaders » à huis clos.

L’intérêt des pays d’Europe de l’est pour le MIPIM Horizons témoigne de la croissance forte et durable qu’ils ont connue ces dernières années dans les secteurs de l’immobilier touristique, résidentiel, de bureau et logistique.

L’Europe de l’est compte désormais ses premiers projets certifiés LEED, ce qui démontre l’évolution de la demande et le fort niveau de concurrence qui y prévaut. Le secteur des infrastructures sera le prochain à connaître un fort développement ; il bénéficie d’ailleurs déjà d’un fort regain d’intérêt de la part des investisseurs. Il reste encore beaucoup à faire dans ces régions pour améliorer les réseaux routiers et ferroviaires, l’alimentation en eau et l’assainissement ou les infrastructures aéroportuaires ; les opportunités y sont donc considérables. Les gouvernements et les autorités publiques ont à présent décidé d’emboîter le pas des principaux investisseurs et promoteurs immobiliers afin de créer des projets-phares et de positionner l’Europe de l’est sur le marché international.

Parmi les sociétés d’Europe de l’est qui seront présentes à la première édition du MIPIM Horizons, citons d’ores et déjà : ALFA DEVELOPMENTS (Bulgarie), ANCHOR GROUP (Roumanie), BREMOND (Roumanie), CAGEAD (Roumanie), GLOBAL FINANCE / EUROPEAN PROPERTY DEVELOPMENT (Roumanie), IMPACT (Roumanie), INTECO HOLDING (Ukraine), INVEST MACEDONIA (Macédoine), MORE INTERNATIONAL INVEST. (Roumanie), PANHOL DEVELOPMENTS (Roumanie), PRIME PROPERTY BG REIT (Bulgarie), REGATTA REAL ESTATE COMPANY (Roumanie), SC FUTURE REAL ESTATE (Roumanie), SC PERFECT CASA INTERMED (Roumanie), SOMMERING INSTALL (Roumanie), UNIVERSAL DEVELOPMENT AND CONSTRUCTION HOLDING (Ukraine), UZTS (Ukraine), VIDKRYTYI PROTSTIR LTD (Ukraine), ZOLOTI VOROTA CORPORATION (Ukraine).

Mme Panayotova, CEO de Alfa Developments, nous dévoile les raisons stratégiques qui l’ont décidée à prendre part au MIPIM Horizons.

Interview exclusive : Mme Elitsa Panayotova, CEO
Alfa Developments, Bulgarie


Quelles sont les raisons stratégiques qui ont déterminé votre participation au MIPIM Horizons ?
Le MIPIM Horizons est l’un des principaux événements du secteur ; il offre aux participants une formidable plate-forme et une excellente opportunité de faire des affaires et d’en générer de nouvelles, à travers l’ensemble des secteurs de l’immobilier. Alfa Developments, société privée spécialisée dans l’investissement et le développement immobilier, reconnu depuis 10 ans grâce à ses multiples succès dans les placements de capitaux en Bulgarie, est le premier pôle régional de gestion d’actifs et de biens immobiliers de la région. Notre société réalise de nombreux projets immobiliers exceptionnels tant dans l’immobilier de bureau, commercial, résidentiel que touristique à travers tout le pays et nous ne pouvions manquer l’opportunité de participer au MIPIM Horizons.

Quels sont les principaux objectifs que vous souhaitez atteindre en participant au MIPIM Horizons ?
Nous souhaitons présenter Alfa Developments à la communauté des investisseurs, promoteurs et organisations internationales à la pointe du secteur de l’immobilier en Europe et dans le monde. Nous souhaitons également avoir une vue d’ensemble des développements les plus innovants et importants au sein de la région ainsi que rencontrer et négocier avec des investisseurs internationaux des opportunités de co-entreprise. MIPIM Horizons nous permettra de découvrir et d’évaluer de nouvelles possibilités de développement, de partager notre savoir-faire et d’élargir nos perspectives sur les dernières tendances sectorielles. À l’occasion du MIPIM Horizons, notre société présentera un portefeuille d’importants projets d’investissement et de développement tels que: Panorama City, le complexe sportif et touristique de Perelik, Landmark, Sofia Central Park…

En quoi la Bulgarie est-elle, plus que jamais, une destination privilégiée pour les investisseurs internationaux ?
La Bulgarie est un marché émergent très intéressant où il est encore possible d’acquérir des biens immobiliers à des prix défiant toute concurrence. Leur valeur augmente aujourd’hui régulièrement et continuera de le faire pendant un certain temps encore. Le pays, qui est membre de l’UE depuis 2007, offre une main d’œuvre hautement qualifiée et polyglotte, des salaires parmi les plus compétitifs d’Europe, un environnement commercial et politique à la fois stable et prévisible, ainsi que des charges d’exploitation et des taux d’imposition parmi les plus bas d’Europe. Avec 56 accords portant sur la protection mutuelle et la promotion des investissements étrangers et une exonération de TVA sur les importations d’équipements dans le cadre de projets d’investissement de plus de 5 millions d’euros, la Bulgarie est le pays où investir. Et, pour couronner le tout, la Bulgarie bénéficie d’un climat, de paysages naturels, d’une gastronomie et d’un sens de l’hospitalité exceptionnels.

MIPIM Horizons
Ouverture dans 5 mois
3 000 professionnels de l’immobilier dont 500 investisseurs internationaux attendus 150 conférences, ateliers sur stand et cycles de « speed matching » programmés 1 « Sommet des Leaders » à huis clos

Chiffres clés au 15 juillet 2008
87 sociétés exposantes confirmées
23 pays représentés
2 869 m² de surface d’exposition déjà réservés


Retrouvez toutes les informations relatives au MIPIM Horizons sur le site : www.mipimhorizons.com.


Immobilier Strasbourg


11 juillet 2008

Le réseau GUY HOQUET ENTREPRISES & COMMERCES concrétise son efficacité et son dynamisme en lançant son nouveau site Internet

GUY HOQUET ENTREPRISES & COMMERCES Seconde Enseigne du Groupe GUY HOQUET, le réseau GUY HOQUET ENTREPRISES & COMMERCES, dédié exclusivement aux transactions de fonds de commerces, droits au bail et immobilier d’entreprises, bénéficie depuis le 1er juillet de son propre site Internet : www.guyhoquetcommerce.com.

Pour Emmanuel PONCET, Responsable GUY HOQUET ENTREPRISES & COMMERCES, « c’est une nouvelle impulsion donnée à l’Enseigne. Avec presque 30 cabinets d’affaires implantés dans toute la France, nous nous devions d’avoir un nouveau site Web, complémentaire à celui dédié aux particuliers. En effet, Internet est aujourd’hui un outil de recherche privilégié dans le domaine de l’immobilier ».

Un site performant à l’image du réseau
S’adressant aux acquéreurs, vendeurs et loueurs, ce nouveau site Internet offre un large panel de près de 6 000 annonces à découvrir en ligne. « Nous avons privilégié l’efficacité. L’ergonomie du site, simple et intuitive, permet une navigation rapide et efficace pour un gain de temps considérable. Nous ne devons pas perdre de vue que nous nous adressons à des professionnels dont le temps est précieux » souligne Emmanuel PONCET.

Au-delà des nombreuses offres, actualisées en permanence, le vendeur bénéficie, s’il le souhaite, d’une estimation gratuite grâce au questionnaire en ligne. Un professionnel le contactera afin de lui donner une évaluation la plus complète et la plus précise possible. D’autres options, telles que « Google Map » qui permet de situer immédiatement le cabinet le plus proche, « ajouter à ma sélection » ou encore le « lexique immobilier », rendent la navigation plus personnelle et plus aisée.

Service presse :
FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr


Immobilier Orne


Guy Hoquet L'Immobilier : Une convention nationale très réussie sous le soleil

Guy Hoquet L'Immobilier Pour sa 15ème Convention Nationale, le Groupe Guy HOQUET s’est envolé en Tunisie du 12 au 16 juin dernier. Guy HOQUET, son fondateur, reste profondément attaché à la convivialité de cette rencontre et, cette année encore, il avait réservé de belles surprises à tous les franchisés. C’est dans le magnifique cadre de Carthage que les 550 participants ont passé 4 jours entre travail et détente.

Un moment privilégié
La Convention Guy HOQUET a été plus que jamais un moment privilégié visant à renforcer en profondeur les liens entre tous (membres du siège, franchisés, partenaires).

Avec plus d’une centaine d’ouvertures d’agences et de cabinets par an, les 2 Enseignes comptent de nouveaux franchisés à chaque convention. Dans ce cadre, ces nouveaux entrepreneurs qui viennent de rejoindre le réseau ont pu mesurer combien ces moments de rencontre sont une véritable opportunité à des échanges constructifs et fructueux.

Des réunions et des commissions de qualité
Les différentes réunions programmées tout au long de la convention ont très largement répondu aux attentes de chacun. Parmi les grands projets dévoilés, certains qui verront le jour très prochainement, ont suscité de nombreux applaudissements : la nouvelle identité visuelle des agences ainsi que la présentation de l’école de vente Guy HOQUET et de la plateforme des Solutions Clés !

Par ailleurs, cette convention fut l’occasion pour l’Association des franchisés de se réunir en Assemblée Générale afin, notamment, d’élire son nouveau président, son Conseil d’Administration et le Bureau. Guy HOQUET a tenu à saluer le travail de Nicole ESTERLE, franchisée de Lyon, qui a œuvré ardemment pour le réseau durant 4 ans.

Une soirée de gala digne de ce nom
C’est au cœur de l’Acropole de Carthage que s’est tenue la soirée de gala qui a clos ces 4 jours de convention. Un cadre très original dans lequel M. HOQUET a remis les traditionnels trophées aux franchisés qui se sont distingués tout au long de l’année 2007, avant d’annoncer une convention 2009 sous le soleil…

Service presse :
FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr

Service Communication :
SA Guy Hoquet l’Immobilier
Tél. : 01 45 71 62 39 - E-mail : accueilweb@guy-hoquet.com


Immobilier Orne


Résidences secondaires : Les départements du Sud les mieux pourvus

Groupe Garrigae L'Insee définit la résidence secondaire comme « un logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances. Les logements meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques sont également classés en résidences secondaires ». L'Institut reconnaît cependant que la définition est imparfaite, la distinction entre logements occasionnels et résidences secondaires étant difficile à établir.

En 2007, sur un total de 32,2 millions de résidences en France métropolitaine, les résidences secondaires en représentaient 3,18 millions, soit un tout petit peu moins de 10 %. Depuis le début des années 1990, leur nombre a progressé nettement moins vite (+7%) que celui des résidences principales (+16%).

En revanche, durant la même période, les prix ont explosé. Selon une étude de la Fédération nationale des Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer), publiée l'an dernier, le prix moyen d'une maison est passé de 79.000 euros en 1997 à 206 000 euros en 2006, soit une hausse de + 161%.

La progression du prix des résidences secondaires a donc été plus prononcée encore que pour les résidences principales. Mais l'amplification du phénomène de hausse vaut également dans l'autre sens. Le ralentissement constaté ces deux dernières années a été également plus brutal.

On relève sans surprise que ce sont les départements du pourtour méditerranéen qui comptent le plus de résidences secondaires : en premier, le Var (avec 158.000 résidences secondaires), suivi des Alpes-Maritimes (146.000) et de l'Hérault (112.000), la terre d'élection de Garrigae. Viennent ensuite la Savoie (103.000), la Haute-Savoie (99.000), la Vendée (95.000) et les Pyrénées- Orientales (85.000).

Mais si l'on étudie la proportion de résidences secondaires par rapport au total du parc, les résultats sont très différents. Avec 45,5% du total, les Hautes-Alpes arrivent loin devant, suivies de la Savoie (38,2%), des Alpes de Haute-Provence et de la Corse du Sud (35,2%).

Un peu plus de 220.000 propriétaires de résidences secondaires, nous apprend l'Insee, ne sont pas des Français au sens fiscal du terme. Parmi les nationalités les plus représentées, les Britanniques possèdent 53 200 résidences secondaires, soit près du quart des résidences appartenant à des étrangers. Ils sont tout particulièrement attirés par les espaces ruraux mais restent attachés à leurs implantations historiques : Côte-d'Azur (Antibes, Cannes, Nice, Grimaud), Hérault (Agde) et Savoie (Chamonix, Les Allues), où leur présence est liée à la pratique des sports en milieu alpin.

Les Allemands, propriétaires de 29 000 résidences secondaires, sont majoritairement présents dans les régions PACA, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Aquitaine et Alsace. Ils se localisent principalement à proximité de la frontière, en Alsace et en Lorraine (communes de Mittersheim et de Rhodes en Moselle, Vosges), proches des parcs naturels régionaux, ce qui correspondrait à leur préférence pour la campagne et les très courts séjours.

Faute de statistiques fiables, il est très difficile en revanche de savoir le nombre de transactions annuelles concernant exclusivement les résidences secondaires. Le recoupement de diverses sources donne une estimation large : entre 20.000 et 50.000.

Garrigae Investissements : une nouvelle approche de la rénovation du patrimoine
Fondé en 2003 par Miguel Espada, Garrigae Investissements réhabilite des bâtiments souvent oubliés (couvents, propriétés viticoles, châteaux, distilleries..) que leurs propriétaires, la plupart du temps, n'ont plus les moyens d'entretenir et les reconvertit en lieux de villégiature au charme incomparable. Cette approche permet ainsi de faire renaître des propriétés des siècles passés que les pouvoirs publics et les collectivités locales n'ont pas inscrites à leurs programmes de sauvegarde du patrimoine. Dans le cadre de résidence de tourisme, Garrigae y aménage des appartements spacieux, des maisons vigneronnes ou des mas avec piscine et les propose à des particuliers souhaitant s'offrir une propriété au caractère unique, à travers diverses formules d'acquisitions, le plus souvent sous le statut LMP (loueur en meublé professionnel) qui leur permet de bénéficier d'avantages fiscaux importants, dont la récupération de la TVA. Certaines propriétés bénéficient aussi des avantages fiscaux de la loi Demessine en ZRR (zone de revitalisation rurale). Depuis sa création, Garrigae a vendu 220 appartements à une clientèle, en majorité étrangère. Les Français ne représentent en effet que 10 % des acquéreurs, contre 40 % de Britanniques, 20 % d'Irlandais et 10 % de Belges. Les 20 % restants se partageant entre Danois, Suédois, Chinois (Hong-Kong), Américains, ressortissants de Dubai et de Singapour.

Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel/Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Abri piscine


09 juillet 2008

« Notre positionnement sur le marché immobilier de l’Ile-de-France et de Paris est une force »

Marc Foujols Marc Foujols, Président Directeur Général du groupe immobilier Marc Foujols

Pouvez-vous nous présenter votre groupe ?
Notre groupe, créé en 1985, compte quatre agences dont trois sont situées dans le sud de l’Oise et une à Paris. Il regroupe 25 collaborateurs et s’est spécialisé dans l’immobilier de prestige : beaux appartements, hôtels particuliers, propriétés et châteaux. Nous couvrons les arrondissements de l’Ouest parisien, certains micromarchés comme le marais, la Butte aux Cailles, le Champ de Mars ou Neuilly, mais également toute l’Ile-de-France, ainsi que la Normandie, la Picardie et la côte d’Azur. Notre positionnement sur le marché de l’Ile-de-France et des départements à moins de 100km de Paris constitue pour notre groupe une véritable force sur le marché parisien car ces deux marchés sont en fait très liés.

Comment se porte le marché immobilier sur les secteurs que vous couvrez ?
Le marché se porte bien même si nous constatons un ralentissement de la demande, en particulier de notre clientèle française. Il n’en demeure pas moins que les bons produits et les biens à leur prix continuent de bien se vendre. Lorsque nos clients trouvent le produit qu’ils espéraient, ils mènent leur projet à terme. En ce qui concerne les prix, ils se sont stabilisés mais restent élevés en particulier pour les biens haut de gamme.

Justement, pouvez-vous nous indiquer quelques fourchettes de prix sur Paris ?
Il est très difficile de trouver un appartement de qualité sur Paris à moins de 10 000 euros le m². Grossièrement on peut dire que pour une fourchette comprise entre 6 000 et 7 000 euros du m², vous accédez à un appartement dans un immeuble plus classique. Pour 10 000 euros du m², vous trouvez des produits de standing. Les produits exceptionnels réaménagés par des décorateurs, situés dans les beaux quartiers avec une vue ne se vendent pas à moins de 20 000 euros le m².

Quels sont les secteurs convoités aux alentours de Paris ?
Nombreux sont nos clients qui sont prêts à s’éloigner un peu de Paris pour acquérir une résidence principale dans un environnement plus agréable où ils peuvent profiter de la nature tout en conservant une proximité avec leur lieu de travail parisien. Certains secteurs attirent particulièrement : la forêt de Fontainebleau, la vallée de Chevreuse, la forêt de Rambouillet dans les Yvelines et le sud de l’Oise situés respectivement à 70, 30 et 40 km de Paris.

Quels sont les prix sur ces secteurs ?
La vallée de Chevreuse, la plus proche de Paris et la plus « connue », connaît les prix les plus élevés. Il faut compter au minimum 1,5 millions pour une maison récente avec 3 500 m² de terrain. En forêt de Fontainebleau, les prix sont un peu moins élevés, à partir de 800 000 euros pour une maison de 300 m². Enfin, dans le sud de l’Oise, les prix sont encore légèrement inférieurs. Il est possible d’y acquérir une petite maison de village avec 1 500 m² de terrain pour 400 000 euros. Dans le domaine boisé du Lys Lamorlaye, situé à seulement 20 minutes de l’aéroport Charles de Gaulle, on trouve des maisons sur 3 000 m² de terrain à partir de 800 000 euros et des terrains de 3 000 m² à construire pour 400 000 euros. Pour l’acquisition d’une belle propriété, il faut compter un peu plus d’un million d’euros.

Comment caractériseriez-vous votre clientèle ?
Elle se compose à parts égales de Français, d’étrangers et d’expatriés. Notre clientèle française, des entrepreneurs et des cadres dirigeants, cherchent souvent à s’agrandir pour des raisons familiales. Ils apprécient particulièrement le 16ème arrondissement pour ces écoles privées ou le sud de l’Oise pour disposer d’une meilleure qualité de vie. En ce qui concerne notre clientèle étrangère, elle comprend des Russes, des Américains, des Européens du Nord, des Anglais ou encore des Moyen-Orientaux… Leurs quartiers de prédilection sont incontestablement le 8ème et les abords du Trocadéro.

Comment envisagez-vous l’évolution de votre profession ?
Je dirais que notre métier évolue en fonction du marché. L’emballement des dernières années s’est accompagné de la multiplication des intervenants. Le retour à un marché plus calme devrait donc entrainer la disparition d’agents extérieurs à la profession et assainir le marché. Concrètement, notre métier repose de plus en plus sur la communication, l’expertise et la capacité à proposer une gamme complète de services. Nous devons donner aux gens l’envie d’acquérir un bien. Ils sont très réceptifs aux conseils d’agents bien formés et spécialistes d’un segment de marché. C’est la raison pour laquelle, au sein de notre groupe, nous portons une attention toute particulière à la qualité de nos collaborateurs.

Web : www.marcfoujols.com


Immobilier Paris


L’oxygène de la mondialisation se raréfie

Knight Frank L’investissement en immobilier tertiaire en Ile-de-France à la mi 2008 …

Il y a seulement deux ans, le résultat aurait semblé remarquable : 2,3 milliards d’euros ont été investis en immobilier d’entreprise dans la région Ile-de-France au 1er trimestre 2008. Aujourd’hui, ce résultat marque au contraire un net ralentissement de l’activité à l’investissement. Il faut dire qu’en deux ans, le marché francilien a connu une véritable transformation, passant d’une dizaine de milliards à plus de vingt milliards d’euros investis. Dans ce contexte, le ralentissement actuel marque-t-il la fin d’une période d’euphorie incontrôlée ou constitue-t-il une simple pause dans un processus de développement à long terme ?

Un ralentissement, pas d’effondrement

Selon l’analyse de Knight Frank*, la seconde hypothèse est la plus solide. D’abord parce qu’il ne s’agit pas de confondre le ralentissement de ce début 2008 avec un effondrement : il n’y en a aucun. Le marché ne présente pas les symptômes d’un patient hystérique venant de sombrer dans une lourde dépression après avoir connu une phase de surexcitation. Ensuite parce que ce ralentissement n’est pas une surprise : il était attendu depuis l’été 2007 et l’éclatement de la crise des sub-primes. Les facteurs qui ont permis la métamorphose du marché parisien depuis quelques années n’ont, par ailleurs, pas été remis en cause.

Les effets de la crise des sub-primes, qui a affecté les banques et les a conduit à resserrer les conditions de crédits, n’ont pas tardé à se faire sentir sur l’investissement en immobilier d’entreprise. Il est devenu beaucoup plus difficile, en effet, de jouer sur l’effet de levier et de financer une acquisition par un recours prépondérant à l’emprunt.

C’est cette stratégie, appliquée par certains ténors du marché parisien, qui avait contribué à tirer le marché au cours de l’année 2007 en leur permettant de réaliser des transactions toujours plus importantes. Parmi ces ténors, les investisseurs étrangers (espagnols et américains, notamment) avaient occupé une place prépondérante, représentant jusqu’à près de 80% des montants investis en Ile-de-France. Ils ont, depuis, adopté une attitude beaucoup plus discrète, entraînant une forte diminution des transactions de plus de 150 millions d’euros, pour lesquelles des fonds propres nettement plus élevés sont désormais exigés. Un phénomène qui explique le retour sur le devant de la scène des investisseurs français qui représentent 42% des volumes d’investissement en Ile-de-France au premier trimestre 2008.

Dans un marché où les transactions importantes se font plus rares subsistent néanmoins plusieurs “poches” de dynamisme :

• Les actifs valorisés en dessous de 50M€ susceptibles d’être acquis majoritairement en fonds propres : ils constituent aujourd’hui le moteur du marché,
• Les actifs présentant à très court terme un potentiel de création de valeur,
• Les actifs retail très « prime » structurellement rares sur le marché français,
• Certains secteurs de marché offrant des rentabilités supérieures à 5,50%, pour des immeubles de très bonne qualité, très bien loués, y compris pour des volumes unitaires supérieurs à 100M€ ; ceci explique d’ailleurs la prime actuelle à la province (1,5 milliard d’euros investis au 1er trimestre 2008), les prix en région étant plus conformes aux exigences des acquéreurs.

L’essentiel des transactions se concentre donc sur des actifs de taille moyenne et nécessitant des tickets de financement limités, accessibles auprès des banques.

Un marché dans l’expectative

L’analyse de Knight Frank montre que ce ralentissement de l’activité n’est pas lié aux fondamentaux du marché français - qui restent particulièrement solides à l’échelle européenne - mais qu’il trouve ses origines dans le durcissement des conditions de financement et dans l’augmentation des taux d’intérêt. Il s’explique aussi par le fait que la plupart des propriétaires de la région Ile-de-France sont dans une situation financière saine : ils ne sont pas confrontés à l’urgence de céder une partie de leur patrimoine pour éponger les intérêts d’une dette devenue trop lourde. Ils se montrent donc très prudents dans la mise en vente de leurs actifs (notamment lorsqu’il s’agit d’immeubles trophées), par crainte d’officialiser une décote des valeurs vénales, et préfèrent attendre que le marché s’anime à nouveau de quelques transactions importantes pour procéder à certains arbitrages.

C’est l’une des caractéristiques du marché depuis quelques mois : vendeurs et acquéreurs s’observent, tout en donnant l’impression qu’un simple signal permettrait de balayer le climat d’expectative qui domine le marché actuel.

L’exemple du marché de Londres est, à ce titre, assez significatif : à compter du second semestre 2007, le ralentissement y a été beaucoup plus fort qu’à Paris. Et voilà que se dessinent déjà les prémices d’un redémarrage : certains acquéreurs, notamment les Irlandais, reviennent sur le marché de la capitale britannique pour tirer partie de la baisse des prix et réaliser, tant qu’il est temps, quelques profits. Une stratégie qui les conduit à délaisser un peu Paris, où ils avaient joué un rôle très important en 2007, avec près de 6% des sommes investies. Les investisseurs irlandais experts du marché britannique considèrent, à tort ou à raison, que le marché de l’investissement français n’a pas terminé sa période de correction.

La fin de cette période d’expectative permettra donc d’entraîner un réveil rapide du segment des transactions importantes - segment qui constitue la clef de l’évolution du marché de l’investissement d’ici à la fin de l’année 2008.

Plusieurs signes semblent montrer que ce réveil est sur le point de s’opérer. Un premier indice est fourni par les négociations en cours : elles portent sur des actifs de plus de 150 millions d’euros et devraient se concrétiser par des transactions au cours des deux prochains trimestres, notamment sur le Quartier Central des Affaires de Paris. Mais, plus généralement, plusieurs facteurs semblent constituer un contexte favorable à une reprise du marché des grandes transactions au deuxième semestre. D’abord, le marché français a subi une correction plus tardive, qui rend les rendements offerts à nouveau attractifs sur la scène européenne. Ensuite, le marché français, particulièrement défensif, ne justifie pas, pour tous les segments de marché, une correction comparable à celle de Londres. Enfin, de nombreux investisseurs disposent de fonds propres suffisants pour être à l’origine de telles acquisitions.

L’investisseur étranger au centre de l’équation immobilière

Parmi ces investisseurs, on compte bien sûr les investisseurs institutionnels - français et européens - qui connaissent bien le marché parisien et qui, en dépit des effets de la crise des sub-primes, disposent toujours de sommes importantes à investir. Ils n’ont pas vocation à se constituer un patrimoine éclaté en une multitude de petits actifs et devraient donc générer plusieurs transactions importantes.

Mais de nouveaux acteurs pourraient également faire leur apparition sur le marché parisien, et notamment les fortunes privées et les fonds souverains originaires d’Europe de l’Est, du Moyen-Orient, d’Asie ou d’Amérique du sud, désireux de trouver dans l’immobilier tertiaire des placements plus sécurisés que les actifs boursiers ou financiers, particulièrement volatiles depuis un an. Leur capacité d’investissement est considérable : l’excédent des pays de l’OPEP, pour l’année 2007, approche les 700 milliards de dollars… Dans une logique de constitution de patrimoine équilibré géré avec une stratégie de long terme, ces fortunes privées et ces fonds devraient choisir de placer entre 10 et 15% de leurs actifs en immobilier tertiaire et favoriser ainsi le redémarrage des grandes transactions.

Londres, grande métropole mondiale reconnue pour son ouverture économique et culturelle, bénéficiera probablement d’un tropisme naturel auprès de ces investisseurs. Mais le marché parisien est également de nature à les attirer : il est en effet perçu comme l’un des marchés les plus sécurisés au monde, avec un risque locatif très réduit - en raison de la diversité de son tissu économique et d’un volume « garanti » de consommation de bureaux lié aux besoins de rationalisation des entreprises. Paris est également l’une des places les plus transparentes au monde, offrant une très bonne liquidité. Autant d’atouts qui devraient favoriser l’arrivée de ces nouveaux acquéreurs, principalement intéressés par les actifs situés dans les quartiers les plus reconnus.

Autant d’éléments qui permettent de dire que le marché parisien des grandes transactions à l’investissement traverse actuellement un trou d’air, et non une crise durable. Seule inconnue : le temps qui lui sera nécessaire pour redémarrer…

* Cette analyse a été réalisée pour le magazine "Expertise Pierre" dans le cadre de leur spécial "Guide de l'investissement".

Knight Frank en bref :
Fondé à Londres il y a 112 ans, Knight Frank est la première société de services immobiliers totalement privée et indépendante dans le monde. Knight Frank dispose d’un réseau de 6 300 collaborateurs travaillant dans plus de 200 bureaux répartis à travers 30 pays. Le groupe a réalisé lors de son dernier exercice un chiffre d’affaires global de 470 M€, en progression de près de 15% par rapport à l’année précédente, ce qui positionne Knight Frank au 5ème rang européen et au 7ème rang mondial par le chiffre d’affaires. La filiale française de Knight Frank, présente en France depuis 35 ans, est dirigée par Philippe Perello. Elle agit sur tous les marchés de l’immobilier, qu’il s’agisse de vente, de location ou d’investissement, dans le cadre de partenariats étroits et durables avec ses clients qu'ils soient privés, institutionnels ou utilisateurs. Knight Frank France est organisé autour de 5 métiers : bureaux, investissement, commerce, expertise et gestion locative.

Contact Presse Knight Frank France :
Galivel & Associés - Carol Galivel / Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Mende


08 juillet 2008

Succès de la 2ème Convention Nationale Elyse Avenue : Les franchisés du réseau étaient au rendez-vous

ELYSE AVENUE Cette année, le réseau immobilier Elyse Avenue* avait choisi le superbe cadre du Palais des Papes à Avignon pour sa 2ème Convention Nationale. Placée sous le signe de la convivialité et des échanges, aux dires de tous les participants, cette Convention a tenu toutes ses promesses.

Les avancées d’Elyse Avenue
Riche en contenu, cette journée fut l’occasion de dresser le bilan de l’année 2007, présenter les résultats du premier semestre 2008 et surtout révéler les nouveaux outils mis à la disposition des franchisés pour leur permettre de se développer sereinement sur un marché que l’on affirme morose.

Le bilan :
- 82 contrats signés,
- 44 agences ouvertes,
- 35 % des franchisés sont des femmes,
- 45% ont déjà une formation immobilière,
- 40 ans : c’est la moyenne d’âge des franchisés,
- La formation demeure la clé de la réussite : 6 300 heures de formation initiale dispensées,
- Un taux de satisfaction du réseau particulièrement élevé confirmé par l’enquête de l’Indicateur de la Franchise, ….

Les nouveautés 2008
Un accompagnement des franchisés encore plus pointu par :
- l’évolution du logo qui affirme aujourd’hui la présence nationale de l’Enseigne,
- l’accroissement du plan de communication avec la mise à disposition de nouveaux outils,
- l’évolution du site Internet et la création de mini-sites pour chaque agence,
- l’intensification de la présence » d’Elyse Avenue sur les salons immobiliers,
- l’animation des vitrines,
- les partenariats avec CAFPI, 1er courtier en prêts immobiliers en France,
- la mise en place d’un programme « vente neuf »,
- de nouveaux services dédiés aux clients vendeurs, …

Une convention qui a tenu ses promesses
S’achevant par un dîner festif, tous les franchisés Elyse Avenue, ont manifesté leur satisfaction et leur confiance dans cette Enseigne prometteuse aux méthodes déjà éprouvées. Les trophées remis aux agences et aux négociateurs ayant obtenu de fantastiques résultats sont la preuve de la réussite de la méthode Elyse Avenue.

* 44 agences ouvertes au 30 juin 2008

Service presse : FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste - 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr


Immobilier Limoges


Dès le 1er juillet 2008 : L’assurance emprunteurs CAFPI « Protection revente » pour tous

Cafpi En 2007, près de 830 000 personnes ont accédé à la propriété. Avec une inquiétude grandissante sur l’avenir.

"Nous sommes dans un pays où la primauté est donnée à la sécurité et à la protection des consommateurs. Nous ne pouvons que nous en réjouir" déclare Frédéric Lefebvre, Député des Hauts-de- Seine, auteur du rapport d’information sur les emprunts immobiliers à taux variable, aux récentes rencontres parlementaires pour l’accession populaire à la propriété.
"Point de repère pour la famille, lieu d’expression de soi et d’intimité, le logement porte des valeurs largement positives, toutefois mêlées d’une inquiétude matérielle et un souhait de plus en plus fort de parer aux incertitudes de son avenir personnel" peut-on lire dans le même temps dans l’étude de l’observatoire Caisse d’Epargne 2008 consacré au thème du logement.

Fidèle à son éthique, CAFPI sécurise le consommateur avec l’assurance emprunteurs "Protection revente"
Parce que tout emprunteur peut être victime des "aléas" de la vie : mutation professionnelle ou perte d’emploi consécutive à un licenciement économique, divorce ou séparation des co-emprunteurs, décès accidentel... CAFPI offre, dès le 1er juillet 2008, à chaque nouveau souscripteur d’un prêt immobilier CAFPI la possibilité d’y adjoindre l’assurance emprunteurs « Protection revente ».

5 € par mois pour 20 000 € d’indemnisation !
L’assurance emprunteurs CAFPI « Protection revente » est une garantie contractuelle d’indemnisation de l’éventuelle perte financière subie par l’assuré ou ses bénéficiaires en cas de revente du bien immobilier.
La perte financière est indemnisée à concurrence de 20% du prix d’achat du bien immobilier, dans une limite de 20 000€ par transaction.
La cotisation est forfaitairement fixée à 300 euros pour une durée de garantie de cinq ans maximum. Elle est perçue en totalité à la date de signature de l’achat.

Cinq années de garantie assurées
La garantie est accordée pour une période maximale de cinq ans à compter de la date de signature de l’acte notarié. Elle cesse automatiquement et préalablement aux cinq ans en cas de revente du bien immobilier quelque en soit le motif et au 70ème anniversaire de l’assuré.

Cafpi en bref…
Créé en 1970, Cafpi est le leader des courtiers en prêts immobiliers du marché. Employant plus de 1.000 personnes, Cafpi est présent, via ses 120 agences succursales, dans toute la France & Dom-Tom. En 2007, Cafpi a réalisé près de 30 000 dossiers pour 5,05 milliards d’euros de crédit. Le métier de courtage en prêts immobilier est en plein essor puisque 25% des crédits en France se font via un courtier. Grâce à ses volumes, Cafpi obtient des 90 banques partenaires avec lesquelles il travaille en permanence des conditions particulièrement avantageuses dont il fait bénéficier directement ses clients. Cafpi est également présent sur le Web avec son site www.cafpi.fr ainsi que ses différents sites spécialisés :
- à l’international : www.cafpi.net
- en assurance : www.vitae-assurances.com
- en « prêts en ligne » : www.votrepret.com
- et son offre « hors critères » : www.creditpourtous.fr


Contacts Presse :

Galivel & Associés - 01 41 05 02 02
Carol Galivel / Caroline Rannaud
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex
Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com


Immobilier Hauts-de- Seine


06 juillet 2008

Transimmeubles restructure le siège social du crédit coopératif à Nanterre

crédit coopératif Nanterre TRANSIMMEUBLES, associé au cabinet Calq Architecture, a remporté le concours pour la restructuration du siège social du Crédit Coopératif, d’une superficie de 22000m², situé en bordure de l’opération de réaménagement urbain « Seine Arche », à Nanterre (92).

Le Crédit Coopératif, très attaché à la notion de Développement Durable, a souhaité que le nouvel immeuble associe les critères de la Certification HQE et une démarche « Eco-Responsable », tant en termes de construction que d’exploitation future, tout en s’inscrivant parfaitement dans le projet de rénovation urbain de Nanterre.

Le Crédit Coopératif est conseillé par Artequation, (AMO) et Maître Cazin du cabinet Lacourte Balas & Associes. Transimmeubles et Calq, sont conseillés par Maître Aubry d’Argenlieu, du cabinet Clifford Chance.

Web : www.transimmeubles.fr


Immobilier Nanterre


Immobilier : Solvimo poursuit son maillage de la France

Solvimo Solvimo, qui compte déjà 150 agences immobilières en France, poursuit son développement à un rythme soutenu. Il vient d'implanter de premières agences en Dordogne (Bergerac) et dans le Bas-Rhin (Haguenau), tandis qu'il renforce ses positions en Gironde (Bordeaux), Moselle (Thionville), Eure-et-Loire (Chartres) et dans le Val-de-Marne (Fontenay-sous-Bois). C'est la septième agence du réseau dans ce département de la Couronne parisienne.

Réseau national d'agences immobilières originaire du Var, Solvimo est l'un de ceux qui, grâce à son positionnement original, se développent le plus rapidement sur le marché français. Créé en 2003, il vise les 400 agences à l'horizon 2010.

LA PLUS FORTE ASSURANCE SÉCURITÉ-REVENTE EXISTANTE
Solvimo est notamment le seul réseau national à proposer une assurance Sécurité-Revente qui couvre gratuitement l'acquéreur à hauteur de 30.000 euros si des impondérables l'obligent à revendre rapidement son bien à perte. C'est la garantie la plus élevée du marché.
La Sécurité-Revente fonctionne dans les cas de figure imprévus suivants : licenciement économique, mutation professionnelle à la demande de l'employeur, divorce, décès d'un des acquéreurs ou invalidité permanente totale. Elle s'applique aux assurés ayant acquis un bien immobilier, aussi bien au titre de résidence principale qu'en investissement locatif.
La garantie, qui prend effet à la date de signature de l'acte notarié, est de 24 mois sans renouvellement possible. Elle cesse de plein droit à la date de vente du bien, qu'il y ait ou non indemnisation. Par ailleurs, le bien doit être revendu au plus tard dans les 12 mois suivant l'événement imprévu.

UN RÉSEAU ORIGINAIRE DU VAR
Fort d'une dizaine d'années d'expérience dans l'immobilier, Olivier Alonso, créateur de Solvimo, a placé la barre très haut pour son réseau dont le positionnement fait exception dans le milieu de l'immobilier.
"J'ai créé Solvimo pour développer un réseau différent sur un marché très concurrentiel, explique-t-il. Pour réussir ce challenge, j'ai fixé un niveau d'exigence élevé dans tous les domaines et notamment dans le recrutement des franchisés.
J'ai aussi voulu équilibrer les relations entre franchiseur et franchisés en étant le seul réseau immobilier à pratiquer un système de redevance mensuelle fixe pour tous les franchisés, quel que soit leur chiffre d'affaires. Ce principe équitable encourage le dynamisme commercial des agences et l'esprit d'entreprendre, tout en permettant une plus grande transparence ".
Implanté dans le Var, le siège social de Solvimo compte une vingtaine de personnes, toutes spécialistes en immobilier. En 2007, la tête de réseau a réalisé un chiffre d'affaires de 2,4 millions d'euros, en progression de 55% par rapport à l'année précédente.

A propos de Solvimo :
Créé par Olivier Alonso en 2001 - et lancé en Franchise en 2003 -, Solvimo est un réseau national d'agences immobilières (140 agences fin 2007) qui prend en charge toutes les opérations liées à son activité : achat, vente, location ou gestion de biens...
Il se différencie de ses concurrents par son système de redevance fixe et affiche le plus important taux de développement du marché. Le réseau vise 400 agences à l'horizon 2010.
Implanté dans le Var, le siège social de Solvimo compte une vingtaine de personnes, toutes spécialistes en immobilier. En 2007, la tête de réseau a réalisé un chiffre d'affaires de 2,4 millions d'euros, en progression de 55% par rapport à l'année précédente.

www.solvimo.com

Contact presse :

Infinités Communication
Audrey BUGNY audrey@infinites.fr
Tél.: 01 30 80 09 09 - Fax : 01 30 80 09 29
www.infinites.fr

Solvimo - Parc Tertiaire Valgora - Bt Q - 83160 La Valette du Var.
Tél. : 04 94 12 17 87
www.solvimo.com


Immobilier Var


04 juillet 2008

Lancement du nouveau site Internet d’Immopierre

PROMOGIM Immopierre, important promoteur de Bretagne Sud acquis en 2007 par Promogim Groupe, annonce l’ouverture de son nouveau site internet : www.immopierre.fr, disponible à partir du 4 juillet 2008.

Spécialisé dans la construction et la vente de résidences côtières et de réalisations haut de gamme sur les côtes du Morbihan et dans les agglomérations de Vannes et Lorient, Immopierre offre désormais, grâce à ce nouveau site, tous les outils nécessaires à l’information des internautes : meilleure visibilité, présentation actualisée de ses programmes (prix, plans) et des opportunités à saisir, contact du bureau de vente…

Le site propose également une documentation téléchargeable des programmes côtiers d’Immopierre, situés sur des emplacements particulièrement recherchés par les acquéreurs de résidence secondaire (mer, port, bateaux). La rubrique « Références » permet de visualiser l’architecture et les prestations offertes par les résidences déjà construites.

Promogim en bref...
Premier promoteur-constructeur français indépendant, le groupe Promogim a réalisé, depuis 38 ans, plus de 60.000 logements. En 2007, il a enregistré 2 750 ventes (signées notaires). Promogim s’appuie sur dix implantations régionales, chacune constituée en centre de profit autonome et dotée de sa propre équipe opérationnelle : Ile-de-France, Provence, Côte d’Azur, Rhône, Savoie, Nord-Pas de Calais, Alsace, Bourgogne, Franche Comté et Ouest


Contact Presse :
Galivel & Associés - Carol Galivel / Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03
galivel@galivel.com - www.galivel.com


Immobilier Vannes


03 juillet 2008

La société HILLS (groupe Colgate) prend en location 1 201 m² de bureaux à Sophia Antipolis

Sophia Antipolis La société HILLS a choisi d’emménager sur 1201 m² dans le premier immeuble de bureaux HQE de Sophia Antipolis : Ecolucioles.

DTZ a suivi le projet de cet immeuble de 5838 m² depuis l’origine : vente du terrain, vente de l’immeuble à l’investisseur (STENA) et commercialisation locative en exclusivité.

Ecolucioles accueille déjà la société CARI, promoteur et premier locataire à s’installer sur ce site, et désormais HILLS, client de DTZ depuis sa première installation à Sophia Antipolis en 1992.

Loyer annuel : 182.50 € HT/HC/m².

DTZ France – 8 rue de l’Hôtel de Ville – 114 avenue Charles de Gaulle
92522 Neuilly sur Seine Cedex
Téléphone + 33 (0) 1 49 64 49 64 – Website : www.dtz.com



Immobilier Nice


Un bailleur assassiné pour 900€

UNPI C’est avec beaucoup d’émotion que l’UNPI vient d’apprendre l’assassinat d’un de ses membres.

Madame Chantal Guillemin, adhérente de l’UNPI 28, vient d’être sauvagement assassinée par « l’ami » de sa locataire, occupant sans titre depuis le départ de celle-ci.

Le meurtrier est bien connu des services de police. Il venait de sortir de prison et a avoué son crime. Il aurait prémédité l’assassinat, Mme Guillemin lui réclamait un arriéré de loyers d’environ 900€. Le drame a eu lieu au domicile de la victime.

Cette disparition tragique d’un bailleur montre bien la réalité des tensions qui peuvent exister dans certaines relations locatives et qui, malheureusement dans le climat actuel et les campagnes menées à l’encontre des propriétaires privés, ont tendance à s’aggraver.

L’UNPI s’étonne, par ailleurs, du silence de la presse nationale sur ce drame. En aurait-il été de même si la situation avait été inversée ?

L’UNPI adresse à la famille de Mme Guillemin ses sincères condoléances et assure le président et les adhérents de la Chambre des propriétaires d’Eure et Loir de tout son soutien.

Contact presse :
Anne Pronier
01 44 11 32 54



Immobilier Eure et Loir


GUY HOQUET L’IMMOBILIER sonde les attentes des Français à propos des agences immobilières

Guy Hoquet L'Immobilier Sur un marché immobilier en crise où les réseaux d’agences ont un rôle central à jouer, GUY HOQUET L’IMMOBILIER a souhaité sonder les français sur leur perception du métier d’agent immobilier, à travers une étude réalisée avec l’IFOP.
Les résultats permettent de dégager un portrait-robot de l’agent immobilier idéal : celuici doit être en mesure de proposer un accompagnement et des solutions dans toutes les phases du projet immobilier et être impliqué dans la vie de son quartier.


Un constat sévère pour le métier d’agent immobilier

L’étude GUY HOQUET L’IMMOBILIER-Ifop* sur « La perception et les attentes des Français à l’égard des agents immobiliers» révèle que la profession souffre d’un réel déficit d’image auprès de l’opinion publique. En effet, 66% des Français disent avoir une mauvaise opinion des agents immobiliers. Une cote de popularité qui s’améliore néanmoins chez ceux ayant été récemment en contact avec un agent immobilier (35% d’opinions positives contre 31% dans le cas contraire).
Les griefs des Français résident tout particulièrement dans le manque de proximité avec les clients (58 %) et l’insuffisante implication dans la vie du quartier (73%). « Nous devons prendre acte de ces résultats très négatifs et nous interroger rapidement sur les causes, propose Guy Hoquet. Il est probable que l’ouverture d’agences par des non-professionnels de l’immobilier explique en partie la dégradation de l’image de cette profession ».

Un métier qui génère de nombreuses attentes

Si elle dresse un état des lieux sans concession, l’étude permet néanmoins de révéler les attentes des Français dans la phase essentielle que représente pour eux la recherche d’un bien immobilier, à la location comme à la vente.
Face à un marché qui se complexifie, les Français réclament avant tout qu’on leur propose une expertise solide et une bonne connaissance du secteur. 57% des personnes interrogées attendent d’un agent immobilier qu’il propose des solutions adaptées à leurs souhaits. 48% jugent primordiale la capacité à les informer sur la législation et les prix en vigueur et pour 36% des Français prime la bonne connaissance du marché.

L’étude révèle également que les Français attendent des agents immobiliers une prise d’initiatives originales orientées vers le service et le conseil. 95% des Français apprécieraient ainsi que l’agent immobilier dispense plus facilement des conseils non commerciaux (indication des quartiers en développement, opportunités du marché, etc.) et 75% souhaiteraient qu’il participe davantage à la vie sociale du quartier.

Premières pistes d’amélioration et engagements du réseau GUY HOQUET L’IMMOBILIER

« Les conclusions de cette étude rejoignent en grande partie l’analyse que nous faisons du marché et de la profession telle qu’elle se pratique aujourd’hui : en période de crise, nous devons plus que jamais porter nos efforts sur le renforcement de notre expertise et sur la qualité de la relation client. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place un plan d’action répondant à ces attentes spécifiques », explique Guy Hoquet.

Renforcer l’expertise du métier

Pour répondre à la première préoccupation de ses clients, Guy Hoquet L’Immobilier va renforcer l’expertise et le professionalisme.

L’agent GUY HOQUET L’IMMOBILIER s’engage désormais auprès de son client sur ses résultats : avec la signature du « Contrat prioritaire », il s’engage sur un plan d’action concret, avec un échéancier à respecter, une obligation de moyens et une garantie de résultats.

L’Ecole des ventes Guy Hoquet, dédiée à la formation de négociateurs va être lancée à la rentrée 2008. Un concept inédit : une véritable école, avec une équipe pédagogique dédiée, qui accueille des stagiaires, négociateurs du réseau ou potentielles recrues, pendant un mois au cours duquel leur seront proposés des cours théoriques et des expériences pratiques en situation. Dans un contexte où le métier d’agent immobilier requiert à la fois des compétences techniques, des connaissances juridiques et le sens du contact, l’objectif de cette Ecole des ventes est clair : former des professionnels plus compétents, plus rigoureux et mieux rôdés à l’expérience du terrain.

La relation client au coeur des préoccupations

95% des Français apprécieraient que leur agent immobilier puisse leur dispenser des conseils non-commerciaux, pour pouvoir se repérer dans un marché immobilier de plus en plus complexe.

Les « Journées citoyennes » : des sessions de conseil pour les habitants du quartier

Pour partager leur connaissance du marché et transmettre leur expérience, les agents du réseau Guy Hoquet L’Immobilier vont organiser des rencontres pédagogiques avec les habitants du quartier du 13 au 19 octobre 2008. Baptisées « Journées citoyennes », ces rencontres auront pour objectif de dispenser aux particuliers des conseils pratiques et astuces pour les éclairer (solutions de financement, pièges à éviter, quartiers qui ont la cote, etc.).

« Bon emménagement » : accompagner l’arrivée dans un nouvel appartement

Tous les agents du réseau ont décidé de partager et célébrer l’emménagement de leurs clients, conscients qu’il s’agit d’un moment important de leur vie. Chaque client GUY HOQUET L’IMMOBILIER se verra livrer son premier petit-déjeuner avec la carte des commerçants du quartier, partenaires de l’opération.

La certification de services, un nouveau cap pour la démarche qualité du réseau

En 2006, GUY HOQUET L’IMMOBILIER avait déjà franchi une étape décisive en accomplissant toutes les démarches nécessaires à l’obtention de la norme Iso 9001 pour son système de management. Le groupe devenait alors le 1er réseau de franchise certifié Iso 9001.
A compter de 2009, cette certification qualité est envisagée au niveau de chaque agence. Les agences candidates pourront ainsi obtenir, selon un process très précis, leur « certification de prestation de services ». Un engagement jusque là inédit sur le marché immobilier.

Une nouvelle identité visuelle dès aujourd’hui

Nouvelles initiatives, nouvelles ambitions, nouveaux projets, la rentrée 2008 marque un tournant important dans la vie du groupe GUY HOQUET L’IMMOBILIER. Un tournant qui prendra acte avec le changement d’identité visuelle. Un logo plus sobre et plus moderne en accord avec la nouvelle image du réseau.

* Etude réalisée par l’Ifop du 18 au 23 juin 2008 sur un échantillon représentatif de la population française (1215 personnes)

A propos de GUY HOQUET L’IMMOBILIER
Fondé en 1994 par Monsieur Guy Hoquet, le groupe s’est imposé, en quelques années, comme un acteur incontournable du marché immobilier. Avec 650 agences et cabinets d’affaires répartis sur le territoire français, mais aussi au Maroc et à Madagascar, le groupe Guy Hoquet est aujourd’hui le 3ème réseau d’agences immobilières franchisées du marché français.
Les franchises du groupe GUY HOQUET L’IMMOBILIER ont en commun les valeurs de citoyenneté et de proximité, et placent la relation client au coeur de leurs préoccupations. Le groupe adhère notamment au Fichier Français Immobilier des Professionnels, qui simplifie les recherches d’un bien immobilier et permet d’accompagner au plus près les clients dans leurs projets. Premier réseau en franchise immobilière à avoir obtenu en 2006 le Certificat ISO 9001 pour sa relation franchiseur/franchisé, le groupe Guy Hoquet s’illustre par sa démarche de qualité, de modernité et de citoyenneté.


Service presse :
FH Conseil - Fabienne Hervé & Solène Domont
Avenue Jean Paul Coste 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 90 08 35 - Email : contact@fhconseil.fr

Service Communication :
SA Guy Hoquet l’Immobilier
Tél. : 01 45 71 62 39 - E-mail : accueilweb@guy-hoquet.com


Immobilier Avignon


Icade renforce son développement dans le secteur de la santé par l'acquisition de trois cliniques et d'un centre de convalescence auprès du groupe 3H

Icade Poursuivant ses investissements réalisés en 2007 et 2008, Icade a acquis les murs de 4 établissements de santé, dont un en construction, auprès du Groupe 3H, opérateur de santé privé en Vendée et Mayenne.

Il s'agit de :
- la clinique Saint Charles à La Roche sur Yon (85), d'une capacité totale de 202 lits et places de médecine, chirurgie, obstétrique et soins de suites ;
- la polyclinique du Maine à Laval (53) d'une capacité de 154 lits et places de médecine, chirurgie, pôle de référence en cancérologie de la Mayenne ;
- la clinique de convalescence de centre Vendée aux Essarts (85) d'une capacité de 40 lits de soins de suite en hospitalisation complète ;

Ce partenariat avec le Groupe 3H se poursuivra par la construction de la Clinique du Val d'Olonne d'une capacité de 90 lits et places de chirurgie, qui s'inscrit dans le regroupement " Public-Privé " du Pôle de Santé " Les Olonnes ".

Le groupe 3H, vendeur des murs, reste exploitant de l'ensemble, dans le cadre d'un bail ferme de longue durée de 11 ans et demi.

Ces acquisitions représentent un investissement d'un montant de 76 millions d'euros, travaux inclus pour un rendement net moyen de 7,40 % et portent le portefeuille d'établissements de santé d'Icade à 1760 lits et places pour 163 000 m² SHON.

Cette opération s'inscrit dans la stratégie d'investissement qu'Icade mène dans la santé, domaine dans le quel Icade devient un acteur majeur.

A propos d'Icade
Icade, société d'investissement immobilier cotée, filiale de la Caisse des Dépôts, présidée par Serge Grzybowski, est un intervenant majeur du marché immobilier, dont les activités couvrent l'ensemble de la chaîne de valeur : l'investissement, la promotion et les prestations de services dans les secteurs du logement, des bureaux, des parcs tertiaires, des commerces et centres commerciaux et des équipements public-santé. Concevoir, développer, investir, détenir et arbitrer, exploiter et gérer sont les savoir-faire de la société. La maîtrise de ses différents métiers permet à Icade d'apporter des solutions adaptées aux besoins de ses clients et d'intervenir de manière globale sur les problématiques actuelles du secteur. En 2007, Icade a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1 482 millions d'euros et un cash- flow net courant de 224 millions d'euros. L'actif net réévalué de liquidation atteint 5 317 millions d'euros soit 108,4 euros par action.



Immobilier La Roche sur Yon